Le Canada lance une nouvelle initiative pour protéger les femmes et les filles vulnérables en Amérique centrale 

Communiqué de presse

Le 7 décembre 2021 – Ottawa (Ontario) – En tant qu’ami, allié et partenaire régional, le Canada est déterminé à aider les pays du nord de l’Amérique centrale à lutter contre les niveaux élevés de violence et à s’attaquer à l’instabilité sociale et économique croissante. Ces conditions difficiles ont déplacé de force des milliers de personnes, dont de nombreuses femmes et filles, et ont contribué à une augmentation considérable de la migration irrégulière qui expose des personnes déjà vulnérables à un risque plus élevé.

Il s’agit de la raison pour laquelle le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, l’honorable Sean Fraser, a annoncé aujourd’hui, au nom de l’honorable Harjit S. Sajjan, ministre du Développement international, une initiative visant à autonomiser et à protéger les femmes et les filles dans la région. Grâce à un investissement de 10 millions de dollars au cours des 4 prochaines années, le Canada travaillera en collaboration avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) pour aider les femmes et les filles touchées par la migration irrégulière et les déplacements forcés au Honduras, au Guatemala et au Salvador.

Le projet apportera un soutien au Honduras, au Guatemala et au Salvador, pays d’où viennent de nombreux migrants. Il se concentrera sur les besoins les plus urgents et à forte incidence identifiés dans les priorités nationales du Cadre régional global de protection et de solutions (connu sous l’abréviation MIRPS) afin de réduire les facteurs de migration à haut risque et de déplacement forcé, et de faciliter le retour ou la protection internationale des femmes et des filles. Les activités comprises dans le projet concernent la situation des personnes ayant besoin d’une protection internationale, des personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays, des femmes et des filles risquant d’être déplacées, des réfugiés ainsi que des demandeurs d’asile. Le projet contribuera également à améliorer les conditions de vie et les mécanismes de protection pour quelque 5 000 femmes et filles.

Le ministre Fraser, en sa qualité de président de la Plateforme de soutien du MIRPS pour l’Amérique centrale et le Mexique, a fait cette annonce aujourd’hui lors de l’événement inaugural de haut niveau intitulé « Protection et autonomisation des femmes et des filles déplacées en Amérique centrale et au Mexique ». Cette annonce fait suite au récent voyage du ministre Fraser au Guatemala, où il a pu constater de visu quelques-uns des défis auxquels sont confrontées les populations déplacées.

Citations

« En tant que président de la Plateforme de soutien du MIRPS, le Canada défend les droits des femmes et des filles en Amérique centrale et au Mexique. La situation dans la région est de plus en plus désastreuse, et nous agissons. Cette nouvelle initiative reflète notre engagement ferme à lutter contre la violence fondée sur le sexe et à mieux protéger les femmes et les filles en Amérique centrale. »

-       L’honorable Sean Fraser, ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté

« La collaboration est la seule façon dont nous pouvons mettre un terme au déplacement forcé de personnes en Amérique centrale et au Mexique. Il s’agit d’une importante crise humanitaire et de réfugiés qui touche de manière disproportionnée les femmes et les filles. En travaillant en partenariat avec des partenaires comme l’Organisation internationale pour les migrations et le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, nous appuierons des initiatives qui renforceront la sécurité et le bien-être des femmes et des filles, en améliorant les conditions de vie et les mécanismes de protection. »

-       L’honorable Harjit S. Sajjan, ministre du Développement international et ministre responsable de l’Agence de développement économique du Pacifique Canada

« En tant qu’OIM, nous sommes engagés à soutenir les femmes et les filles en situation de vulnérabilité ou touchées par la migration irrégulière ou le déplacement forcé au Honduras, au Guatemala et au Salvador, et nous considérons qu’il s’agit d’un aspect essentiel de notre travail. Ce projet a une approche globale pour produire une véritable transformation des sociétés d’Amérique centrale, où l’inégalité entre les sexes ne peut plus régner et où les femmes devraient enfin avoir la possibilité d’être les protagonistes de leur propre vie. »

-       Jorge Peraza, chef de mission pour le Guatemala et le Honduras, Organisation internationale pour les migrations 

« Le HCR se réjouit à l’idée de continuer de travailler avec l’OIM et le Canada pour aider à protéger et à autonomiser les femmes et les filles qui sont forcées de fuir leur foyer en Amérique centrale. Cette nouvelle initiative aura une incidence tangible sur la vie de milliers de femmes, de filles et de leurs communautés, et constitue un exemple concret de la valeur des approches régionales conjointes comme le MIRPS pour trouver des solutions aux déplacements forcés. » 

-       Isabel Marquez, directrice adjointe pour les Amériques, Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés 

Faits en bref

  • Lancée par le Haut-Commissaire Filippo Grandi en 2019 lors du premier Forum mondial pour les réfugiés à Genève, en Suisse, la Plateforme de soutien du MIRPS est un mécanisme qui vise à soutenir le partage des responsabilités pour les déplacements forcés en Amérique centrale et au Mexique. Elle a été créée pour appuyer les efforts des 7 pays du MIRPS afin d’offrir une protection, de trouver des solutions et de mobiliser un soutien pour ces efforts. 

  • Les 7 pays sont le Belize, le Costa Rica, le Salvador, le Guatemala, le Honduras, le Panama et le Mexique.

  • Les membres de la Plateforme de soutien du MIRPS sont l’Argentine, le Brésil, le Canada, la Colombie, l’Union européenne, la France, l’Espagne, la Suisse, l’Uruguay, les États-Unis, la Banque interaméricaine de développement et la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes. La Plateforme est soutenue par le HCR, qui offre les services de secrétariat technique du MIRPS.

  • La Plateforme de soutien du MIRPS canalise le soutien nécessaire aux pays du MIRPS pour répondre aux besoins de près de 900 000 personnes contraintes de fuir le nord de l’Amérique centrale et le Nicaragua.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Personnes-ressources à l’intention des médias seulement

Alexander Cohen
Cabinet du ministre
Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada
613-954-1064

Relations avec les médias
Direction générale des communications
Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada
613-952-1650
IRCC.COMMMediaRelations-RelationsmediasCOMM.IRCC@cic.gc.ca

Relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
media@international.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :