Annonce du Programme du bassin du lac Winnipeg

Document d'information

La taille du lac Winnipeg et l’étendue de son bassin transfrontalier en font un plan d’eau douce d’importance internationale. Le lac Winnipeg draine un territoire de près d’un million de kilomètres carrés. Son bassin versant compte 6,2 millions d’habitants, dont 5,5 millions au Canada et 711 000 aux États-Unis. Le lac Winnipeg est important pour l’économie canadienne; il génère des millions de dollars de recettes dans les secteurs de l’hydroélectricité (500 millions de dollars), des loisirs (110 millions de dollars) et de la pêche commerciale en eau douce (15 millions de dollars). Cette dernière représente environ 61 % et 25 % de la valeur totale de cette activité au Manitoba et au Canada, respectivement.

La charge excessive en éléments nutritifs dans le lac Winnipeg provenant de multiples sources transfrontalières, dont l’agriculture, l’industrie, les eaux usées municipales et le ruissellement de surface, donne lieu à des proliférations d’algues abondantes et fréquentes. Plus de la moitié de cet apport en éléments nutritifs provient de l’extérieur du Manitoba, principalement de la rivière Rouge, au Minnesota, et du Dakota du Nord. Il est donc essentiel d’adopter une approche collaborative à l’égard de la gestion transfrontalière des éléments nutritifs. Les répercussions sur l’écosystème aquatique de la récente infestation de moules zébrées dans la rivière Rouge et dans le lac Winnipeg demeurent inconnues. Les conséquences des changements climatiques pour le lac Winnipeg comprennent le réchauffement de la température des eaux, des périodes sans glace plus longues et des variations dans la charge en éléments nutritifs et dans le transport de ces éléments lors des épisodes de ruissellement au printemps et à l’été.

Les travaux scientifiques antérieurs, les activités de gouvernance concertées et les efforts de réduction des éléments nutritifs ont permis d’acquérir des connaissances précieuses et d’obtenir le soutien des intervenants requis pour coordonner l’établissement de cibles relatives aux éléments nutritifs dans le bassin. Le Programme fédéral du bassin du lac Winnipeg fait partie de différentes mesures à l’échelle fédérale, provinciale, des États et des intervenants qui sont collectivement nécessaires si nous voulons réduire la charge en éléments nutritifs dans le bassin.

Le Canada continuera de collaborer avec le Manitoba dans le cadre du Protocole d’entente Canada‑Manitoba portant sur le lac Winnipeg et son bassin, qui est en vigueur jusqu’en septembre 2020. Celui-ci permet aux deux gouvernements de collaborer et de coordonner l’information et les travaux relatifs à la santé du lac Winnipeg.

Ce programme de financement s’appuie sur les efforts déployés précédemment dans le cadre de l’Initiative du bassin du lac Winnipeg, dirigée par le Ministère, et s’inscrit dans les efforts d’établissement d’objectifs transfrontaliers en matière d’éléments nutritifs qui sont en cours au moyen des structures de gouvernance existantes, dont la Commission mixte internationale et la Régie des eaux des provinces des Prairies. Il s’inscrit en outre dans les efforts de surveillance de la quantité et de la qualité de l’eau douce. Avec la découverte de moules zébrées dans le lac Winnipeg et dans le bras principal de la rivière Rouge, l’expertise en modélisation d’Environnement et Changement climatique Canada permettra d’améliorer la compréhension des conséquences pour le cycle des éléments nutritifs au sein de l’écosystème aquatique.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :