Document d’information: ACCORD ENTRE LE CANADA ET L’ALBERTA SUR L’APPRENTISSAGE ET LA GARDE DES JEUNES ENFANTS

Document d'information

ACCORD ENTRE LE CANADA ET L’ALBERTA SUR L’APPRENTISSAGE ET LA GARDE DES JEUNES ENFANTS

Le 12 juin 2017, les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux responsables de l’apprentissage et de la garde des jeunes enfants ont signé le Cadre multilatéral d’apprentissage et de garde des jeunes enfants. Il s’agit d’une étape très importante puisque les gouvernements ont convenu de collaborer pour résoudre certains des principaux problèmes nationaux en matière d’apprentissage et de garde des jeunes enfants.

Les gouvernements travailleront à concrétiser leur vision commune à long terme du Cadre, qui veut que tous les enfants du Canada puissent fréquenter un établissement d’apprentissage et de garde de jeunes enfants qui soit de qualité et qui constitue pour eux une expérience enrichissante. Ils se sont engagés à accroître la qualité, l’accessibilité, l’abordabilité, la flexibilité et l’inclusivité des services d’apprentissage et de garde d’enfants, tout particulièrement pour les familles qui en ont le plus besoin.

La mise en œuvre de ce cadre, ainsi que l’élaboration d’un cadre d’apprentissage et de garde des jeunes enfants autochtones en collaboration avec les Autochtones, est financée par les investissements fédéraux annoncés dans les budgets de 2016 et de 2017, lesquels totalisent 7,5 milliards de dollars sur 11 ans. Dans le cadre des accords bilatéraux, le gouvernement du Canada versera aux provinces et aux territoires 1,2 milliard de dollars sur trois ans pour que chaque administration puisse répondre à ses besoins uniques en matière d’apprentissage et de garde des jeunes enfants.

Les gouvernements du Canada et de l’Alberta ont conclu un accord bilatéral sur l’apprentissage et la garde des jeunes enfants. Dans le cadre de cet accord, le gouvernement de l’Alberta recevra un peu plus de 136 millions de dollars sur trois ans. L’Alberta s’est engagée à faire en sorte que tous les enfants, du moment de leur naissance à leur entrée à l’école, et leur famille aient un meilleur accès à des programmes de développement de la petite enfance complets, intégrés et culturellement adaptés, à des ressources et du soutien pour un développement de la petite enfance sain et à une amélioration des conditions.

D’ici la fin de cet accord triennal, le financement permettra de réaliser ce qui suit :

·        Améliorer l’accès des enfants et des familles aux centres d’apprentissage et de garde des jeunes enfants.

o   Environ 4 500 enfants supplémentaires seront inscrits aux centres d’apprentissage et de garde des jeunes enfants (en plus des quelque 1 300 enfants actuellement inscrits, ce qui totalisera approximativement 5 800 enfants dans près de 100 centres).

o   On s’attend également à une amélioration de l’accès à des services de garde souples pour venir en aide aux parents n’ayant pas des heures de travail conventionnelles ou qui sont aux études.

·        Favoriser des services de garde abordables pour les familles albertaines.

o   On prévoit aussi que le nombre d’enfants dont les parents paient des frais fixes de 25 $ par jour augmentera d’environ 4 500 enfants.

·        Améliorer la qualité des services de garde par l’entremise des centres d’apprentissage et de garde des jeunes enfants avec des employés formés selon le programme de formation en apprentissage et en garde des jeunes enfants de l’Alberta et sur les services de garde inclusifs pour répondre aux besoins des enfants ayant des besoins diversifiés.

·        Renforcer les ressources offertes pour représenter la diversité des enfants et des familles en Alberta.

o   Plus d’outils novateurs et de ressources seront offerts pour tenir compte de la diversité culturelle et linguistique des enfants en Alberta.

·        Apporter un soutien aux programmes offrant des services de garde dans les communautés francophones, autochtones et issues de minorités linguistiques.

·        Appuyer la conception et la mise en œuvre d’innovations et d’améliorations qui comblent les lacunes du système actuel.

o   Répondre aux priorités des familles dans le besoin, comme les familles à faible revenu, les familles autochtones, les familles faisant partie de communautés de langue officielle en situation minoritaire, les familles vivant dans des collectivités mal desservies, les familles dont les heures de travail sont non conventionnelles et les familles dont les enfants ont des capacités différentes.

·        Soutenir la création d’environ 78 centres d’apprentissage et de garde des jeunes enfants à partir de mars 2018, à la suite du processus de manifestation d’intérêt.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :