Les dirigeants des gardes côtières canadienne et américaine renouent leur partenariat visant le déglaçage binational dans les Grands Lacs et la voie maritime du Saint-Laurent

Communiqué de presse

Les dirigeants des gardes côtières canadienne et américaine renouent leur partenariat visant le déglaçage binational dans les Grands Lacs et la voie maritime du Saint-Laurent

TORONTO, Ontario – Julie Gascon, commissaire adjointe de la Garde côtière canadienne, région du Centre et de l'Arctique était accompagnée de la contre-amirale et commandante du neuvième district de la Garde côtière américaine, Joanna Nunan, afin d’entériner le protocole d'entente actualisé entre les deux organismes concernant les services de déglaçage des Grands Lacs et de la Voie Maritime du Saint-Laurent.

Le protocole d'entente renouvelé entre les Gardes côtières du Canada et des États-Unis renforce leur engagement mutuel à assurer les activités de déglaçage essentielles dans la région des Grands Lacs y compris dans les principales voies navigables de la baie Georgienne et sur le fleuve Saint-Laurent entre Tibbets Point, dans l'État de New York, et vers l'est jusqu'à Cornwall, Ontario.

« Avec nos partenaires de la Garde côtière des États-Unis, nous formons vraiment une seule et même équipe soutenant le déplacement sécuritaire, économique et efficace des navires au cœur de l'Amérique du Nord », a déclaré Julie Gascon, commissaire adjointe de la Garde côtière canadienne, région du Centre et de l'Arctique. « Notre protocole d'entente renouvelé améliorera l'échange d'information, d'équipement et de personnel entre nos deux pays. En travaillant ensemble, nous assurons que le trafic maritime prévu puisse avoir lieu dans les chenaux de navigation et puisse entrer et sortir des ports commerciaux.

« Notre partenariat avec la Garde côtière canadienne est essentiel à notre succès mutuel sur les Grands Lacs et dans les voies navigables adjacentes », a indiqué Joanna Nunan, contre-amirale et commandante du neuvième district de la Garde côtière américaine. « Tel qu'il a été démontré par les conditions extrêmes de cet hiver, nous devons collaborer pour fournir un service uniforme à nos communautés et maintenir le flux du commerce. »

Le protocole d'entente sur le déglaçage autorise l'échange de personnel sur les brise-glaces des Gardes côtières. Les échanges temporaires, effectués lorsque les conditions le permettent, feront augmenter la connaissance mutuelle des procédures des deux organisations lorsqu'elles coopèrent dans les eaux partagées, souvent dans le cadre de missions conjointes.

La nature réellement binationale des tâches de déglaçage est clairement apparue durant de récentes missions sur les Grands Lacs. Le navire de la Garde côtière canadienne Griffon a dégagé les routes de navigation à Érié, en Pennsylvanie, ainsi qu'à Conneaut et Toledo, en Ohio, ce mois-ci, alors que le patrouilleur Alder de la Garde côtière des États-Unis a travaillé au déglaçage du Port de Thunder Bay  en Ontario, et le garde-côte Morro Bay de la Garde côtière des États-Unis a raccompagné des navires à Port Colborne et Nanticoke, en Ontario.

En outre, dans le cadre d'un effort concerté, le navire de la Garde côtière canadienne Samuel Risley s'est allié au navires de la Garde côtière américaine Neah Bay, Morro Bay, et Bristol Bay pour morceler les embâcles qui représentent un risque élevé d'inondation sur les rivages de la rivière Sainte-Claire, notamment dans la municipalité d'East China, au Michigan, et dans le canton de Sainte-Claire, en Ontario.

Le déglaçage est l'un des nombreux types de missions dans le cadre desquels le Canada et les États-Unis collaborent de plus en plus. Des ententes semblables existent également pour les services de recherche et de sauvetage, d'intervention environnementale, de sécurité maritime et de communication et de trafic maritime.

Photo : Toronto (Ontario) – Julie Gascon, commissaire adjointe de la Région du Centre et de l'Arctique de la Garde côtière canadienne et Joanna Nunan, contre-amirale et commandante du 9e district de la Garde côtière des États-Unis, signent le protocole d'entente renouvelé sur les services de déglaçage pour les Grands Lacs et la voie maritime du Saint-Laurent le 18 janvier 2018.

Multimédia supplémentaire

Les dirigeants des gardes côtières canadienne et américaine renouent leur partenariat visant le déglaçage binational dans les Grands Lacs et la voie maritime du Saint-Laurent
Les dirigeants des gardes côtières canadienne et américaine renouent leur partenariat visant le déglaçage binational dans les Grands Lacs et la voie maritime du Saint-Laurent

Personnes-ressources

Carol Launderville
Pêches et Océans Canada
Région du Centre et de l'Arctique
Courriel : xca.media@dfo-mpo.gc.ca
Tél. : 1-204-984-4715

Marvin Kimmel
Garde côtière des États-Unis, 9e district, Grands Lacs
Affaires publiques, district 9
Bureau : 216-902-6020
Email:  d9publicaffairs@gmail.com

C-CA-18-01F

Pour de plus amples renseignements au sujet de la Garde côtière canadienne, visitez le  www.ccg-gcc.gc.ca.

Aimez notre page Facebook https://www.facebook.com/GardeCotiereCanadienne

Suivez-nous sur Twitter!   www.Twitter.com/GCC_CCG


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :