Le Canada double son financement à l’organisme international éminent sur la science des changements climatiques

Communiqué de presse

Le 9 septembre 2017 – Montréal (Québec)

Le Canada est résolu à appuyer la science sur les changements climatiques, à prendre des mesures éclairées pour lutter contre ce phénomène et à aider notre pays et le monde à bâtir des économies propres. Aujourd’hui, la ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, a annoncé que le gouvernement du Canada doublerait sa contribution standard jusqu’à la fin du sixième cycle d’évaluation du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), lequel sera clôturé par la publication d’un rapport d’évaluation en 2022. Le financement passe ainsi de 150 000 à 300 000 dollars canadiens par année.

Le Canada est déjà l’un des 10 principaux contributeurs au fonds d’affectation spéciale du GIEC. Le financement accru annoncé aujourd’hui permettra d’alléger les contraintes budgétaires de l’organisme et de garantir la production des rapports d’évaluation dans les années à venir. Ces rapports sont essentiels pour améliorer notre compréhension des changements climatiques et nous indiquer les meilleures façons de s’adapter aux répercussions auxquelles nous sommes confrontés aujourd’hui et les manières de prévenir les pires effets liés aux changements climatiques, qui sont encore à venir. Le Canada entend poursuivre son objectif d’améliorer l’équilibre et la considération des sexes dans le cadre du travail du GIEC et d’accroître l’intégration du savoir et des perspectives autochtones dans les rapports de l’organisme.

Le Canada fournit également d’importantes contributions non financières à l’organisme, par exemple en soutenant la participation de scientifiques canadiens aux réunions du GIEC, en accueillant cette semaine la 46e session du GIEC à Montréal et en commanditant la conférence de l’organisme sur les changements climatiques et les villes, qui aura lieu en mars 2018 à Edmonton.

Citations

« Je suis fière que le Canada ait accueilli des gouvernements et des spécialistes du climat de partout dans le monde cette semaine à Montréal. En doublant notre appui à l’important travail du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, notre gouvernement aide les spécialistes du climat des quatre coins du monde à évaluer de la recherche essentielle et à donner aux gouvernements les outils pour prendre des décisions éclairées et fondées sur des preuves qui auront une incidence sur notre futur. »

– Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

Faits en bref

  • Le Canada s’est établi comme l’un des 10 principaux donateurs aux fonds d’affectation spéciale du GIEC, y contribuant en moyenne 170 000 dollars par année.

  • Le Canada fait de généreuses contributions en soutenant la participation directe des experts canadiens au travail scientifique du GIEC, notamment le travail du Bureau du GIEC et du Bureau de l’équipe spéciale pour les inventaires nationaux des gaz à effet de serre.

  • En 2019, le Canada accueillera la réunion des auteurs du Groupe de travail I.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Marie-Pascale Des Rosiers
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique
613-462-5473
marie-pascale.desrosiers@canada.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
ec.media.ec@canada.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook sur l’environnement et les ressources naturelles au Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :