Imprimantes 3D

Les formats en gros caractères, braille, MP3 (audio), texte électronique, et DAISY sont disponibles sur demande en commandant en ligne ou en composant le 1 800 O-Canada (1-800-622-6232). Si vous utilisez un téléscripteur (ATS), composez le 1-800-926-9105.

Contexte

Les imprimantes tridimensionnelles (3D) se multiplient dans les milieux de travail. Les imprimantes 3D peuvent être utilisées pour concevoir et fabriquer des objets physiques de différentes tailles et compositions à partir d’images informatiques.

Les imprimantes 3D courantes fondent du plastique en le passant par une buse chaude, et ensuite le superpose pour construire des objets solides. Le plastique peut émettre 10 fois plus de poussières et de vapeurs de plastique dangereuses lorsque l’impression est faite à des températures plus élevées.

Des matériaux « exotiques » peuvent aussi être combinés avec des plastiques qui fondent à des températures basses. Certains de ces matériaux sont : poussières (de bois, de bambou ou de métal), fibres de carbone, des sous-produits de brasserie, liège ou même café.

L’impression métallique 3D fait fondre de la poudre métallique fine – tel que l’aluminium ou le titane – avec des faisceaux laser, ce qui peut libérer de fines particules métalliques dans le milieu de travail. Quelques imprimantes 3D utilisent un laser ou une lumière ultraviolette (UV) pour solidifier la résine liquide, ce qui peut libérer des composés organiques volatiles (COV). D’autres imprimantes 3D utilisent des nanoparticules de cellulose de bois ainsi que des nanotubes de carbone dissous dans de l’hydrogel pour créer des objets « en bois » conducteurs.

Ces nanoparticules et émissions dangereuses posent un risque pour la santé des travailleurs et peuvent causer des problèmes de santé tels que : l’asthme, l’inflammation des poumons, des maux de tête, la toux, des problèmes circulatoires et des maladies de la peau. Les limites d'exposition professionnelle applicables aux ingrédients doivent être respectées.

Risques

Les facteurs de risque pouvant mener à un accident, un décès, ou à une blessure pendant l’utilisation d’imprimantes en 3D incluent :

Éliminer et contrôler les risques

Les imprimantes 3D sont plus dangereuses que les imprimantes de bureau conventionnelles et doivent être traitées avec le même soin que les autres équipements industriels. Par exemple :

Exigences législatives

Le Règlement canadien sur la santé et la sécurité au travail (RCSST), Partie X décrit les exigences relatives à une enquête sur les dangers s’il existe une probabilité d’une exposition dangereuse qui met en danger la santé ou la sécurité d’un travailleur. Cela comprend :

Le RCSST, Partie XII, contient les exigences relatives à l’équipement de protection individuelle approprié à porter lors de l’utilisation d’imprimantes 3D. Cela comprend de l’équipement pour protéger : la peau; les yeux; le visage; et la respiration.

Le RCSST, Partie XIX, contient les exigences d’un programme de prévention des risques. Cela comprend : le recensement et l’évaluation des risques; les mesures de prévention; la sensibilisation et la formation des employés; et l’évaluation du programme.

Ressources additionnelles

Pour obtenir un complément d’information sur les mesures permettant de contrôler l’exposition aux substances dangereuses, particulièrement celles n’ayant pas de limites d’exposition occupationnelle, veuillez consulter la publication : Ligne directrice relative à la gestion graduée des risques.

Pour obtenir un complément d’information sur les mesures permettant de contrôler l’exposition aux nanoparticules, veuillez consulter la publication : Nanoparticules fabriquées : Aspects liés à la santé et à la sécurité.

Pour plus d’information, prière de communiquer avec le bureau du Programme du travail d’EDSC au 1-800-641-4049. Le site Web du Programme du travail contient de l’information sur les sujets de santé et de sécurité au travail comme : le droit de savoir, le droit de refuser d’exécuter un travail dangereux et les comités locaux de santé et sécurité au travail

Détails de la page

Date de modification :