InfoNIVEAU : Niveau des Grands Lacs et du Saint-Laurent, janvier 2019

Volume 27, Numéro 1

Les apports en eau supérieurs à la moyenne persistent

En décembre, les apports en eau supérieurs à la moyenne de tous les Grands Lacs ont continué de suivre la tendance générale qui se manifeste dans l’ensemble du bassin des Grands Lacs depuis janvier 2013. Au cours de la période de 14 ans précédant 2013 (de 1999 à 2012), le niveau de tous les Grands Lacs a été égal ou inférieur à la moyenne pendant la majeure partie de ces années. Le lac Michigan–Huron a atteint son niveau mensuel moyen le plus bas de la période de référence (1918–2018) en janvier 2013, et le niveau de tous les Grands Lacs était inférieur d’au moins 17 cm au niveau moyen mensuel en janvier 2013. Toutefois, depuis janvier 2013, par suite d’apports en eau généralement supérieurs à la moyenne dans le bassin des Grands Lacs, qui étaient principalement imputables à des précipitations supérieures à la moyenne, le niveau de tous les lacs s’est trouvé être d’au moins 20 cm supérieur aux niveaux moyens au début de 2019.

Niveaux moyens en décembre

Les niveaux d’eau moyens en décembre étaient supérieurs à la normale pour l’ensemble des Grands Lacs. Le lac Érié affichait le niveau le plus élevé au-dessus de la moyenne, tandis que celui du lac Ontario était le plus près de la moyenne pour le mois.

  • Le niveau d’eau mensuel moyen du lac Supérieur était de 27 cm supérieur à celui de sa période de référence (1918–2017) pour décembre, ce qui était de 5 cm inférieur à sa valeur en décembre 2017 et égal au sixième niveau par ordre d’importance jamais enregistré en décembre.
  • En décembre, le niveau moyen mensuel du lac Michigan–Huron était de 50 cm supérieur à la moyenne, soit 4 cm au-dessus du niveau de décembre dernier, le 10niveau moyen par ordre d’importance jamais enregistré en décembre et le plus élevé depuis 1986.
  • Le niveau mensuel moyen du lac Érié était de 60 cm supérieur à la moyenne, et s’élevait 15 cm au-dessus du niveau de décembre, soit le quatrième niveau moyen par ordre d’importance pour un mois de décembre jamais enregistré et le plus élevé pour ce mois depuis 1986.
  • Le niveau moyen mensuel de décembre du lac Ontario était de 20 cm supérieur à la moyenne, mais de 5 cm inférieur au niveau du mois de décembre 2017.
  • Les niveaux d’eau du fleuve Saint–Laurent à Montréal étaient de 30 cm supérieurs à la moyenne mensuelle de décembre (1967–2017), et les valeurs quotidiennes s’échelonnaient de 5 cm sous la moyenne mensuelle à 70 cm au-dessus.
Données sur le niveau d’eau des Grands Lacs:
niveau moyen mensuel de décembre 2018
Lac Comparativement à la moyenne mensuelle (1918-2017) Comparativement à il y a un an
Supérieur 27 cm au-dessus   5 cm en dessous
Michigan-Huron 50 cm au-dessus  4 cm au-dessus
Sainte-Claire 56 cm au-dessus 11 cm au-dessus
Erié 60 cm au-dessus 15 cm au-dessus
Ontario 20 cm au-dessus  5 cm en dessous

Variations des niveaux

Les apports en eau supérieurs à la moyenne des lacs en décembre, combinés à des débits sortants supérieurs à la moyenne et des taux d’évaporation saisonniers élevés ont entrainé des variations de niveau au cours du mois.

  • Les apports en eau élevés du lac Supérieur ont été presque compensés par des débits sortants supérieurs à la moyenne et des taux d’évaporation saisonniers plus élevés, ce qui a entrainé une baisse de ses niveaux de 7 cm, légèrement inférieure à la baisse moyenne de 8 cm.
  • Les apports en eau supérieurs à la moyenne du lac Michigan–Huron n’ont pas été entièrement compensés par des débits sortants supérieurs à la moyenne et l’évaporation pour le mois, ce qui a abouti à une baisse de 4 cm de son niveau, entrainant une baisse de 2 cm de son niveau en décembre, alors qu’en moyenne il chute de 5 cm.
  • Après une augmentation très élevée des niveaux le mois dernier, les apports en eau importants du lac Érié ont été compensés par les débits sortants et l’évaporation, ce qui a débouché sur une élévation entraînant une hausse de son niveau égale à la moyenne de 1 cm en décembre.
  • Le niveau du lac Ontario a enregistré une nouvelle élévation de 11 cm en décembre, qui a fait suite à la forte hausse du mois dernier et qui est nettement supérieure à sa hausse moyenne de 1 cm; il s’agit également de la 13e hausse la plus importante jamais enregistrée en décembre.

Niveaux au début de janvier

Les niveaux de tous les Grands Lacs au début de janvier étaient d’au moins 24 cm supérieurs à la moyenne, et tous les lacs, à l’exception du lac Supérieur, étaient aux niveaux observés au début de janvier 2018 ou au-dessus.

  • Au début de janvier, le niveau du lac Supérieur était supérieur de 29 cm à la moyenne (1918–2017), mais de 5 cm inférieur à son niveau de janvier 2018. Des niveaux plus élevés au début de janvier n’ont été observés qu’au cours de trois autres années sur le lac Supérieur depuis 1918, mais son niveau au début du mois était toujours de 11 cm inférieur au record établi en 1986.
  • Le niveau du lac Michigan–Huron au début de janvier était de 52 cm supérieur à la moyenne, soit plus élevé de 8 cm que son niveau pendant la même période de l’année dernière. Le lac Michigan–Huron a atteint son plus haut niveau depuis 1987, mais il est encore à 40 cm de son sommet record.
  • Lac Érié était de 62 cm supérieur à la moyenne au début de janvier et plus élevé de 13 cm qu’à la même époque l’an dernier. Le niveau du lac Érié n’a été plus élevé qu’au cours de trois ans depuis 1918, et il est le plus élevé depuis 1987, mais toujours de 27 cm inférieur à son niveau record.
  • Le niveau du lac Ontario au début de janvier était supérieur de 24 cm à la moyenne, et de 2 cm plus élevé que le niveau de l’an dernier.
  • Au début janvier, le niveau de tous les lacs était d’au moins 45 cm au-dessus du zéro des cartes.
Données sur le niveau d’eau des Grands Lacs:
niveau au début de janvier 2019
Lac Comparativement à la moyenne au début du mois (1918-2017) Comparativement à il y a un an
Supérieur 29 cm au-dessus 5 cm en dessous
Michigan-Huron 52 cm au-dessus  8 cm au-dessus
Sainte-Claire 61 cm au-dessus 12 cm au-dessus
Erié 62 cm au-dessus 20 cm au-dessus
Ontario 24 cm au-dessus  2 cm au-dessus

État de la glace des lacs

La couverture glacielle sur les Grands Lacs était inférieure à la moyenne au début de janvier 2019. Dans le bassin des Grands Lacs, la couche de glace couvre en moyenne environ 16 p. 100 de la surface des lacs pendant la semaine du 15 janvier, mais cette année, elle n’en a couvert que légèrement plus de 10 p. 100. De plus amples renseignements sur l’état des glaces des Grands Lacs se trouvent sur le site Web du Service canadien des glaces des Grands Lacs. À cause des conditions glacielles inférieures à la moyenne et des températures hivernales plus froides, il est possible que l’évaporation soit supérieure à la moyenne au cours des prochains mois.

Prévision des niveaux d'eau

Par rapport à ce qu’ils étaient au début de janvier et dans des conditions moyennes d’apport en eau, les niveaux des lacs Supérieur, Michigan–Huron et Érié baissent tout au long du mois de janvier, tandis que ceux du lac Ontario augmentent. Selon les conditions qui ont prévalu antérieurement dans les lacs (1918–2017), il est probable que les niveaux de tous les Grands Lacs demeureront au-dessus de la moyenne au printemps. Les niveaux des lacs Supérieur, Michigan–Huron et Érié devraient rester supérieurs à la moyenne au cours des quatre prochains mois, même si des conditions très sèches prévalent. La fourchette probable des futurs niveaux pour avril du lac Supérieur se situe de 16 à 34 cm au-dessus de la moyenne, de 35 à 62 cm au-dessus de la moyenne pour le lac Michigan–Huron et de 27 à 77 cm au-dessus de la moyenne pour le lac Érié. Les niveaux du lac Ontario pourraient tomber sous la moyenne d’ici mars, en cas de sécheresse. Selon les estimations, le niveau du lac Ontario se situera dans une fourchette de 12 cm sous la moyenne à 57 cm au-dessus de la moyenne d’ici avril. Pour de plus amples renseignements sur la fourchette probable des niveaux d’eau, veuillez consulter l’édition de juillet 2018 d’infoNIVEAU. Pour obtenir une représentation graphique des niveaux d’eau récents et prévus pour les Grands Lacs, veuillez consulter le bulletin de niveaux d’eau mensuels du Service hydrographique du Canada.

Précipitations en décembre dans les Grands Lacs a, b
Lac %
Bassin des Grands Lacs 83%
Lac Supérieur 64%
Lac Michigan-Huron 83%
Lac Erié (y compris le lac Sainte-Claire) 90%
Lac Ontario 101%
Débits sortants des Grands Lacs en décembre a
Lac %
Lac Supérieur 112%
Lac Michigan-Huron 116%
Lac Erié 121%
Lac Ontario 124%

a Comme pourcentage des moyennes à long terme en décembre.
b Corps of Engineers de l’armée des États-unis

Remarque : Ces chiffres sont provisoires.

 

Pour obtenir de plus amples renseignements :

Derrick Beach (Éditeur)
Enjeux frontaliers de l’eau
Service météorologique du Canada
Environnement et changement climatique Canada
Burlington ON L7S 1A1
Tél. : 905-336-4714
Courriel : ec.LEVELnews-infoNIVEAU.ec@canada.ca

Rob Caldwell
Bureau de régularisation des Grand Lacs et du Saint-Laurent
Service météorologique du Canada
Environnement et changement climatique Canada
111, rue Water Est
Cornwall ON K6H 6S2
Tél. : 613-938-5864

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :