Arrêté ministériel pour protéger l’habitat essentiel du saule des landes

Sommaire d’une évaluation stratégique des effets sur l’environnement de l’Arrêté ministériel sur l’habitat essentiel du saule des landes.

Le saule des landes (Salix jejuna) est un arbuste nain ligneux se trouvant uniquement dans les landes calcaires. L’espèce se situe à l’extrémité nord-ouest de l’île de Terre-Neuve. La disparition et la dégradation de l’habitat du saule des landes causées par les activités humaines sont les principales menaces qui pèsent sur l’espèce.

En 2003, le saule des landes a été inscrit comme « en voie de disparition » en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP). Sous la LEP, les individus de l’espèce sont protégés sur les terres fédérales. Un programme de rétablissement du saule des landes a été publiée dans le Registre public des espèces en péril le 25 octobre 2006, et a subséquemment été amendé le 20 juin 2018. Le programme de rétablissement désigne partiellement l’habitat nécessaire à la survie ou au rétablissement de l’espèce (l’habitat essentiel). Une portion de cet habitat essentiel se trouve sur une propriété fédérale; Cape Norman sur l’île de Terre-Neuve.

La ministre de l’Environnement et du Changement climatique a émis un arrêté en vertu de la LEP pour protéger l’habitat essentiel du saule des landes sur le territoire domanial du Canada. L’Arrêté peut indirectement protéger d’autres espèces sauvages, incluant des espèces en péril comme le braya de Fernald et le braya de Long, ainsi que l’écosystème des landes calcaires de l’aire couverte par l’Arrêté.

Cette protection appuie l’objectif Populations d’espèces sauvages en santé de la Stratégie fédérale de développement durable (SFDD). Elle appuie la cible à moyen terme suivante : « D’ici 2020, les espèces qui sont en sécurité le demeurent, et les populations d’espèces en péril inscrites en vertu des lois fédérales montrent des tendances qui sont conformes aux stratégies de rétablissement et aux plans de gestion ».  L’Arrêté appuie aussi la Stratégie canadienne de la biodiversité et l’objectif 15 du Programme de développement durable à l’horizon 2030 (ODD)  – Vie terrestre.

Des mesures exigées par la LEP, par exemple la planification du rétablissement et la production de rapports, aideront les scientifiques à évaluer le rétablissement du saule des landes. Le Registre public des espèces en péril sera mis à jour avec toute information nouvelle ou additionnelle reliée à l’espèce.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :