Étude du bassin des lacs Turkey : lacs

Le lac Batchawana est un lac de tête, le plus élevé dans le BLT (figure 1). Il comprend deux bassins, le Nord et le Sud. La décharge vers le lac Wishart se fait au sud du lac par le ruisseau Norberg qui suit une dénivellation abrupte (497-388 m au- dessus du niveau de la mer).

Carte du Figure 1: Lacs dans le bassin hydrologiques des lacs Turkey

Figure 1: Lacs dans le bassin hydrologiques des lacsTurkey

Le ruisseau Norberg alimente ensuite le lac Little Turkey, puis le lac Turkey, pour finalement aboutir dans la rivière Batchawana. Ces lacs ont une superficie variant de 5.8 hectares (Lac Batchawana sud) à 52 hectares (lac Turkey). La profondeur se situe entre 4.5 m (lac Wishart) et 37 m (lac Turkey). Le tableau 1 contient d'autres caractéristiques. La figure 2 montre la bathymétrie, ou carte des profondeurs, pour chacun des lacs (cliquer sur chaque nom pour révéler la bathymétrie). Des précipitations relativement élevées dans le BLTcausent un écoulement rapide des eaux et donc un renouvellement des eaux rapide (tableau 1). On a disposé les stations de surveillance des caractéristiques chimique et physique à l'endroit où le lac est le plus profond.

Tableau 1: Caractéristiques physiques et temps de résidence pour les lacs du BLT

Lac Superficie du bassin de drainage
(ha)
Superficie
du lac
(ha)
Profon-deur maximale
(m)
Profon-deur moyenne
(m)
Périmètre
(km)
Volume du lac
(m3.105)
Temps de
residence
(yr)
Batchawana
Nord
24.0 5.88 11.3 3.87 1.31 2.27 1.22
Batchawana
Sud
85.6 5.82 10.9 3.27 1.61 1.90 0.29
Wishart 337 19.2 4.5 2.19 3.14 4.21 0.17
Little
Turkey
491 19.2 13.0 6.04 2.15 11.6 0.28
Turkey 803 52.0 37.0 12.2 5.91 63.4 1.03

Figure 2:  Carte Bathymétrique (profondeur) des lacs (Batchawana, Wishart, Little Turkey, Turkey)

Ces lacs sont considérés comme dimictiques, même si le mélange des eaux au printemps est parfois incomplet. Par dimictique, on entend un lac dont les eaux se mélangent complètement au printemps et à l'automne, et développant une stratification thermique durant l'été et l'hiver. C'est le cas des lacs Batchawana, Little Turkey et Turkey. Mais, à cause de sa faible profondeur, le mélange des eaux de surface par les vents empêche la stratification de se faire au lac Wishart. La demande en oxygène (DO) des sédiments et des eaux immobiles au fond du lac n'est pas remplie lors des périodes de stratification thermique, de sorte que la teneur en oxygène dissous s'en trouve réduite. Cela va même jusqu'à l'anoxie dans le cas des lacs Batchawana et Little Turkey.

Tableau 2: PH de l'eau, de grandes concentrations d'ions et concentrations carbone organique dissous. pH, concentrations des ions majeurs (i.e. calcium, magnésium, sodium, potassium, ammonium, alcalinité  Gran, sulfate, nitrate et chlorures; tous en ueq/L) et carbone organique dissous (COD en mg/L) pour les lacs Batachawana Sud et Turkey. Les valeurs sont des moyennes pondérées de tous les échantillons intégrés des lacs pris entre 1981 et 1994.
Lacs pH Ca Mg Na K NH4 Alc SO4 NO3 Cl COD
Batchawana Sud 6.0 128 34 20 5.2 3.6 53 106 10.3 9.4 5
Turkey 6.67 272 39 26 6 1.7 192 113 16 9 3.5

Il existe entre les lacs un gradient de pH et de concentration des éléments majeurs. Aux endroits élevés on rencontre une mince couche de sol contenant peu de carbonate de calcium (Voir Géologie et Géomorphologie). En conséquence, les eaux entrantes et sortantes du lac Batchawana possèdent la moitié du calcium et de l'alcalinité qu'on trouve dans le lac Turkey (tableau 2). L'alcalinité exprime le potentiel d'un lac à neutraliser un acide. Ainsi, le lac Batchawana est plus sensible aux effets des pluies acides que le lac Turkey. Contrairement au calcium et à l'alcalinité, la concentration des sulfates (qui quantifie l'apport de pluies acides) est presqu'égale dans ces deux lacs. Les changements temporels de la teneur en éléments majeurs est présentée dans la section "ruisseaux".

La concentration en phosphore dans les lacs est basse (6-8 mg/L), et comme dans la plupart des lacs, dans le BLT, la croissance des algues est limitée par la disponibilité du phosphore. L'azote ( i.e. ions ammonium et nitrates, tableau 2) varie de façon irrégulière entre les lacs, mais les concentrations (plus spécialement des nitrates) suivent un cycle annuel prononcé (figure 3). Cette variation saisonnière des nitrates indique qu'une acidification à base d'azote est plus importante dans le BLT que dans les autres sites de la figure 3.

Graphique du Figure 3: Moyenne mensuelle des nitrates au lac Turkey et à d'autre.

Figure 3: Description longue

Graphique: Moyenne mensuelle des nitrates au lac Turkey et à d'autre. L'azote varie de façon irrégulière entre les lacs, mais les concentrations (plus spécialement des nitrates) suivent un cycle annuel pronounce. Cette variation saisonnière des nitrates indique qu'une acidification à base d'azote est plus importante dans le BLT que dans les autres sites.

Image d'Échantillonnage de la chimie de l'eau au lac Batchawana durant l'hiver

Échantillonnage de la chimie de l'eau au lac Batchawana durant l'hiver

Image d'Échantillonnage de la chimie de l'eau au lac Little Turkey

Échantillonnage de la chimie de l'eau au lac Little Turkey

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :