Liste des documents de l’étude du bassin des lacs Turkey : 2007


07-01 J. Spoelstra, S.L.Schiff, P.W. Hazlett, D.S. Jeffries, R.G. Semkin. The isotopic composition of nitrate produced from nitrification in a hardwood forest floor. Geochim. Cosmochim. Acta 71, 3757-3771, 2007.

Résumé: Trois lysimètres ont été installés dans le BLT pour mesurer la composition isotopique des nitrates microbiens produits in situ dans les sols forestiers. Les nitrates microbiens de la couverture morte ont été appauvris en 15N par rapport aux nitrates exportés dans les cours d’eau souterrains et supérieurs. On a supposé que le substrat de la couche morte appauvrie en 15N n’est pas détecté dans les eaux souterraines parce qu’il s’immobilise dans les sols minéraux et se mélange aux nitrates produits dans les sols minéraux. On montre que les méthodes actuelles de calcul du δ18O des nitrates microbiens donnent une valeur raisonnable des quantités de nitrates dues à la nitrification dans le BLT .

07-02 Burniston*, D.A., W.J.M. Strachan, J.T. Hoff, F. Wania. Changes in surface area and concentrations of semivolatile organic contaminants in aging snow. Environ. Sci. Technol. 41, 4932-4937, 2007. (* Pour toute demande d'information, communiquer avec D.S. Jeffries).

Résumé: On a prélevé des échantillons dans cinq couvertures nivales du BLT au cours de l’hiver 1999 2000 afin de mesurer la superficie de la surface de neige ainsi que les concentrations de pesticides organochlorés et de BPC. On a comparé la neige fraîche à des échantillons de neige ancienne, laquelle avait perdu la moitié de sa superficie initiale durant le vieillissement. Les pesticides organochlorés et les BPC sont disparus au même rythme, sauf quand la neige a vieilli à une température plus basse. Les concentrations de contaminants ont augmenté dans les couches nivales et ont vieilli lors des élévations de température. La diminution de la superficie contribue sans contredit à la perte de composés organiques semi-volatils dans la métamorphose des couches nivales, mais d’autres facteurs de confusion jouent un rôle dans les changements de concentrations, en particulier dans la neige humide.

07-03 Keller*, W. Implications of climate warming for Boreal Shield lakes: a review and synthesis. Environ. Rev. 15, 99-112, 2007. (* Pour toute demande d'information, communiquer avec D.S. Jeffries).

Résumé: Nous avons ici un examen des effets complexes du réchauffement climatique sur les lacs du Bouclier boréal, y compris ceux du BLT . L’un de ces effets est la réacidification des lacs après une sécheresse, le soufre produit par les dépôts atmosphériques s’oxydant et causant de nombreux changements physiques et chimiques. Les interactions biologiques sont difficiles à prévoir, et des études et des modélisations plus nombreuses qui tiennent compte des effets sous jacents sont nécessaires.

07-04 Monteith*, D.T., J.L. Stoddard, C.D. Evans, H.A. de Wit, M. Forsius, T. Høgåsen, A. Wilander, B.L. Skjelkvåle, D.S. Jeffries, J. Vuorenmaa, B. Keller, J. Kopácek, and J. Vesely. Dissolved organic carbon trends resulting from changes in atmospheric deposition chemistry. Nature 450, 537-540 + append., 2007. (* Pour toute demande d'information, communiquer avec D.S. Jeffries).

Résumé: Le BLT fait partie de 522 lacs et cours d’eau d’Amérique du Nord et du nord de l’Europe pour lesquels des séries chronologiques expliquent l’augmentation des concentrations de COD en fonction des changements dans la composition chimique des dépôts et la sensibilité aux acides des bassins hydrologiques. Les concentrations de COD ont augmenté proportionnellement aux diminutions des dépôts de soufre anthropiques et de sel de mer. Les changements de l’acidité organique ont atténué l’effet des dépôts acides et l’augmentation des concentrations de COD est liée au rétablissement après l’acidification.

07-05 Jeffries, D.S., F.D. Beall, N.W. Foster, P.W. Hazlett, S.L. Schiff, R.G. Semkin, J. Spoelstra. How is the Turkey Lakes Watershed (central Ontario, Canada) responding to declining sulphur inputs? Environment Canada Water Science and Technology Directorate Contribution No. 05-373, 10 pp, 2007.

Résumé: Ce mémoire évalue le rétablissement de l’écosystème du BLT après la baisse des émissions de SO2 en Amérique du Nord au cours des 25 dernières années. Les dépôts de SO4 ont baissé proportionnellement à la baisse des émissions dans la plupart des cours d’eau, mais l’acidité dans ces derniers ne s’est pas rétablie autant que prévu, en partie comme conséquence des baisses de concentrations de cations basiques. Des événements épisodiques ont occasionné des augmentations par un facteur 10 des concentrations de SO4 et des études sur des isotopes révèlent que la réoxydation du soufre organique en a été la principale cause. Le soufre des sols des terres humides est libéré dans la période qui suit une sécheresse.

07-06 Clair, T.A., J. Aherne, I.F. Dennis, M. Gilliss, S. Couture, D. McNicol, R. Weeber, P.J. Dillon, W. Keller, D.S. Jeffries, S. Page, K. Timoffee, B.J. Cosby. Past and future changes to acidified eastern Canadian lakes: a geochemical modelling approach. Applied Geochemistry 22, 1189-1195, 2007.

Résumé: Un modèle de l’acidification des eaux souterraines dans les bassins hydrologiques (MAGIC) a été utilisé pour caractériser les compositions chimiques passées et futures des systèmes aquatiques de l’est du Canada. Le BLT est l’un des sites de surveillance à long terme parmi 500 sites de lacs ayant servi dans l’analyse. Le modèle prévoit qu’en 2030 le PNA sera acceptable dans plus de 90 % des lacs de la région d’Algoma, mais que les mesures actuelles de contrôle des émissions ne suffiront pas à améliorer le PNA et le pH dans toutes les parties du Canada.

07-07 Pink*, M., M.G. Fox and T.C. Pratt.  Numerical and behavioural response of cyprinids to the introduction of predatory brook trout in two oligotrophic lakes in northern Ontario.  Ecology of Freshwater Fish 16, 238-249, 2007. (* Pour toute demande d'information, communiquer avec D.S. Jeffries).

Résumé: Quatre des lacs du BLT ont fait partie d’une étude effectuée en 2003 et 2004 et dans le cadre de laquelle des ombles de fontaine ont été ajoutés au lac Batchawana Nord pour examiner la réaction des cyprinidés, une espèce prédatrice. Aucun changement à l’abondance ou aux habitudes d’utilisation de l’habitat n’a été observé chez les cyprinidés. La seule réaction constante des poissons prédateurs a été une formation accrue de bancs. Comme les réactions des prédateurs et des proies sont difficiles à prédire, il sera nécessaire d’effectuer des expériences à petite échelle et d’autres études portant sur l’ensemble du lac.

07-08 Pink*, M., T.C. Pratt, M.G. Fox.  Use of underwater visual distance sampling for estimating habitat-specific population density.  North American Journal of Fisheries Management 27, 246-255, 2007. (* Pour toute demande d'information, communiquer avec D.S. Jeffries).

Résumé: On a comparé deux méthodes d’échantillonnage pour estimer la densité des populations ichtyologiques dans cinq lacs en Ontario, y compris quatre dans le BLT. On a découvert que la méthode d’échantillonnage visuel en plongée donnait des résultats comparables à la méthode traditionnelle de marquage et de recapture. De plus, celle-ci a l’avantage d’être moins intrusive, permet de déterminer l’abondance des poissons d’âge 0 et la taille des bancs, ainsi que de recueillir des renseignements impossibles à obtenir par la méthode de marquage et de recapture.

07-09 Sanford, S. E., I.F. Creed, C.L. Tague, F.D. Beall et J.M. Buttle. Scale-dependence of natural variability of flow regimes in a forested landscape. Water Resources Research 43 W08414, doi:10.1029/2006WR0052998, 2007.

Résumé: Cette recherche identifie la relation entre la variation naturelle dans le régime d’écoulement et l’échelle du bassin. Un modèle hydrologique a été utilisé pour décrire les régimes d’écoulement naturel des bassins dans le BLT en ayant recours à la série d’approches de variation. Des données sur un écoulement simulé sur 30 ans ont été utilisées pour calculer la variation naturelle. La variation de l’écoulement dans des conditions humides a été la même dans tous les bassins, quelle que soit l’échelle. La variation de l’écoulement dans des conditions sèches a été liée à l’échelle, les petits bassins ayant subi plus de variation que les grands bassins. Les indices décrivant les zones riveraines à proximité du courant dans un bassin, le temps de séjour dans un bassin médian et la courbure d’un bassin étaient considérablement liés à la variation de l’écoulement dans des conditions sèches. Ces résultats représentent un modèle possible de gestion pour créer des conditions de référence de perturbation du bassin.

07-10 Fairweather, T.A. Tracking the alternative fates of nitrogen in forested catchments. MSc. Thesis, Department of Biology, University of Western Ontario, London. 70pp, 2 appendices, 2007.

Résumé: L’émanation de N2O dans l’atmosphère et le N exporté dans les cours d’eau (nitrate, ammonium, nitrogène organique dissous et N2O) ont été mesurés durant la saison sans croissance de 2006-2007 (de novembre à avril) dans les bassins en haute terre (C35) et en terre humide (C38) au BLT. L’émanation gazeuse de N2O était la même dans le sol des hautes terres des deux bassins ou entre le sol des hautes terres et des terres humides dans le bassin en terre humide. Les concentrations de N2O dissous libérées dans les eaux de surface étaient plus importantes dans le bassin en terre humide que dans le bassin en haute terre, mais lorsque les flux de N2O dissous étaient inclus dans les estimations de N exporté, cela n’a pas été pris en compte pour étudier la différence des exportations de N entre les deux bassins.

07-11 Webster, K.L. Topographic controls on carbon dioxide efflux from forest soils. PhD. Thesis, Department of Biology and Environmental Science, University of Western Ontario, London. 129pp, 2 appendices, 2007.

Résumé: L’hétérogénéité des caractéristiques topographiques au BLT a été définie en utilisant un système de classification floue et une analyse stochastique de dépression. Ces caractéristiques sont devenues la donnée fondamentale servant à décrire les tendances dans les bassins de carbone du sol et à surveiller et modéliser le devenir atmosphérique dans le bassin C38. La répartition du carbone du sol le long des versants présentait des différences. La respiration du sol (Rs) était supérieure à l’écotone que dans les portions en haute terre et en terre humide du bassin. Un modèle incluant la température et l’humidité du sol a servi à expliquer 57 % de la variation en Rs. L’inclusion du rapport C:N du carbone du sol a servi à expliquer 15 % supplémentaires de la variation. La combinaison de cette relation empirique avec le domaine de caractéristiques a fourni les émanations de Rs regroupées par bassin.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :