Le climat du Canada se réchauffe deux fois plus rapidement que la moyenne mondiale

Communiqué de presse

Le 2 avril 2019 – Ottawa (Ontario)

Les Canadiens subissent directement les coûts des phénomènes extrêmes liés au climat, qu’il s’agisse d’incendies de forêt dévastateurs, d’inondations, de vagues de chaleur ou encore de sécheresses. À mesure que la planète se réchauffera, les phénomènes météorologiques extrêmes deviendront de plus en plus fréquents. Les connaissances fournies par nos scientifiques nous aident à comprendre que les changements climatiques sont bien réels et qu’ils sont causés par les activités humaines. Le gouvernement du Canada continuera de travailler avec des scientifiques canadiens, en étant à l’écoute de leur expertise et de leurs conseils fondés sur des données probantes, pour nous aider à poursuivre notre prise de mesures ambitieuses visant à réduire les émissions et à lutter contre les changements climatiques.

Publié récemment, le Rapport sur le climat changeant du Canada constitue la première évaluation approfondie et distincte de la façon dont le climat du Canada a changé, des raisons pour lesquelles il a changé et des changements prévus pour l’avenir. Réalisé par certains des plus grands scientifiques du Canada, ce rapport offre une analyse et une évaluation indépendantes de la certitude scientifique fondées sur le jugement de spécialistes des sciences. L’évaluation a été dirigée par Environnement et Changement climatique Canada, avec la contribution de Pêches et Océans Canada, de Ressources naturelles Canada et d’experts universitaires.

L’évaluation confirme que le climat du Canada s’est réchauffé en réaction aux émissions mondiales de dioxyde de carbone provenant de l’activité humaine. Les effets du réchauffement généralisé sont déjà évidents dans de nombreuses régions du Canada et devraient s’intensifier dans un proche avenir. Un climat plus chaud aura une incidence sur la fréquence et l’intensité des incendies de forêt, l’étendue et la persistance de la couverture de neige et de glace, les précipitations, la température du pergélisol et d’autres conditions météorologiques et climatiques extrêmes, ainsi que sur la disponibilité de l’eau douce, la hausse du niveau de la mer et les autres propriétés des océans entourant le Canada.

Il s’agit du premier rapport réalisé dans le cadre de l’évaluation nationale intitulée Le Canada dans un climat en changement : renforcer nos connaissances pour mieux agir, dirigée par Ressources naturelles Canada. Il jette les bases climatologiques des prochains rapports en abordant les répercussions des changements climatiques sur nos collectivités, notre environnement et notre économie, ainsi que la façon dont nous nous adaptons pour réduire les risques.

Citations

« Les changements climatiques sont bien réels, et les Canadiens d’un bout à l’autre du pays en ressentent les effets. Les études scientifiques sont claires : nous devons agir maintenant. Des solutions pratiques et abordables pour lutter contre les changements climatiques aideront les Canadiens à faire face aux graves risques qui menacent notre santé, notre sécurité et notre économie, tout en créant les emplois de demain et en assurant un meilleur avenir à nos enfants et petits-enfants. »
– Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Ce rapport est un avertissement pour tous les Canadiens. Il est clair que les changements climatiques sont réels, qu’ils sont causés par l’homme et qu’ils nécessitent une réaction urgente. Notre plan de lutte contre les changements climatiques prévoit des mesures dans l’ensemble du pays pour que nous nous attaquions à ce problème urgent. Notre plan contribuera à bâtir un avenir plus propre et plus vert qui fournira de nouveaux emplois à nos enfants et à nos petits-enfants. »
– Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Le climat a une incidence sur les récoltes et la résilience de notre infrastructure. Voilà pourquoi le travail des climatologues canadiens est si important. Ils étudient les effets du climat, l’adaptation à ces effets et leur atténuation afin que nous puissions prendre des décisions fondées sur des données probantes pour aider la population et les collectivités à prospérer partout au Canada. »
– Kirsty Duncan, ministre des Sciences et des Sports

« Les changements climatiques représentent le plus gros défi de notre époque. Les travaux du Canada dans le domaine de la climatologie, qu’il s’agisse de la santé des écosystèmes ou des modèles atmosphériques, sont reconnus à l’échelle internationale et fournissent des connaissances solides pour guider nos actions. »
– Mona Nemer, conseillère scientifique en chef

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Sabrina Kim
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-743-7138
sabrina.kim2@canada.ca

Vanessa Adams
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Ressources naturelles
343-543-7645
Vanessa.Adams@canada.ca

Jocelyn Lubczuk
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
343-548-7863
Jocelyn.lubczuk@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
ec.media.ec@canada.ca

Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
343-292-6100
NRCan.media_relations-media_relations.RNCan@canada.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :