Le Canada copréside la Coalition pour le climat et l’air pur visant à lutter contre les changements climatiques et à améliorer la qualité de l’air

Communiqué de presse

Le 14 novembre 2017 – Bonn, Allemagne

Le gouvernement du Canada a à cœur de travailler, tant au pays qu’à l’étranger, à la réduction des polluants climatiques de courte durée de vie qui réchauffent notre planète et affectent la santé de millions de personnes.

Aujourd’hui, à la 23e Conférence des Parties (COP23), la ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, et le ministre de l’Environnement du Chili, Marcelo Mena Carraso, ont dirigé l’Assemblée annuelle de haut niveau de la Coalition pour le climat et l’air pur. Cette réunion était l’occasion de rassembler des ministres et des représentants de haut niveau provenant de divers partenaires gouvernementaux et non gouvernementaux qui ont comme objectif commun de réduire les polluants climatiques de courte durée de vie.

Au nombre des polluants climatiques de courte durée de vie figurent le carbone noir, le méthane, l’ozone troposphérique et les hydrofluorocarbones (HFC). Ces polluants sont émis notamment par les transports, les appareils de chauffage au bois, les combustibles fossiles (comme le pétrole, le gaz et le charbon), l’agriculture, les sites d’enfouissement et les génératrices diesel qui sont couramment utilisées dans le Nord du Canada.

La Coalition pour le climat et l’air pur est déterminée à réduire les polluants climatiques de courte durée de vie qui non seulement contribuent aux changements climatiques, mais nuisent également à la qualité de l’air et à la santé de millions de personnes dans le monde. La réduction des polluants climatiques de courte durée de vie est considérée comme étant cruciale pour atteindre les objectifs établis dans l’Accord de Paris et appuyer l’atteinte des objectifs de développement durable.

Au cours de la réunion d’aujourd’hui, la ministre McKenna a souligné la récente ratification par le Canada de l’Amendement de Kigali au Protocole de Montréal visant à réduire progressivement l’utilisation des HFC, qui contribuent au réchauffement climatique, utilisés dans le domaine de la réfrigération et de la climatisation. Elle a également insisté pour que d’autres pays fassent de même avant la Réunion des Parties qui aura lieu la semaine prochaine à Montréal, au Canada.

De plus, le Canada aide d’autres pays à réduire leurs émissions. En ce sens, la ministre McKenna a annoncé un investissement de plus de deux millions de dollars sur trois ans pour soutenir la prise de mesures de lutte contre les changements climatiques par la Côte d’Ivoire et le Sénégal. Ce financement appuiera l’élaboration de règlements et de normes de l’industrie qui permettront de réduire les émissions de méthane dans les sites d’enfouissement. Voilà un bel exemple qui illustre comment le Canada aide les pays en développement à atteindre leurs objectifs relatifs aux changements climatiques et à réduire la pollution de l’air pour assainir l’environnement.

Le Canada espère s’appuyer sur les discussions de la réunion d’aujourd’hui lors du Forum mondial sur le méthane prévu l’an prochain. En avril 2018, le Canada, conjointement avec la Coalition pour le climat et l’air pur et l’Initiative mondiale sur le méthane, accueillera les experts et les innovateurs de divers gouvernements et du secteur privé qui sont résolus à réduire les émissions de méthane de tous les secteurs de l’économie, dont l’agriculture, le pétrole et le gaz et les déchets solides municipaux.

Citations

« Le leadership continu de cette Coalition est l’un des moyens qui permettent au Canada de travailler avec d’autres pays à la prise de mesures pour lutter contre les changements climatiques et à l’amélioration de la qualité de l’air et de la santé au Canada et ailleurs dans le monde. Le Canada prévoit publier au cours des prochains mois une mise à jour de son règlement visant la production d’électricité à partir du charbon, un projet de règlement visant la production d’électricité à partir du gaz naturel et un cadre normatif sur les carburants propres. Les Canadiens devraient être fiers du récent rapport sur l’état de l’air, qui montre que le Canada a su réduire ses émissions de polluants atmosphériques tout en faisant croître son économie. »

– Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Je salue la collaboration bilatérale franche entre le Canada et le Sénégal. Ce projet nous permet d’entamer la mise en œuvre de notre contribution déterminée au niveau national, dans le secteur de la gestion des déchets solides, pour une atténuation des gaz à effet de serre. Ensemble, nous nous engageons à faire de ce projet une réussite. »

– Yaya Abdoul Kane, ministre de la Gouvernance territoriale, du Développement et de l’Aménagement du territoire du Sénégal

« La Côte d’Ivoire accueille avec joie ce projet d’appui du Canada pour la mise en œuvre de notre contribution déterminée au niveau national. Ce projet s’aligne sur la vision du Ministère de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable orientée vers une gouvernance environnementale effective, matérialisée par des politiques fortes et des actions concrètes en matière de protection de l’environnement et de développement sobre en carbone et résilient aux changements climatiques. »

– Anne Désirée Ouloto, ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable de la Côte d’Ivoire

Faits en bref

  • La Coalition pour le climat et l’air pur est un partenariat volontaire entre plus de 100 gouvernements, entreprises, institutions scientifiques et autres organisations qui sont résolus à améliorer la qualité de l’air et à protéger le climat en prenant des mesures pour réduire les polluants climatiques de courte durée de vie.

  • La réduction des polluants climatiques de courte durée de vie améliore la santé humaine, en réduisant notamment les symptômes d’asthme, les risques de décès prématurés et les problèmes cardiaques.

  • Le Canada copréside actuellement l’Initiative mondiale sur le méthane et la Coalition pour le climat et l’air pur. Le gouvernement du Canada est également le principal contributeur du fonds en fiducie de la Coalition pour le climat et l’air pur, s’étant engagé à y verser au total 23 millions de dollars.

  • Le Canada est déterminé à fournir 2,65 milliards de dollars d’ici 2020 pour aider les pays en développement à mettre en œuvre l’Accord de Paris et à effectuer la transition vers une économie à faibles émissions de carbone.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Marie-Pascale Des Rosiers
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique
613-462-5473
marie-pascale.desrosiers@canada.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
ec.media.ec@canada.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook sur l’environnement et les ressources naturelles au Canada

Détails de la page

Date de modification :