Le Canada et le reste du monde s’apprêtent à tourner la page sur le charbon en faisant preuve de plus d’ambition dans la lutte contre les changements climatiques lors de la COP26

Communiqué de presse

Le 4 novembre 2021 – Glasgow (Écosse)

L’appel à l’action pour réduire les émissions provenant de la production d’électricité à partir du charbon n’a jamais été aussi urgent, les données scientifiques montrant qu’il est vital que les pays en fassent plus et plus vite pour lutter contre les changements climatiques et garder à portée de main l’objectif de l’Accord de Paris qui vise à limiter la hausse des températures à 1,5 °C. L’arrêt de la production d’électricité à partir du charbon est l’une des mesures les plus importantes que le monde doit prendre dans sa lutte contre les changements climatiques. À cet égard, le Canada et le Royaume-Uni, en tant que codirigeants de l’Alliance : Énergiser au‑delà du charbon, continuent de renforcer la dynamique mondiale déjà enclenchée.

En misant sur les initiatives canadiennes annoncées plus tôt cette semaine en vue d’accélérer l’élimination progressive de l’électricité produite à partir du charbon, l’honorable Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique, a participé aujourd’hui à la séance « Énergiser le monde au-delà du charbon » organisée dans le cadre de la COP26, afin d’annoncer l’ajout de 28 nouveaux membres de l’Alliance, portant le total à 165, dont 50 se sont joints seulement en 2021.

Le ministre était accompagné du très honorable Greg Hands, ministre d’État à l’Énergie, à la Croissance propre et aux Changements climatiques du Royaume-Uni et coprésident de l’Alliance, d’Alok Sharma, président de la COP26, de Fatih Birol (Ph. D.), directeur général de l’Agence internationale de l’énergie, de Selwin Charles Hart, conseiller spécial du secrétaire général et sous-secrétaire général des Nations Unies pour l’Équipe de soutien sur les changements climatiques, et de ministres et chefs d’entreprise du monde entier.

Le Canada est fier d’accueillir ces nouveaux membres de partout dans le monde, dont le Chili et l’Ukraine. Plusieurs organisations du secteur privé ont également joint l’Alliance, notamment : TransAlta, un important producteur d’électricité canadien et fournisseur de services environnementaux, sociaux et de gouvernance; Exportation et développement Canada, premier organisme de crédit à l’exportation à joindre l’Alliance; Vancity Credit Union, une coopérative de crédit établie à Vancouver qui vise l’atteinte de la carboneutralité d’ici 2040; et le volet d’investissement de l’Église unie du Canada.

Ces nouveaux membres, qui comptent notamment des entreprises, des provinces et des villes, se sont engagés à mener leurs activités sans charbon, à limiter le financement de nouvelles centrales électriques alimentées au charbon, et à appuyer l’énergie propre. Ensemble, ces membres canadiens contribueront à la transition des marchés et des flux financiers vers des choix énergétiques plus propres. L’Alliance compte maintenant plus de 30 membres du secteur financier de tous les coins du monde, qui gèrent des actifs totalisant 17 mille milliards de dollars américains.

Le Canada a déjà mis en œuvre un plan visant à cesser progressivement la production électrique à partir du charbon d’ici 2030 et a annoncé plus tôt cette semaine son engagement à atteindre la carboneutralité dans son secteur de l’électricité d’ici 2035. Cette initiative aidera le Canada à devenir carboneutre d’ici 2050, car un secteur de l’électricité neutre en carbone permettra au pays de décarboner d’autres secteurs de son économie. L’élimination progressive du charbon réduit aussi l’exposition à des polluants atmosphériques nocifs, protégeant du même coup la santé humaine grâce à l’amélioration de la qualité de l’air.

Pour créer un avenir plus respectueux de l’environnement et plus sain pour les pays du monde entier, le Canada a annoncé plus tôt cette semaine son intention d’interdire les exportations de charbon thermique d’ici 2030. Mettre un terme à ce type d’exportation est la bonne chose à faire : les effets des changements climatiques se font déjà sentir, et ce sont les pays en développement qui en subissent les pires effets. Il s’agit également d’une mesure sensée d’un point de vue économique, puisque les coûts des solutions exploitant les énergies renouvelables et les énergies à faible intensité en carbone continuent de baisser.

Compte tenu des défis que les pays en développement doivent relever pour éliminer progressivement le charbon, le premier ministre a aussi annoncé à la COP26 que le Canada versera jusqu’à 1 milliard de dollars à l’initiative du Fonds d’investissement climatique pour la transition accélérée de l’industrie du charbon. Cet investissement contribuera à la mise en œuvre réussie de stratégies nationales et au démarrage de projets connexes, renforcera le soutien aux échelles locales et régionales, et accélérera la mise hors service des mines de charbon et des centrales au charbon actuelles, tout en favorisant l’essor de nouvelles activités économiques et en contribuant à une transition fondée sur l’inclusion sociale et l’égalité des sexes. En outre, le premier ministre a annoncé un financement de 25 millions de dollars pour le Programme d’assistance à la gestion du secteur énergétique, un partenariat avec la Banque mondiale. Ce financement contribuera à mettre au point et à déployer des énergies propres de remplacement, de même qu’à soutenir les pays à revenu faible et moyen dans leur transition vers une économie plus propre.

Le Canada est fier de codiriger l’Alliance : Énergiser au-delà du charbon. Grâce à cette Alliance, le Canada rassemble tous les intervenants concernés, à savoir le secteur financier, l’industrie, la main-d’œuvre, la société civile, ainsi que les gouvernements nationaux et infranationaux. L’annonce de l’ajout de 28 nouveaux membres qui a été faire aujourd’hui représente un pas important vers un monde meilleur, plus sûr et plus sain.

Citations

« L’élimination progressive de la production d’électricité à partir du charbon sans dispositif d’atténuation est l’une des mesures les plus importantes que nous puissions prendre pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris. Tout plan climatique crédible exige des gouvernements et des entreprises qu’ils éliminent les émissions causées par le charbon dans des délais conformes à nos objectifs de carboneutralité. L’élimination progressive du charbon est inévitable. C’est maintenant une approche reconnue et sensée du point de vue économique, et la transition est un incontournable. »

– L’honorable Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique et coprésident de l’Alliance : Énergiser au-delà du charbon

« L’Alliance est un exemple fantastique de la façon dont la collaboration entre nations, régions et institutions financières peut mener au changement afin que nous puissions reléguer le charbon aux oubliettes et mettre en œuvre l’historique Accord de Paris. L’augmentation du nombre d’engagements mondiaux en faveur de l’élimination progressive du charbon est une victoire importante à célébrer lors de la COP26, à Glasgow. En accueillant aujourd’hui de nouveaux membres, comme le Chili et Singapour, nous nous rapprochons d’un avenir plus vert alimenté par des énergies propres et renouvelables. »

– Le très honorable Greg Hands, ministre d’État à l’Énergie, à la Croissance propre et aux Changements climatiques du Royaume-Uni et coprésident de l’Alliance : Énergiser au-delà du charbon

« Exportation et développement Canada s’engage à jouer un rôle ambitieux dans la transition vers une économie à faible intensité en carbone et alimentée par des énergies propres. Nous savons qu’il faudra un engagement mondial pour éliminer progressivement la production d’électricité à partir du charbon sans dispositif d’atténuation. Nous sommes fiers de nos efforts continus pour éliminer progressivement l’appui au charbon, et nous sommes également fiers d’être le premier organisme de crédit à l’exportation au monde à adhérer à l’Alliance : Énergiser au-delà du charbon. Nous sommes prêts à collaborer avec des organisations partageant les mêmes idées pour donner un nouvel essor vers la création d’un avenir plus durable. »

– Mairead Lavery, présidente et cheffe de la direction d’Exportation et développement Canada

« La décision de TransAlta Corporation de se joindre à l’Alliance : Énergiser au-delà du charbon est le prolongement naturel de notre engagement à fournir des solutions énergétiques propres à nos clients, des rendements élevés à nos investisseurs et des énergies fiables aux collectivités que nous desservons. Notre société mettra fin à son utilisation du charbon en 2021 au Canada et en 2025 aux États-Unis. Grâce à notre plan de croissance, nous augmenterons de deux gigawatts la capacité de notre réseau d’électricité produite à partir de ressources renouvelables au cours des cinq prochaines années, et nous déploierons des dispositifs de stockage à une plus vaste échelle. Nous sommes impatients de poursuivre notre contribution aux efforts mondiaux de transition accélérée vers des énergies propres. »

– John Kousinioris, chef de la direction, TransAlta Corporation

« Vancity n’a jamais financé la production d’énergie à partir du charbon ou d’autres combustibles fossiles, mais nous sommes très heureux de nous joindre aux efforts mondiaux visant à éliminer progressivement la production d’électricité à partir du charbon, et ce, d’une manière durable et inclusive sur le plan économique, notamment en soutenant adéquatement les travailleurs et les collectivités. Le secteur financier joue un rôle déterminant dans la réduction des émissions dans l’ensemble de l’économie, et nous espérons que l’Alliance : Énergiser au-delà du charbon renforcera le rôle des institutions financières dans la création d’une économie propre travaillant au profit de tous et préservant notre planète. »

– Christine Bergeron, présidente et cheffe de la direction, Vancity Credit Union

Faits en bref

  • Le charbon, responsable de 20 p. 100 des émissions mondiales de gaz à effet de serre, est la plus grande cause de l’augmentation des températures de la planète.

  • Une analyse récente a révélé que plus de 800 000 personnes dans le monde meurent chaque année de la pollution générée par la combustion du charbon. L’abandon du charbon améliore la santé publique générale en rendant l’air plus pur et plus sain.

  • En 2017, l’Alliance : Énergiser au-delà du charbon a été lancée conjointement par le Canada et le Royaume‑Uni pour réunir les gouvernements et le secteur privé dans le but d’accélérer l’élimination progressive de la production d’électricité au charbon sans dispositif d’atténuation.

  • Depuis, la coalition s’est élargie et compte plus de 160 membres, dont 48 pays de partout dans le monde, 48 gouvernements infranationaux et 69 organisations – allant des institutions financières aux producteurs d’énergie et aux consommateurs.

  • Voici la liste complète des nouveaux membres qui se sont joints lors de la COP26 :

    • Pays 
      • Azerbaïdjan
      • Chili
      • Estonie
      • Maurice
      • Singapour
      • Slovénie
      • Ukraine
    • Gouvernements infranationaux 
      • Guimaras, Philippines
      • Negros Occidental, Philippines
      • Ormoc, Philippines
      • Koszalin, Pologne
      • Walbrzych, Pologne
      • Durban, Afrique du Sud
      • Nouveau-Mexique, États-Unis
    • Entreprises et secteur financier
      • DTEK (service public d’Ukraine)
      • Fondation Ethos
      • Exportation et développement Canada
      • Fidelity International
      • Generation Investment Management
      • HSBC
      • Impax Asset Management
      • Indika Energy (service public d’Indonésie)
      • Lloyds Bank
      • NatWest
      • SCOR Global Investments
      • TransAlta (service public du Canada)
      • L’Église unie du Canada
      • Vancity (caisse de crédit du Canada

Liens connexes

Personnes-ressources

Joanna Sivasankaran
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-790-1907
Joanna.Sivasankaran@ec.gc.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
media@ec.gc.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d’Environnement et Changement climatique Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :