Le Groupe de travail intergouvernemental spécial sur la migration irrégulière s’est réuni aujourd’hui à Ottawa

Communiqué de presse

Ottawa (Ontario)
Le 1er septembre 2017
Gouvernement du Canada

Le Groupe de travail intergouvernemental spécial sur la migration irrégulière s’est réuni aujourd’hui pour discuter de la situation à la frontière canadienne. Cette troisième rencontre visait à coordonner la gestion de l’afflux de demandeurs d’asile qui traversent la frontière canadienne de façon irrégulière.

Le ministre fédéral et président du groupe de travail, Marc Garneau, a rappelé les progrès réalisés lors de la rencontre précédente qui s’est déroulée à Montréal (Québec), notamment l’engagement pris d’accroître la collecte de données et le partage d’information entre les membres du groupe de travail. Il a souligné l’esprit de collaboration et de partenariat qui existe entre le gouvernement fédéral et les provinces, en particulier le Québec et l’Ontario, ainsi qu’avec les partenaires de la communauté locale.

Le traitement des demandes d’asile se fait maintenant plus rapidement. L’envoi de ressources existantes dans les installations clés a permis d’augmenter la capacité de traitement. Le bureau montréalais d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) a plus que triplé le nombre de demandes qu’il traite chaque jour. À la lumière des progrès réalisés à ce jour, nous n’aurons plus à faire appel au Centre NavCan de Cornwall, en Ontario, pour le moment. Cependant, le centre restera prêt à répondre à la demande.

Lors de la réunion d’aujourd’hui, les membres du groupe de travail ont souligné que l’expansion du centre de traitement conjoint situé sur la rue Peel, au centre-ville de Montréal, permet à IRCC et à l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) de traiter encore plus de demandes chaque jour. IRCC ouvrira également un centre de traitement temporaire au Complexe Guy-Favreau de Montréal. Cela contribuera à accélérer le traitement des demandes d’asile et à émettre plus rapidement des permis de travail à tous les demandeurs d’asile en vue de  réduire leur dépendance à l’aide sociale provinciale, en plus d’aider la Commission de l’immigration et du statut de réfugié du Canada à déterminer si les demandeurs sont véritablement des réfugiés ayant besoin de la protection du Canada. S’ils n’en ont pas besoin, ils devront quitter le pays.

De plus, la ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion du Québec, Kathleen Weil, a souligné que depuis le 24 août 2017, grâce aux changements apportés par le ministre fédéral, Ahmed Hussen, des certificats du Programme fédéral de santé intérimaire sont délivrés par l’ASFC et l’IRCC aux personnes qui entrent au Canada entre les points d’entrée (PE) une fois qu’elles ont été soumises à un processus de contrôle rigoureux comprenant des vérifications liées à la santé, aux antécédents et à la sécurité à Lacolle, au Québec, et que la date de leur entrevue d’admissibilité a été déterminée. Cette mesure aidera à faire en sorte que ces personnes ne dépendent pas des salles d’urgence pour des problèmes de santé mineurs.

Les membres du groupe de travail ont également insisté sur l’importance de continuer à informer les Canadiens et à leur présenter des mises à jour de la situation à la frontière, ainsi qu’à communiquer avec différentes communautés pour contrer la désinformation concernant le système d’octroi de l’asile au Canada.

Le député Emmanuel Dubourg a profité de la réunion du groupe de travail pour faire le point sur sa visite à Miami, la semaine dernière. Là-bas, il a rencontré des élus locaux, des dirigeants de communautés ainsi que des journalistes d’Haïti, du Canada et des États-Unis afin de dissiper les mythes qui circulent dans les réseaux sociaux, tels que WhatsApp, selon lesquels le Canada accueillerait les demandeurs d’asile sans condition. Il a également insisté sur le fait que, bien que le Canada soit un pays ouvert et accueillant, l’entrée au Canada doit se faire conformément aux règles établies.

Pour continuer dans cette même veine, les membres du groupe de travail ont convenu de réaliser plus d’activités de sensibilisation aux États-Unis ainsi qu’auprès de communautés multilingues du Canada au cours des prochaines semaines. Par exemple, ils ont prévu de cibler d’autres communautés, et cela se fera en étroite collaboration avec des missions du Canada à l’étranger (missions aux États-Unis et dans toute l’Amérique centrale). Le ministre Garneau a conclu en se disant très satisfait de tout le travail effectué par la GRC, l’ASFC, l’IRCC, la Croix-Rouge canadienne et les organismes communautaires qui ont aidé à gérer l’afflux.   

Citations

« Notre groupe de travail demeure déterminé à assurer une intervention coordonnée face à cette situation. Nous continuerons à travailler ensemble pour définir les mesures concrètes qui permettront de répondre aux besoins à court et à long terme des personnes touchées. »

– L’honorable Marc Garneau, ministre et président du Groupe de travail intergouvernemental spécial sur la migration irrégulière 

« Je tiens à souligner la bonne collaboration de ce groupe de travail. L'échange d'information et de données nous permettent de mieux organiser notre offre de service au Québec. De plus, l'accès plus rapide à la couverture médicale fédérale et l'accélération du traitement des demandes de permis de travail, tout en respectant le principe d’équité entre tous les demandeurs d’asile, sont deux bonnes nouvelles. Nous reconnaissons l’ajout de ressources pour accélérer le traitement des dossiers de demande d’asile. En effet, il est de première importance pour le Québec que les demandeurs d'asile puissent voir le cheminement de leur dossier progresser dans les meilleurs délais»

– L’honorable Kathleen Weil, ministre québécoise de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion

« L’Ontario est heureuse de continuer à participer aux efforts visant à gérer les enjeux complexes liés à la migration irrégulière. Nous sommes reconnaissants du soutien apporté par la ville de Cornwall, ses dirigeants et ses citoyens. »

– L’honorable Laura Albanese, ministre ontarienne de la Citoyenneté et de l’Immigration

Faits en bref

  • La création du Groupe de travail a été annoncée le 17 août 2017 par le ministre des Transports, Marc Garneau, et la ministre québécoise de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Kathleen Weil.

  • Le groupe de travail se penche sur des enjeux liés à la récente augmentation soutenue du nombre de demandeurs d’asile qui entrent au Canada depuis les États-Unis. 

  • Présidé par le ministre fédéral Marc Garneau, le groupe de travail est formé de ministres fédéraux, soit le ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale, le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté Ahmed Hussen et le ministre de la Défense nationale Harjit Singh Sajjan; du député de Bourassa, Emmanuel Dubourg; ainsi que de la ministre québécoise de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion Kathleen Weil et de la ministre ontarienne de la Citoyenneté et de l’Immigration, Laura Albanese.

Liens connexes

Personnes-ressources

Pour toute question concernant la migration irrégulière :

Relations avec les médias
Direction générale des communications
Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada
613-952-1650
IRCC.COMMMediaRelations-RelationsmediasCOMM.IRCC@cic.gc.ca

Pour toute question concernant le groupe de travail :

Delphine Denis
Attachée de presse
Cabinet de l’honorable Marc Garneau
Ministre des Transports, Ottawa
613-991-0700
delphine.denis@tc.gc.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :