Pour souligner la Journée mondiale de l’environnement, le Canada investit jusqu’à 55 millions de dollars dans 58 projets locaux de lutte contre les changements climatiques

Communiqué de presse

Le 4 juin 2021 – Ottawa (Ontario)

Cette semaine, les Canadiens d’un océan à l’autre célébreront la Semaine canadienne de l’environnement, qui culminera lors des activités virtuelles organisées le 5 juin dans le cadre de la Journée mondiale de l’environnement. C’est l’occasion pour nous de reconnaître que nous sommes choyés d’avoir un milieu naturel aussi abondant et de réfléchir aux gestes positifs que nous pouvons poser pour léguer une planète plus propre et plus saine pour les générations à venir. La protection de notre environnement naturel et la prise de mesures pour lutter contre les changements climatiques stimuleront nos efforts de relance économique au sortir de la pandémie et créeront de bons emplois pour la classe moyenne canadienne dans des secteurs comme l’efficacité énergétique, les technologies propres et les domaines des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STGM). 

Voilà pourquoi la ministre de la Prospérité de la classe moyenne et ministre associée des Finances, l’honorable Mona Fortier, au nom du ministre de l’Environnement et du Changement climatique, l’honorable Jonathan Wilkinson, a annoncé aujourd’hui que le gouvernement du Canada investira jusqu’à 54,9 millions de dollars dans 58 initiatives communautaires d’action pour le climat partout au Canada. Ces projets, financés par le Fonds d’action et de sensibilisation pour le climat, accroîtront la capacité d’action et la sensibilisation pour soutenir des mesures locales de lutte contre les changements climatiques. Chaque projet communautaire appuiera les objectifs climatiques du Canada, y compris l’atteinte de la cible de zéro émission nette d’ici 2050.

Parmi les bénéficiaires visés par l’annonce d’aujourd’hui figure Collèges et instituts Canada, qui recevra 5,3 millions de dollars pour aider les collèges, les cégeps et les universités de partout au pays à réduire les émissions en mettant en œuvre des plans climatiques sur les campus et en partageant des pratiques exemplaires sur les établissements écologiques.

L’Université Ryerson est au nombre des institutions postsecondaires qui obtiendront du financement. Elle recevra 1,7 million de dollars pour inciter les jeunes Canadiens sur les campus postsecondaires et dans les collectivités à trouver des solutions locales pour atteindre la cible de zéro émission nette d’ici 2050. En outre, l’Université Lakehead recevra 135 000 dollars pour aider à préparer les jeunes, en particulier les jeunes adultes du nord-ouest de l’Ontario, à jouer des rôles de chefs de file dans l’action climatique et au sein de carrières dans le domaine de l’environnement. Quant à lui, le conseil d’administration de l’Université de Toronto recevra 6 millions de dollars pour soutenir les mesures de lutte contre les changements climatiques prises par la communauté des soins de santé du Canada, afin de stimuler la transition vers un système de santé durable.

Les projets locaux, comme ceux annoncés aujourd’hui, aideront le Canada à atteindre ses objectifs visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40 à 45 p. 100 sous les niveaux de 2005 d’ici 2030 et à devenir carboneutre d’ici 2050, tout en créant de bons emplois pour la classe moyenne.

Citations

« Les investissements dans la lutte contre les changements climatiques sont un élément important du plan du Canada visant à bâtir une économie propre, inclusive et résiliente une fois que cette pandémie sera derrière nous. Ces solutions canadiennes aux changements climatiques sont essentielles pour encourager l’action locale à l’égard des changements climatiques et soutenir nos économies locales, ainsi que pour travailler à l’atteinte de notre objectif national de zéro émission nette d’ici 2050. Dans le cadre de la Journée mondiale de l’environnement, je tiens à remercier tous nos innovateurs qui ont contribué à cet important effort national! »
– L’honorable Mona Fortier, ministre de la Prospérité de la classe moyenne et ministre associée des Finances

« Ce projet d’action pour le climat est une bonne façon d’encourager les étudiants postsecondaires à lutter contre les changements climatiques dans leurs collectivités locales. Ces initiatives sont essentielles à l’élaboration d’une économie canadienne durable à émissions nettes zéro. Merci à toutes les personnes qui ont mené à bien ce projet. Il s’agit d’un grand pas vers l’atteinte des objectifs de lutte contre les changements climatiques du Canada. »
– Marci Ien, députée de Toronto-Centre

« J’aimerais remercier Environnement et Changement climatique Canada de fournir du financement pour soutenir le lancement de la Lake Superior Climate Action Field School. Dirigée par deux de nos titulaires de chaires de recherche du Canada, Mme Lindsay Galway et M. Charles Levkoe, cette école d’enseignement sur le terrain fera participer divers groupes de jeunes Canadiens à des apprentissages pratiques et expérimentiels visant à stimuler les actions communautaires pour le climat dans l’ensemble du bassin versant du lac Supérieur. »
– Andrew P. Dean (Ph. D.), vice-recteur, Recherche et Innovation, Université Lakehead

« Depuis fort longtemps, l’Université Ryerson entretient des liens étroits avec la communauté et conjugue théorie et pratique. Ce projet nous offre une occasion qui ne se présente qu’une fois par génération de faire en sorte que les changements climatiques soient un enjeu plus proéminent et auquel il est plus facile de s’attaquer pour une grande communauté de jeunes Canadiens et leurs collectivités locales. »
– Mohamed Lachemi, recteur et vice-chancelier, Université Ryerson

« L’Université de Toronto est ravie d’avoir la chance de faire partie de cet important programme de financement; nous avons hâte de mettre à profit nos ressources, ainsi que celles de notre université et de nos partenaires d’ONG, pour soutenir l’action climatique et la sensibilisation au sein de la communauté des soins de santé du Canada. »
– Fiona A. Miller (Ph. D.), directrice, Centre for Sustainable Health Systems, Université de Toronto

« En inculquant aux étudiants les compétences écologiques requises pour bâtir une économie à émissions nettes zéro, en soutenant l’innovation et en agissant localement pour réduire leurs propres empreintes écologiques, les collèges, les cégeps et les instituts prêchent déjà par l’exemple. Grâce aux sommes versées par le Fonds d’action et de sensibilisation pour le climat, nous pourrons tirer parti de la force et de tout le potentiel de nos membres afin d’instaurer des changements durables et d’aider à réduire nos émissions globales de gaz à effet de serre dans le cadre de notre nouveau projet Massive Impact. »
– Denise Amyot, présidente-directrice générale, Collèges et instituts Canada

Faits en bref

  • Le financement alloué à ces projets provient du Fonds d’action et de sensibilisation pour le climat doté de 206 millions de dollars, financé par le Fonds pour dommages à l’environnement et le Fonds d’action pour le climat.

  • Le Fonds d’action et de sensibilisation pour le climat a été créé en grande partie à l’aide de l’amende historique de 196,5 millions de dollars qu’a dû payer Volkswagen au Fonds pour dommages à l’environnement pour avoir contourné la législation sur la protection de l’environnement au Canada.

  • La somme de 196,5 millions de dollars payée par Volkswagen est la plus grosse amende environnementale de l’histoire du Canada – 26 fois plus importante que la deuxième plus grosse amende environnementale.

  • Le Fonds d’action et de sensibilisation pour le climat cible trois grandes priorités : accroître la sensibilisation des jeunes aux questions climatiques et l’action communautaire pour le climat; soutenir la recherche sur le climat au sein des groupes de réflexion et dans les établissements universitaires canadiens; et faire avancer la science et la technologie dans le domaine du climat.

  • Les projets qui sont financés sous le volet prioritaire axé sur l’action communautaire pour le climat visent à accroître les connaissances, les outils ou les compétences qui permettent aux collectivités de participer à l’action climatique afin de soutenir les objectifs climatiques du Canada, y compris la cible de zéro émission nette de gaz à effet de serre d’ici 2050.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Moira Kelly
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-271-6218
moira.kelly@canada.ca

Isabella Brisson
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de la Prospérité de la classe moyenne et ministre associée des Finances
579-337-5723
Isabella.brisson@fin.gc.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
ec.media.ec@canada.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d’Environnement et Changement climatique Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :