Code de pratiques pour l'élimination des émissions d'halocarbures des systèmes de refroidissement et de conditionnement d'air : chapitre 1


1.1 Frigorigènes

Les halocarbures sont souvent utilisés comme frigorigènes. Les frigorigènes sont des fluides qui absorbent la chaleur et créent un effet de refroidissement lorsqu'ils s'évaporent. Ils sont vendus sous forme de composés chimiques uniques et sous forme de mélanges, qui regroupent deux ou plusieurs composés chimiques combinés selon un certain rapport pour obtenir un frigorigène avec des propriétés particulières. Les propriétés thermophysiques des frigorigènes (notamment la température et la pression critique, le point d'ébullition normal et la viscosité) sont prises en considération lors de la sélection d'un frigorigène afin d'optimiser l'efficacité du système de refroidissement.

Le Règlement fédéral sur les halocarbures (2003), comme la plupart des règlements provinciaux et territoriaux, précise quels halocarbures sont ciblés. Aux fins du présent code de pratiques, sauf indication contraire, les mélanges sont inclus dans la signification du terme « frigorigène ».

Il existe de nombreux frigorigènes sur le marché aujourd'hui, et ils sont habituellement classés dans les trois groupes suivants : 1) les halocarbures (fluorocarbures), qui comprennent les chlorofluorocarbures (CFC), les hydrochlorofluorocarbures (HCFC) et les hydrofluorocarbures (HFC), ainsi que les HFC non saturés comme l'hydrofluorooléfine (HFO) et l'hydrofluoroéther (HFE); 2) les hydrocarbures, qui comprennent le propane, l'isobutane et l'isopentane; et 3) les composés inorganiques, qui comprennent les frigorigènes tels que l'eau, l'air, le dioxyde de carbone et l'ammoniac.

Il existe diverses méthodes de refroidissement. La méthode la plus ancienne est le refroidissement par évaporation, qui consiste simplement à évaporer de l'eau pour refroidir l'air ou le matériel qui l'entoure. Plus tard est arrivée la méthode de réfrigération par absorption, qui consiste à éliminer la chaleur en évaporant un frigorigène à faible pression et rejeter de la chaleur par la condensation du frigorigène à une pression plus élevée. Ces méthodes sont encore utilisées dans certaines applications, mais la réfrigération par compression de vapeur est maintenant la méthode la plus couramment utilisée. Les systèmes de réfrigération par compression de vapeur et par absorption fonctionnent sur le même principe, mais la première méthode utilise un compresseur pour produire la différence de pression nécessaire pour faire circuler le frigorigène.

Les composants de base d’un système à compression de vapeur sont un compresseur, un condenseur, un évaporateur et un dispositif de détente. Les composants tels que les conduites, les robinets, les dispositifs de protection contre la surpression, les récepteurs et les filtres déshydrateurs font partie de la conception du système original ou elles peuvent être ajoutées pendant l'installation ou à une date ultérieure. Les systèmes à compression de vapeur sont courants dans une vaste gamme de fonctions de refroidissement et pour toutes sortes d'applications.

Note :

Un diagramme du cycle de réfrigération sera ajouté ici.

1.2 Formation

Programmes de formation sur la sensibilisation environnementale

Au Canada, une proposition visant à fournir une formation sur la sensibilisation environnementale pour les travailleurs de l'industrie de la réfrigération et du conditionnement d'air a été émise en 1992 dans le Plan d'action national pour la récupération, le recyclage et la régénération des chlorofluorocarbures (CFC). En 1998, le plan d'action national a été mis à jour avec le Plan d'action national pour le contrôle environnemental des substances appauvrissant la couche d'ozone (SACO) et de leurs halocarbures de remplacement, qui recommandait la mise à jour du programme de formation afin de refléter le contenu du Code de pratiques environnementales pour l'élimination des rejets dans l'atmosphère de fluorocarbures provenant des systèmes de réfrigération et de conditionnement d'air de 1996.

Un programme de formation de sensibilisation à l'environnement destiné aux travailleurs des secteurs de la réfrigération et du conditionnement de l'air (dispositifs fixes et mobiles) est disponible dans toutes les provinces. Cette formation est obligatoire en vertu du Règlement fédéral sur les halocarbures (2003), et l'exigence figure également dans la réglementation de certaines provinces et certains territoires.

La formation sur la sensibilisation à l'environnement vient compléter, mais ne remplace pas, les qualifications professionnelles. Au Canada, les provinces et les territoires sont responsables d’établir les exigences en matière de qualifications professionnelles. Les travailleurs doivent détenir une qualification professionnelle et être autorisés tel qu'il est requis dans la province ou le territoire où ils travaillent.

L'Institut canadien du chauffage, de la climatisation et de la réfrigération offre de la formation sur la sensibilisation à l'environnement par l'entremise de sa SkillTech Academy et d'un réseau de partenaires principalement constitué de collèges communautaires. La formation sera mise à jour afin que celle-ci reflète le contenu de la présente version du code de pratique.

L'Institut canadien du chauffage, de la climatisation et de la réfrigération tient des dossiers sur toutes les personnes qui ont achevé avec succès leur formation de sensibilisation à l'environnement. Un numéro d'enregistrement, une carte et un certificat sont émis pour tous les participants qui ont réussi avec succès leur formation. Le site Web de l'institut présente une liste de ses partenaires.

La Manitoba Ozone Protection Industry Association (MOPIA) offre la formation sur la sensibilisation à l'environnement qui est requise en vertu de la réglementention du Manitoba. La réussite de ce cours confère au participant la capacité d'acheter et de manipuler des substances réglementées au Manitoba. Certaines juridictions canadiennes reconnaissent cette formation.

Au Québec, Emploi-Québec et la Commission de la construction du Québec dispensent la formation de sensibilisation à l'environnement qui est requise en vertu de la réglementation québécoise. La réussite de ce cours confère au participant la capacité d'acheter et de manipuler des substances réglementées au Québec. Certaines juridictions canadiennes reconnaissent également cette formation.

Dans certaines provinces et certains territoires, des organismes autres que les trois précédemment mentionnés peuvent dispenser une formation équivalente.

Les cours mentionnés ci-dessus sont théoriques. Ils préparent les participants à se conformer au Règlement fédéral sur les halocarbures (2003) et à la réglementation provinciale sur les substances appauvrissant la couche d'ozone, car les techniciens peuvent avoir à travailler dans des installations régies par l'administration fédérale et par des administrations provinciales et territoriales. Le cours porte sur la manière dont agissent les substances appauvrissant la couche d'ozone et met l'accent sur les meilleures pratiques associées aux activités susceptibles d'entraîner des rejets d'halocarbures. Ils comprennent également des sujets tels que la détection de fuites, l'utilisation de contenants appropriés et la récupération, la réutilisation, le recyclage et la régénération des frigorigènes. On fait passer un examen à la fin de ce cours.

Toute personne associée à la conception, à l'installation et à l'achat de frigorigènes et de systèmes de réfrigération et de conditionnement d'air peut tirer profit de la formation sur la sensibilisation à l'environnement.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :