L’année 2022 commence par des niveaux d’eau élevés dans les lacs Michigan–Huron, Érié et Ontario

En décembre, le bassin des Grands Lacs a connu les événements suivants :

Par rapport à leur niveau au début du mois de janvier et en fonction des apports en eau moyens pour cette période de l’année, certains des lacs devraient poursuivre leur baisse saisonnière, tandis que d’autres pourraient se maintenir ou commencer leur hausse saisonnière au cours des prochains mois. Le niveau d’eau du lac Supérieur devrait demeurer inférieur à la moyenne avec un apport en eau normal. Des conditions plus pluvieuses que la moyenne pourraient faire passer le niveau d’eau du lac Supérieur au-dessus de la moyenne, tandis que des conditions plus sèches que la normale pourraient le faire baisser davantage en dessous de la moyenne. Les niveaux d’eau des lacs Michigan-Huron et Érié devraient demeurer supérieurs à la moyenne, peu importe le scénario d’apport en eau. Le niveau du lac Ontario est supérieur à la moyenne et devrait le demeurer dans des conditions moyennes. En cas de temps plus pluvieux que la moyenne, le niveau du lac Ontario pourrait monter pour s’établir nettement au-dessus de la moyenne d’ici le milieu de l’hiver, tandis que du temps plus sec que la moyenne pourrait entraîner un niveau plus bas que la moyenne.

Étant donné que les niveaux de certains lacs demeurent supérieurs à la moyenne et que d’importantes tempêtes et de grands vents pourraient sévir pendant les mois d’automne et d’hiver, il existe un risque d’érosion accélérée du littoral et d’inondation dans les basses terres. Pour obtenir des renseignements et des prévisions à jour, veuillez consulter les sources indiquées ci-dessous.

Niveaux mensuels en décembre

Le niveau moyen mensuel du lac Supérieur a été de 183,31 m (SRIGL85Note de bas de page 1), soit 10 cm en dessous de la moyenne à long terme (1918-2020) et 32 cm en dessous du niveau enregistré à la même période l’an dernier.

Le niveau moyen mensuel du lac Michigan-Huron a été de 176,69 m (SRIGL85) en décembre. Ce niveau se situe à 33 cm au-dessus du niveau d’eau moyen mensuel pour décembre et à 45 cm en dessous du niveau enregistré un an plus tôt.

Le niveau moyen mensuel du lac Érié a été de 174,58 m (SRIGL85), soit 57 cm au-dessus de la moyenne et 7 cm en dessous de son niveau de l’an dernier. Il s’agit du septième niveau d’eau le plus élevé jamais enregistré en décembre pour le lac Érié.

Le niveau moyen mensuel du lac Ontario a été de 74,87 m (SRIGL85) en décembre, soit 34 cm au-dessus de la moyenne et 25 cm au-dessus du niveau enregistré un an plus tôt. Il s’agit du dixième niveau d’eau le plus élevé jamais enregistré au cours de la période de référence (de 1918 à 2020) pour le lac Ontario.

Renseignements sur les niveaux d’eau des Grands Lacs : niveau moyen mensuel en décembre
Lac Par rapport à la moyenne mensuelle (1918–2020)

Par rapport à l’an dernier

(novembre 2021)

Supérieur 10 cm en dessous 32 cm en dessous
Michigan–Huron 33 cm au-dessus 45 cm en dessous
Sainte-Claire 49 cm au-dessus 21 cm en dessous
Érié 57 cm au-dessus 7 cm en dessous
Ontario 34 cm au-dessus  25 cm au-dessus

Variations du niveau des lacs

Le niveau du lac Supérieur a baissé de 2 cm en décembre, une quatrième de sa baisse habituelle de 8 cm pour ce mois. Il s’agit de la seconde plus forte baisse du niveau du lac en décembre.

Le niveau du lac Michigan-Huron a baissé de 5 cm, sa baisse habituelle.

Le niveau du lac Érié a augmenté de 4 cm au cours d’un mois où il ne change généralement pas.

Le niveau du lac Ontario s’est élevé de 2 cm en décembre, presque sa baisse habituelle de 1 cm.

 (Veuillez noter que les variations des niveaux des lacs sont calculées en fonction des niveaux au début du mois et non des niveaux moyens mensuels.)

Niveaux des lacs au début de janvier

Le niveau du lac Supérieur au début du mois de janvier était de 7 cm en dessous de la moyenne et de 28 cm en dessous du niveau de l’an dernier.

Au début du mois de janvier, le niveau du lac Michigan-Huron était de 34 cm au-dessus de la moyenne, mais inférieur de 45 cm par rapport au niveau enregistré à la même période l’an dernier.

Le niveau du lac Érié était 57 cm supérieur à la moyenne au début du mois de janvier et 7 cm au-dessus du niveau de l’an dernier à la même période. Il s’agit du sixième niveau le plus élevé jamais enregistré au début du mois de janvier.

Au début du mois de janvier, le niveau du lac Ontario était de 33 cm au-dessus de la moyenne et 22 cm supérieur à celui enregistré au même moment l’an dernier. Il s’agit du dixième niveau le plus élevé jamais enregistré au début du mois de janvier.

Au début du mois de novembre, les niveaux de tous les Grands Lacs étaient supérieurs d’au moins 10 cm au zéro des cartes. Le zéro des cartes est le niveau de relevé pour chaque lac; il vise à fournir plus d’information sur la profondeur de l’eau pour une navigation sécuritaire sur les lacs. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter la Comité de coordination des Grands Lacs (greatlakescc.org) (en anglais seulement).

Renseignements sur les niveaux d’eau des Grands Lacs : niveau du début de janvier
Lac Par rapport à la moyenne pour le début du mois (1918–2020)

Par rapport à l’an dernier

(décembre 2021)

Supérieur 7 cm en dessous 28 cm en dessous
Michigan–Huron 34 cm au-dessus 45 cm en dessous
Sainte-Claire 54 cm au-dessus 18 cm en dessous
Érié 61 cm au-dessus 6 cm en dessous
Ontario 33 cm au-dessus  22 cm au-dessus

Prévision des niveaux d’eau

Par rapport à leur niveau du début du mois de janvier et en fonction des apports en eau moyens pour cette période de l’année, certains des lacs devraient poursuivre leur baisse saisonnière, tandis que d’autres pourraient se maintenir ou commencer leur hausse saisonnière au cours des prochains mois.

Le niveau du lac Supérieur est actuellement inférieur à sa moyenne et, selon des conditions moyennes, il devrait le demeurer. Du temps plus sec que la moyenne pourrait faire baisser le niveau du lac encore plus en dessous de la moyenne au cours des prochains mois, tandis que du temps plus pluvieux que la moyenne pourrait le faire passer au-dessus de la moyenne.

Le niveau du lac Michigan-Huron devrait baisser tout au long de l’automne, peu importe l’apport en eau. Il devrait toutefois demeurer nettement supérieur à la moyenne.

Le niveau du lac Érié est actuellement bien au-dessus de la moyenne et devrait demeurer élevé selon un apport en eau moyen ou supérieur à la moyenne. En cas de temps sec, le niveau du lac pourrait s’approcher de la moyenne au cours des six prochains mois.

Le niveau du lac Ontario est supérieur à la moyenne et devrait le demeurer avec un apport en eau normal. Des conditions plus sèches que la moyenne pourraient faire passer le niveau du lac en dessous de la moyenne, tandis que des conditions plus pluvieuses que la moyenne pourraient le faire augmenter nettement au-dessus de la moyenne au cours des mois d’automne et d’hiver.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les fourchettes de prévision des niveaux d’eau, veuillez consulter InfoNIVEAU note sur les projection.  

Pour obtenir une représentation graphique des niveaux d’eau récents et prévus pour les Grands Lacs, veuillez consulter le Bulletin de niveaux d’eau mensuels du Service hydrographique du Canada.

Bilan des niveaux d’eau des Grands Lacs en 2021

L’année 2021 a été remarquable en ce qui a trait aux niveaux d’eau des Grands Lacs, qui ont tous commencé l’année bien au-dessus de la moyenne. Le niveau du lac Supérieur était supérieur à la moyenne au début de l’année et a baissé sous les valeurs moyennes à la fin de l’été, ce qui en fait le seul lac à terminer l’année à un niveau inférieur à la moyenne. Les niveaux des lacs Michigan–Huron et Érié sont demeurés au-dessus de la moyenne pendant toute l’année. Le niveau du lac Ontario a baissé sous la moyenne au début de l’année et est demeuré sous la moyenne pendant environ six mois, puis a augmenté de façon inhabituelle à la fin de l’été et à l’automne pour terminer l’année bien au-dessus de la moyenne.

Tout le bassin des Grands Lacs est demeuré sec au début de l’année, mais sa partie nord a connu des conditions plus pluvieuses que la moyenne en avril. Il en est résulté une accumulation de neige inférieure à la moyenne qui avait fondu au début du printemps. La partie nord du bassin a reçu des précipitations inférieures à la moyenne pendant le reste de l’année, sauf aux mois d’août et de décembre, qui ont été plus pluvieux que la moyenne. La partie sud du bassin a été plus humide que la moyenne tout au long de l’été, bien que le mois d’août ait été plus sec que la moyenne. Les conditions d’apport en eau dans le sud de l’Ontario étaient supérieures à la moyenne à l’automne, mais elles étaient bien au-dessus de la moyenne en décembre.

Le lac Supérieur a entamé l’année 2021 avec des niveaux supérieurs à la moyenne, qui ont persisté jusqu’en août, lorsque les niveaux d’eau ont atteint des valeurs moyennes pour la première fois depuis mars 2014. Les niveaux du lac Supérieur ont continué de baisser tout au long de l’automne et au début de l’hiver en raison des conditions sèches dans le bassin. Le lac a connu un comportement saisonnier atypique, le niveau maximal ayant été atteint en juillet (habituellement en août) et le niveau minimal en décembre (habituellement en mars).

Le lac Michigan–Huron a connu une première moitié d’année inhabituelle en 2021, ses niveaux d’eau ayant baissé à un moment où ils augmentent généralement, en partie en raison de l’accumulation de neige inférieure à la moyenne. Cette tendance s’est poursuivie jusqu’en juin, date à laquelle le niveau du lac a augmenté pendant quelques mois avant de commencer son déclin saisonnier. Malgré cette baisse beaucoup plus importante que la moyenne tout au long de l’année, le lac a terminé 2021 à des niveaux d’eau supérieurs à la moyenne, alors qu’il a commencé l’année près des niveaux records. Le lac Michigan–Huron a connu son niveau de pointe en janvier, ce qui ne s’est produit que trois autres fois, soit en 1931, en 1958 et en 1987.

Le lac Érié a amorcé l’année à des niveaux bien supérieurs à la moyenne. Le comportement saisonnier du lac était atypique de janvier à mars, ce que l’on pourrait attribuer une fois de plus à des conditions sèches et à des chutes de neige inférieures à la moyenne dans la région. Les niveaux des lacs sont demeurés relativement typiques pour le reste de l’année, ayant atteint leur maximum en juillet, soit un peu plus tard que la normale, et ayant connu une légère hausse non saisonnière en octobre, avant le début de la baisse saisonnière.

Le comportement du lac Ontario était inhabituel, ses niveaux ayant baissé progressivement tout au long de l’hiver pour se retrouver sous la moyenne en février pour la première fois depuis décembre 2016. Les niveaux sont demeurés inférieurs à la moyenne au printemps et au début de l’été, mais ils ont augmenté de façon constante pendant le reste de l’année, surpassant la moyenne en septembre. Le lac a atteint son niveau de pointe annuel en décembre, alors qu’il survient généralement en mai ou en juin. La seule autre fois où le lac Ontario a atteint son niveau de pointe en décembre, c’était en 1926.

Le graphique ci-dessous présente les niveaux de tous les lacs en 2021 ainsi que la moyenne et les niveaux maximal et minimal enregistrés pendant la période de relevé (de 1918 à 2020).

Description longue

la figure présente les niveaux de tous les Grands Lacs en 2021 sur quatre graphiques distincts. Chaque graphique présente également les niveaux moyens ainsi que les niveaux maximum et minimum enregistrés pendant la période de relevé.

Recevez un avis chaque fois qu’un nouveau numéro d’InfoNIVEAU est diffusé!

Saviez-vous que vous pouviez recevoir un courriel chaque fois que le dernier numéro d’InfoNIVEAU est diffusé? Consultez la page d’abonnement d’InfoNIVEAU pour recevoir des avis par courriel. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Précipitations de décembre dans les Grands Lacs
Lac %
Bassin des Grands Lacs 97%
Supérieur 125%
Michigan-Huron 187%
Erié (y compris le lac Sainte-Claire) 104%
Ontario 81%
Débits sortants des Grands Lacs de décembre
Lac %
Supérieur 83%
Michigan-Huron 114%
Erié 122%
Ontario 127%

a Comme pourcentage des moyennes à long terme.
b Corps of Engineers de l’armée des États-unis

Remarque : Ces données sont préliminaires. Les données sont calculées à partir des meilleures observations disponibles au moment de la publication.

Renseignements sur les inondations

Il est difficile de prévoir les niveaux d’eau des Grands Lacs des semaines à l’avance en raison des variations naturelles des conditions météorologiques. Pour rester au courant des niveaux d’eau des Grands Lacs et des inondations, consultez le site Web du Programme de prévision des crues et d’avertissement du public de l’Ontario.

Des renseignements supplémentaires sont également publiés sur les sites Web du Conseil international de contrôle du lac Supérieur et du Conseil international du lac Ontario et du fleuve Saint‑Laurent.

Information sur les niveaux d’eau actuels et les prévisions maritimes

Niveaux quotidiens : Les niveaux quotidiens moyens de tous les Grands Lacs sont disponibles sur le site Web des Niveaux d'eau des Grands Lacs et données connexes en cliquant sur « Niveaux des eaux quotidiens pour le mois en cours » (en anglais seulement). Ce niveau est une moyenne calculée à partir de divers indicateurs dans chaque lac et permet d’avoir une bonne idée des changements généraux du niveau des lacs lorsque celui‑ci change relativement rapidement, par exemple en raison de précipitations abondantes comme celles reçues dernièrement.

Niveaux horaires : Pour connaître le niveau horaire des lacs mesuré à chaque station de jaugeage, consultez le site Web des jauges des niveaux d’eau des Grands Lacs du gouvernement du Canada. Ce site est utile pour connaître le niveau d’eau en temps réel à un endroit donné, mais il faut prendre note que des effets locaux et temporaires, comme le vent et les vagues, peuvent influer sur les niveaux d’eau qui y sont présentés.

Prévisions maritimes : Vous trouverez un lien vers les prévisions maritimes actuelles du gouvernement du Canada pour la hauteur des vagues dans chacun des Grands Lacs sur le site Web sur les niveaux d’eau des Grands Lacs et données connexes sous la rubrique « Données sur les vagues et le vent ». Les prévisions maritimes actuelles pour les lacs Supérieur, Huron, Érié et Ontario sont disponibles en cliquant sur le lien du lac qui vous intéresse. Pour consulter un texte des prévisions récentes de la hauteur des vagues pour tous les Grands Lacs, cliquez sur le lien « Prévisions de la hauteur des vagues pour les Grands Lacs et le fleuve Saint‑Laurent ».

Pour obtenir de plus amples renseignements :

Frank Seglenieks (Éditeur) et Nicole O’Brien
Enjeux frontaliers de l’eau
Service météorologique du Canada
Environnement et changement climatique Canada
Burlington ON L7S 1A1

Courriel : LEVELnews-infoNIVEAU@ec.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :