Rappels météo pour les gens de mer

Voici quelques rappels qui peuvent aider les gens de mer à évaluer de façon pratique les conditions météorologiques actuelles ou prévues :

Situer la zone de basse pression

Lorsque l’on a le vent dans le dos, la zone de basse pression est sur la gauche et celle de pression la plus élevée est sur la droite.

Une raison spécifique

De nombreux emplacements côtiers ont été choisis en raison de l’abri qu’ils offraient contre les vents les plus mauvais. Il est bon de se rappeler que les vents et autres conditions météo d’un site côtier ne correspondent pas forcément à ce que l’on retrouve en eau libre.

Hors d’un havre

Ceux qui trouvent abri dans une baie ou dans une anse devraient toujours tenir compte des prévisions de vagues et de vents plus forts hors de leur abri. Même sur de courtes distances, l'état de la mer peut changer, et l’on risque de quitter involontairement un abri sécuritaire pour s'aventurer sur une mer dangereuse.

Comment s’annonce la brise de mer

L'un des premiers indices de l'apparition d'une brise de mer est la dissipation soudaine des nuages bas au-dessus de l’eau, près du littoral. Il s'agit d'un signe de lente subsidence de l’air en préparation d’un premier courant d’air vers la rive.

Influence des marées

On conseille aux marins de planifier un itinéraire qui tire profit des phases de la marée (descendante ou montante) et de se servir des prévisions météorologiques ainsi que des observations locales du vent et de la mer pour éviter les endroits dangereux.

La vitesse du vent selon la vitesse des nuages

Une bonne règle pratique pour évaluer la vitesse maximale des rafales de vent d'un orage qui s'approche consiste à ajouter 15 nœuds à la vitesse estimée des nuages, et d'en ajouter 10 autres si la base des nuages est très basse au-dessus de l'eau. Par exemple, dans le cas d'un orage provenant du sud-ouest, si les nuages les plus bas s'approchent à une vitesse dominante de 10 nœuds sud-ouest, la vitesse prévue de la première rafale est de 25 nœuds, ou de 35 nœuds si la base des nuages est basse et noire.

Ce que prédit la houle

Un ciel menaçant, un accroissement de nuages noirs et de la pluie ne font généralement pas partie d'un système éolien à grande échelle s'ils ne sont pas précédés de houle. Par conséquent, tout vent rencontré ne devrait être que temporaire. Cependant, une houle croissante dans la direction des nuages orageux, laisse indiquer l'approche d'une dépression accompagnée d'une grande zone de forts vents.

Regarder en amont

Des vents provenant du nord-ouest peuvent se développer très rapidement à la suite du passage d'une tempête. Ces vents soufflent de l'ouest et se propagent vers l'est, on peut donc les prévoir en portant attention à ce qui se produit en amont.

Trombes marines

Bien que certaines trombes marines en voie de formation soient très petites, elles devraient être évitées puisqu'elles peuvent devenir plus violentes très soudainement.

Avancer lentement ou s’éloigner

Un bateau qui avance lentement ou qui s'éloigne des vagues et du vent dominants givrera moins rapidement qu'un bateau qui se dirige rapidement face au vent et dans les vagues.

Indications qu’il y a une banquise

Lorsque l’on rencontre des vagues plus petites que prévu on devrait soupçonner que l’on se trouve près d’une banquise. De même la présence de mammifères marins (tels que des phoques) alors que l’on serait loin des côtes est un autre indice qu’une banquise serait toute proche.

Rides d'eau douce

Lors d'un changement rapide ou d’une augmentation de la force des vents dominants, on peut observer des rides en eau douce avant que cette même condition ne se produise à la surface de l'eau de mer.

Un endroit protégé peut devenir exposé

Près de petites îles, il convient de prêter une attention particulière aux prévisions météorologiques, puisque des changements peuvent se produire rapidement et que suite à de soudaines sautes de vent une côte abritée puisse devenir exposée. Si on ajoute à cela la complexité des nombreux effets côtiers, les conditions peuvent très vite devenir dangereuses.

Vent contraire au courant

Une mer agitée peut se produire lorsque le vent souffle dans une direction contraire au courant, particulièrement lorsqu’on observe d'importants écoulements d'eau douce.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :