La ministre de l’Environnement et du Changement climatique continue d’assurer le leadership mondial du Canada en matière de lutte contre les changements climatiques à la réunion des ministres de l’Environnement du G7

Communiqué de presse

12 juin 2017 – Gatineau (Québec) – Environnement et Changement climatique Canada

Aujourd’hui, Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique, a conclu la réunion de deux jours des ministres de l’Environnement des pays du G7 à Bologne, en Italie. La ministre McKenna y a dirigé une délégation canadienne comportant des représentants du milieu universitaire et du secteur privé et elle a présenté le plan canadien de lutte contre les changements climatiques, qui place les provinces, les territoires, les villes, les peuples autochtones et les entreprises sur la voie d’un avenir axé sur la croissance propre.

Dans le cadre de la réunion du G7, la ministre s’est entretenue avec la France, l’Allemagne, l’Italie, le Japon, le Royaume-Uni et l’Union européenne afin de réitérer l’engagement inébranlable du Canada à l’égard de la mise en œuvre rapide et efficace de l’Accord de Paris, qui est l’instrument mondial permettant de lutter efficacement et promptement contre les changements climatiques.

Le Canada s’est dit très déçu de la décision prise par l’administration des États-Unis de se détourner du consensus mondial obtenu dans le cadre de l’Accord de Paris. Nous avons réitéré que le Canada est déterminé à travailler avec les provinces, les États, les villes, les entreprises et tous les acteurs résolus à mettre en œuvre les ambitieux objectifs de lutte contre les changements climatiques prévus dans l’Accord de Paris

Misant sur le leadership dont a fait preuve le gouvernement du Canada, tant au pays qu’à l’étranger depuis les discussions de Paris sur le climat, la ministre Mckenna a fait la promotion du plan canadien de lutte contre les changements climatiques et a indiqué que la réussite du plan est tributaire de la collaboration des provinces, des territoires, des villes, des peuples autochtones et des entreprises.

Les homologues du G7 de la ministre McKenna ont reconnu le leadership du Canada et les mesures concrètes qu’il a prises pour mettre en œuvre l’Accord de Paris, y compris la détermination de notre gouvernement à l’égard de la tarification de la pollution à l’échelle du pays.

Le Canada assumera la présidence du G7 l’an prochain, et il compte mettre l’accent sur le renforcement de la classe moyenne, l’amélioration de l’égalité entre les sexes, la lutte contre les changements climatiques et la promotion du respect de la diversité et de l’inclusion.

La ministre McKenna a rencontré de façon bilatérale ses homologues américains, de l’Union européenne, italien, britannique, français, japonais et maldivien pour discuter des changements climatiques, de la croissance propre et de la voie à suivre pour respecter les engagements pris au titre de l’Accord de Paris.

Les partenaires du G7 ont réalisé d’importants progrès dans les discussions sur une panoplie de dossiers environnementaux, comme la croissance propre, les marchés du carbone, l’innovation et le commerce, l’utilisation efficace des ressources, les déchets marins et le financement des pays en développement, dont ceux d’Afrique.

Le communiqué des ministres de l’Environnement du G7 présente les progrès réalisés.


Citations

« La position du Canada au sein du G7 est claire : L’Accord de Paris est irréversible. Nous sommes déterminés à mettre en œuvre rapidement et efficacement cet accord et à continuer de travailler avec nos partenaires internationaux pour lutter contre les changements climatiques et créer les conditions favorables à une croissance propre durable à l’échelle mondiale. L’environnement et l’économie vont de pair, et nous savons que la lutte contre les changements climatiques stimulera les innovations propres, créera des emplois et assurera un avenir plus sain à nos enfants. »

– L’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

Faits en bref

  • En septembre, le Canada coprésidera une réunion ministérielle avec la Chine et l’Union européenne pour faire progresser l’Accord de Paris et promouvoir une croissance économique propre.

  • En 2018, le Sommet du G7 se tiendra au Manoir Richelieu, situé dans la région de Charlevoix, au Québec.

  • En 2018, le Sommet du G7 permettra au Canada de présenter ses priorités à l’échelle tant nationale qu’internationale : renforcer la classe moyenne, favoriser l’équité entre les sexes, lutter contre les changements climatiques et promouvoir le respect de la diversité et de l’inclusion.

Liens connexes

Personnes-ressources

Marie-Pascale Des Rosiers
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique
613-462-5473
marie-pascale.desrosiers@canada.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook sur l’Environnement et les ressources naturelles au Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :