Stratégie de conservation des oiseaux de la région 13 : forêt mixte boréale de la plaine du Saint-Laurent et des lacs Ontario et Érié : références

Élément 1 : Évaluation des espèces prioritaires

Les stratégies de conservation des oiseaux établissent quelles sont les « espèces prioritaires » parmi toutes les espèces d’oiseaux régulièrement observées dans chaque sous-région de conservation des oiseaux. Les espèces qui sont vulnérables en fonction de la taille de leur population, de leur répartition, des tendances démographiques, de leur abondance et des menaces font partie des espèces prioritaires, puisque leur « conservation » est « préoccupante ». Sont incluses également quelques espèces largement réparties et abondantes, considérées comme des espèces « d’intendance ». Les espèces d’intendance sont incluses parce qu’elles illustrent parfaitement l’avifaune nationale ou régionale, ou du fait qu’une forte proportion de leur aire de distribution ou de leur population continentale se situe dans la sous-région. La conservation de plusieurs de ces espèces peut s’avérer quelque peu préoccupante, alors que d’autres peuvent n’exiger pour l’instant aucun effort particulier de conservation. Les espèces dont la « gestion » est préoccupante sont aussi incluses comme espèces prioritaires lorsqu’elles ont atteint (ou dépassé) l’objectif de population fixé, et nécessitent une gestion continue en raison de leur importance socioéconomique comme espèces d’intérêt cynégétique ou en raison de leurs effets sur d’autres espèces ou habitats.

En Ontario, des efforts importants pour définir les espèces prioritaires ont déjà été entrepris pour les oiseaux de rivage, les oiseaux aquatiques, les sauvagines et les oiseaux terrestres. Les résultats de ces efforts de planification propres à chaque groupe d'oiseaux forment la base de la liste intégrée des espèces prioritaires d'oiseaux dans la RCO 13-ON. Les oiseaux désignés comme des espèces prioritaires dans les plans précédents de conservation de la RCO 13 étaient en général inclus comme des espèces prioritaires. Ces listes d'espèces prioritaires ont été obtenues auprès de Partenaires d'envol - Ontario (2008) pour les oiseaux terrestres, du Plan nord-américain de gestion de la sauvagine (comité du Plan nord-américain de gestion de la sauvagine, 2004) et du Plan de mise en œuvre du Plan conjoint des habitats de l'Est en Ontario (2007) pour la sauvagine, du Plan de conservation des oiseaux aquatiques de l'Ontario (Zeran et coll., non publié) pour les oiseaux aquatiques et du Plan de conservation des oiseaux de rivage de l'Ontario (Ross et coll., 2003) pour les oiseaux de rivage. De plus, les espèces observées régulièrement dans la RCO 13-ON et qui ont été évaluées par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC), figurant à l'annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril (LEP) ou sur la liste des espèces en péril en Ontario (EEPEO; ministère des Richesses naturelles de l'Ontario, 2013a) dans les catégories des espèces en voie de disparition, menacées ou préoccupantes ont été ajoutées à la liste, mise à jour en novembre 2013.

Cette opération de détermination des priorités a pour but de focaliser les efforts de mise en œuvre sur les enjeux les plus importants pour l’avifaune ontarienne. Comme c'est le cas pour tout exercice d'établissement des priorités, certaines espèces importantes peuvent être exclues. Toutefois, les principaux enjeux concernant les espèces exclues sont habituellement abordés grâce à la gestion des menaces définies pour les espèces inscrites à la liste des priorités. Dans cette optique, les espèces présentes dans la région uniquement pendant leur migration ont été incluses à la liste d'espèces prioritaires seulement lorsque leur inscription entraînait de nouveaux enjeux de conservation régionaux, comme la protection des aires de rassemblement. Sinon, la stratégie pour la RCO 13-ON se base sur les mesures de conservation découlant des menaces affectant d'autres espèces prioritaires pour répondre aux préoccupations générales en matière de conservation pour les oiseaux migrateurs.

En tout, 280 espèces d'oiseaux sont régulièrement observées dans la RCO 13-ON; 97 d'entre elles ont été évaluées comme des espèces prioritaires (tableau 2) avec des représentants des quatre groupes d'oiseaux. Les oiseaux terrestres affichent la plus grande diversité dans la RCO 13-ON et représentent près de 66 % de la liste des espèces candidates (tableau 3). De nombreuses espèces d'oiseaux terrestres sont rares ou non nicheuses dans la région, et seulement 25 % d'entre elles ont reçu un statut prioritaire. Néanmoins, les oiseaux terrestres ont contribué au plus grand nombre d'espèces inscrites à la liste des espèces prioritaires (46 espèces ou 47 %; tableau 3). En revanche, plus des deux tiers des espèces d’oiseaux aquatiques présents au sein de la région ont reçu un statut prioritaire, contribuant ainsi à 24 espèces (25 %) inscrites à la liste des espèces prioritaires. La diversité des oiseaux de rivage et de sauvagine nicheurs dans la région est faible par rapport aux espèces d'oiseaux terrestres. Ces groupes contribuent à 11 et 16 espèces, respectivement, sur la liste des espèces prioritaires, y compris un certain nombre d'oiseaux présents uniquement dans le cadre de leur migration (tableau 2). Parmi les 97 espèces prioritaires, 33 sont évaluées comme étant « en péril » par le COSEPAC, 25 sont inscrites sur la liste de l'annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril, et 30 figurent sur la liste EEPEO (tableau 4).

Tableau 2. Espèces prioritaires dans la RCO 13­ON, objectifs de population et justification du statut prioritaire
Groupe d'oiseaux Espèce prioritaire Objectif de population COSEPACa LEPb EEPEOc Préoccupation régionale / sous-régionaled Intendance régionale / sous-régionalee Préoccupation nationale / continentale Intendance nationale / continentale
Oiseaux terrestres Bruant de Henslow Objectif de rétablissement VD VD VD Oui - Oui -
Oiseaux terrestres Bruant des champs Augmenter - - - Oui - - -
Oiseaux terrestres Bruant des prés Augmenter - - - Oui - - -
Oiseaux terrestres Bruant sauterelle Augmenter P - - Oui - Oui Oui
Oiseaux terrestres Bruant vespéral Augmenter - - - Oui - - -
Oiseaux terrestres Busard Saint-Martin Maintenir - - - Oui - - -
Oiseaux terrestres Buse à épaulettes Évaluer / maintenir - - - Oui - - Oui
Oiseaux terrestres Cardinal à poitrine rose Maintenir - - - - Oui - -
Oiseaux terrestres Colin de Virginie Objectif de rétablissementf VD VD VD Oui - Oui -
Oiseaux terrestres Coulicou à bec noir Augmenter - - - Oui Oui - -
Oiseaux terrestres Crécerelle d’Amérique Maintenir - - - Oui - - -
Oiseaux terrestres Effraie des clochers Objectif de rétablissement VD VD VD Oui - Oui -
Oiseaux terrestres Engoulevent bois-pourri Objectif de rétablissementf M M M Oui - Oui -
Oiseaux terrestres Engoulevent d’Amérique Objectif de rétablissementf M M P Oui - Oui -
Oiseaux terrestres Faucon pèlerin (anatum / tundrius) Objectif de rétablissement P P P Oui -  Oui -
Oiseaux terrestres Goglu des prés Objectif de rétablissement M - M Oui Oui Oui -
Oiseaux terrestres Grive des bois Maintenir M - - Oui - Oui -
Oiseaux terrestres Hibou des marais Objectif de rétablissementf P P P Oui - Oui -
Oiseaux terrestres Hirondelle à ailes hérissées Augmenter - - - Oui - - -
Oiseaux terrestres Hirondelle de rivage Augmenter M - - - Oui - -
Oiseaux terrestres Hirondelle noire Augmenter - - - Oui - - -
Oiseaux terrestres Hirondelle rustique Objectif de rétablissement M - M Oui - - -
Oiseaux terrestres Martinet ramoneur Objectif de rétablissementf M M M Oui - Oui -
Oiseaux terrestres Martin-pêcheur d'Amérique Augmenter - - - Oui - - -
Oiseaux terrestres Moqueur roux Augmenter - - - Oui - - Oui
Oiseaux terrestres Moucherolle à côtés olive Objectif de rétablissementf M M P Oui - Oui -
Oiseaux terrestres Moucherolle vert Objectif de rétablissement VD VD VD Oui - Oui Oui
Oiseaux terrestres Oriole de Baltimore Maintenir - - - Oui - - -
Oiseaux terrestres Paruline à ailes bleues Maintenir - - - Oui - Oui -
Oiseaux terrestres Paruline à ailes dorées Objectif de rétablissementf M M P Oui - Oui -
Oiseaux terrestres Paruline à capuchon Objectif de rétablissement - M - Oui - Oui Oui
Oiseaux terrestres Paruline azurée Objectif de rétablissement VD P M Oui - Oui -
Oiseaux terrestres Paruline de Kirtland Objectif de rétablissement VD VD VD Oui - Oui -
Oiseaux terrestres Paruline des prés Évaluer / maintenir - - - Oui - Oui -
Oiseaux terrestres Paruline du Canada Objectif de rétablissementf M M P Oui - Oui -
Oiseaux terrestres Paruline hochequeue Objectif de rétablissement P P P Oui - Oui Oui
Oiseaux terrestres Paruline orangée Objectif de rétablissement VD VD VD Oui - Oui -
Oiseaux terrestres Paruline polyglotte
(virens)
Objectif de rétablissement VD P VD Oui - Oui -
Oiseaux terrestres Pic à tête rouge Objectif de rétablissementf M M P Oui - Oui -
Oiseaux terrestres Pic flamboyant Augmenter - - - Oui - - -
Oiseaux terrestres Pie-grièche migratrice (migrans) Objectif de rétablissement VD VD VD Oui - Oui -
Oiseaux terrestres Pioui de l'Est Augmenter P - - Oui - - -
Oiseaux terrestres Pygargue à tête blanche Objectif de rétablissementf - - P Oui - - Oui
Oiseaux terrestres Sturnelle des prés Objectif de rétablissement M - M Oui - - -
Oiseaux terrestres Tohi à flancs roux Augmenter - - - Oui - Oui Oui
Oiseaux terrestres Tyran tritri Augmenter - - - Oui - - -
Oiseaux de rivages Bécasse d'Amérique Augmenter - - - Oui - Oui -
Oiseaux de rivages Bécasseau maubèche
(rufa)
Migratrice
(aucun objectif de population pour la RCO 13-ON)
VD VD VD Oui - Oui -
Oiseaux de rivages Bécasseau roussâtre Migratrice
(aucun objectif de population pour la RCO 13-ON)
P - - Oui - Oui -
Oiseaux de rivages Bécasseau semipalmé Migratrice
(aucun objectif de population pour la RCO 13-ON)
- - - Oui - Oui -
Oiseaux de rivages Bécassine de Wilson Évaluer / maintenir - - - Oui - - -
Oiseaux de rivages Chevalier grivelé Augmenter - - - Oui - Oui -
Oiseaux de rivages Maubèche des champs Augmenter - - - Oui - - -
Oiseaux de rivages Pluvier argenté Migratrice
(aucun objectif de population pour la RCO 13-ON)
- - - Oui - Oui -
Oiseaux de rivages Pluvier bronzé Migratrice
(aucun objectif de population pour la RCO 13-ON)
- - - Oui - Oui -
Oiseaux de rivages Pluvier kildir Augmenter - - - Oui - Oui -
Oiseaux de rivages Pluvier siffleur (circumcinctus) Objectif de rétablissement VD VD VD Oui - Oui -
Oiseaux aquatiques Bihoreau gris Évaluer / maintenir - - - Oui - - -
Oiseaux aquatiques Butor d'Amérique Évaluer / maintenir - - - Oui - Oui -
Oiseaux aquatiques Foulque d'Amérique Augmenter - - - Oui - - -
Oiseaux aquatiques Gallinule d’Amérique Évaluer / maintenir - - - Oui - - -
Oiseaux aquatiques Goéland marin Maintenir - - - Oui - - -
Oiseaux aquatiques Grand Héron Maintenir - - - Oui - - -
Oiseaux aquatiques Grande Aigrette Maintenir - - - Oui - - -
Oiseaux aquatiques Grèbe à bec bigarré Maintenir - - - Oui - - -
Oiseaux aquatiques Grèbe esclavon
(population de l’ouest)
Migratrice
(aucun objectif de population pour la RCO 13-ON)
P - P Oui - Oui -
Oiseaux aquatiques Grèbe jougris Évaluer / maintenir - - - Oui - - -
Oiseaux aquatiques Grue du Canada Évaluer / maintenir - - - Oui - - -
Oiseaux aquatiques Guifette noire Objectif de rétablissement - - P Oui - Oui -
Oiseaux aquatiques Héron vert Augmenter - - - Oui - - -
Oiseaux aquatiques Marouette de Caroline Évaluer / maintenir - - - Oui - Oui -
Oiseaux aquatiques Mouette de Bonaparte Migratrice
(aucun objectif de population pour la RCO 13-ON)
- - - Oui - Oui -
Oiseaux aquatiques Mouette pygmée Migratrice
(aucun objectif de population pour la RCO 13-ON)
- - - Oui - Oui -
Oiseaux aquatiques Petit Blongios Objectif de rétablissement M M M Oui - Oui -
Oiseaux aquatiques Plongeon huard Maintenir - - - Oui - Oui -
Oiseaux aquatiques Râle de Virginie Maintenir - - - Oui - Oui -
Oiseaux aquatiques Râle élégant Objectif de rétablissement VD VD VD Oui - Oui -
Oiseaux aquatiques Râle jaune Objectif de rétablissement P P P Oui - Oui -
Oiseaux aquatiques Sterne caspienne Maintenir - - - Oui - - -
Oiseaux aquatiques Sterne de Forster Évaluer / maintenir - - - Oui - Oui -
Oiseaux aquatiques Sterne pierregarin Augmenter - - - Oui - Oui -
Sauvagine Bernache du Canada (population du sud de la baie James) Migrateur g (aucun objectif de population dans la RCO 13-ON) - - - Oui - Oui -
Sauvagine Bernache du Canada (population nichant dans les zones tempérées dans l'Est du Canada) Diminutionh - - - Oui - - -
Sauvagine
Canard branchu
Augmenter - - - Oui - - -
Sauvagine Canard colvert Maintenir - - - Oui - Oui -
Sauvagine Canard noir Maintenir - - - Oui - Oui -
Sauvagine Cygne siffleur Maintenir - - - Oui - - -
Sauvagine Cygne tuberculé Diminutionh - - - Oui - - -
Sauvagine Fuligule à collier Maintenir - - - Oui - - -
Sauvagine Fuligule à dos blanc Maintenir - - - Oui - Oui -
Sauvagine Fuligule à tête rouge Maintenir - - - Oui - Oui -
Sauvagine Garrot à œil d'or Maintenir - - - Oui - Oui -
Sauvagine Grand Harle Maintenir - - - Oui - - -
Sauvagine Harelde kakawi Évaluer / maintenir - - - Oui - Oui -
Sauvagine Petit Fuligule Évaluer / maintenir - - - Oui - Oui -
Sauvagine Sarcelle à ailes bleues Augmenter - - - Oui - Oui -
Sauvagine Sarcelle d'hiver Maintenir - - - Oui - - -

a Évaluation par le COSEPAC comme étant : VD : en voie de disparition; M : menacée; P : préoccupante.

b Espèces inscrites à l'Annexe 1 de la LEP comme étant : VD : en voie de disparition; M : menacée; P : préoccupante (Registre public des espèces en péril 2013).

c Espèces inscrites à la liste des EEPEO (Ministère des Richesses naturelles de l'Ontario, 2013a) comme étant : VD : en voie de disparition; M : menacée; P : préoccupante.

d La mention « régionale » fait référence à l'ensemble de la région de conservation des oiseaux (c.-à-d. toutes les données relatives à différentes compétences ont été utilisées pour l'ensemble de la région de conservation des oiseaux), tandis que la mention « sous-régionale » fait référence à la partie de la région de conservation des oiseaux se trouvant en Ontario seulement (c.-à-d. les données de la région de conservation des oiseaux de l'Ontario ont été utilisées).

e La distinction entre les espèces d'intendance et les autres espèces prioritaires n'est faite que pour le groupe des oiseaux terrestres (voir Panjabi et coll., 2005).

f Cette espèce figure sur la liste fédérale de la LEP, ou sur la liste de la Loi de 2007 sur les espèces en voie de disparition de l'Ontario; cependant, les documents fédéraux ou provinciaux concernant son rétablissement ne sont pas encore finalisés.

g Les objectifs en matière de population de sauvagines pendant la migration sont basés sur des relevés de halte migratoire de printemps et d'automne de la région des Grands Lacs, à l'exception de la population de Bernaches du Canada du sud de la baie James.

h Une espèce dont la gestion est d'intérêt en raison de sa surabondance.

Tableau 3. Résumé du nombre d'espèces prioritaires, par groupe d'oiseaux, dans la RCO 13-ON
Groupe d’oiseaux Nombre total d’espèces Pourcentage du nombre total d’espèces Nombre d’espèces prioritaires Pourcentage d’espèces désignées prioritaires par groupe d’oiseau Pourcentage de la liste d’espèces prioritaires
Oiseaux terrestres 184 66 % 46 25 % 47 %
Oiseaux de rivage 32 11 % 11 34 % 11 %
Oiseaux aquatiques 31 11 % 24 77 % 25 %
Sauvagine 33 12 % 16 48 % 17 %
Total 280 100 % 97 - 100 %
Tableau 4. Nombre d'espèces prioritaires dans la RCO 13-ON, par motif d'inclusion
Motif d'inclusioni Oiseaux terrestre Oiseaux de rivage Oiseaux aquatique Sauvagine
COSEPAC j 26 3 4 0
Espèce inscrite à la LEP fédéralek 20 2 3 0
Espèce inscrite à la liste EEPEOl 23 2 5 0
Préoccupation nationale / continentale 26 9 13 9
Intendance nationale / continentalem 8 N/A N/A N/A
Préoccupation nationale / continentale 44 11 24 16
Intendance régionale / sous-régionalen 4 N/A N/A N/A
Intérêt de gestiono 0 0 0 2

i Une même espèce peut figurer à la liste des espèces prioritaires pour plus d'un motif.

j La mention COSEPAC désigne une espèce considérée comme en voie de disparition, menacée ou préoccupante selon l'évaluation du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada.

k Espèce inscrite à l'Annexe 1 de la LEP comme étant en voie de disparition, menacée ou préoccupante

l Espèces inscrites à la liste des EEPEO comme étant en voie de disparition, menacée ou préoccupante.

m La distinction entre les espèces d'intendance et les autres espèces prioritaires n'est faite que pour le groupe des oiseaux terrestres (voir Panjabi et coll., 2005).

n La mention « régionale » fait référence à l'ensemble de la RCO 13 (c.-à-d. toutes les données relatives à différentes compétences ont été utilisées pour l'ensemble de la RCO 13), tandis que la mention « sous-régionale » fait référence à la partie de la région de conservation des oiseaux se trouvant en Ontario seulement (c.-à-d. les données de la RCO 13 de l'Ontario ont été utilisées).

o Une espèce dont la gestion est d'intérêt en raison de sa surabondance.

Élément 2 : Habitats importants pour les espèces prioritaires

La détermination des besoins généraux en matière d’habitat de chaque espèce prioritaire dans la RCO permet de regrouper les espèces qui, sur le plan de l’habitat, présentent les mêmes problèmes de conservation ou nécessitent les mêmes mesures. Si un grand nombre d’espèces prioritaires associées à la même catégorie d’habitat font face à des problèmes de conservation similaires, alors la mise en place de mesures de conservation dans cette catégorie d’habitat pourrait profiter aux populations de plusieurs espèces prioritaires. Les stratégies s’appliquant aux RCO utilisent une version modifiée des catégories de couverture terrestre standard établies par les Nations Unies (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, 2000) pour classer les habitats, et les espèces ont souvent été assignées à plus d’une catégorie d’habitats. Dans la RCO 13-ON, deux ensembles de données ont été utilisés pour calculer l'étendue des habitats disponibles. Le Système d'information sur les terres du Sud de l'Ontario (SOLRIS), version 1.2, lancé en avril 2008, fournit un inventaire complet de la couverture terrestre et d'utilisation des terres des zones rurales, urbaines et naturelles du sud de l'Ontario (ministère des Richesses naturelles de l’Ontario, 2008). Ce système suit une approche normalisée pour la description, l'inventaire et l'interprétation de l'écosystème, connue sous le nom de classification écologique des terres (Lee et coll., 1998), et couvre la majorité de la RCO 13-ON. Des données sur la couverture terrestre dans la province ont été utilisées pour pallier les lacunes en matière d'information pour l'île Manitoulin et l'île du chenal du Nord. Les 27 catégories de couverture terrestre dans la province constituent un système de classification de la couverture terrestre de l'Ontario, produit entièrement à partir de données de télédétection par satellite par le ministère des Richesses naturelles de l'Ontario. Il fournit une classification de 27 grands types de couverture terrestre pour la province de l'Ontario au nord de la frontière sud du Bouclier canadien et reflète la nature de la surface des terres plutôt que leur utilisation (Spectranalysis Inc., 2004).

Les espèces prioritaires ont utilisé de nombreux habitats différents, les terres humides étant les plus fortement utilisées (40 % des espèces; figure 4). Bien que les terres humides représentent seulement 13 % de la couverture terrestre, avant l'arrivée des Européens, les terres humides (supérieures à 10 ha) couvraient peut-être 25 % ou plus de la région (Canards Illimités Canada, 2010). Le grand nombre d'espèces prioritaires associées aux terres humides reflète la pression constante sur cet habitat important. De la même manière, les habitats herbacés (p. ex., les prairies à herbes hautes, les savanes, les alvars) ont été utilisés par 23 % des espèces alors qu'elles représentent moins de 1 % de la couverture terrestre de la région, tandis que les zones cultivées et aménagées utilisées par une proportion semblable d'espèces (32 %) dominent le paysage. Les populations de nombreuses espèces prioritaires qui avaient été restreintes dans les habitats herbacés indigènes avant l'arrivée des Européens ont proliféré à mesure qu'elles se sont adaptées aux terres cultivées et aménagées disponibles. Le grand nombre d'espèces prioritaires qui utilise ces deux catégories d'habitat est dû aux déclins alarmants des populations comme les milieux ouverts de grande qualité, tels que les prairies indigènes et aménagées, sont perdus ou dégradés.

Les Grands Lacs sont l'une des principales caractéristiques de la région, et les plages, les vasières et d'autres « zones dénudées » côtières ont été utilisées par 18 % des espèces, tandis que 21 % ont utilisés les plans d'eau eux-mêmes (Grands Lacs et plans d'eau intérieurs - figure 4). Les deux habitats forestiers ont été utilisés par 12 % (forêt de feuillus) et 13 % (forêt mixte) des espèces prioritaires. Bien que la diversité des oiseaux terrestres peut être élevée dans les forêts de la RCO 13-ON, bon nombre de ces espèces n'ont pas été définies comme étant prioritaires. La couverture forestière a en fait augmenté dans la RCO 13-ON au cours des 70 dernières années (Riley et Mohr, 1994;Partenaires d'envol - Ontario, 2008) et les populations de nombreuses espèces d'oiseaux forestiers, mais pas toutes, montrent des tendances stables ou à la hausse au cours des 40 dernières années (Environnement et Changement climatique Canada, 2014). Il se peut que certaines de ces espèces se soient stabilisées à des niveaux inférieurs de population après l'arrivée des Européens. Toutefois, il est important de conserver les espèces communes, et les tendances actuelles en matière d'habitat doivent être surveillées, car de nouvelles études montrent un déclin de la couverture forestière dans le nord-est des États-Unis après des décennies de hausse (Foster et coll., 2008).

Figure 4. Pourcentage d'espèces prioritaires utilisant chaque type d'habitats dans la RCO 13-ON.

Nota : Le total est supérieur à 100 % du fait que chaque espèce peut être assignée à plus d'un habitat.

Graph
Description longue de la figure 4

Un graphique à barres horizontales qui indique le pourcentage d’espèces prioritaires (axe des abscisses) qui sont associées à chaque type d’habitat (axe des ordonnées; feuillus, forêt mixte, arbustes et régénération, herbacés, cultivés, zones dénudées, urbain, milieux humides, plans d’eau et zones riveraines) dans la RCO 13 ON. Remarque : Le total est supérieur à 100 %, car chaque espèce peut être assignée à plus d’un habitat.

Pourcentage d'espèces prioritaires utilisant chaque type d'habitats dans la RCO 13-ON.
Catégorie d’habitat Pourcentage
Zones riveraines 9,28
Plans d’eau 20,62
Milieux humides 39,18
Urbain 6,19
Zones dénudées 17,53
Zones cultivées et aménagées 31,96
Herbacées 22,68
Arbustes et régénération 11,34
Forêt mixte 12,37
Feuillus 12,37

Élément 3 : Objectifs en matière de population

Les objectifs en matière de population nous permettent de mesurer et d’évaluer les réussites des mesures de conservation. Les objectifs de cette stratégie sont assignés à des catégories et se fondent sur une évaluation quantitative ou qualitative des tendances dans les populations des espèces. Si cette tendance est inconnue pour une espèce, l’objectif choisi est « évaluer et maintenir », assorti d’un objectif de surveillance. Pour toute espèce inscrite en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) ou d’une loi provinciale ou territoriale sur les espèces en péril, les stratégies de conservation des oiseaux renvoient aux objectifs en matière de population établis dans les programmes de rétablissement et les plans de gestion existants. Si les documents relatifs au rétablissement n’ont pas encore été publiés, des objectifs provisoires de populations d'oiseaux nicheurs sont fournis par espèce, par habitat, dans la section 2 de la version complète de la stratégie. Lorsque les objectifs de rétablissement seront publiés, ils remplaceront les objectifs provisoires. La mesure ultime du succès de la conservation résidera dans le degré d’atteinte des objectifs démographiques dans les délais fixés par les plans de conservation des oiseaux nationaux et continentaux.

Les terres, les habitats et les écosystèmes de la RCO 13-ON ont changé fondamentalement et de manière irréversible au cours des 200 dernières années (Environnement et Changement climatique Canada, 2013; Partenaires d'envol - Ontario, 2008). La manière dont ils contribueront à restaurer les populations d’oiseaux de l’Amérique du Nord à l'abondance naturelle peut être observée en faisant référence aux conditions historiques, aux conditions actuelles et aux nouvelles possibilités. Différentes espèces d'oiseaux et guildes ont proliféré et diminué avec les changements antérieurs des écosystèmes de la RCO 13-ON. Par exemple, les oiseaux forestiers ont atteint leur plus forte abondance lorsque la RCO 13-ON était un biome forestier avant le début du défrichement des terres par les Européens. Par la suite, lorsque les forêts de cette région ont été converties en habitats de milieux ouverts pour l'agriculture (pics plus importants au début du XXe siècle), les populations d'oiseaux de milieux ouverts ont grandement augmenté (Partenaires d'envol - Ontario, 2008). À l'heure actuelle, les habitats de milieux ouverts de grande qualité sont en déclin et avec chacun des états de l'écosystème successifs, l'abondance de la population de peu, sinon d'aucune, des guildes d'oiseaux est restée inchangée. En outre, de nouvelles espèces ont colonisé la RCO 13-ON lorsque les changements de l'écosystème l'ont permis. Par conséquent, les espèces prioritaires de la RCO 13-ON possèdent différents points de référence écologiques. L'établissement d'objectifs en matière de population et d'habitat qui contribuent aux objectifs de population de l'Amérique du Nord doit être effectué dans le contexte de la relation entre l'état d'une espèce par rapport aux derniers états de l’écosystème. Il existe, par conséquent, de multiples points de référence pour l'établissement d'objectifs de populations et d’habitats viables qui reflètent les niveaux des populations avant les divers déclins généralisés associées aux différentes espèces d'oiseaux et guildes.

Contrairement à de nombreuses RCO au Canada, la majeure partie de la RCO 13-ON est bien couverte par les relevés des oiseaux à grande échelle comme le Relevé des oiseaux nicheurs, le Recensement des oiseaux de Noël, l'Atlas des oiseaux nicheurs de l'Ontario, le Relevé des oiseaux de rivage et de l'Ontario, le Relevé par parcelles de la sauvagine nicheuse du sud de l'Ontario, le Programme de surveillance des marais des Grands Lacs, les relevés de surveillance des oiseaux aquatiques des Grands Lacs vivant en colonies, les relevés décennaux de la sauvagine migratrice des principales rives du sud de l'Ontario. Par conséquent, la situation des oiseaux dans le sud de l'Ontario est relativement bien connue, ce qui facilite l'établissement des objectifs de population pour les espèces prioritaires. En effet, pour 24 % des espèces prioritaires, les données de surveillance ont indiqué des déclins avec suffisamment de certitude pour soutenir un objectif visant l'augmentation de la taille de la population (figure 5). En revanche, les populations étaient suffisamment élevées pour garantir une diminution de la taille de la population de deux espèces prioritaires : la Bernache du Canada nichant dans les régions tempérées de l'est, et le Cygne tuberculé non indigène. Les deux sont des espèces dont la gestion est d'intérêt pour le Service canadien de la faune d'Environnement et Changement climatique Canada dans la région de l'Ontario. Le maintien des populations à leur niveau actuel (y compris la plupart des sauvagines migratrices) était l'objectif pour 23 % des espèces prioritaires dans la RCO 13-ON, tandis que l'objectif désigné pour 12 % des espèces prioritaires était « Évaluer/maintenir » les niveaux en raison du manque de données de surveillance permettant de proposer un objectif. Six de ces espèces étaient des oiseaux aquatiques. Parmi les oiseaux nicheurs, les oiseaux aquatiques et en particulier les oiseaux de marais sont probablement le groupe le plus difficile à surveiller dans la RCO 13-ON. De plus, la taille des populations et leur état sont mal connus pour un certain nombre d'espèces. Un objectif de rétablissement a été affecté à 30 % des espèces prioritaires, qui sont toutes des espèces en péril dont l'aire de reproduction se trouve dans cette RCO, même si leurs documents de rétablissement n'aient pas encore été finalisés. Neuf pour cent des espèces prioritaires sont considérées comme migratrices dans la RCO 13-ON, y compris le Bécasseau maubèche (rufa) en voie de disparition à l'échelle fédérale et provinciale, et ne se voient pas attribuer d’objectifs, puisque ceux-ci sont établis dans le cadre des stratégies d’autres régions de conservation des oiseaux qui couvrent l'aire de reproduction de ces espèces. Cependant, les objectifs de population ont été établis pour la sauvagine migratrice, en reconnaissant l'importance des habitats de halte migratoire pour la sauvagine et l'importance de la sauvagine migratrice pour la société. La seule exception est la population de Bernaches du Canada du sud de la baie James, qu'il est impossible de différencier des oiseaux nicheurs des zones tempérées au cours des relevés aériens de routine.

Figure 5. Proportion d'espèces prioritaires par catégorie d'objectifs en matière de population dans la RCO 13-ON

Graph
Description longue de la figure 5

Un graphique à barres horizontales qui indique le pourcentage d’espèces prioritaires (axe des abscisses) qui sont associées à chaque objectif de population (axe des ordonnées; objectif de rétablissement, augmenter, évaluer/maintenir, maintenir, diminuer, migrateur) dans la RCO 13 ON.

Proportion d'espèces prioritaires par catégorie d'objectifs en matière de population dans la RCO 13-ON
Objectif de population Pourcentage
Objectif de rétablissement 29,9
Maintenir 22,68
Évaluer / Maintenir 12,37
Augmenter 23,71
Migrateur 10,31
Diminuer 2,06

Élément 4 : Évaluation des menaces pour les espèces prioritaires

Les tendances des populations d'oiseaux peuvent être négativement influencées par des facteurs qui ont des répercussions sur leur reproduction ou leur survie tout au long de leur cycle de vie annuel. Les menaces qui peuvent réduire la survie sont notamment la réduction de la disponibilité de la nourriture aux haltes migratoires et l'exposition à des substances toxiques. Parmi les menaces qui peuvent réduire le succès de la reproduction, notons des niveaux élevés de prédation des nids ou la réduction de la qualité ou de la quantité de l'habitat de reproduction. Le processus d’évaluation des menaces définit les menaces qui, croit-on, ont un effet sur les populations de différentes espèces prioritaires. Une ampleur relative (faible, moyenne, élevée, très élevée) est assignée à ces menaces en fonction de leur portée (proportion de l’aire de répartition de l’espèce qui est touchée par la menace dans la sous-région) et de leur gravité (impact relatif de la menace sur la population de l’espèce prioritaire). Cette façon de faire nous permet de nous concentrer sur les menaces susceptibles de provoquer le plus grand impact sur des groupes d’espèces ou dans de grandes catégories d’habitats. Dans la documentation, il se peut que certains problèmes de conservation bien connus (comme la prédation par les chats domestiques ou les changements climatiques) ne soient pas recensés comme des menaces importantes pour les populations d’une espèce prioritaire donnée et ne soient donc pas pris en compte dans l’évaluation des menaces. Ces problèmes méritent malgré tout d’être abordés dans les stratégies de conservation, en raison du grand nombre d’oiseaux touchés dans plusieurs régions du Canada. En général, ces problèmes transcendent les types d’habitat et sont considérés comme « répandus »; ils sont abordés dans une section distincte de la version complète de la stratégie intitulée Problématiques généralisées. Cependant, contrairement aux autres menaces, ils ne sont pas classés (p. ex., changements climatiques et conditions météorologiques extrêmes; catégorie de menace 11).

Dans la RCO 13-ON, la catégorie « Autres menaces directes » et la sous-catégorie 12.1 « Manque d'information » ont été utilisées pour déterminer les espèces prioritaires sur lesquelles on ne dispose pas suffisamment de données biologiques ou démographiques pertinentes pour assurer la gestion et la conservation des populations. Cette catégorie ainsi utilisée a permis l'élaboration de mesures ciblées pour la recherche, la surveillance et la conservation afin de combler les lacunes en matière de connaissances concernant ces espèces. Toutefois, contrairement aux autres menaces, elles n'ont pas été classées (figure 6).

En raison du paysage considérablement modifié par l'homme, les espèces d'oiseaux prioritaires dans la RCO 13-ON sont confrontées à un grand nombre de menaces d'origine anthropique à la fois plus importantes en nombre et en intensité que pour les RCO de l'Ontario plus au nord (figure 6 et tableau 5). Les principales menaces sont la perte et la dégradation d’habitat découlant d'une variété de facteurs, notamment le développement résidentiel et commercial (catégorie de menaces 1), l'agriculture (catégorie 2), le transport et les couloirs de service (catégorie 4), l'utilisation des ressources biologiques (catégorie 5), les espèces envahissantes et autres espèces problématiques (catégorie 8), la pollution (catégorie 9), les modifications du système naturel (catégorie 7), comme la succession dans les prairies en l'absence de régimes d'incendies d'origine naturelle, ou la régulation anormale des niveaux d'eau dans les terres humides ainsi que les intrusions humaines et les perturbations des oiseaux nicheurs ou à la recherche de nourriture (catégorie 6). Ces menaces sont abordées plus en détail dans les sections suivantes de la version complète de la stratégie, mais leur diversité et leur ampleur sont notables (figure 6). Dans la RCO 13-ON, les menaces liées aux changements climatiques et aux conditions météorologiques extrêmes (catégorie 11), aux collisions avec des véhicules (catégorie 4), ainsi qu'aux collisions avec des bâtiments (catégorie 1) ont été considérées comme répandues; elles sont donc traitées dans la section Problématiques généralisées de la version complète de la stratégie.

Effets cumulatifs des menaces pour les espèces prioritaires

Pour plusieurs des menaces définies dans la présente stratégie, l'effet à long terme de plusieurs menaces combinées ou cumulatif est supérieur à la somme des effets des menaces individuelles. Il n'existe aucune méthode normalisée pour évaluer ces effets cumulatifs. Les procédures pour le classement des menaces et la synthèse (annexe 2) démontrent la somme des effets pour les menaces au sein des catégories de menaces et entre elles en plus d'être utiles pour déterminer les menaces les plus importantes dans une catégorie d'habitat ou l'importance relative des menaces individuelles dans chaque sous-région de conservation des oiseaux (tableau 5). Ces procédures permettent aussi de déterminer si un grand nombre de menaces de faible niveau peuvent avoir une incidence sur une espèce. Toutefois, il est important de prendre en considération que les menaces peuvent interagir de manière inattendue et que, au total, les menaces pourraient dépasser un certain seuil écologique et produire des effets cumulatifs d'une ampleur imprévue. Les études sur les effets cumulatifs qui évaluent les réactions des populations à de nombreux facteurs de stress constituent un outil important pour mieux comprendre les conséquences à long terme de certaines menaces décrites dans la présente stratégie.

Les menaces affectant les espèces prioritaires lorsqu’elles sont à l’extérieur du Canada en dehors de la saison de reproduction ont également été évaluées et sont exposées dans la section Menaces à l’extérieur du Canada de la version complète de la stratégie.

Figure 6. Pourcentage des menaces identifiées pour les espèces prioritaires dans la RCO 13-ON, par sous-catégorie de menaces.

Nota : Chaque barre représente le pourcentage du nombre total de menaces définies dans chaque sous-catégorie de menaces dans la RCO 13-ON (par exemple, si 100 menaces étaient recensées au total pour toutes les espèces prioritaires de la RCO 13-ON et que 10 d’entre elles étaient de la catégorie 1.1 - Zones urbaines et d’habitation, la barre indiquerait 10 %). Les nuances d’ombrage dans les barres (TÉ = très élevée, É = élevée, M = moyenne et F = faible) représentent l’ampleur globale de toutes les menaces dans chaque sous-catégorie de menaces dans la RCO. Les barres sont divisées de manière à montrer la répartition de l'ampleur F, M, É ou TÉ des différentes menaces à l'intérieur de chaque sous-catégorie. Par exemple, une même menace peut être considérée comme ayant une ampleur É pour une espèce et une ampleur F pour une autre. L'ampleur globale de la sous-catégorie de menaces est indiquée à l'extrémité de chaque barre (ainsi que dans le tableau 5). L’ampleur pour la sous-catégorie de menaces 12.1, Manque d’information, n’a pas été déterminée.

Graph
Description longue de la figure 6

Un graphique à barres horizontales indiquant le pourcentage de menaces définies pour les espèces prioritaires (axe des abscisses) dans la RCO 13 ON par sous-catégorie de menaces (axe des ordonnées; activités récréatives, routes et chemins de fer, etc.).

Pourcentage des menaces identifiées pour les espèces prioritaires dans la RCO 13-ON, par sous-catégorie de menaces.
Sous-catégorie de menaces F M É
12.1 Manque d’information 5,22 - - - -
9.3 Effluents agricoles et forestiers 2,19 5,74 1,46 -
9.2 Effluents industriels et militaires 2,51 4,18 0,63 -
8.3 Matériel génétique introduit - - - 0,21
8.2 Espèces indigènes problématiques 2,40 1,77 0,42 0,21
8.1 Espèces étrangères / non indigènes envahissantes 2,19 2,30 3,76 0,31
7.3 Autres modifications de l’écosystème 0,63 0,31 1,15 0,21
7.2 Barrages et gestion/utilisation de l’eau 3,55 0,73 1,25 -
7.1 Incendie et extinction d’un incendie 0,73 0,94 1,15 0,31
6.3 Travail et autres activités - 0,42 0,31 0,31
6.1 Activités récréatives 2,40 3,03 2,61 0,21
5.4 Pêche et récolte des ressources aquatiques 0,31 0,10 0,10 -
5.3 Coupe forestière et récolte du bois 0,52 0,52 0,94 0,63
4.3 Routes maritimes 3,03 - - -
4.1 Routes et chemins de fer 1,36 3,24 0,73 0,10
3.2 Exploitation de mines et de carrières 0,94 1,15 0,52 -
2.3 Élevage de bétail 0,94 1,04 0,10 0,31
2.1 Cultures non ligneuses annuelles et pérennes 0,94 4,18 4,91 1,67
1.2 Zones commerciales et industrielles 0,10 1,21 1,36 -
1.1 Zones urbaines et d’habitations 1,04 3,97 7,93 1,36

 

Tableau 5. Ampleur relative des menaces identifiées pour les espèces prioritaires dans la RCO 13-ON, par catégorie de menaces et par grande catégorie d'habitats
Catégories de menaces Catégories d’habitats
Feuillus
Catégories d'habitats
Mixte
Catégories d'habitats
Arbustes et régénération
Catégories d'habitats
Herbacées
Catégories d'habitats
zones cultivées et aménagées
Catégories d'habitats
Zones dénudées
Catégories d'habitats
Urbain
Catégories d'habitats
Milieux humides
Catégories d'habitats
Plans d’eau
Catégories d'habitats
Zones riveraines
Catégories d'habitats
Classement global
Classement global É É É É  -
1. Développement résidentiel et commercial É É É É É É VH
2. Agriculture et aquaculture É - - - É VH
3. Production d’énergie et exploitation minière - - - M - É - F F F M
4. Couloirs de transport et de services M M - É É F M M - M H
5. Utilisation des ressources biologiques - - - - - É M M VH
6. Intrusions et perturbations humaines F F F M É É É É VH
7. Modifications du système naturel F F M - É F - VH
8. Espèces et gènes envahissants ou autrement problématiques É É É É É F F VH
9. Pollution M É F - M M É É É H

Nota : Les cotes globales ont été générées par une méthode de synthèse décrite dans Kennedy et coll. (2012). L’ampleur des menaces est représentée par les lettres suivantes : F = faible, M = moyenne, É = élevée et TÉ = très élevée. Les cellules vides indiquent qu’aucune menace n’a été définie pour les espèces prioritaires dans la combinaison « catégorie de menaces/habitats ».

Élément 5 : Objectifs en matière de conservation

Des objectifs de conservation ont été conçus en vue de contrer les menaces et de fournir les renseignements manquants sur les espèces prioritaires. Ces objectifs décrivent les conditions environnementales ainsi que le travail de recherche et de surveillance jugés nécessaires pour progresser vers les objectifs démographiques et comprendre les problèmes de conservation sous-jacents pour les espèces aviaires prioritaires. À mesure qu’ils seront atteints, les objectifs de conservation vont collectivement contribuer à l’atteinte des objectifs démographiques. Dans la mesure du possible, les objectifs de conservation ont été élaborés pour profiter à plusieurs espèces ou pour lutter contre plus d’une menace.

Pour la RCO 13-ON, la majorité des objectifs de conservation visent à assurer un habitat en quantité et de qualité suffisantes (catégorie d’objectif de conservation 1; figure 7). Parmi ces objectifs, on retrouve le maintien ou le rétablissement de toute la gamme et la diversité d'habitats, la protection de la qualité des habitats existants et la préservation des caractéristiques importantes du paysage (p. ex., chicots morts laissés sur pied pour les oiseaux qui nichent dans les cavités). Le besoin de gérer les espèces individuelles est également important (catégorie 3). La plupart des objectifs dans cette catégorie sont liés à la prévention et au contrôle des espèces envahissantes et exotiques ainsi qu'à l'élaboration et à la mise en œuvre de stratégies de rétablissement et de plans de gestion pour les nombreuses espèces en péril dans la RCO 13-ON. La troisième catégorie d'objectifs de conservation la plus fréquemment déterminée indique la nécessité d'améliorer la compréhension de l'écologie des espèces ou les facteurs à l'origine du déclin des populations d'espèces prioritaires, ainsi que d'améliorer la surveillance de la population/démographie et de l'habitant dans la RCO 13-ON (catégorie 7). D'autres objectifs traitent de la nécessité de réduire les perturbations d'origine humaine des espèces prioritaires (catégorie 4), d’assurer des ressources alimentaires suffisantes par le maintien des réseaux trophiques naturels et des sources de proies (catégorie 5), et de réduire la mortalité ou les effets sous-létaux grâce à la réduction de l'utilisation de pesticides dans la RCO 13-ON (catégorie 2).

Figure 7. Pourcentage de tous les objectifs de conservation assignés à chaque catégorie d'objectifs de conservation de la RCO 13-ON

Graph
Description longue de la figure 7

Un graphique à barres horizontales qui indique le pourcentage de tous les objectifs de conservation (axe des abscisses) qui sont assignés à chaque catégorie d’objectifs de conservation (axe des ordonnées; assurer des habitats adéquats, réduire les perturbations, etc.) dans la RCO 13 ON.

Pourcentage de tous les objectifs de conservation assignés à chaque catégorie d'objectifs de conservation de la RCO 13-ON
Objectif de conservation Pourcentage
1. Assurer des habitats adéquats 34,36
2. Réduire la mortalité et accroître la productivité 3,41
3. Gérer des espèces particulières 32,93
4. Réduire les perturbations 5,51
5. Assurer un approvisionnement adéquat en nourriture 6,5
7. Améliorer la compréhension 17,29

Élément 6 : Mesures recommandées

Les mesures recommandées ont trait aux activités sur le terrain qui contribueront à l’atteinte des objectifs de conservation (voir la figure 8). Ces mesures sont généralement établies d’un point de vue stratégique, au lieu d’être hautement détaillées et directives. Dans la mesure du possible, les mesures recommandées ont été élaborées pour bénéficier à plusieurs espèces ou pour lutter contre plus d’une menace. Les mesures recommandées renvoient à celles présentées dans les documents de rétablissement des espèces en péril à l’échelle fédérale, provinciale ou territoriale (ou étayent ces mesures), mais sont habituellement plus générales que celles élaborées pour une seule espèce. Toutefois, pour les recommandations détaillées sur les espèces en péril, les lecteurs doivent consulter les documents relatifs au rétablissement publiés par le gouvernement fédéral (Registre public des espèces en péril, 2013) ou ceux du gouvernement provincial (ministère des Richesses naturelles de l'Ontario, 2013b). De même, certaines espèces d'oiseaux terrestres visées dans la présente stratégie sont des espèces d'intendance, selon la définition de Partenaires d’envol (Rich et coll., 2004). Il s'agit d'espèces dont la population est stable ou qui ne présentent aucun enjeu précis lié à la conservation, mais qui dépendent de la RCO 13-ON à un point tel qu'elle joue un rôle important dans leur protection. Ces espèces peuvent ne pas être mises en évidence dans les descriptions des menaces, des objectifs et des mesures dans le présent document, mais elles devraient tirer profit de la mise en oeuvre des mesures qui visent de nombreuses espèces.

Les mesures de conservation proposées pour la RCO 13-ON sont diversifiées dans leur approche (figure 8), ce qui démontre la nécessité d'adopter une stratégie à volets multiples pour la conservation de cette région fortement développée. En effet, seule une petite partie des mesures est liée à la protection des terres (mesure de sous-catégorie 1.1) puisqu’'une grande majorité des terres dans la RCO 13-ON sont des propriétés privées. La majorité des mesures sont plutôt axées sur la gestion et la restauration de l'habitat (sous-catégories 2.1 et 2.3) pour les espèces prioritaires en faisant participer les propriétaires fonciers et les autres intervenants aux efforts de conservation.

L'élaboration et la mise en oeuvre de politiques et de règlements efficaces (sous-catégorie 5.2), l'élaboration, l'utilisation et la promotion de pratiques de gestion bénéfiques (PGB) (sous-catégorie 5.3), l'augmentation de la connaissance des enjeux liés à la conservation (sous-catégorie 4.3), la création de partenariats (sous-catégorie 7.2), la détermination des facteurs à l'origine du déclin des populations et l'amélioration des connaissances scientifiques qui sous-tendent les décisions en matière de gestion (sous-catégorie 8.1) occupent toutes un rôle de premier plan dans la série de mesures de conservation proposées pour cette région. L’implication des intervenants dans les mesures visant à restaurer la fonction et la résilience des écosystèmes les plus affectés favorise le succès à long terme des mesures de conservation.

Figure 8. Pourcentage de mesures recommandées par sous­catégorie de mesures dans la RCO 13-ON.

Les sous-catégories « Recherche » et « Surveillance » s'appliquent à des espèces données pour lesquelles on a besoin de plus d'information avant d'établir des mesures de conservation.

Graphique
Description longue de la figure 8

Un graphique à barres horizontales qui indique le pourcentage de mesures recommandées (axe des abscisses) par sous-catégorie des mesures recommandées (axe des ordonnées; protection de sites ou de zones, rétablissement des espèces, etc.) dans la RCO 13 ON.

Pourcentage de mesures recommandées par sous­catégorie de mesures dans la RCO 13-ON
Mesure recommandée Pourcentage
1.1 Protection de sites ou de zones 4,56
1.2 Protection des ressources et de l’habitat 5,55
2.1 Gestion de sites ou de zones 10,63
2.2 Espèces envahissantes ou problématiques 1,73
2.3 Restauration de l’habitat et des processus naturels 14,86
3.1 Gestion des espèces 0,22
3.2 Rétablissement des espèces 9,08
4.3 Sensibilisation et communications 11,62
5.2 Politiques et réglementation 12,50
5.3 Normes et bonnes pratiques du secteur privé 7,76
5.4 Conformité et application de la loi 3,71
6.4 Incitatifs de conservation 1,21
7.2 Développement de partenariats et d’alliances 1,73
8.1 Recherche 10,67
8.2 Surveillance 4,16
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :