Réserve nationale de faune des Îles-de-l’Estuaire

Avis

La réserve nationale de faune des Îles-de-l’Estuaire est ouverte au public pour une utilisation de jour uniquement.

Veuillez noter que pour des raisons de santé et de sécurité, la distance sociale est encouragée.

Respectez l’environnement et ne laissez aucune trace de votre passage.

Rappelez-vous, vous êtes responsable de votre propre sécurité. 

La réserve nationale de faune (RNF) des Îles-de-l’Estuaire est constituée d’une dizaine d’îles ou de parties d’îles rocheuses. Ces îles qui protègent des colonies d’oiseaux marins sont réparties sur environ 120 kilomètres, entre Kamouraska et Rimouski, au cœur de l’estuaire du Saint-Laurent.

Description

Créée en 1986, cette RNF de 404 hectares protège des sites de nidification importants pour les oiseaux marins coloniaux, en particulier l’eider à duvet. Ses îles rocheuses sont couvertes de sapins baumiers, de peuplements de bouleau à papier, de peuplements d’épinette blanche et de végétation herbacée.

Paysage des îles de l'estuaire
RNF des Îles-de-l’Estuaire

Les îles rocheuses sont bordées de grands estrans vaseux ou rocheux occupés par des communautés d’algues variées. Une centaine d’espèces d’oiseaux fréquentent la RNF, et une grande proportion d’entre eux y niche également. Les îles accueillent aussi près d’une douzaine d’espèces de mammifères. Des espèces en péril fréquentent la réserve et ses environs, entre autres le faucon pèlerin, le bécasseau maubèche et le garrot d’Islande.

La RNF abrite également d’importantes colonies d’oiseaux marins qui sont très sensibles aux perturbations causées par l’humain, tels que :

  • l’eider à duvet
  • le petit pingouin
  • le guillemot à miroir
  • le grand héron
  • le bihoreau gris
  • la mouette tridactyle
  • le cormoran à aigrettes
  • le goéland marin
  • le goéland argenté
Canard au repos
Eider à duvet

L’île Bicquette accueille plus de 7 000 couples d’eiders à duvet, soit l’une des plus importantes colonies de l’espèce en Amérique du Nord. Certaines îles de la RNF abritent les plus grandes colonies de petits pingouins et de guillemots à miroir de l’estuaire du Saint-Laurent. En périodes de migration, de nombreuses espèces de la sauvagine fréquentent les îles de la réserve et leurs estrans ou les eaux adjacentes. On peut parfois observer des centaines, voire des milliers d’oiseaux dont :

  • la bernache cravant
  • l’oie des neiges
  • la macreuse noire
  • la macreuse à front blanc
  • le harelde kakawi
  • le canard noir

Les mammifères les plus communs dans la réserve sont :

  • le rat musqué
  • le renard roux
  • le lièvre d’Amérique
  • le phoque gris
  • le phoque commun

La RNF des Îles-de-l’Estuaire est exposée à diverses menaces et présente des difficultés de gestion, notamment :

  • les maladies fauniques liées aux espèces sauvages;
  • la perturbation des oiseaux coloniaux par les prédateurs et les activités humaines;
  • la présence d’espèces végétales exotiques envahissantes;
  • le risque de déversements accidentels d’hydrocarbures dans le Saint-Laurent.

Pour de plus amples informations sur la RNF des Îles-de-l’Estuaire, consultez le tableau sommaire ci-dessous.

Gestion

En vertu de la Loi sur les espèces sauvages du Canada, les RNF sont protégées et gérées conformément au Règlement sur les réserves d’espèces sauvages. L’objectif premier des RNF est de protéger et de conserver la faune et son habitat. À cette fin et conformément à la loi, toute activité dans une RNF qui pourrait nuire à la conservation de la faune peut être interdite. Par conséquent, la plupart des RNF ne sont pas accessibles au public et toutes les activités y sont interdites. Toutefois, certaines activités peuvent être autorisées par l’annexe I.1 du règlement sur les réserves d’espèces sauvages ou délivrance de permis dans la mesure où elles sont conformes aux objectifs du plan de gestion de la RNF. Pour plus d’informations, veuillez consulter la section des plans de gestion et activités des RNF. Vous pouvez aussi consulter le plan de gestion de la RNF des Îles-de-l’Estuaire.

En raison de la fragilité des espèces sauvages et des milieux insulaires, l’accès du public à la RNF des Îles-de-l’Estuaire est interdit, sauf dans une des îles, soit l’île Le Pot du Phare. L’accès sur l’île est permis de la mi-juillet à la mi-octobre, après la période de nidification des oiseaux marins. Un service de transport permettant d’accéder au Pot du Phare est offert par Duvetun, organisme autorisé par Environnement et Changement climatique Canada. Les activités autorisées figurent à l’annexe I.1 du Règlement sur les réserves d’espèces sauvages; des affiches énumérant ces activités sont également installées aux points d’accès.

Les activités autorisées indiquées à l’annexe I.1 du Règlement sur les réserves d’espèces sauvages pour la RNF des îles de l'estuaire incluentl’utilisation non commerciale d’embarcations non motorisées, du coucher au lever du soleil, en plus de la période prévue au paragraphe 3.1(3)

Des permis pourraient être accordés pour des activités de recherche qui cadrent avec les priorités établies dans le plan de gestion de la réserve ou pour d’autres activités liées à la conservation telles que des relevés, ou des projets de mise en valeur ou de remise en état de l’habitat.

La priorité sera accordée aux activités de collaboration avec les organismes et organisations locaux dans le but de promouvoir la protection et la conservation des espèces sauvages et de leur habitat dans la RNF. Par exemple, on pourrait lancer ou poursuivre des initiatives de concert avec les entités suivantes :

  • des universités et des centres de recherche pour combler les lacunes des connaissances scientifiques;
  • la province pour mettre en œuvre les mesures de rétablissement des espèces en péril, particulièrement celles qui relèvent de la compétence provinciale;
  • les organismes non gouvernementaux ou les autorités municipales pour sensibiliser la population aux objectifs de la réserve.

Pour de plus amples informations sur l’accès et la délivrance de permis relatifs à RNF des Îles-de-l’Estuaire, veuillez communiquer avec le bureau d’Environnement et Changement climatique Canada de la région.

Avis d'Environnement et Changement climatique Canada

Télécharger la version PDF - Avis d’Environnement et Changement climatique Canada [Îles-de-l’Estuaire] (PDF - 141 ko)

Environnement et Changement climatique Canada désire informer le public que la Réserve nationale de faune (RNF) des Îles-de-l’Estuaire, qui regroupe une dizaine d’îles réparties dans l’estuaire du Saint-Laurent, dans les municipalités de Rimouski, Saint-André et Kamouraska, est une aire protégée. Depuis sa création en 1986, la RNF a pour but de protéger les espèces sauvages et les sites de nidification des oiseaux migrateurs qui s’y trouvent, particulièrement ceux des colonies d’oiseaux marins.

Afin de protéger la réserve, le Ministère informe les personnes qui circulent autour des îles de la RNF de leur obligation de se conformer aux règles dictées par la Loi sur les espèces sauvages du Canada et ses textes d’application. Toute personne qui omet de se conformer à ces règles ou aux lois en vigueur est passible d’une amende et de poursuites.
Les activités autorisées dans les zones aménagées à cette fin sur l’île Le Pot du Phare sont les activités d’observation de la nature et la randonnée pédestre.

À moins de détenir un permis à cet égard, délivré par le ministre, il est strictement interdit à quiconque se trouve sur la RNF (voir le paragraphe 3(1) du Règlement sur les réserves d’espèces sauvages) :

  • de chasser ou de pêcher;
  • de détruire ou d’enlever une plante;
  • de laisser un animal domestique en liberté;
  • de nager, de pique-niquer, de camper, de se livrer à toute autre activité récréative ou d’allumer un feu;
  • d’utiliser tout moyen de transport;
  • de jeter ou de laisser des déchets.

Pour obtenir l’information complète concernant l’ensemble de la réglementation applicable, veuillez consulter la Loi sur les espèces sauvages du Canada, le Règlement sur les réserves d’espèces sauvages, la Loi de 1994 sur la convention concernant les oiseaux migrateurs et la Loi sur les espèces en péril sur le site Web d’Environnement et Changement climatique Canada.

Pour formuler une plainte ou dénoncer des activités illégales, veuillez communiquer avec Environnement et Changement climatique Canada par téléphone au 1-800-668-6767 ou par courriel à Enviroinfo@ec.gc.ca.

Rien dans le présent avis ne porte atteinte aux droits ancestraux ni à ceux issus de traités autochtones.

Planifiez votre visite

Des activités et des services sont offerts au public par la Société Duvetnor Ltée dans la RNF des Îles-de-l’Estuaire, notamment des randonnées pédestres guidées et des activités de sensibilisation à la conservation de l’habitat des espèces sauvages. Veuillez communiquer avec la Société Duvetnor pour de plus amples informations.

Activités et services

  • Activités d’interprétation
  • Visites guidées
  • Programmes spéciaux : des croisières et des excursions organisées par la Société Duvetnor
  • Sentiers de randonnée : sur l’île Le Pot du Phare, avec guide seulement

Note : L’accès public est interdit dans les autres îles de la RNF.

Mises en garde particulières

Accès interdit sur les îles sans permis, sauf sur l’île Le Pot du Phare en compagnie d’un guide.

Emplacement de la réserve (accès)

Rivière-du-Loup (Québec).

Pour de plus amples informations sur les services offerts au public, communiquez avec le bureau d’Environnement et Changement climatique Canada de la région.

Carte de la réserve

Carte des îles de l'Estuaire RFN
Carte de réserve nationale de faune des Îles-de-l’Estuaire
Description longue

Carte montrant le fleuve Saint-Laurent à la hauteur de Saint-Alexandre-de-Kamouraska et de La Malbaie. Les limites de la réserve nationale de faune(RNF) des Îles-de-l’Estuaire sont indiquées. La RNF couvre des parties de plusieurs îles incluant les îles de Kamouraska, l’île Le Long Pèlerin, l’île aux Fraises, l’île Le Pot du Phare, l’île Blanche et l’île Bicquette. L’échelle de la carte est en kilomètres (km). Les eaux permanentes, les routes et les autoroutes sont indiquées sur la carte. Un médaillon situe la RNF au Canada. 

La carte n’a qu’une valeur indicative et ne doit pas être utilisée pour définir des limites officielles.

Tableau sommaire

Tableau sommaire pour Réserve nationale de faune des Îles-de-l’Estuaire
Catégorie Information
Désignation de l’aire protégée RNF
Province/territoire Québec
Latitude/longitude 47° 35’ Nord / 68° 53’ Ouest
Superficie 404 ha (83,5 ha de terres et 320,5 ha d’estrans)
Raison de la désignation de l’aire protégée Protéger les sites de nidification importants pour les oiseaux migrateurs, notamment les oiseaux marins coloniaux et, en particulier, l’eider à duvet
Date de création (publication dans la Gazette du Canada) 1986 – Description officielle
Catégorie de gestion de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) Réserve naturelle intégrale (Ia) : aire protégée mise en réserve pour protéger la biodiversité et aussi, possiblement, des caractéristiques géologiques ou géomorphologiques
Autres désignations Fait partie de cinq Zones importantes pour la conservation des oiseaux (ZICO) :
Espèces vedettes ou phares l’Eider à duvet et le petit pingouin
Espèces inscrites à la Loi sur les espèces en péril (LEP)
Type d’habitat principal
  • Îles et rochers composés de schiste et de quartzite sur lesquels l’on trouve des forêts et des étendues de plantes herbacées.
  • Estrans vaseux et rocheux occupés par des communautés d’algues variées
Importance de la faune et de la flore La RNF abrite l’une des plus importantes colonies d’eiders à duvet en Amérique du Nord.
Elle accueille les plus importantes colonies de petits pingouins et de guillemots à miroir de l’estuaire du Saint-Laurent, entre autres sur les îles Le Pot du Phare et Le Long Pèlerin. La colonie de mouettes tridactyles sur l’île Le Long Pèlerin est la plus occidentale du Québec.
Espèces envahissantes L’alpiste roseau, le radis sauvage, le gaillet mollugine et le cormoran à aigrettes pourrait être considéré comme une espèce nuisible s’il devenait trop abondant.
Liens supplémentaires Oiseaux : grand héron et mouettes et goélands.
Mammifères :rat musqué, lièvre d’Amérique et Phoque gris.
Principales menaces et défis de gestion Les maladies fauniques des espèces sauvages,la perturbation des oiseaux coloniaux par les prédateurs et les activités humaines, l’invasion par des espèces végétales exotiques et le risque de déversements accidentels d’hydrocarbures dans le Saint-Laurent
Organisme de gestion Environnement et Changement climatique Canada (Service canadien de la faune)
Accès public et utilisation Les activités autorisées indiquées à l’annexe I.1 du Règlement sur les réserves d’espèces sauvages pour la RNF des îles de l'estuaire incluent
L’utilisation non commerciale d’embarcations non motorisées, du coucher au lever du soleil, en plus de la période prévue au paragraphe 3.1(3)

Remarque : En cas de divergence entre les renseignements contenus sur la présente page Web et le règlement, ces derniers prévalent à titre d'instrument juridiques autorisant une activité.

Contactez-nous

Environnement et Changement climatique Canada – Région du Québec
Service canadien de la faune
Aires protégées
801-1550, avenue D’Estimauville
Québec (Québec)  G1J 0C3

Ligne sans frais : 1-800-668-6767 (au Canada seulement)
Courriel : Enviroinfo@ec.gc.ca

Société Duvetnor
C.P. 305
200, rue Hayward 
Rivière-du-Loup (Québec)  G5R 3Y9
Téléphone : 418-867-1660

Documents et liens connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :