Exercice d'entraînement multi-organismes sur les catastrophes maritimes se termine

Communiqué de presse

Salt Spring Island, C.-B. – S'assurer que le Canada est préparé à intervenir en cas d'incident majeur dans nos eaux fait partie intégrante de la protection des Canadiens, de notre milieu marin et des collectivités côtières.

Hier, les îles Gulf ont accueilli un exercice de simulation d'évacuation d'un traversier, dont les opérations de recherche et sauvetage ont été coordonnées par la Force opérationnelle interarmées (Pacifique), les Forces armées canadiennes dans le cadre d'un exercice à grande échelle sur l'eau. Cet exercice est géré conjointement par le ministère de la Défense nationale et la Garde côtière canadienne, avec la coordination du Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage (CCCOS), notamment la coordination aérienne par les Forces armées canadiennes et la coordination du sauvetage maritime par la Garde côtière canadienne.

Après l'évacuation du traversier, le commandement a été confié à la Garde côtière canadienne pour des opérations d'intervention environnementale. Toutes ces activités faisaient partie du 1er jour de l'exercice Mer des Salish 2017 – un exercice d'entraînement multi-organismes sur les catastrophes maritimes organisé les 25 et 26 octobre.

Dans le cadre du Plan de protection des océans de 1,5 milliard de dollars, le gouvernement du Canada s'est engagé à améliorer les interventions fédérales coordonnées en cas d’urgences, en effectuant régulièrement des exercices d'intervention avec les communautés, les parties intéressées et les collectivités autochtones, pour garantir l’état de préparation en vue d'une éventuelle intervention. La Garde côtière canadienne et les Forces armées canadiennes dirigent l'intervention maritime et aérienne pour l'exercice Mer des Salish 2017, conçu pour aider les organismes et les intervenants à interagir entre eux dans un environnement simulé en temps réel. Le scénario a testé la façon dont les organismes travailleraient ensemble lors d'une urgence maritime de grande envergure, allant d'une évacuation de masse des victimes à une intervention environnementale suivant un tel incident.

Les participants à l'exercice Mer des Salish comprennent : les Forces armées canadiennes, la Garde côtière canadienne, BC Ferries, BC Emergency Health Services, Emergency Management BC, le ministère de l'Environnement de la Colombie-Britannique, la Royal Canadian Marine Search and Rescue et Sécurité publique Canada, parmi bien d’autres. Les Premières Nations côtières, y compris les nations Nisga’a, Metlakatla, Gitxaala, Nuxalk, Heiltsuk, Haisla, et Gitga’at ont observé l'exercice afin de contribuer au développement des programmes localisés de recherche et sauvetage. 


Citations

« Grâce à l'investissement de 1,5 milliard de dollars de notre gouvernement dans le Plan de protection des océans, le Canada sera mieux informé, mieux préparé et mieux équipé pour intervenir en cas d'urgences maritimes et d'incidents de pollution marine. Les scénarios d'entraînement comme l'exercice Mer des Salish 2017 nous aident à tester et à démontrer notre capacité améliorée. Je suis fier que l’exercice ait connu un succès retentissant. »

L’honorable Dominic LeBlanc, C.P., c.r., député, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« En tant que commandant de la Force opérationnelle interarmées (Pacifique), je reconnais l'importance de maintenir un niveau élevé de préparation dédié à la recherche et au sauvetage dans les eaux territoriales de la Colombie-Britannique. L'exercice Mer des Salish 2017 offre une occasion unique à la FOI(P) de s'entraîner dans un scénario réaliste aux côtés de nos partenaires fédéraux et provinciaux et des intervenants communautaires. »

Contre-amiral Art McDonald, commandant, Force opérationnelle interarmées (Pacifique), Forces armées canadiennes

« L'exercice Mer des Salish est une excellente occasion pour BC Ferries de mettre en pratique nos compétences en intervention en cas d'urgence ainsi que nos processus et procédures connexes. La sécurité est notre principale priorité et nous sommes heureux d'avoir eu la chance de participer à cet exercice majeur d'intervention maritime. »

Capitaine Jamie Marshall, vice-président des opérations de la flotte, BC Ferries

« Le test des plans d'intervention constitue une partie essentielle de la préparation en cas de catastrophe, et les initiatives comme l'exercice Mer des Salish sont des occasions importantes d'apporter des améliorations en matière de sécurité. Les connaissances que nous acquérons, dans le cadre des exercices de mise en pratique de nos plans d’urgence, surtout de cette envergure, sont inestimables et contribuent grandement à notre état de préparation collective. »

L'honorable Mike Farnworth, ministre de la Sûreté publique, solliciteur général et ministre responsable de la Protection civile du gouvernement de la Colombie-Britannique

« Cet exercice d'intervention multi-organismes en cas de catastrophe est une occasion importante pour tous les organismes participants. Il permet aux ambulanciers paramédicaux des services de santé d’urgence de la Colombie-Britannique, aux téléphonistes et aux répartiteurs de travailler avec nos partenaires d'intervention d'urgence et de tester les processus pour améliorer la collaboration afin d'être bien préparés à intervenir de façon sécuritaire auprès du plus grand nombre de victimes possibles en cas de réelle catastrophe. »

Barb Fitzsimmons, chef de l'exploitation, Services de santé d’urgence de la Colombie-Britannique

« Grâce à une préparation méticuleuse et une pratique rigoureuse, les premiers intervenants sont prêts à agir lorsqu’une urgence survient. Ces exercices permettent de nouer et de renforcer les relations de travail essentielles à la coordination efficace avec les partenaires pour déployer rapidement et efficacement les ressources fédérales venant en aide aux Canadiens lorsqu’une catastrophe se produit. »

L’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile

Faits en bref

  • Cet exercice de deux jours compte plus de 500 participants de plus de 20 organismes gouvernementaux et non gouvernementaux – y compris les peuples autochtones locaux de plusieurs Premières Nations de la côte.

  • Les employés de la Garde côtière canadienne se sont joints à l'exercice depuis les Régions du Centre et du Canada atlantique. Le personnel de la Garde côtière des États-Unis et de la Corée y a également participé.

  • En tout, 15 navires et quatre aéronefs ont été mis à contribution.

  • La Garde côtière canadienne organise régulièrement des séances de formation sur la recherche et sauvetage et sur l'intervention en cas de pollution marine pour les collectivités autochtones et côtières intéressées.

  • Le Plan de protection des océans de 1,5 milliard de dollars du gouvernement du Canada a pour objet de créer un système de sécurité maritime de renommée mondiale.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Michelle Imbeau
Conseillère en communications, Communications de la Garde côtière canadienne, Région de l'Ouest
604-666-2872
Michelle.Imbeau@dfo-mpo.gc.ca

Note: Les photos et vidéos de l'exercice sont disponibles sur demande

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Garde côtière canadienne, consultez le site Web suivant : www.ccg-gcc.gc.ca.

Suivez-nous sur Twitter!   www.twitter.com/GCC_CCG

Aimez-nous sur Facebook https://www.facebook.com/CanadianCoastGuard

C-RP-17-24F


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :