Programme de surveillance régionale et internationale des oiseaux de rivage dans l’Arctique

Le Programme de surveillance régionale et internationale des oiseaux de rivage (PRISM) a été conçu par des biologistes et chercheurs des gouvernements du Canada et des États-Unis (Service canadien de la faune, United States Geological Survey [« Institut d'études géologiques des États-Unis »] et United States Fish and Wildlife Service [« Service de la pêche et de la faune des États-Unis »]) pour s'occuper des inquiétudes relatives aux déclins de la population des oiseaux de rivage d'abord notées dans les relevés sur la migration. On estime que parmi les 21 espèces qui nichent dans l'Arctique canadien (Tableau 1), 13 démontrent des tendances de déclin de leur population (voir Situation des oiseaux au Canada), parmi lesquels 90 % ont une cote de responsabilité canadienne de Moyenne, Haute ou Très haute. Plusieurs de ces espèces d'oiseaux de rivage apparaissent déjà sur la liste du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) ou celle du Registre public des espèces en péril, ou elles sont en évaluation pour être ajoutées à ces listes.

Espèces d'oiseaux de rivage qui nichent dans l'Arctique

Pour établir des cibles de population et comprendre les inquiétudes relatives à la conservation et la gestion nécessaires afin de s'assurer que les populations d'oiseaux de rivage qui nichent en Arctique soient en santé, nous devons connaître le nombre d'oiseaux de rivage présents actuellement et à quel point les déclins de population sont critiques. Pour traiter de cette insuffisance cruciale d'information, le programme PRISM est formé de quatre éléments de relevés : (1) Oiseaux qui nichent dans l'Arctique, (2) Migration, (3) Relevé des oiseaux néotropicaux et (4) Relevé des oiseaux tropicaux. Bien que les quatre relevés aient été entrepris, le relevé des oiseaux qui nichent dans l'Arctique (connu sous le nom de programme PRISM de l'Arctique) est de loin le plus avancé sur le plan de la méthodologie, à la fois pour les relevés et les statistiques, et la cueillette des données. Il est conçu pour répondre à tous les objectifs du programme PRISM, à l'exception de l'objectif 3. Les objectifs du programme PRISM sont les suivants :

  1. Estimer la taille des populations.
  2. Surveiller les tendances de la taille des populations.
  3. Surveiller les oiseaux de rivage dans les haltes migratoires.
  4. Déterminer la répartition, l'abondance et les habitats utilisés pendant l'année.
  5. Aider les gestionnaires régionaux dans l'atteinte des objectifs de conservation des oiseaux de rivage.

Le programme PRISM dans l'Arctique est composé de trois types de relevés divisés en « volets »

Le Volet 1 consiste en des relevés rapides menés dans un grand nombre de sites à un intervalle d'environ 20 ans pour obtenir des estimations de la population statistiquement rigoureuses, exactes et fondées sur un relevé d'espèces précises des oiseaux de rivage nichant dans l'Arctique (objectif 1 du programme PRISM). Idéalement, les relevés du Volet 1 seront répétés après la première série de relevés pour calculer les tendances des populations d'oiseaux de rivages qui sont fort nécessaires (objectif 2 du programme PRISM). La compilation du rapport État et tendances des écosystèmes en 2010 par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux du Canada met en évidence le besoin de remédier aux insuffisances importantes dans notre connaissance de la taille des populations d'oiseaux de rivage et des tendances pour les oiseaux de rivage qui nichent dans la région de conservation des oiseaux (RCO) 3 (Arctique).

Le Volet 2 consiste en des relevés intensifs d'un petit nombre d'aires situées dans des zones dont la concentration en oiseaux de rivage est connue. Les données recueillies dans ces aires d'études à long terme fournissent des renseignements annuels quant à la biologie de reproduction des oiseaux de rivage qui ne peuvent être saisies lors des relevés du Volet 1, et fournissent une évaluation à plus court terme des tendances des populations spécifiques à des milieux (objectif 3 du programme PRISM). Ces milieux du Volet 2 font également partie du Arctic Shorebird Demographic Network (« Réseau démographique des oiseaux de rivage de l'Arctique » ; en anglais seulement). Ce réseau d'aires situées partout en Alaska et au Canada se concentre sur l'examen des incidences des changements environnementaux sur la démographie (caractéristiques de la population, p. ex., réussite de la nidification, survie des adultes, ratios mâles-femmes, etc.) des oiseaux de rivages dans l'Arctique.

Le Volet 3 utilise le programme existant du Relevé des oiseaux des Territoires du Nord-Ouest/Nunavut (en anglais seulement) pour suivre les changements dans l'abondance et la répartition des oiseaux de rivage partout dans l'Arctique canadien (objectif 3 du programme PRISM). Les données du Relevé des oiseaux des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut se trouvent à eBird.ca.

Les trois volets du programme PRISM sont tous conçus, et ont été utilisés, pour aider les gestionnaires locaux à rencontrer leurs objectifs de conservation (objectif 5 du programme PRISM). Par exemple, les données du programme PRISM de l'Arctique ont contribué au processus d'évaluation environnementale du projet gazier Mackenzie (en anglais seulement), de même qu'à de nombreuses évaluations environnementales dans les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut.

Les données que nous recueillons dans les relevés du programme PRISM dans l'Arctique constituent une partie des premières données sur les oiseaux et l'habitat jamais recueillies dans plusieurs parties de l'Arctique. Les données sont de plus en plus importantes étant donné notre besoin de déterminer les effets des changements climatiques sur les espèces arctiques et l'environnement dans l'ensemble puisqu'elles fournissent une base de référence fort importante pour les données de l'habitat arctique. Le programme PRISM dans l'Arctique recueille également des données sur toutes les espèces d'oiseaux, dont plusieurs ne sont pas actuellement surveillées dans l'Arctique, incluant des oiseaux chanteurs comme la mouette de Sabine, la sterne arctique, le plongeon catmarin et le plongeon du Pacifique.

Le programme PRISM dans l'Arctique a été conçu pour soutenir les objectifs du Plan canadien de conservation des oiseaux de rivage et est cité dans la Stratégie concernant la conservation des oiseaux de rivage du nord comme un élément d'action de grande importance pour la surveillance des oiseaux de rivage dans la RCO 3. Il a également été conçu pour s'assurer que le contenu de la stratégie pour la RCO 3 est actuel.

Bien que la majorité des travaux sont effectués par des biologistes professionnels, le Programme PRISM dans l'Arctique a pu profiter également de l'aide de nombreux bénévoles, stagiaires d'été et d'auxiliaires locaux des communautés du Nord au fil des ans. Si vous souhaitez participer en tant que membre de l'équipe de relevés dans le cadre du Programme de surveillance régionale et internationale des oiseaux de rivage (PRISM) dans l'Arctique, veuillez communiquer avec nous directement ou consultez les pages d'Environnement et Changement climatique Canada sur les bénévoles pour les relevés d'oiseaux afin de découvrir d'autres possibilités passionnantes de bénévolat.

Tableau 1. Espèces d'oiseaux de rivage qui nichent dans l'Arctique (région de conservation des oiseaux 3).
Espèces Nidification au Canada?
Pluvier argenté Oui
Pluvier bronzé Oui
Pluvier fauve Non, seulement en Alaska
Pluvier semipalmé Oui
Courlis corlieu Oui
Barge hudsonienne Oui
Barge rousse Non, seulement en Alaska
Tourne-pierre à collier Oui
Tourne-pierre noir Non, seulement en Alaska
Bécasseau des Aléoutiennes Non, seulement en Alaska
Bécasseau violet Oui
Bécasseau maubèche Oui
Bécasseau sanderling Oui
Bécasseau variable Oui
Bécasseau semipalmé Oui
Bécasseau d'Alaska Non, seulement en Alaska
Bécasseau minuscule Oui
Bécasseau à croupion blanc Oui
Bécasseau de Baird Oui
Bécasseau à poitrine cendrée Oui
Bécasseau roussâtre Oui
Bécasseau à long bec Oui
Bécasseau à échasses Oui
Bécassine de Wilson Oui
Phalarope à bec étroit Oui
Phalarope à bec large Oui

Statut du PRISM de l'Arctique

L'Arctique de l'Amérique du Nord a été divisé en 20 régions pour le programme PRISM (13 au Canada, 7 en Alaska. (Figure 1). Les relevés en vertu du programme PRISM de l'Arctique ont commencé en 2002. Les États-Unis ont terminé leur partie des relevés en 2007. Au Canada, le Service canadien de la faune a terminé 4 des 13 régions et a entrepris les relevés dans 6 autres. Nous avons également désigné deux milieux du Volet 2 au Canada (baie Est, île Southampton, Nunavut et le refuge d'oiseaux de l'île Kendall, delta du Mackenzie, T.-N.-O. (Figure 2).

Figure 1. Carte de régions de PRISM dans l'Arctique
La figure 1 est une carte montrant

La figure 1 est une carte montrant les vingt subdivisions du programme de surveillance régionale et internationale des oiseaux de rivage. La zone de couverture est la toundra de l'Alaska à travers le Yukon, les Territoires du Nord-Ouest, le Nunavut et le nord du Québec.

Numéros et noms des régions pour figure 1

  1. Québec
  2. Baffin
  3. Littoral est du bassin Foxe
  4. Southampton
  5. Hudson Barrens - nord-ouest
  6. Hudson Barrens - sud-ouest
  7. Hudson Barrens - nord
  8. Golfe Reine-Maud
  9. Archipel - sud
  10. Archipel - nord
  11. Ellesmere - centre
  12. Mackenzie
  13. Réserve faunique nationale de l'Arctique
  14. National Petroleum Reserve - côte de l'Alaska
  15. National Petroleum Reserve - arrière-pays de l'Alaska
  16. Selawik
  17. Delta du Yukon
  18. Alaska (péninsule)
  19. Alaska (maritimes)
  20. Zones humides du Haut Arctique (zones humides des régions 2, 3, 9-11)
Figure 2. Carte des endroits des emplacements de la Baie est et de la Delta de Mackenzie
La figure 2 est une carte montrant

La figure 2 est une carte montrant les emplacements des sites de surveillance à long terme. L'un est situé dans l'Arctique occidental dans le delta du Mackenzie, près de la mer de Beaufort, dans les Territoires du Nord-Ouest. L'autre est dans l'Arctique oriental à East Bay sur l'île Southampton (Nunavut), au nord de la baie d'Hudson.

Publications et documents de référence

Protocole du programme PRISM dans l'Arctique

Photo d'une paire de Phalarope rouge à un rivage
Photo : Gerry Beyersbergen
© Environnement et Changement climatique Canada, 2015
Phalarope rouge à un rivage

Pour aider à la collecte de données de surveillance de base et d'incidence cumulative, nous encourageons fortement les promoteurs de projets dans la RCO 3 dans les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut à utiliser le protocole du programme PRISM pour les relevés des oiseaux de rivage, oiseaux terrestres et oiseaux aquatiques nichant sur les terres intérieures. De l'aide pour modifier le programme PRISM dans l'Arctique afin qu'il corresponde aux besoins des objectifs spécifiques de surveillance du demandeur de projet est disponible.

Protocole pour l'industrie

Disponible bientôt

Arctic shorebirds in North America: a decade of monitoring, Bart and Johnston (éditeurs)

Un ouvrage sur les résultats du programme PRISM dans l'Arctique (1998-2008) peut être commandé par l'entremise de la collection monographique Studies in Avian Biology, en copie papier ainsi qu'électronique, sur le site Web University of California Press (en anglais seulement).

Photographie d'un Bécasseau semipalmé
Photo : Anthony Levesque
© Environnement et Changement climatique Canada, 2015
Bécasseau semipalmé

Résumé. Les oiseaux de rivage des régions arctiques de l'Amérique du Nord ont été étudiés pendant plus d'une décennie à l'aide de relevés rigoureux et standardisés pour estimer les densités et la taille des populations, ainsi que pour explorer la répartition et les relations d'habitat. Du travail de terrain a été mené à partir des îles aléoutiennes, de l'Alaska à l'île de Baffin, au Nunavut et au sud jusqu'au Québec. Dans chaque région, un grand échantillon de parcelles de terrain ont fait l'objet de relevés à l'aide d'une méthode rapide et un sous-ensemble de ces parcelles de terrain a été étudié intensivement pour estimer le taux de détection des relevés rapides. Un total de 1 554 parcelles rapides, couvrant 232 km², et 83 parcelles intensives ont fait l'objet de relevés pendant l'étude. La monographie présente plus de 600 estimations de densité et plus de 200 estimations de tailles de population. Les densités pour tous les oiseaux de rivage réunis étaient les plus importantes dans le delta du Yukon-Kuskokwim. Les deuxièmes densités se trouvaient sur la péninsule de l'Alaska et le Réserve national de pétrole-Alaska (NPR-A). Elles étaient plus faibles dans l'est de l'Alaska et presque partout au Canada, mais elles étaient élevées dans le bassin Foxe, incluant les îles de Southampton, Coats, Prince-Charles et Air Force. Même si les densités étaient plus élevées dans les zones humides, celles-ci ne comptent qu'environ 45 % des oiseaux de rivage de notre zone d'étude alors que les zones sèches, où les densités étaient généralement très basses, comptaient environ 27 % de toute la population. Les méthodes conviennent à de nombreuses autres études dans lesquelles des espèces cryptiques doivent faire l'objet de relevés dans de grands paysages.

Contactez-nous

Il existe trois façons d'entrer en contact avec nous à propos du Programme de surveillance régionale et internationale des oiseaux de rivage :

  1. En nous envoyant un courriel à l'adresse :
    ArcticPRISM@ec.gc.ca
  2. En nous envoyant une lettre à :
    Biologiste des oiseaux de rivage
    Service canadien de la faune
    Environnement et Changement climatique Canada
    C.P. 2310, 5109-52e Rue, 4e étage
    Yellowknife, TNO, X1A 2P7
    Canada
  3. En nous appelant au 867-669-4709 ou en nous envoyant une télécopie au 867-873-6776.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :