ARCHIVÉ – Document d’information — À propos des passeports électroniques

À compter du 1er juillet 2013, tous les nouveaux passeports canadiens sont des passeports électroniques de 36 pages. Le passeport électronique canadien ressemble au passeport ordinaire, sauf qu’il possède de nouvelles caractéristiques numérique de sécurité qui rendent le passeport plus difficile à falsifier. Ces caractéristiques comprennent :

  • Une puce électronique intégrée dans la couverture arrière et qui contient les mêmes renseignements personnels que la page 2 du passeport (à l’exception de la signature du titulaire), la photo du titulaire ainsi qu’une caractéristique digitale de sécurité qui prouve que le passeport a été délivré par le gouvernement du Canada. Le passeport est invalidé si les renseignements contenus sur la puce sont falsifiés ou modifiés.
  • Des nouvelles images emblématiques sur les pages intérieures qui célèbrent notre histoire et notre culture et qui et servent de caractéristiques de sécurité additionnelles.

Une technologie éprouvée

Plus d'une centaine de pays, dont les États-Unis, le Royaume-Uni et la France, utilisent des passeports électroniques depuis plusieurs années déjà et ils n’ont signalé aucune défaillance de la puce électronique. Dans le cadre d’un projet pilote qui a vu le jour en janvier 2009, Passeport Canada a déjà délivré plus de 60 000 passeports diplomatiques et spéciaux contenant une puce électronique. Aucun problème n’a été signalé.

Dans le cas peu probable où la puce ne pourrait être lue, le passeport serait quand même valide.

Protection des renseignements

Une fois les renseignements stockés sur la puce électronique du passeport, la puce est verrouillée, ce qui empêche son contenu d’être falsifié. Aucun autre renseignement à votre sujet ou au sujet de vos voyages ne sera stocké sur la puce électronique, et il ne sera pas possible non plus d’en modifier le contenu.

Les renseignements stockés sur la puce électronique ne peuvent être lus que si le passeport est à moins de dix centimètres d’un lecteur de passeport électronique et que la zone de lecture automatique a d’abord été lue. Par conséquent, il est tout à fait improbable que les données personnelles stockées sur la puce de votre passeport électronique puissent être lues à votre insu.

Les autorités frontalières équipées de lecteurs de passeports électroniques inséreront le passeport électronique dans un scanneur qui lira la zone de lecture automatique, ce qui permettra ensuite la lecture de la puce. La machine vérifie également d’autres caractéristiques de sécurité, comme la signature du pays. Les autorités frontalières qui ne sont pas équipées de lecteurs de passeports électroniques continueront d’examiner les passeports des voyageurs comme ils le font actuellement, c’est-à-dire en regardant les autres caractéristiques de sécurité telles que les images holographiques.

Un processus transparent

La puce contient seulement les renseignements personnels qui figurent à la page 2 de votre passeport, votre photo ainsi qu’une signature du  Aucun autre renseignement à votre sujet ou au sujet de vos voyages ne peut être enregistré sur la puce. Les Canadiens qui souhaitent vérifier que les renseignements stockés sur leur puce sont exacts peuvent visiter l’un des 34 bureaux de passeport.

Pour plus de renseignements, visitez notre site Web à l’adresse http://www.passeportcanada.gc.ca/eppt/index.aspx?lang=fra

En vedette

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :