Sels d’aluminium, contenu final : chapitre 3.3

3. Évaluation de toxique au sens de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999)

3.3 Conclusion

LCPE (1999), 64 a)  et 64 b) : Les données disponibles ont permis de conclure que les trois sels d’aluminium, soit le chlorure d’aluminium, le nitrate d’aluminium et le sulfate d’aluminium, ne pénètrent pas dans l’environnement en une quantité ou concentration ou dans des conditions de nature à avoir, immédiatement ou à long terme, un effet nocif sur l’environnement ou sur la diversité biologique, ou à mettre en danger l’environnement essentiel pour la vie.

LCPE (1999), 64 c) : Selon les données disponibles concernant l’exposition de la population canadienne au chlorure d’aluminium, au nitrate d’aluminium et au sulfate d’aluminium, et compte tenu des effets neurotoxiques observés chez les êtres humains et des effets neurotoxiques, sur le développement neurologique et sur la reproduction observés chez les animaux de laboratoire, il a été conclu que ces sels d’aluminium ne pénètrent pas dans l’environnement en une quantité ou concentration ou dans des conditions de nature à constituer un danger au Canada pour la vie ou la santé humaine.

Il a donc été conclu que les trois sels d’aluminium, soit le chlorure d’aluminium, le nitrate d’aluminium et le sulfate d’aluminium, ne sont pas jugés toxiques au sens de l’article 64 de la LCPE (1999).

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :