InfoNIVEAU : Niveau des Grands Lacs et du Saint-Laurent, juin 2019

Volume 27, Numéro 6

La pluie continue en mai donne lieu à des niveaux d’eau records

Les niveaux records devraient se poursuivre pendant l’été dans tous les Grands Lacs, particulièrement si les conditions pluvieuses persistent. On s’attend à ce que le niveau de tous les lacs demeure bien au-dessus des niveaux d’eau moyens jusqu’à l’automne et ce, même si l’été est très sec.

L’hiver et le printemps humides qui se sont poursuivis tout le mois de mai causent des niveaux élevés records pendant la période de référence pour le début de juin dans les lacs Supérieur, Érié et Ontario lorsqu’on examine les niveaux de 1918 à 2018. Le niveau d’eau moyen mensuel de mai pour les lacs Supérieur et Érié a également été élevé pendant la période de référence.  

Les niveaux d’eau du lac Érié et du lac Ontario au début de juin sont les plus élevés jamais enregistrés à n’importe quel moment de l’année sur ces lacs. Le niveau d’eau du lac Supérieur au début de juin est un record absolu pour cette période de l’année, mais des niveaux d’eau plus élevés au début du mois ont été enregistrés à d’autres moments de l’année.

Tous les Grands Lacs ont reçu des apports en eau supérieurs à la moyenne en mai, principalement en raison de précipitations supérieures à la moyenne. Cette situation suit une tendance dans le bassin des Grands Lacs qui a commencé en 2013. En 2013, tous les Grands Lacs étaient à des niveaux moyens ou inférieurs à la moyenne. Le lac Michigan–Huron avait atteint son plus bas niveau en janvier 2013. Des précipitations supérieures à la moyenne depuis 2013 ont amené le niveau de tous les lacs à un niveau presque record à des niveaux record.

Cette année, les débits sortants de tous les lacs étaient supérieurs à la moyenne pour le mois de mai. Le débit sortant du lac Ontario a augmenté alors que le débit sortant record de la rivière des Outaouais a commencé à diminuer. Le débit sortant du lac Ontario continue d’être ajusté pour équilibrer les niveaux d’eau élevés du lac Ontario et du cours inférieur du fleuve Saint–Laurent. D’autres augmentations du débit sortant du lac Ontario ont été possibles au cours de la première partie de juin, car le débit de la rivière des Outaouais a diminué. En date du 13 juin, le débit sortant avait été porté à 10 400 m3/s, ce qui équivaut au débit sortant record libéré pendant plusieurs semaines (du 14 juin au 7 août) au cours de la période des crues à l’été 2017.

Soyez prêts à composer avec des niveaux d’eau élevés

Étant donné que les niveaux de tous les lacs au début de juin ont atteint des niveaux élevés records ou presque, tout le monde devrait être prêt à en subir les conséquences à l’été. Les intervenants ayant des intérêts le long des rives des lacs vulnérables à l’érosion des berges ou qui se trouvent dans des zones de faible altitude devraient porter une attention particulière à tout système météorologique qui génère des vents forts et soutenus. De tels systèmes météorologiques peuvent entraîner une onde de tempête pouvant causer des inondations localisées et une érosion accélérée en raison des vagues atteignant des niveaux plus élevés sur le rivage. Dans les conditions actuelles, les vagues pourraient atteindre des hauteurs qui n’ont pas été atteintes depuis 1918.

Les propriétaires fonciers autour des Grands Lacs devraient suivre les directives de leurs organismes responsables locaux en ce qui concerne les répercussions des crues. Pour les personnes qui prévoient faire des activités autour des Grands Lacs cet été, certaines des répercussions à prendre en considération sont la réduction de la superficie des plages ainsi que l’inondation de rampes de mise à l’eau, de quais et l’inondation de parcs, de propriétés et de structures de faible altitude.

Pour vous aider à planifier votre été et à assurer votre sécurité, consultez les sources d’information sur les conditions de crue dans votre région. Vous trouverez des références dans la section « Renseignements sur les inondations ». De plus, c’est une bonne idée de vérifier les niveaux d’eau courants et les prévisions de vagues lors de la planification d’activités autour des lacs. Les sources des niveaux d’eau courants et des prévisions de vagues marines sont fournies dans la section « Niveaux d’eau courants, prévisions maritimes » ci‑dessous. Les propriétaires fonciers autour des Grands Lacs sont également fortement encouragés à consulter régulièrement les renseignements fournis par leurs organismes responsables locaux concernant les répercussions des crues.

Renseignements sur les inondations

Il est difficile de prévoir les niveaux d’eau des Grands Lacs des semaines à l’avance en raison des variations naturelles des conditions météorologiques. Pour rester au courant des niveaux d’eau des Grands Lacs et des inondations, consultez le site Web du Programme de prévision des crues et d’avertissement du public.

En Ontario, des veilles locales et des avertissements d’inondation sont émis par l'Office local de protection de la nature ou par le bureau de district du ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l’Ontario.

Des renseignements supplémentaires sont également publiés sur le site Web du Conseil de contrôle du lac Supérieur et sur le site Web du Conseil international du lac Ontario et le fleuve Saint–Laurent.

De plus amples renseignements figurent également à la section Prévisions des niveaux d’eau à la fin de ce bulletin.

Information sur les niveaux d’eau actuels et les prévisions maritimes

Étant donné que les niveaux des lacs changent quotidiennement, le site Web du gouvernement du Canada sur les niveaux d'eau des Grands Lacs et données connexes constitue une source de sites Web sur les niveaux d’eau à jour des Grands Lacs. Certains des liens que vous pouvez trouver sur cette page Web sont:

Niveaux quotidiens : Les niveaux quotidiens moyens de tous les Grands Lacs (PDF) est une moyenne calculée à partir de divers indicateurs dans chaque lac. Ce niveau permet d’avoir une bonne idée des changements généraux du niveau des lacs lorsque celui-ci change relativement rapidement, par exemple en raison de précipitations abondantes comme celles reçues dernièrement.

Niveaux horaires : Pour connaître le niveau horaire des lacs mesuré à chaque station de jaugeage, consultez le site Web des jauges des niveaux d'eau des Grands Lacs du gouvernement du Canada. Ce site est utile pour connaître le niveau d’eau en temps réel à un endroit donné, mais il faut prendre note que des effets locaux et temporaires, comme le vent et les vagues, peuvent influer sur les niveaux d’eau qui y sont présentés.

Prévisions maritimes : Les prévisions maritimes actuelles du gouvernement du Canada pour les lacs Supérieur, Huron, Érié et Ontario fournissent des prévisions de la hauteur des vagues dans chacun des Grands Lacs. De plus, un texte des prévisions récentes de la hauteur des vagues pour tous les Grands Lacs est publié.

Niveaux moyens en mai

Les niveaux d’eau moyens de l’ensemble des Grands Lacs étaient bien supérieurs à la moyenne en mai, et les lacs Supérieur et Érié affichaient des valeurs records (1918–2018).

Données sur le niveau d’eau des Grands Lacs:
niveau moyen mensuel de mai 2019
Lac Comparativement à la moyenne mensuelle (1918-2018) Comparativement à il y a un an
Supérieur 41 cm au-dessus 27 cm au-dessus
Michigan-Huron 69 cm au-dessus  25 cm au-dessus
Sainte-Claire 76 cm au-dessus 21 cm au-dessus
Erié 74 cm au-dessus 17 cm au-dessus
Ontario 68 cm au-dessus 44 cm au-dessus

Variations des niveaux

Les apports élevés en eau de mai, principalement en raison des précipitations supérieures à la moyenne, ont entraîné une hausse des niveaux d’eau bien supérieure à la moyenne en mai pour l’ensemble des Grands Lacs.

Niveaux au début de juin

Au début de juin, tous les Grands Lacs étaient au moins 41 cm au‑dessus de la moyenne, et les niveaux de tous les lacs étaient supérieurs à ceux observés au début de juin 2018. Les lacs Supérieur, Érié et Ontario ont connu des niveaux records au début de juin.

Données sur le niveau d’eau des Grands Lacs:
niveau au début de juin 2019
Lac Comparativement à la moyenne au début du mois (1918-2018) Comparativement à il y a un an
Supérieur 41 cm au-dessus 28 cm au-dessus
Michigan-Huron 75 cm au-dessus 29 cm au-dessus
Sainte-Claire 78 cm au-dessus 23 cm au-dessus
Erié 75 cm au-dessus 18 cm au-dessus
Ontario 83 cm au-dessus 63 cm au-dessus

Prévision des niveaux d'eau

Étant donné leurs niveaux au début de juin et dans des conditions moyennes d’apport en eau à cette période de l’année, les lacs Supérieur et Michigan–Huron augmentent au cours du mois de juin, tandis que les lacs Érié et Ontario amorcent leur baisse saisonnière.

En ce qui concerne les niveaux de l’été, et compte tenu de leurs niveaux au début de juin et aux conditions antérieures dans les lacs (1918–2018), on s’attend à des niveaux d’eau records pour tous les lacs, si ceux-ci continuent de recevoir des apports en eau supérieurs à la moyenne. Si la tendance des précipitations change et que les conditions sont très sèches, tous les niveaux des lacs demeureront quand même bien au‑dessus de la moyenne.

Les niveaux d’eau futurs du lac Supérieur pour le mois de septembre se situent probablement entre 22 cm à 44 cm au-dessus de la moyenne. Cette prévision, fondée sur les conditions au début de juin, indique que, si le lac reçoit un apport d’eau moyen, il dépassera les niveaux records (1918–2018) et qu’il restera au-dessus des niveaux records jusqu’en septembre. Dans la fourchette probable des niveaux des lacs entre juillet et septembre, le lac Supérieur pourrait dépasser de 13 cm ses valeurs records si des conditions très pluvieuses se produisent, mais il est plus susceptible de les dépasser d’environ 7 cm. Si des conditions très sèches se produisent, il pourrait tomber à 10 cm sous les valeurs records.

La fourchette probable des niveaux d’eau jusqu’en septembre pour le lac Michigan–Huron se situe entre 63 cm à 92 cm au-dessus de la moyenne. Dans la fourchette des valeurs probables, le lac Michigan–Huron devrait rester près de ses valeurs records ou y être inférieur, mais si des conditions très pluvieuses se produisent, il pourrait dépasser les valeurs records de 7 cm. Si des conditions très sèches se produisent, les niveaux pourraient tomber sous les valeurs records de 24 cm.

La fourchette des valeurs probables pour le lac Érié jusqu’en septembre se situe entre 44 cm à 78 cm au‑dessus de la moyenne. Si des conditions très pluvieuses se produisent, le lac Érié pourrait dépasser de 11 cm les niveaux records dans la fourchette probable des futurs niveaux du lac, mais il est plus probable qu’il tombe juste sous les valeurs records. Si des conditions très sèches se produisent, les niveaux pourraient tomber sous la valeur record de 21 cm.

Les niveaux du lac Ontario varieront entre 24 cm au‑dessus de la moyenne avec des conditions très sèches et 83 cm au‑dessus de la moyenne avec des conditions très pluvieuses. Les niveaux du lac Ontario demeureront probablement inférieurs aux valeurs records jusqu’en juillet et elles devraient continuer de baisser jusqu’en septembre, mais elles pourraient dépasser de 15 cm les valeurs records en cas de conditions exceptionnellement pluvieuses.

Pour de plus amples renseignements sur les fourchettes de prévision des niveaux d’eau, voir l’édition de juillet 2018 de l’infoNIVEAU

Pour obtenir une représentation graphique des niveaux d’eau récents et prévus pour les Grands Lacs, veuillez consulter le bulletin de niveaux d’eau mensuels du Service hydrographique du Canada.

Précipitations en mai dans les Grands Lacs a, b
Lac %
Bassin des Grands Lacs 122 %
Lac Supérieur 98 %
Lac Michigan-Huron 132 %
Lac Erié (y compris le lac Sainte-Claire) 112 %
Lac Ontario 144 %
Débits sortants des Grands Lacs en mai a
Lac %
Lac Supérieur 105 %
Lac Michigan-Huron 127 %
Lac Erié 128 %
Lac Ontario 103 %

a Comme pourcentage des moyennes à long terme en mai.
b Corps of Engineers de l’armée des États-unis

Remarque : Ces chiffres sont provisoires.

 

Pour obtenir de plus amples renseignements :

Derrick Beach (Éditeur)
Enjeux frontaliers de l’eau
Service météorologique du Canada
Environnement et changement climatique Canada
Burlington ON L7S 1A1
Tél. : 905-336-4714
Courriel : ec.LEVELnews-infoNIVEAU.ec@canada.ca

Rob Caldwell
Bureau de régularisation des Grand Lacs et du Saint-Laurent
Service météorologique du Canada
Environnement et changement climatique Canada
111, rue Water Est
Cornwall ON K6H 6S2
Tél. : 613-938-5864

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :