Le Canada investit 796 millions de dollars pour collaborer avec les provinces, les territoires et d’autres partenaires à la protection de la nature partout au pays

Communiqué de presse

Caribou
Crédit de photo : Garry Donaldson

Le 13 août 2021 – Ottawa (Ontario)

Il est essentiel de protéger davantage la nature pour lutter contre la perte de biodiversité et les changements climatiques. Au Canada, la collaboration avec les provinces, les territoires, les peuples autochtones et d’autres partenaires est indispensable pour protéger et conserver la nature et pour rétablir les espèces en péril du pays.

Aujourd’hui, le ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada, l’honorable Jonathan Wilkinson, a annoncé, dans le cadre de l’initiative améliorée du Patrimoine naturel, un financement pouvant atteindre 796 millions de dollars pour aider les provinces, les territoires et d’autres partenaires à rétablir les espèces en péril et à protéger et conserver les terres et les eaux douces.

Cet investissement comprend jusqu’à 210 millions de dollars sur cinq ans pour aider les provinces et territoires intéressés à élaborer des accords bilatéraux sur la nature avec le gouvernement fédéral, 209 millions de dollars pour protéger les écosystèmes prioritaires et 377 millions de dollars pour soutenir les mesures de rétablissement des espèces prioritaires comme le caribou boréal, le saumon de l’Atlantique et le saumon du Pacifique.

Les accords bilatéraux sur la nature seront mis au point en collaboration avec les provinces et les territoires afin de promouvoir nos intérêts communs au moyen d’une approche plus intégrée pour la conservation de la nature, d’établir un plus grand nombre d’aires protégées, de protéger et de rétablir les espèces en péril et leur habitat, tout en favorisant la réconciliation avec les peuples autochtones. Les accords contribueront également à soutenir une relance verte en permettant une mise en œuvre concertée de solutions fondées sur la nature pour lutter contre les changements climatiques.

La collaboration est indispensable pour que se concrétisent les changements qui sont nécessaires afin de mieux protéger la nature. C’est en travaillant en étroite collaboration avec les provinces, les territoires, les peuples autochtones ainsi que les collectivités, l’industrie, les organismes sans but lucratif, les organisations philanthropiques et les autres parties prenantes que nous réussirons à protéger la nature et à créer des collectivités plus fortes.

L’annonce d’aujourd’hui est un élément fondamental de l’engagement pris dans le budget de 2021 d’investir 2,3 milliards de dollars supplémentaires sur cinq ans dans l’initiative améliorée du Patrimoine naturel du Canada afin de continuer à appuyer les mesures de conservation de la nature réalisées partout au pays, notamment le leadership des Autochtones dans les activités de conservation.

Faits en bref

  • À l’échelle mondiale, le Canada abrite 20 p. 100 des réserves d’eau douce, 24 p. 100 des terres humides, 25 p. 100 des forêts pluviales tempérées et 33 p. 100 des dernières forêts boréales.

  • Le Canada s’est engagé à protéger 25 p. 100 de sa superficie terrestre et 25 p. 100 de sa superficie marine d’ici 2025 et 30 p. 100 de chacune de ces superficies d’ici 2030. La protection et le rétablissement des espèces en péril constituent une importante responsabilité partagée entre les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux et nécessitent donc une approche de collaboration entre ces gouvernements.

  • Le Fonds de la nature du Canada permet de réaliser d’importants investissements ciblés et de renforcer les partenariats afin d’améliorer la protection et le rétablissement d’un grand nombre d’espèces en péril partout au pays, comme convenu dans l’approche pancanadienne pour la transformation de la conservation des espèces en péril au Canada.

  • Le Fonds de la nature du Canada pour les espèces aquatiques en péril soutient le rétablissement et la protection des espèces aquatiques en péril en permettant l’adoption d’approches de rétablissement plurispécifiques, fondées sur le lieu et les menaces. Le Fonds vise à soutenir les mesures visant à réduire les cas d’enchevêtrement dans les engins de pêche, à mieux s’attaquer aux problèmes des prises accessoires, à rétablir les habitats naturels et à protéger les espèces emblématiques en péril que sont le saumon de l’Atlantique, le saumon du Pacifique et la baleine noire de l’Atlantique Nord – tout en apportant un soutien continu à toutes les espèces aquatiques en péril.

Personnes-ressources

Joanna Sivasankaran
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-790-1907
joanna.sivasankaran@ec.gc.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
media@ec.gc.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d’Environnement et Changement climatique Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :