Réponse du gouvernement du Canada à la décision des États-Unis de se retirer de l’Accord de Paris sur les changements climatiques

Déclarations

Gatineau (Québec) – 1er juin 2017 – La ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada, l’honorable Catherine McKenna, a fait la déclaration suivante aujourd’hui en réponse à la décision des États-Unis de se retirer de l’Accord de Paris sur les changements climatiques :

« Alors que le Canada est très déçu que les États-Unis aient choisi de se retirer de l’Accord de Paris, nous demeurons fermes dans notre engagement à travailler avec nos partenaires internationaux pour lutter contre les changements climatiques et favoriser la croissance propre. C’est la bonne chose à faire pour les générations futures et de bons emplois seront créés par la croissance de notre économie propre.

Le Canada continuera à jouer un rôle de chef de file dans la lutte contre les changements climatiques.

En septembre, nous tiendrons, en collaboration avec la Chine et l’Union européenne, une rencontre ministérielle pour faire avancer l’Accord de Paris et la croissance propre.

L’Accord de Paris, négociée par 195 pays, envoie un signal important sur le marché. En fait, l’Accord a permis de créer près de 23 mille milliards de dollars en possibilités d’investissements dans la croissance propre favorisant la lutte contre les changements climatiques dans les marchés émergents d’ici 2030.

Non seulement les pays des quatre coins de la planète prennent des mesures pour lutter contre les changements climatiques, mais les entreprises en prennent aussi. Ils comprennent que cette lutte n’est pas seulement la bonne chose à faire, mais qu’elle est également bonne pour les affaires. Les provinces, les États, les villes et les collectivités autochtones et locales prennent eux aussi des mesures pour protéger notre planète.

Avec ou sans les États-Unis, le mouvement lié à l’Accord de Paris et à la lutte contre les changements climatiques est irréversible.

Nous sommes fière d’avoir annoncé l’an dernier le Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques, qui démontre que le gouvernement fédéral et les provinces sont déterminés à travailler avec les peuples autochtones, les entreprises, les environnementalistes et tous les Canadiens afin de faire croître l’économie, de réduire les gaz à effet de serre et d’aider nos communautés à s’adapter aux changements climatiques. ‎

Le Canada continuera à jouer un rôle de chef de file pour lutter contre les changements climatiques, tant au pays qu’à l’étranger. Nous comprenons les possibilités qu’offre l’économie propre. Nous comprenons aussi que nous devons laisser une planète durable pour nos enfants et nos petits-enfants. »


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :