Réserve nationale de faune de la Baie-de-L’Isle-Verte

Avis

La réserve nationale de faune de la Baie-de-l’Isle-Verte est ouverte au public pour une utilisation de jour uniquement. Même si la plupart des sentiers sont ouverts, il est possible que certaines installations restent fermées jusqu’à ce qu’elles puissent rouvrir en toute sécurité.

Les services d’interprétation sont suspendus jusqu’à nouvel ordre.

Respectez l’environnement et ne laissez aucune trace de votre passage.

Rappelez-vous, vous êtes responsable de votre propre sécurité.

Nous souhaitons protéger la santé et s’assurer de la sécurité des Canadiens, des visiteurs et de nos employés. Les mesures de distanciation resteront en place jusqu’à nouvel ordre des autorités sanitaires locales et régionales.

Pour plus d’information au sujet des fermetures, consultez notre Foire aux questions

La réserve nationale de faune (RNF) de la Baie‑de‑L’Isle‑Verte forme une bande riveraine d’environ 20 kilomètres (km) sur la rive sud de l’estuaire du fleuve Saint‑Laurent, au nord‑est de Rivière‑du‑Loup. Elle protége les habitats côtiers et la sauvagine. 

Description

Cette aire protégée d’une superficie de 322 hectares  a été créée en 1980 par Environnement Canada afin de protéger le marais intertidal à spartine de L’Isle-Verte et les habitats côtiers qui sont importants pour la sauvagine, notamment le canard noir, et d’autres espèces animales. Le marais de L’Isle-Verte, l’un des plus grands marais à spartine du Québec méridional, est reconnu comme un milieu humide d’importance internationale en vertu de la la Convention de Ramsar. La RNF n’inclut qu’une partie de ce marais, mais elle constitue une zone de protection entre celui-ci et les activités anthropiques se déroulant au sud. Avec les zones adjacentes, elle forme l’un des plus importants sites de nidification du canard noir au Québec.

RNF de la Baie-de-L’Isle-Verte

Cette RNF est principalement composée de parcelles de forêts d’épinettes noires et des habitats suivants :

  • marais à spartine;
  • marécages;
  • terres agricoles;
  • terres en friche.

La diversité des habitats contribue à la présence de nombreuses espèces animales tout au long de l’année. Plus de 100 espèces d’oiseaux y sont recensées, dont une grande proportion s’y reproduit possiblement. La RNF abrite aussi plusieurs espèces en péril ou à statut précaire, comme le faucon pélèrin, le hibou des marais, le goglu des prés et le bruant de Nelson.

Des milliers d’oiseaux migrateurs font halte dans la réserve au printemps et à l’automne, telsque ceux des espèces suivantes :

  • grande oie des neiges;
  • bernache du Canada;
  • canard noir;
  • sarcelle d’hiver;
  • canard pilet;
  • eider à duvet;
  • macreuses.
Image des Canards noirs
Canards noirs. Photo : Daniel Bordage

Les oiseaux de rivage, sont également abondants durant la migration tels le bécasseau variable, le bécasseau semipalmé et le bécasseau minuscule.

Parmi les mammifères présents, on compte entre autres la chauve-souris cendrée, une espèce à statut précaire. On y retrouve également les espèces suivantes :

  • lièvre d’Amérique;
  • porc-épic d’Amérique;
  • écureuil roux;
  • marmotte commune;
  • renard roux;
  • rat musqué;
  • vison d’Amérique.

La réserve est exposée à plusieurs menaces et présente des défis de gestion, tels que :

  • le développement des territoires adjacents;
  • le drainage des terres;
  • la présence d’espèces exotiques envahissantes;
  • le risque de déversements d’hydrocarbures dans le Saint-Laurent.

Pour de plus amples renseignements sur la RNF de la Baie-de-L’Isle-Verte, veuillez consulter le tableau sommaire ci-dessous.

Gestion

En vertu de la Loi sur les espèces sauvages du Canada, les RNF sont protégées et gérées conformément au Règlement sur les réserves d’espèces sauvages. L’objectif premier des RNF est de protéger et de conserver la faune et son habitat. À cette fin et conformément à la loi, toute activité dans une RNF qui pourrait nuire à la conservation de la faune peut être interdite. Par conséquent, la plupart des RNF ne sont pas accessibles au public et toutes les activités y sont interdites. Toutefois, certaines activités peuvent être autorisées par l’annexe I.1 du règlement sur les réserves d’espèces sauvages ou délivrance de permis dans la mesure où elles sont conformes aux objectifs du plan de gestion de la RNF. Pour plus d’informations, veuillez consulter la section des plans de gestion et activités des RNF. Vous pouvez aussi consulter le plan de gestion de la RNF de la Baie-de-L’Isle-Verte.

Les activités autorisées figurent à l’annexe I.1 du Règlement sur les réserves d’espèces sauvages; des affiches énumérant ces activités sont également installées aux points d’accès.

Les activités autorisées indiquées à l’annexe I.1 du Règlement sur les réserves d’espèces sauvages pour la RNF de la baie-de-L'Isle-Verte sont:

  1. L’observation non commerciale de la faune à partir des belvédères et des tours d’observation, ainsi que sur les sentiers et dans les aires désignés
  2. La randonnée pédestre non commerciale sur les sentiers désignés
  3. La participation à un repas non commercial ou à une activité de groupe non commerciale de quinze personnes ou plus dans les aires désignées
  4. L’utilisation non commerciale d’un véhicule, à l’exception d’une motoneige ou d’un véhicule tout terrain, sur les chemins et dans les aires de stationnement désignés
  5. La raquette non commerciale sur les sentiers désignés
  6. La chasse sportive aux oiseaux migrateurs — y compris avec des chiens sans laisse — dans les aires désignées, sans guide commercial, durant la période commençant une demi-heure avant le lever du soleil et se terminant une demi-heure après le coucher du soleil, si les conditions suivantes sont réunies :
    1. elle est faite en conformité avec tout permis fédéral applicable et toute autorisation requise par la législation du Québec pour la chasse sportive
    2. il n’est pas fait usage de grenaille toxique

La chasse aux oiseaux migrateurs est autorisée à l’automne avec les permis requis, sauf aux endroits suivants :

  • Salicorne (rivière des Vases);
  • Roitelet;
  • Soucy-Duvetnor;
  • du Quai et Aboiteau Girard (travaux d’amélioration de la faune);
  • lot agricole situé à l’est de la route du Quai;
  • refuge d’oiseaux migrateurs de L’Isle-Verte.

Des permis pourraient être accordés pour des activités de recherche qui cadrent avec les priorités établies dans le plan de gestion de la réserve ou des activités reliées à la conservation telles que des inventaires, des aménagements ou des mesures de restauration d’habitats.

La collaboration avec des agences et organismes locaux sera privilégiée afin de favoriser la protection et la conservation des espèces sauvages et de leurs habitats dans la RNF. Par exemple, des initiatives pourraient être mises en œuvre ou poursuivies avec les entités suivantes :

  • des universités ou des centres de recherche pour combler les lacunes dans les connaissances scientifiques;
  • la province pour établir des mesures de rétablissement des espèces en péril (notamment celles qui relèvent de la province);
  • les organismes non gouvernementaux et les autorités municipales pour sensibiliser la population aux objectifs de la réserve.

Pour de plus amples informations sur les services offerts au public, veuillez communiquer avec le bureau régional d’Environnement et Changement climatique Canada.

Avis d'Environnement et Changement climatique Canada

Avis public - Site ornithologique du marais de Gros-Cacouna

Environnement et Changement climatique Canada désire informer le public des règles d’utilisation du Site ornithologique du marais de Gros-Cacouna afin d’assurer la conservation des espèces sauvages et de leurs habitats, de même que la sécurité des utilisateurs.

La randonnée pédestre, l’observation de la nature et la photographie sont des activités autorisées dans les endroits aménagés à ces fins : sentiers, tours et plateformes d’observation. Ces activités sont interdites en dehors des zones aménagées.

Pour protéger cet endroit, il est interdit de :

  • pêcher;
  • chassera;
  • détruire ou enlever un végétal;
  • marcher hors des sentiersb;
  • laisser un animal domestique en liberté;
  • nager, camper ou allumer un feu;
  • pique-niquer, sauf aux endroits désignés (tables, bancs);
  • se livrer à une activité non autorisée;
  • utiliser tout moyen de transport, sauf sur le chemin d’accès au stationnement;
  • enlever, endommager ou détruire une affiche, une enseigne ou toute autre structure;
  • jeter ou laisser des déchets.

a Conformément à la réglementation, la chasse aux oiseaux migrateurs est autorisée dans une partie de l’étang sud-ouest du marais. Cette partie, indiquée sur la carte ci-jointe, se trouve à 125 m de la digue. La chasse est autorisée à partir de caches temporaires, du lever du soleil jusqu’à 14 h et aux dates précisées chaque année pour la région de Québec dans le Règlement de chasse aux oiseaux migrateurs, soit :

  • les Journées de la relève;
  • les deux premières fins de semaine de la saison régulière;
  • les fins de semaine suivant le dernier vendredi du mois d’octobre jusqu’à la fin de la saison de chasse aux oiseaux migrateurs.

b Les chasseurs peuvent marcher jusqu’à leurs emplacements de chasse.

Pour plus de renseignements ou pour signaler un problème, communiquez avec le Centre de renseignements à la population du Ministère au 1-800-668-6767 ou à enviroinfo@ec.gc.ca.

Rien dans le présent avis ne porte atteinte aux droits ancestraux ni à ceux issus de traités autochtones.

Planifiez votre visite

La Corporation PARC Bas-Saint-Laurent offre des activités et des services dans la RNF de la Baie-de-l’Isle-Verte, notamment des randonnées pédestres guidées, des activités de sensibilisation à la conservation des habitats pour les espèces sauvages et un service d’accueil et d’interprétation à la maison Girard.

Veuillez communiquer avec cet organisme pour de plus amples renseignements.

Mises en garde particulières

  • Insectes piqueurs en été;
  • Camping interdit;
  • Chiens admis à condition qu’ils soient tenus en laisse;
  • Chasse à la sauvagine en automne.

Emplacement de la réserve (accès)

Il y a plusieurs accès le long de la route 132, à L’Isle-Verte, à environ 30 km à l’est de Rivière-du-Loup.
Centre d’interprétation - maison Girard
371, route 132
L’Isle-Verte (Québec)  
G0L 1K0

Téléphone : 418-898-2757

Pour de plus amples informations sur les services offerts au public, veuillez communiquer avec le bureau régional d’Environnement et Changement climatique Canada.

Carte de la réserve

Carte - Voir la longue description ci-dessous

Carte de la RNF de la Baie-de-L’Isle-Verte

  • Description longue 

    Carte montrant la région entourant L’Isle-Verte, au Québec, sur le bord du fleuve Saint-Laurent. Les limites de la RNF de la Baie-de-L’Isle-Verte ainsi que celle du refuge d’oiseaux migrateurs (ROM) de L’Isle-Verte. La réserve de faune est divisée en plusieurs sections, lesquelles suivent le rivage entre la route 132 et le Saint-Laurent. Le ROM chevauche la RNF à quelques endroits et s’étend dans le fleuve près de L’Isle-Verte. L’échelle de la carte est en kilomètres. Les eaux permanentes, les eaux intermittentes ainsi que les routes sont indiquées sur la carte. La carte en médaillon situe la RNF au Canada.

Cette carte n’a qu’une valeur indicative et ne doit pas être utilisée pour définir des limites officielles.

Tableau sommaire

Tableau sommaire de la RNF de la Baie-de-L’Isle-Verte
Catégorie Information
Désignation de l’aire protégée RNF
Province/Territoire Québec
Latitude/longitude 48° 01' N / 69° 21' O
Superficie 322 ha
Raison de la désignation de l’aire protégée Protection d’un marais à spartine et des habitats côtiers le long de l’estuaire du Saint-Laurent dans l’intérêt de diverses espèces de sauvagine (surtout le canard noir et la grande oie des neiges) et d’autres espèces animales
Date de création (publication dans la Gazette du Canada) 1980 – Description officielle
Catégorie de gestion de l’Union internationale pour la gestion de la nature (UICN) Aire de gestion des habitats ou des espèces (IV) : Les aires protégées visent à protéger des espèces ou des habitats particuliers et leur gestion reflète cette priorité
Autres désignations
Espèces vedettes ou phares
Espèces inscrites à la Loi sur les espèces en péril (LEP) Au moins six espèces en péril en vertu de la Loi sur les espèces en péril dont le hibou des marais, le faucon pèlerin et le petit blongois
Et neuf espèces inscrites sur la liste de la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables du Québec, dont le bruant de Nelson.
Type principal d’habitat Marais intertidal à spartine.
Importance de la faune et de la flore Avec les milieux adjacents, la réserve forme l’un des plus importants sites de nidification du canard noir au Québec. Elle est également importante pour le bruant de Nelson, une espèce qui pourrait être désignée menacée ou vulnérable par le gouvernement provincial. Elle constitue aussi une halte migratoire importante pour la grande oie des neiges et la bernache du Canada.
Espèces envahissantes roseau commun, salicaire commune
Autres espèces Oiseaux :

Mammifères :

Principales menaces et défis de gestion
  • Conséquences des activités humaines
  • Morcellement du territoire
  • Développement des territoires adjacents
  • Drainage des terres
  • Présence d’espèces exotiques envahissantes
  • Risque de déversements d’hydrocarbures liés en lien avec le transport maritime
Organisme de gestion Environnement et Changement climatique Canada (Service canadien de la faune)
Accès public et utilisation Les activités autorisées indiquées à l’annexe I.1 du Règlement sur les réserves d’espèces sauvages pour la RNF de la baie-de-L'Isle-Verte sont:

  1. L’observation non commerciale de la faune à partir des belvédères et des tours d’observation, ainsi que sur les sentiers et dans les aires désignés
  2. La randonnée pédestre non commerciale sur les sentiers désignés
  3. La participation à un repas non commercial ou à une activité de groupe non commerciale de quinze personnes ou plus dans les aires désignées
  4. L’utilisation non commerciale d’un véhicule, à l’exception d’une motoneige ou d’un véhicule tout terrain, sur les chemins et dans les aires de stationnement désignés
  5. La raquette non commerciale sur les sentiers désignés
  6. La chasse sportive aux oiseaux migrateurs — y compris avec des chiens sans laisse — dans les aires désignées, sans guide commercial, durant la période commençant une demi-heure avant le lever du soleil et se terminant une demi-heure après le coucher du soleil, si les conditions suivantes sont réunies :
    1. elle est faite en conformité avec tout permis fédéral applicable et toute autorisation requise par la législation du Québec pour la chasse sportive
    2. il n’est pas fait usage de grenaille toxique

Remarque : En cas de divergence entre les renseignements contenus sur la présente page Web et le règlement, ces derniers prévalent à titre d'instrument juridiques autorisant une activité.

Contactez-nous

Environnement et Changement climatique Canada – Région du Québec
Service canadien de la faune
Programmes des aires protégées
801-1550, avenue d’Estimauville
Québec (Québec) 
G1J 0C3

Ligne sans frais : 1-800-668-6767 (au Canada seulement)
Courriel : enviroinfo@ec.gc.ca

Corporation PARC Bas-Saint-Laurent
43, rue Alexandre, suite 100
Rivière-du-Loup (Québec)  
G5R 2W2

Téléphone : 418-867-8882 (poste 201)
Courriel : direction@parcbasstlaurent.com
Site Web : Parc Bas-Saint-Laurent

Documents et liens connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :