Le gouvernement du Canada investit les produits issus de la tarification de la pollution par le carbone en vue d’accroître l’efficacité énergétique dans les écoles du Nouveau-Brunswick

Communiqué de presse

Grâce au Fonds d’incitation à l’action pour le climat, le gouvernement du Canada investit dans des projets qui permettront de créer un environnement d’apprentissage plus sain et plus respectueux de l’environnement pour les élèves du Nouveau-Brunswick.
Le gouvernement du Canada contribue à créer des salles de classe plus saines et plus écoénergétiques pour les élèves du Nouveau-Brunswick.

Le 7 décembre 2020 – Ottawa (Ontario)

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, les élèves ont fait preuve d’une grande résilience en faisant l’école à la maison, en utilisant les plateformes virtuelles pour communiquer avec leurs amis et leur famille et en respectant les directives locales de santé publique pour assurer la sécurité de leur collectivité. Grâce au Fonds d’incitation à l’action pour le climat, le gouvernement du Canada offre des salles de classe plus saines et plus écoénergétiques pour un retour à l’école sous le signe de la sécurité. 

Aujourd’hui, le président du Conseil privé de la Reine pour le Canada et ministre des Affaires intergouvernementales, l’honorable Dominic LeBlanc, au nom du ministre de l’Environnement et du Changement climatique, l’honorable Jonathan Wilkinson, ainsi que la ministre des Transports et de l’Infrastructure du Nouveau-Brunswick, l’honorable Jill Green, ont annoncé que le gouvernement fédéral versera environ deux millions de dollars au moyen du Fonds d’incitation à l’action pour le climat pour aider les écoles du Nouveau-Brunswick à réduire la pollution et à diminuer leurs factures d’énergie. 

Grâce à ce financement, les élèves de cinq écoles du Nouveau-Brunswick bénéficieront d’un air plus pur, d’une meilleure isolation, de systèmes de chauffage et de climatisation plus récents ainsi que des retombées d’autres projets d’efficacité énergétique. Par exemple, l’école Priestman Street, à Fredericton, recevra 647 000 dollars pour installer des ventilateurs-récupérateurs d’énergie et améliorer son isolation; l’école secondaire Woodstock, dans la ville du même nom, recevra 520 000 dollars pour améliorer ses systèmes de contrôle de la ventilation et son isolation; et l’école Sainte-Anne, à Fredericton, recevra 500 000 dollars pour améliorer son système de chauffage et ses systèmes de contrôle de la ventilation. Grâce à ces investissements, les élèves et les enseignants auront un environnement d’apprentissage plus sain et plus confortable.

Ce financement, qui provient des produits issus du système fédéral de tarification de la pollution par le carbone, est consacré à des projets qui visent à réduire la pollution, à faire économiser de l’argent et à créer des emplois. Tous les produits issus de ce système sont directement reversés aux provinces d’origine. Environ 90 p. 100 des produits sont versés aux familles sous la forme d’un paiement de l’Incitatif à agir pour le climat et les 10 p. 100 restants sont investis dans des projets de réduction de la pollution – à l’image de ceux-ci – qui sont proposés par les municipalités, les universités, les écoles et les hôpitaux. La majorité des familles recevront un montant plus élevé que celui qu’elles auront déboursé.

Dans la foulée de cette annonce, le gouvernement du Canada a présenté, dans son récent Énoncé économique de l’automne, un plan visant à aider les familles à améliorer l’efficacité énergétique de leurs maisons en leur accordant des subventions pouvant atteindre 5 000 dollars pour installer de nouvelles fenêtres ainsi que des ampoules DEL et améliorer l’isolation. Cette nouvelle mesure permettra de créer de bons emplois pour la classe moyenne et de renforcer la résilience de l’économie du Nouveau-Brunswick tout en réduisant la pollution et en contribuant à la lutte contre les changements climatiques. 

Citations

« Les élèves sont des champions de l’action climatique et ne cessent de proposer des initiatives pour aider leurs foyers, leurs écoles et leurs communautés à réduire la pollution, à diminuer les déchets et à protéger la nature. Ils bénéficieront de salles de classe plus saines et plus écoénergétiques grâce aux produits issus de la tarification de la pollution par le carbone. Cet investissement nous aidera à lutter contre les changements climatiques et à créer des débouchés pour les travailleurs de Florenceville, Bathurst, Fredericton et Woodstock. »
– L’honorable Dominic LeBlanc, président du Conseil privé de la Reine pour le Canada et ministre des Affaires intergouvernementales 

« Le gouvernement du Nouveau-Brunswick salue les projets concrets et rentables qui donnent la priorité à l’environnement. L’amélioration de l’efficacité énergétique dans nos écoles est un geste respectueux de l’environnement qui contribue à concrétiser notre engagement d’avoir plus d’infrastructures vertes. »
– L’honorable Jill Green, ministre des Transports et de l’Infrastructure du Nouveau-Brunswick 

Faits en bref

  • Les écoles du Nouveau-Brunswick qui recevront du financement destiné à des projets écoénergétiques sont l’école secondaire Carleton North, à Florenceville-Bristol; l’école élémentaire Terry Fox, à Bathurst; l’école Sainte-Anne, à Fredericton; l’école Priestman Street, à Fredericton; et l’école secondaire de Woodstock, dans la ville du même nom.
  • La tarification de la pollution par le carbone est un pilier important du plan de lutte contre les changements climatiques du Canada. Tous les produits directs provenant du système fédéral de tarification de la pollution par le carbone sont reversés à la province d’où ils sont issus. La tarification de la pollution par le carbone consiste à mettre un prix sur ce que nous ne voulons pas – la pollution – afin d’avoir plus de ce que nous voulons – de l’air pur, une économie résiliente, des solutions novatrices et des emplois. 

  • Le 1er avril 2020, la redevance provinciale sur les combustibles du Nouveau-Brunswick est entrée en vigueur. Il s’agit d’une avancée positive pour l’action climatique, et la province va maintenant déterminer comment investir au mieux les produits issus de la tarification provinciale de la pollution par le carbone. 

  • L’an dernier, les familles de quatre personnes au Nouveau-Brunswick ont reçu 256 dollars sous la forme d’un paiement de l’Incitatif à agir pour le climat. 

  • Au Nouveau-Brunswick, le financement qui provient d’Environnement et Changement climatique Canada est versé au ministère des Transports et de l’Infrastructure du Nouveau-Brunswick, qui collabore avec le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance pour acheminer le financement aux conseils scolaires et aux écoles. 

  • Nous avons annoncé des investissements semblables dans des écoles de la Saskatchewan et du Manitoba.
     

Liens connexes

Personnes-ressources

Moira Kelly
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-271-6218
moira.kelly@canada.ca 

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
ec.media.ec@canada.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d’Environnement et Changement climatique Canada 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :