Alberta : Profil d’environnement

Remarque

Ces informations étaient correctes à partir de novembre 2015.

Le drapeau de l’Alberta

L’Alberta en bref

Première ministre :
l’hon. Rachel Notley (Nouveau Parti démocratique)
Population :
4 196 500 habitants (2015)
Superficie totale :
661 848 km 2
Terres :
642 317 km 2
Eaux douces :
19 531 km 2
PIB (produit intérieur brut) réel 2013 :
303 milliards (en dollars de 2007)
Pourcentage du PIB réel canadien 2013 :
17,8 %

Budget de l’Alberta 2015-16 (octobre)

Dépenses budgétaires totales :
49,9 milliards de dollars
Fonds attribués au ministère de l’Environnment :
527 millions de dollars
1,1 % du budget total

Principaux accords fédéraux-provinciaux en matière d’environnement

  • Plan de mise en oeuvre conjoint du Canada et de l’Alberta pour la surveillance visant les sables bitumineux
  • Entente de collaboration entre le Canada et l’Alberta en matière d’évaluation environnementale
  • Accord Canada-Alberta sur les avis d’événements environnementaux
  • Décret d’équivalence (Alberta)
  • Accord de mise en oeuvre du Plan nordaméricain de gestion de la sauvagine et de conservation d’autres espèces d’oiseaux au moyen du plan conjoint Habitat des Prairies
  • Accord Canada-Alberta sur la surveillance hydrométrique

Changements climatiques

Ministère responsable des changement climatique :
Ministère de l’Environnement et des Parcs
Ministre responsable des changements climatiques :
l’hon. Shannon Phillips
Lois et règlements :
Protecting Alberta’s Environment Act (Loi sur la protection de l’environnement de l’Alberta), Responsible Energy Development Act (Loi sur la production responsable d’énergie), Carbon Capture and Storage Funding Act (Loi sur le financement du captage et du stockage du carbone), Climate Change and Emissions Management Act (Loi sur la gestion des changements climatiques et des émissions), Carbon Sequestration Regulation (Règlement sur la séquestration du carbone), Carbon Capture and Storage Funding Regulation (Règlement sur le financement du captage et du stockage du carbone), Specified Gas Emitters Regulation (Règlement sur les émetteurs de certains gaz), Specified Gas Reporting Regulation (Règlement sur la déclaration de certains gaz)
Émissions de GES (gaz à effet de serre) de l’Alberta

Graphique linéaire simple des émissions de GES de l’Alberta

Sources :

  • Ligne vert : Rapport d’inventaire national, 2015
  • Cible pour 2020 : Alberta’s Climate Change Strategy (2008)
Description longue

La figure 1 présente un graphique linéaire chronologique dont l'axe horizontal couvre la période de 1990 à 2030, en pas de cinq ans. L’axe vertical représente l’intensité des émissions en Mt d’éq. CO2 sur une échelle allant de 150 à 300 en pas de trente. La ligne commence en 1990 à une valeur de 175 Mt et monte jusqu'à 232 Mt en 2000, avant de se stabiliser à 234 Mt en 2005, puis de reprendre son ascension pour atteindre 234 Mt en 2010 et 287 Mt en 2013. Le graphique indique une cible provinciale pour 2020 de 260 Mt.

Cibles provinciales de réduction des émissions de GES

  • Réduction de 50 tonnes métriques (MT) des émissions par rapport au scénario de maintien du statu quo d’ici 2020
  • Réduction de 200 MT par rapport au scénario de maintien du statu quo d’ici 2050
  • Cible de 2020 par rapport à l’année de référence 2005 : 12 % de plus
  • L’Alberta n’a pas établi de plafond pour les émissions totales. La province a plutôt adopté des cibles de réduction d’intensité par rapport à un scénario de maintien du statu quo, où aucune mesure de réduction ne serait prise.

Sources d’émissions de GES de l’Alberta, 2013

Diagramme à secteurs pour les sources d’émissions de GES de la Colombie-Britannique, 2013

Source : Rapport d’inventaire national, 2015

Description longue

La figure 2 présente les sources d’émissions en Alberta sous forme de diagramme circulaire.

  • Sources de combustion fixes : 57 %
  • Transport : 16 %
  • Sources fugitives : 14 %
  • Procédés industriels : 5 %
  • Agriculture : 7 %
  • Déchets : 1 %
  • Stratégie pour les changements climatiques :Stratégie de lutte contre les changements climatiques (2008) (Alberta’s Climate Change Strategy), Programme d’incitatifs au transport écologique (Green Transit Incentives Program), Programme de captage et stockage du carbone (Carbon Capture and Storage Program)
  • Émissions totales de l’Alberta en 2013 : 267 MT (source : Rapport d’inventaire national, 2015)
  • Contribution de l’Alberta aux émissions canadiennes totales de gaz à effet de serre, 2013 : 36,8 %
  • 1e émitteur de GES parmi les provinces et les territoires en 2013
  • GES par habitant, 2012 : 64,0 tonnes; au deuxième rang des plus grands émetteurs de GES par habitant en 2012
  • Le règlement Specified Gas Emitters de l’Alberta oblige les installations émettant plus de 100 000 tonnes d’équivalent- CO2 à réduire de 12 % l’intensité de leurs émissions par rapport à leur moyenne pour la période de référence 2003-2005. Les options de conformité comprennent l’échange ou l’achat de crédits d’émissions, l’achat de crédits compensatoires vérifiés par un tiers, ou le versement de 15 $/tonne au fonds de la Climate Change Emissions Management Corporation.
  • L’exigence du règlement passera de 12 % à 15 % en 2016, puis à 20 % en 2017, tandis que le taux de 15 $/tonne passera à 20 $/tonne en 2016, puis à 30 $/tonne en 2017.
  • Dans son rapport de juillet 2015, le vérificateur général déclarait que la mise en œuvre de ses recommandations progressait lentement et que l’orientation offerte aux installations, aux vérificateurs, aux promoteurs de projets de compensation et aux promoteurs de protocoles de compensation devrait être clarifiée pour que ceux-ci respectent sans faute les exigences en vue d’atteindre les cibles de réduction des émissions de l’Alberta.
  • L’Alberta investit considérablement dans les projets de captage du carbone. En effet, 1,3 milliard de dollars seront consacrés, sur une période de 15 ans, aux projets Alberta Carbon Trunk Line et Shell Quest, qui devraient réduire de 2,8 MT annuellement les émissions de gaz à effet de serre. Toutefois, le nouveau gouvernement néodémocrate a indiqué qu’il a l’intention de se distancer des projets de captage du carbone.

Stratégie globale

L’Alberta a mis en place un cadre de travail pour l’aménagement du territoire et un système de gestion intégrée des ressources pour gérer les impacts environne-mentaux de la production d’énergie, de l’exploitation des minéraux, de la foresterie, de l’agriculture, de l’utilisation des terres sur l’air, l’eau et la biodiversité. Ils sont fondés sur les principes de la gestion des effets cumulatifs; la gestion des effets combinés des activités passées, présentes et futures sur l’environnement, l’écono-mie et la société, et visent l’intégration et l’harmonisation des politiques sur les ressources naturelles et l’environnement et fournissent des objectifs communs. Les principales parties intéressées comprennent notamment le ministère de l’Environnement et des Parcs, Alberta Energy, l’organisme de réglementation de l’énergie en Alberta, le Bureau de consultation des Autochtones et l’Alberta Environmental Monitoring, Evaluation and Reporting Agency.

Eau

Ministère responsables de l’eau :
ministère de l’Environnement et des Parcs, ministère de l’Agriculture et de la Foresterie, ministère de la Santé, ministère des Affaires municipales, ministère de la Culture et du Tourisme, ministère des Transports
Ministre responsable de l’eau :
l’hon. Shannon Phillips
Lois et règlements :
Alberta Land Stewardship Act (Loi sur l’intendance des terres de l’Alberta), Environmental Protection and Enhancement Act (Loi sur la protec-tion et l’amélioration de l’environnement), Irrigation Districts Act (Loi sur les districts d’irrigation), Public Lands Act (Loi sur les terres publiques), Municipal Government Act (Loi sur les administrations municipales), Water Act (Loi sur l’eau)

Stratégies relatives à l’eau : Stratégie « l’eau pour la vie » (2008) (Water for Life Strategy), Plan d’action « l’eau pour la vie » (2009) (Water for Life Action Plan), Plan d’action pour la conservation de l’eau (Water Conservation Action Plan) (2014)

  • La Stratégie « l’eau pour la vie » compte trois grands objectifs : fournir un approvisionnement sûr en eau potable, assurer la santé des écosystèmes aquatiques et fournir un approvisionnement fiable en eau de qualité pour une économie durable.
  • Le Plan d’action pour la conservation de l’eau de 2014 énonce 20 mesures à court terme et cinq mesures à long terme pour préserver davantage l’approvision-nement en eau potable, améliorer la gestion des lacs et accroître la protection des eaux souterraines lors de l’exploitation pétrolière et gazière.
  • L’Alberta a publié en 2013 une nouvelle politique sur les terres humides qui fournit une orientation stratégique et des outils pour appuyer la prise de décisions éclairées en matière de gestion des terres humides.
  • Les principales priorités relatives à l’eau comprennent l’élaboration d’une approche scientifique pour une meilleure surveillance de l’eau, de l’air et de la biodi-versité dans les sables bitumineux, l’amélioration des plans de gestion de l’eau de plusieurs régions aquatiques pour mieux régir la répartition de l’eau, l’obser-vation des incidences potentielles des changements climatiques sur la disponibilité de l’eau, et la prestation de conseils techniques à Affaires autochtones et Développement du Nord Canada (AANDC) pour l’élaboration d’un cadre législatif relativement à l’eau potable et aux eaux usées dans les collectivités des Premières Nations.

Collaboration entre Environnement Canada et de l’Alberta sur l’eau

  • Accord entre le Canada et l’Alberta sur la surveillance hydrométrique
  • Cadre de travail sur l’utilisation du territoire de l’Alberta
  • Régie des eaux des provinces des Prairies
  • Conseil du bassin du fleuve Mackenzie
  • Agents régulateurs des rivières St. Mary et Milk
  • Plan de mise en oeuvre conjoint du Canada et de l’Alberta pour la surveillance visant les sables bitumineux

Biodiversité et faune

Ministère responsable de la biodiversité et de la faune :
ministère de l’Environnement et des Parcs
Ministre responsable de la biodiversité et de la faune :
l’hon.Shannon Phillips
Lois et règlements :
Weed Control Act (Loi sur la destruction des mauvaises herbes), Alberta Land Stewardship Act (Loi sur l’intendance des terres de l’Alberta), Environmental Protection and Enhancement Act (Loi sur la protection et l’amélioration de l’environnement), Forest Act (Loi sur les forêts), Forest Resources Act (Loi sur les réserves forestières, Public Lands Act (Loi sur les terres publiques), Wildlife Act (Loi sur la faune), Wilderness Act (Loi sur les régions sauvages, les réserves écologiques et les aires naturelles)
  • Strategies relatives à la biodiversité et à la conservation : Politique sur la biodiversité de l’Alberta (en cours d’élaboration) (Alberta’s Biodiversity Policy), Stratégie de gestion des espèces en péril, 2009-2014 (Strategy for the Management of Species at Risk), Plan d’action pour la conservation des prairies, 2011-2015 (Prairie Conservation Action Plan), Cadre de travail pour la gestion des espèces exotiques envahissantes (2010) (Invasive Alien Species Management Framework), Plan de l’Alberta pour les parcs, 2009-2019 (Alberta Plan of Parks), Cadre de travail pour l’utilisation du territoire de l’Alberta (2008) (Alberta Land Use Framework), MULTISAR—programme d’intendance bénévole mettant l’accent sur de multiples espèces en péril
Espèces en péril à l’Alberta
(Statut dans l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril)
  Disparues En voie de disparition Menacées Préoccupantes
Total : 62
Source : Registre public des espèces en péril, janvier 2015
3 24 21 14
  • L’Alberta est aux dernières étapes de l’élaboration d’une politique sur la biodiversité, laquelle sera intégrée avec les politiques en vigueur sur l’air, l’eau et les ressources. Elle inclura la création de cadres de travail régionaux de gestion de la biodiversité qui détermineront des objectifs et des indicateurs clés relativement à la biodiversité dans chaque région. Une ébauche a été distribuée aux parties intéressées à la fin de 2014 afin de recueillir leurs commentaires.
  • Pourcentage des eaux douces et des terres protégées en Alberta : 12,5 % (source : Indicateurs canadiens de durabilité de l’environnement, 2013).
  • Environnement Canada maintient huit aires protégées en Alberta, dont quatre réserves nationales de la faune et quatre refuges d’oiseaux migrateurs, lesquels comptent pour plus de 58 000 hectares des terres et des eaux protégées de l’Alberta.
  • L’Alberta est le domicile de 91 espèces de mammifères, de 250 espèces d’oiseaux, de 60 espèces de poissons, de 10 espèces d’amphibiens, et de huit espèces de reptiles. On y compte un nombre estimé de 20 000 espèces d’insectes, de 1 650 espèces de plantes à fleurs, et de 650 espèces de mousse. Environ 25 % de ses espèces végétales indigènes sont considérées comme étant rares.
  • Près de 21 % de l’Alberta est couverte de terres humides (source : Wetlands Alberta).
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :