Le gouvernement du Canada investit dans la restauration de l’habitat du poisson et de la faune dans le secteur riverain de Toronto

Communiqué de presse

Sternes pierregarin sur une plateforme de nidification sous un ciel bleu
Sternes pierregarin sur une plateforme de nidification. Source: Office de protection de la nature de Toronto et de la région.

Le 22 avril 2022 – Toronto (Ontario)

L’eau est l’un des éléments essentiels de la vie, et un approvisionnement en eau salubre et sécuritaire est primordial pour la santé humaine, l’environnement et l’économie. Le gouvernement du Canada protège l’eau douce partout au pays, ce qui comprend les Grands Lacs, en collaborant avec des partenaires, et ce, dans le but d’assurer la salubrité, la propreté et la bonne gestion de l’eau.

Aujourd’hui, à l’occasion du Jour de la Terre, Julie Dabrusin, secrétaire parlementaire du ministre des Ressources naturelles et du ministre de l’Environnement et du Changement climatique, en compagnie de Paula Fletcher, conseillère du quartier 14 de Toronto-Danforth et membre du comité exécutif et du conseil d’administration de l’Office de protection de la nature de Toronto et de la région, ont souligné les progrès réalisés dans la restauration de l’habitat du poisson et de la faune dans le secteur préoccupant de la Communauté urbaine de Toronto, grâce à un financement de 202 998 dollars accordé à l’Initiative de protection des Grands Lacs.

À ce jour, trois plateformes de nidification pour la Sterne pierregarin ont été construites et installées dans le parc Tommy Thompson et sur les îles de Toronto. De plus, un déflecteur sur mesure contre les castors a été conçu pour atténuer l’activité de construction de barrages. Dans le cadre de ce projet, l’Office de protection de la nature de Toronto et de la région surveillera également la communauté de poissons, protégera les nids de tortues, gérera les phragmites (une espèce envahissante) et stimulera la mobilisation communautaire. Ces travaux permettront de faire progresser les mesures de restauration dans le secteur préoccupant de la Communauté urbaine de Toronto.

Ce projet est l’un des 32 projets qui bénéficient d’une enveloppe totale de 3,1 millions de dollars répartis sur trois ans, dans le cadre de l’Initiative de protection des Grands Lacs annoncée par le ministre de l’Environnement et du Changement climatique en décembre 2021. Ces projets permettront l’avancement de dossiers prioritaires au sujet des Grands Lacs, dont la restauration des secteurs préoccupants, la prévention des algues toxiques et nuisibles, ainsi que le renforcement de la collaboration avec les peuples autochtones et le public.

Citations

« Alors que nous célébrons le Jour de la Terre, nous réitérons l’engagement du gouvernement du Canada à protéger les Grands Lacs, notamment en faisant progresser les actions visant à rétablir la qualité de l’eau et la santé de l’écosystème dans le secteur préoccupant de la Communauté urbaine de Toronto, afin que les générations à venir puissent continuer à profiter de ces ressources. En soutenant les projets locaux, nous continuons à progresser dans la mise en œuvre des engagements pris par le Canada dans l’Accord relatif à la qualité de l’eau dans les Grands Lacs. »

– Julie Dabrusin, secrétaire parlementaire du ministre des Ressources naturelles et du ministre de l’Environnement et du Changement climatique

Faits en bref

  • Les Grands Lacs contiennent près de 20 p. 100 de la réserve d’eau douce de surface de la planète.

  • Le financement des projets pour 2021-2022 provient de l’Initiative de protection des Grands Lacs. L’investissement du gouvernement du Canada dans cette initiative, qui s’élève à 44,84 millions de dollars sur cinq ans, est tiré de l’enveloppe de 70,6 millions de dollars affectée à la protection des eaux douces dans le budget de 2017.

  • Par la voie de l’Initiative de protection des Grands Lacs, le gouvernement du Canada finance des projets locaux axés sur le rétablissement de la qualité de l’eau et de la santé de l’écosystème dans les sites les plus dégradés du bassin, nommés comme étant des secteurs préoccupants.

  • Depuis 1989, Environnement et Changement climatique Canada a financé plus de 1 250 projets de restauration visant des secteurs préoccupants, réalisés en collaboration avec des partenaires communautaires. 

Liens connexes

Personnes-ressources

Kaitlin Power
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-230-1557
Kaitlin.Power@ec.gc.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
media@ec.gc.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d’Environnement et Changement climatique Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :