Le ministre Mendicino, la ministre Bennett et le ministre Miller annoncent que les Autochtones peuvent maintenant reprendre leurs noms traditionnels sur leurs pièces d’identité

Communiqué de presse

Prendre soin : Nous sommes conscients que notre réponse à l’appel à l’action no 17 de la Commission de vérité et de réconciliation a lieu à un moment difficile pour beaucoup et que nos efforts pour honorer les victimes et les familles peuvent constituer un rappel malvenu pour ceux qui ont souffert des difficultés dues à des générations de politiques gouvernementales néfastes pour les peuples autochtones.

Nous encourageons tous ceux qui ont besoin de soutien en ce moment à chercher de l’aide; sachez que vous pouvez obtenir un soutien de la Ligne d’écoute d’espoir pour le mieux-être, au 1-855-242-3310 (sans frais), ou par clavardage à www.espoirpourlemieuxetre.ca 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. De plus, pour une aide immédiate à ceux qui en ont besoin, la ligne d’écoute nationale des pensionnats indiens est disponible 24 heures sur 24, au 1-866-925-4419.

14 juin 2021 – Ottawa – Le nom d’une personne fait partie intégrante de son identité. Les noms des peuples autochtones sont empreints d’une profonde signification culturelle et ils tracent le portrait de la présence des peuples autochtones sur ces terres depuis des temps immémoriaux. Et pourtant, le colonialisme a fait en sorte que de nombreux peuples autochtones ne puissent les utiliser.

Au cours des dernières années, des peuples autochtones ont repris leurs noms autochtones, et toute la signification qui s’y rattache. En 2015, l’Appel à l’action no 17 de la Commission de vérité et réconciliation du Canada exhortait tous les ordres de gouvernement à permettre aux survivants des pensionnats et à leur famille de reprendre et d’utiliser leurs noms autochtones sur tous les documents du gouvernement.

Donnant suite à l’appel à l’action no 17, l’honorable Marco E. L. Mendicino, ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, l’honorable Carolyn Bennett, ministre des Relations Couronne-Autochtones et l’honorable Marc Miller, ministre des Services aux Autochtones ont annoncé aujourd’hui que les peuples autochtones peuvent désormais reprendre leurs noms autochtones sur leurs passeports et leurs autres documents d’immigration.

Bien que l’appel à l’action no 17 mentionne explicitement les passeports, Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) a étendu la mesure aux cartes de résident permanent, aux certificats de citoyenneté et à d’autres documents de voyage non seulement pour les survivants des pensionnats et les membres de leur famille, mais bien pour tous les Autochtones.

IRCC a simplifié le processus de réappropriation des noms autochtones de sorte qu’il soit plus rapide et efficace. Ce service sera fourni gratuitement pendant cinq ans.

En 2015, le premier ministre s’est engagé à mettre en œuvre toutes les recommandations de la Commission de vérité et réconciliation qui touchent le gouvernement du Canada, et au cours des dernières années, IRCC a travaillé d’arrache-pied pour y arriver. 

Citations

« Aider les Premières Nations, les Inuits et les Métis à réclamer et utiliser leurs noms autochtones fait partie intégrante du sentier commun vers la réconciliation. Les noms traditionnels sont étroitement liés aux langues et aux cultures autochtones, et ils représentent l’identité et la dignité d’une personne. Ce changement signifie que les peuples autochtones peuvent reprendre avec fierté leur nom, démantelant ainsi le legs du colonialisme et exprimant leur véritable identité aux yeux du monde entier. »

-       L’honorable Marco E. L. Mendicino, C.P., député, ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté

« L’annonce d’aujourd’hui représente une étape importante dans le renversement des politiques coloniales et le rétablissement de la dignité et de la fierté de l’identité des Premières Nations, des Inuits et des Métis. Il est essentiel d’aider les peuples autochtones à réclamer leurs noms autochtones pour parvenir à une réconciliation significative et durable alors que nous travaillons à la mise en œuvre des appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation. »

– L’honorable Carolyn Bennett, ministre des Relations Couronne-Autochtones

« Depuis beaucoup trop longtemps, l’héritage colonial du Canada a perturbé la reconnaissance des pratiques de dénomination autochtones et des liens familiaux des peuples autochtones. L’annonce d’aujourd’hui permet à tous les membres des Premières Nations, aux Inuits et aux Métis de retrouver leur identité traditionnelle et la dignité de leurs noms autochtones sur les cartes de statut, les passeports canadiens et d’autres documents d’immigration, y compris les documents de voyage, les certificats de citoyenneté et les cartes de résident permanent. Nous continuerons de mettre en œuvre les appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation et de renouveler notre relation de nation à nation, entre les Inuits et la Couronne, et de gouvernement à gouvernement avec les peuples autochtones du Canada. »

– L’honorable Marc Miller, ministre des Services aux Autochtones

Faits en bref

  • La Commission de vérité et réconciliation a documenté l’histoire et les marques qu’a laissées le système canadien des pensionnats sur les autochtones et leurs familles.

  • Le rapport final de la Commission de vérité et réconciliation a été publié en décembre 2015. On y retrouve ses conclusions ainsi que 94 appels à l’action (PDF 448 Ko), qui demandent aux établissements d’enseignement et aux institutions religieuses, aux groupes de la société civile et à tous les Canadiens de remédier aux séquelles laissées par les pensionnats et de faire avancer le processus de réconciliation.

  • IRCC travaille sur 2 autres appels à l’action : l’appel à l’action no 93 met à jour le Guide de la citoyenneté pour y inclure le rôle intégral joué par les peuples autochtones au sein du Canada, tant hier, aujourd’hui que demain;

  • L’appel à l’action no 94 demande que l’on modifie le serment de citoyenneté canadienne pour faire mention des droits des peuples autochtones et des traités.

  • Le Recensement de 2016 a révélé qu’au Canada, environ 1,67 million de personnes s’identifient comme Autochtones (Premières Nations, Inuits et Métis, ou une combinaison de ces identités), ce qui représente 4,9 % de la population du Canada.

  • Dans l’attente de la mise en place d’un processus officiel, IRCC a répondu aux demandes relatives à l’appel à l’action no 17 au cas par cas.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Personnes-ressources à l’intention des médias seulement

Alexander Cohen
Cabinet du ministre
Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada
alexander.cohen@cic.gc.ca
613-954-1064

Relations avec les médias
Direction générale des communications
Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada
613-952-1650
IRCC.COMMMediaRelations-RelationsmediasCOMM.IRCC@cic.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :