ARCHIVÉ – Document d’information — Nouvelles exigences linguistiques minimales imposées aux immigrants au titre du Programme des candidats des provinces

À partir du 1er juillet 2012, la plupart des demandeurs semi-qualifiés et peu qualifiés du Programme des candidats des provinces (PCP) dont l’emploi se situe aux niveaux de compétence C ou D de la Classification nationale des professions (CNP) devront passer un examen linguistique obligatoire pour obtenir un certificat de candidat des provinces et devront atteindre une note minimum de 4 pour les Niveaux de compétence linguistique canadiens (NCLC) en français ou pour les Canadian Language Benchmarks (CLB) en anglais dans les quatre catégories suivantes : compréhension orale et écrite et expression orale et écrite.

Niveaux de compétence de la Classification nationale des professions (CNP)

La Classification nationale des professions (CNP) est la référence nationale reconnue des professions au Canada. Elle regroupe plus de 40 000 appellations d’emplois en 500 profils de groupes professionnels.

Les niveaux de compétence C et D de la CNP comprennent des emplois nécessitant des travailleurs semi-qualifiés et peu qualifiés dans les métiers, le secteur primaire, l’industrie manufacturière, le domaine des ventes et services ainsi que certains postes administratifs et d’adjoint. Pour en savoir plus à ce sujet, veuillez consulter le site Web de Ressources humaines et Développement des compétences Canada (RHDCC) au http://www5.rhdcc.gc.ca/CNP/Francais/CNP/2011/AProposCNP.aspx.

Niveaux de compétence linguistique canadiens (NCLC)

À partir du 1er juillet 2012, la plupart des demandeurs semi-qualifiés et peu qualifiés du PCP devront d’abord passer un test de maîtrise de la langue et atteindre au moins le NCLC 4 dans les quatre catégories évaluées (compréhension orale et écrite ainsi qu’expression orale et écrite).

Les Canadian Language Benchmarks (CLB) sont la norme nationale utilisée au Canada pour décrire, mesurer et reconnaître le niveau de maîtrise de la langue anglaise des immigrants adultes et potentiels qui désirent vivre et travailler au pays. Il permet de quantifier, sous forme de jalons ou de points de référence, le niveau de connaissance de l’anglais comme langue seconde.

Les Niveaux de compétence linguistique canadiens (NCLC) servent à évaluer la maîtrise du français.

Le niveau 4 est considéré comme « élémentaire ». Les personnes qui atteignent ce niveau peuvent :

  • communiquer leurs besoins de base et faire part de leur expérience personnelle;
  • suivre, avec beaucoup d’efforts, des conversations simples, formelles ou non;
  • lire des directives simples rédigées en langage clair;
  • rédiger de courts messages, des cartes postales, des notes et des instructions.

Les demandeurs doivent fournir les résultats valides d’un examen linguistique donné par un organisme désigné par Citoyenneté et Immigration Canada. Les examens suivants sont acceptés :

  • le « International English Language Testing System » (IELTS), volet « General Training »;
  • le « Canadian English Language Proficiency Index Program » (CELPIP-General);
  • le Test d’évaluation de français.

Aucune autre preuve d’aptitudes linguistiques ne sera acceptée.

Exemption d’un an pour certains travailleurs étrangers temporaires

Les travailleurs étrangers temporaires deviennent souvent des candidats des provinces. Ceux qui occupent des postes de niveau C ou D de la CNP, qui sont arrivés au Canada au plus tard le 1er juillet 2012 et qui auront été désignés au titre du PCP au plus tard le 1er juillet 2013 bénéficieront d’une exemption unique. On évite ainsi de désavantager les travailleurs étrangers temporaires qui sont arrivés dans le cadre de l’ancien régime, qui ne prévoyait aucune norme minimale.

En vedette

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :