Le Canada est favorable à de nouvelles recherches internationales sur la valeur économique de la protection de la nature

Document d'information

Le Canada se joindra à des partenaires internationaux pour appuyer de nouvelles recherches du Forum économique mondial afin de mieux comprendre les possibilités économiques découlant de la protection de la nature. Cette initiative a été annoncée par Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique, lors du Sommet des champions de la nature qui s’est tenu à Montréal les 24 et 25 avril 2019.

Le gouvernement du Canada accorde un soutien financier à cette initiative, qui explorera les liens entre les changements climatiques, la biodiversité, les forêts, les océans et l’utilisation des terres, examinera la valeur économique de la nature et exposera les possibilités de financement des mesures de conservation mondiales.

Cette recherche est essentielle pour guider les efforts mondiaux visant à i contrer la disparition de la nature et des espèces sauvages dans le monde, à lutter contre les changements climatiques et à créer une croissance économique durable. En utilisant les cadres de risques et de possibilités, cette initiative examinera comment la protection de la nature et l’investissement dans la biodiversité favorisent la stabilité des économies, en plus de soutenir les systèmes alimentaires et d’utilisation des terres, les moyens de subsistance, les emplois, la société et les structures politiques.

Le Forum économique mondial mettra à contribution ses réseaux d’experts, la société civile, les gouvernements et les chefs de file de l’industrie pour étayer cette recherche. Grâce à des consultations multilatérales, cette initiative mobilisera une vaste coalition d’intervenants engagés à prendre des solutions ambitieuses afin de freiner le déclin rapide de la biodiversité dans le monde et renforcera la prise de décisions fondées sur des données probantes dans la perspective de la 15e Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique, prévue en Chine en 2020.

La première étape de l’initiative sera d’examiner la valeur économique de la nature associée à la biodiversité, au climat et à la société. Les conclusions de la recherche seront publiées lors du Sommet Action Climat des Nations Unies en septembre 2019. La prochaine étape de l’initiative débutera en 2020 et elle sera axée sur les possibilités de financement de la conservation de la nature.

Dans le cadre de cette initiative, des documents de réflexion seront également publiés pour faciliter le dialogue lors de l’Assemblée générale des Nations Unies en 2019, de la réunion annuelle du Forum économique mondial en 2020 et du Congrès de l’Union internationale pour la conservation de la nature à Marseille en 2020.

À ce jour, les principaux partenaires financiers de l’étude sont Environnement et Changement climatique Canada, la Fondation MAVA et la Fondation Moore. Cargill, Danone, Kering, Mars, Unilever et Yara sont les premières entreprises championnes, et la liste s’allonge rapidement.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :