Les familles du Canada bénéficieront de pratiques novatrices en apprentissage et garde des jeunes enfants -  Document d’information

Document d'information

Voici une liste des projets d’innovation approuvés, à l’échelle du Canada, en matière d’apprentissage et de garde des jeunes enfants :


Projets nationaux

Le projet « Connecting Canada: Impacting ELCC Environments through Sustainable Leadership Development 
», mené par la Getting Ready for Inclusion Today (The GRIT Program) Society of Edmonton (2 594 903 $). Ce projet appuiera 12 fournisseurs de services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants dans différentes provinces et différents territoires pour qu’ils adaptent le programme Access, Support and Participation (ASaP) afin de créer des programmes et services inclusifs pour les enfants ayant divers besoins d’apprentissage dans l’ensemble du pays.

Le projet « Enable, Engage and Empower (E3): Increasing Spaces, Quality, Capacity and the ELCC Workforce », mené par la Fédération canadienne des services de garde à l’enfance (1 007 440 $). Ce projet vise à accroître la qualité des services de garde, en particulier dans les milieux de garde en milieu familial, en élaborant un programme national de formation multilingue en ligne et en appuyant les fournisseurs de services de garde par l’entremise d’une communauté de pratique nouvellement établie qui met l’accent sur les Canadiens noirs, les membres des minorités visibles, les nouveaux arrivants et les fournisseurs de services en milieu rural et éloigné.

Le projet « Mise en œuvre d’Éconocoop et soutien aux services de garde », mené par la Commission nationale des parents francophones (2 813 872 $). Ce projet explorera, élaborera et mettra à l’essai de nouvelles approches afin d’améliorer la qualité et l’accessibilité des services de garde pour les communautés minoritaires et majoritaires francophones et anglophones, plus précisément dans le cadre du rétablissement du secteur des services de garde après la pandémie.

Le projet « PROmoting Early Childhood Outside (PRO-ECO): An intervention to foster outdoor play in ELCCs », mené par l’Université de la Colombie-Britannique (1 294 439 $). En collaboration avec 10 centres d’apprentissage et de garde des jeunes enfants situés dans le Grand Vancouver, l’Université de la Colombie-Britannique étudiera l’efficacité de l’intervention durant les jeux extérieurs. L’objectif de ce projet est de créer une méthode durable et guidée pour améliorer les environnements de jeux extérieurs, qui pourra être adaptée à d’autres centres d’apprentissage et de garde des jeunes enfants au Canada.

Le projet « Quality Inclusion in the Time of COVID: Safety, Learning & Play for Children with Disabilities », mené par SpeciaLink: The National Child Care Mainstream Network Society (432 701 $). Ce projet, qui s’appuie sur les bases établies dans le cadre d’un autre projet que l’organisme a récemment mené à bien et qui était aussi financé le Programme d’innovation en matière d’apprentissage et de garde des jeunes enfants, vise à favoriser l’inclusion des enfants handicapés dans le contexte de la pandémie de COVID‑19, grâce à l’amélioration des programmes et services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants ayant un handicap.

Le projet « Safe-space for an Early Learning Foundation » (SELF), mené par le Centre Mothers Matter (2 374 455 $). Ce projet consistera à élaborer et à mettre à l’essai un projet pilote novateur visant à fournir des services d’apprentissage précoce de grande qualité aux enfants vulnérables et isolés vivant avec leur mère dans des refuges de deuxième étape en Saskatchewan, en Ontario, à Terre-Neuve-et-Labrador et en Colombie-Britannique grâce à la formation du personnel et à l’adaptation de certains programmes pour répondre aux besoins des clients au terme de la pandémie.


Projets provinciaux :

Le projet « Bold Dreams, Bright Futures-Digital Literacy Skills Development for Children Living with Blindness »
, mené par l’Institut national canadien pour les aveugles (1 976 377 $). Ce projet vise à combler les lacunes touchant les enfants aveugles ou malvoyants en matière de technologie afin de leur permettre de commencer l’école sur un pied d’égalité avec les autres enfants de partout au pays en ce qui a trait aux technologies, en s’assurant qu’ils puissent pleinement participer à toutes les activités d’apprentissage et de classe, que ce soit en personne ou en ligne.

Le projet « Building Capacity and Resilience Through Physical Literacy and Active Play », mené par Actif pour la vie, une initiative de B2ten/B2dix (428 303 $). Ce projet donnera aux éducateurs de la petite enfance les outils et les ressources dont ils ont besoin pour renforcer la résilience des enfants en offrant des possibilités de jeu actif aux enfants de diverses communautés au Canada, notamment les communautés racisées, les Autochtones et les nouveaux arrivants ainsi que les enfants qui vivent dans des communautés rurales, éloignées et nordiques. Le jeu actif vise à réduire l’anxiété et le stress et à renforcer la résilience des enfants.

Le projet « Formation hybride et soutien personnalisé pour des éducateurs de la petite enfance inclusifs », mené par le District scolaire francophone Sud (2 983 420 $). En collaboration avec d’autres districts scolaires francophones du Nouveau-Brunswick, ce projet permettra d’élaborer un nouveau modèle de soutien des pratiques inclusives pour améliorer la qualité des services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants grâce à une formation hybride et un soutien personnalisé à l’intention des éducateurs.

Le projet « Teaching for Tomorrow - YMCA Post-pandemic Training in Labrador and Rural Newfoundland », mené par YMCA of Northwest Avalon Inc. (3 000 000 $). Ce projet consistera à recruter et à maintenir en poste des éducateurs de la petite enfance au sein des collectivités rurales et mal desservies, y compris les collectivités autochtones de Terre-Neuve-et-Labrador. En collaboration avec le College of the North Atlantic, le YMCA de Terre-Neuve-et-Labrador offrira un programme d’accréditation visant à fournir aux éducateurs de la petite enfance les compétences et les connaissances requises pour offrir les services de garde des enfants du YMCA partout dans la province.

Le projet « PEI Pyramid to Retention: A Mentoring Culture », mené par la Early Childhood Development Association of Prince Edward Island (1 153 541 $). Ce projet vise à répondre aux besoins de développement social et émotionnel de tous les enfants de cinq ans et moins dans le secteur de l’apprentissage et de la garde des jeunes enfants de la province. Il offrira aux éducateurs de la petite enfance le mentorat, la formation, les ressources et les outils dont ils ont besoin pour offrir des programmes de grande qualité qui favorisent le bien-être des jeunes enfants et leur développement social et émotionnel, et contribuera au maintien en poste de ces éducateurs.

Le projet « Together We Drive Quality », mené par le Network for Healthy Early Human Development Yukon (1 235 928 $). Ce projet utilisera une technologie novatrice pour faire participer le public et les éducateurs de la petite enfance à des programmes agréés afin d’améliorer la qualité des programmes d’apprentissage et de garde des jeunes enfants ainsi que le bien-être des éducateurs de la petite enfance et des familles partout au Yukon.


Projets locaux :

Le projet « Miyo Kiskinahamatowin ashi Sitokatowin: Awasisak Program Teaching and Supporting our Children »
, mené par la Nation métisse de la Saskatchewan (2 999 961 $). Ce projet portera sur le renforcement des connaissances et des aptitudes linguistiques des parents et sur la sensibilisation à la culture des Métis et des Premières Nations afin d’améliorer le développement des jeunes enfants et leur préparation scolaire dans la communauté de Pinehouse Lake.

Le projet « Pirurvik Preschool: Early Childhood Education Development in Nunavut », mené par la Pirurvik Preschool Society (2 306 796 $). En partenariat avec la Arviat Aqqiumavvik/Shared Care Society, le programme préscolaire de Cape Dorset, le service de garde Saipaaqivik de Cape Dorset, le Pulaarvik Kublu Friendship Centre de Rankin Inlet, le service de garde Kataujaq de Rankin Inlet, le service de garde de Baker Lake et le service de garde Siqiniq de Chesterfield Inlet, ce projet offrira des programmes et des services d’éducation de la petite enfance, en ligne et en personne, adaptés à la culture et à la collectivité, en se fondant sur les principes inuits du qaujimajatuqangit et le matériel Montessori, pour les enfants de cinq collectivités du Nunavut.

Le projet « Recherche-action et transfert de modèle : Centre de la petite enfance en forêt », mené par le Carrefour francophone de Sudbury (506 339 $). Ce projet vise à offrir aux enfants de 5 ans et moins qui fréquentent les centres de la petite enfance une expérience d’apprentissage axée sur l’écologie grâce au jeu à l’extérieur et en forêt, afin de les sensibiliser à l’importance de la nature et de l’environnement. En collaboration avec le Centre d’innovation sociale pour l’enfant et la famille du Collège Boréal, le projet se penchera ensuite sur la mise à l’essai d’un modèle d’apprentissage novateur et sur son transfert à d’autres centres de la petite enfance de la région de Sudbury et d’autres communautés francophones du Canada.

Le projet « University of Winnipeg Student Association (UWSA) Daycare », mené par la University of Winnipeg Foundation (331 287 $). Ce projet mené à Winnipeg, au Manitoba, mettra l’accent sur l’exploration, la mise à l’essai et l’aménagement d’une aire de jeu extérieure sécuritaire pour offrir un apprentissage et des programmes adaptés à la culture autochtone de niveau optimal aux enfants et à leur famille, tout en offrant une formation de perfectionnement professionnel autochtone au personnel.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :