Le gouvernement du Canada lance des appels de propositions pour éliminer les obstacles et augmenter le nombre d’apprentis certifiés dans les métiers spécialisés

Communiqué de presse

Le 3 août 2021              Kitchener (Ontario)              Emploi et Développement social Canada

Les gens de métier spécialisés de tout le pays ont joué un rôle crucial dans les secteurs essentiels pendant la pandémie de COVID-19, et leur expertise est très sollicitée. La demande de gens de métier spécialisés devrait rester élevée au cours des dix prochaines années, car plus de 700 000 d’entre eux pourraient prendre leur retraite entre 2019 et 2028, ce qui créera un besoin toujours croissant de recruter et de former des milliers de travailleurs spécialisés. Dans le cadre de la stratégie canadienne en matière d’apprentissage, le gouvernement fait des investissements ciblés pour éliminer les obstacles et aider plus de Canadiens à acquérir l’expérience pratique et la formation en apprentissage dont ils ont besoin pour entreprendre une carrière intéressante et bien rémunérée dans les métiers spécialisés.

Aujourd’hui, la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées, Carla Qualtrough, a lancé un appel de propositions dans le cadre du nouveau Service d'apprentissage afin d’aider les employeurs à embaucher des apprentis et à leur donner la formation pratique dont ils ont besoin pour être certifiés dans les métiers. Annoncé dans le budget de 2021, le Service d'apprentissage est doté d’une enveloppe de 470 millions de dollars sur trois ans, à compter de 2021-2022, afin d’aider 55 000 apprentis de première année dans les métiers désignés Sceau rouge admissibles à accéder aux possibilités d’emploi offertes chez les petites et moyennes entreprises (PME).

Les employeurs jouent un rôle fondamental dans les systèmes d’apprentissage du Canada. Toutefois, des obstacles à la participation empêchent de nombreux employeurs, en particulier les petites entreprises, d’offrir des possibilités de formation en apprentissage. Au moyen de l’appel de propositions pour le Service d'apprentissage, les bénéficiaires de financement sélectionnés distribueront les incitatifs financiers aux PME, et fourniront des mesures de soutien supplémentaires, telles que l’aide pour se retrouver dans le système d’apprentissage, l’accueil des apprentis et la création de lieux de travail accueillants. Les PME recevront jusqu’à 5 000 $ chacune pour un maximum de deux nouveaux apprentis de première année admissibles. Elles pourront utiliser ce montant pour payer les coûts initiaux, tels que les salaires et la formation. De plus, afin d’accroître la diversité dans les métiers désignés Sceau rouge, cet incitatif sera doublé et porté à 10 000 $ dans le cas des employeurs qui embauchent des personnes sous-représentées, y compris des femmes, des personnes en situation de handicap, des Autochtones, des membres de la communauté LGBTQ2+, des nouveaux arrivants et des minorités visibles, notamment les Noirs et les autres communautés racisées.

La ministre Qualtrough a fait cette annonce virtuellement, en compagnie du député de Kitchener–Conestoga, Tim Louis, et de représentants de la Fraternité internationale des ouvriers en électricité (FIOE), section locale 804, qui a obtenu récemment un financement de plus de 5,4 millions de dollars réparti sur cinq ans pour un projet financé dans le cadre du volet Innovation dans l’apprentissage du Programme pour la formation et l’innovation en milieu syndical (PFIMS). En vertu de l’appel de propositions du PFIMS de 2020, la section locale 804 de la FIOE. Le projet de la section locale 804 de la FIOE permettra de relever les défis complexes auxquels ses membres font face, notamment les femmes, les Autochtones, les apprentis et les compagnons, en éliminant les obstacles à la formation en apprentissage. Il appuiera également la conception d’un programme de formation en classe qui sera complété par un module en ligne en vue d’aider les membres de la région de Waterloo à satisfaire aux exigences continues en matière de certification et de perfectionnement des compétences.

À l’occasion de cette visite virtuelle, la ministre a également lancé l’appel de propositions relatif au volet Investissements dans l’équipement de formation du PFIMS. Le gouvernement investit 7 millions de dollars sur trois ans dans le cadre de cet appel de propositions.

Les projets admissibles aideront les syndicats du Canada à améliorer la qualité de la formation grâce à des investissements dans l’équipement et le matériel. Les préapprentis et les apprentis bénéficieront d’un équipement moderne et actualisé. Cet appel de propositions donne la priorité aux projets qui aident les préapprentis et les apprentis à acquérir des compétences environnementales dans les métiers désignés Sceau rouge ainsi qu’à réduire les obstacles à la participation et à la réussite dans les métiers pour les groupes sous‑représentés.

Les organismes admissibles dans le cadre de ces deux appels de propositions sont invités à soumettre leurs propositions d’ici le 14 septembre 2021.

Citations

« Les gens de métier spécialisés sont indispensables à l’économie et à la main‑d’œuvre du Canada. L’apprentissage est le pont qui aide les travailleurs qualifiés, en particulier les jeunes qui commencent leur carrière, à entrer en contact avec les entreprises ainsi qu’à obtenir des emplois bien rémunérés. Nos investissements contribueront à éliminer les obstacles et aideront davantage de Canadiens à obtenir la formation dont ils ont besoin pour entreprendre des carrières stimulantes et enrichissantes dans les métiers. »
– La ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées, Carla Qualtrough

« L’annonce faite aujourd’hui vise à soutenir les gens de métier qualifiés, afin qu’ils puissent continuer à être un élément clé de la main-d’œuvre canadienne. Ces investissements importants feront en sorte que les Canadiens aient accès à la formation, à l’expérience de travail et au soutien dont ils ont besoin pour réussir dans leur domaine. »
– Le député de Kitchener−Conestoga, Tim Louis 

« Le PFIMS a été un grand succès dans notre région, puisqu’il a permis d’accroître la diversité dans les métiers et de créer des emplois bien rémunérés. Le fait d’offrir une formation gratuite sur la sécurité à l’avance a été un grand avantage pour les apprentis et les employeurs. »
– Le gérant d’affaires de la section locale 814 de la FIOE, Brian Jacobs

Faits en bref

  • Tel qu’il a été annoncé dans le budget de 2019, l’objectif de la stratégie canadienne en matière d’apprentissage est de renforcer les mesures de soutien à l’apprentissage déjà en place afin de :

    • promouvoir les métiers spécialisés comme un bon choix de carrière;
    • encourager la participation des groupes sous-représentés;
    • faciliter la participation des employeurs et des syndicats;
    • encourager l’innovation en matière d’apprentissage.
  • Le gouvernement du Canada investit 25 millions de dollars par an, au moyen du Programme pour la formation et l’innovation en milieu syndical, pour soutenir la formation des apprentis en milieu syndical, l’innovation et les partenariats diversifiés dans les métiers désignés Sceau rouge.

  • En 2019‑2020, plus de 15 000 apprentis ont participé aux projets du volet 1 du Programme pour la formation et l’innovation en milieu syndical, et 67 % d’entre eux ont indiqué avoir amélioré leurs compétences après leur participation. Sur le nombre total de participants :

    • 5,5 % étaient des Autochtones, ce qui dépasse la moyenne actuelle d’apprentis autochtones dans les métiers désignés Sceau rouge (qui était de 4,5 % en 2015);
    • 6,9 % étaient des femmes, ce qui dépasse la moyenne actuelle de femmes apprenties dans les métiers désignés Sceau rouge où elles sont sous‑représentées (qui était de 4 % en 2019).
  • Le gouvernement du Canada investit considérablement dans la formation en apprentissage en accordant des subventions, des prêts, des crédits d’impôt et des prestations d’assurance-emploi pendant la formation en classe, en finançant des projets et en soutenant le programme du Sceau rouge. Le gouvernement travaille aussi avec les provinces et les territoires à harmoniser les exigences de la formation d’apprenti dans certains métiers désignés Sceau rouge.

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour les demandes des médias, veuillez contacter :

Ashley Michnowski
Directrice des communications
Cabinet de la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées, Carla Qualtrough
ashley.michnowski@hrsdc-rhdcc.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Emploi et Développement social Canada
819-994-5559
media@hrsdc-rhdcc.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :