Rapport de fin d’exercice sur Entrée express pour 2015

Aperçu du système Entrée express

Lancé en janvier 2015, Entrée express est le système canadien de gestion des demandes présentées dans le cadre de certains programmes d’immigration économique, notamment le Programme des travailleurs qualifiés (fédéral), le Programme des travailleurs de métiers spécialisés (fédéral) et la catégorie de l’expérience canadienne, ainsi qu’un volet du Programme des candidats des provinces.

Entrée express a été conçu en vue d’atteindre trois grands objectifs : 1) flexibilité dans la gestion de la sélection et des demandes; 2) adaptation aux besoins régionaux et du marché du travail; 3) rapidité du traitement des demandes. Bien qu’on ait apporté des ajustements au système au cours de sa première année et que des inquiétudes concernant la politique aient été exprimées par les intervenants, le système Entrée express répond aux attentes.

Plus de 31 000 invitations à présenter une demande de résidence permanente ont été envoyées à un large éventail d’immigrants très qualifiés et près de 10 000 personnes (demandeurs principaux et leur famille) ont déjà été admises au Canada en tant que résidents permanents. Les principales conclusions indiquent que les professeurs figuraient parmi les 10 professions les plus représentées et que de nombreux étudiants étrangers obtiennent de bons résultats dans le cadre du système Entrée express.

Les provinces, les territoires et les employeurs ont utilisé Entrée express avec succès pour répondre aux besoins du marché régional et du marché du travail. Entrée express permet d’adapter davantage le système d’immigration au marché du travail en accordant un rôle plus important aux employeurs, qui peuvent recruter des immigrants de la catégorie économique grâce au nouveau système. Lorsqu’un employeur n’est pas en mesure de trouver un Canadien ou un résident permanent qualifié pour occuper un emploi, il peut être jumelé à des candidats d’Entrée express qualifiés par l’intermédiaire du Guichet-Emplois du gouvernement du Canada. Tous les emplois proposés aux candidats d’Entrée express doivent être appuyés par une étude d’impact sur le marché du travail (EIMT) pour s’assurer que les offres d’emploi sont authentiques, que la rémunération en vigueur est respectée et que les employeurs prennent tout d’abord en considération les Canadiens et les résidents permanents pour répondre à leurs besoins en main-d’œuvre.

Par ailleurs, l’engagement à traiter les demandes dans les six mois a été respecté dans 80 % des cas et Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) continuera de surveiller les résultats du système Entrée express et de faire des ajustements au besoin.

Résultats d’Entrée express à ce jour

Au cours des premiers mois de fonctionnement, IRCC avait prévu de procéder à des rondes d’invitations régulières à petite échelle. Cette méthode permettait d’apporter les ajustements requis au système et ainsi d’assurer l’intégrité et le succès du programme. Le Ministère était également en mesure de continuer à traiter les demandes reçues avant le lancement d’Entrée express. Ces demandes continueront d’être traitées jusqu’à la fin du processus tout au long de l’année 2016. Tel qu’il était prévu, les rondes d’invitations fréquentes à petite échelle qui ont eu lieu au cours de la première année ont façonné les résultats à ce jour. Par exemple, un grand nombre d’étrangers travaillant déjà au Canada ont reçu une invitation à présenter une demande, parce qu’ils avaient une offre d’emploi appuyée par une EIMT, ce qui leur a accordé 600 points additionnels dans le cadre du système Entrée express. Ces premières rondes d’invitations ont aussi vraisemblablement inclus des étrangers qui n’étaient pas en mesure de présenter une demande avant la mise en œuvre d’Entrée express en raison de plafonds liés aux professions ou de l’atteinte du nombre de places disponibles pour les différents programmes. Plus récemment, le nombre d’invitations à présenter une demande dans le cadre du Programme des candidats des provinces a augmenté à mesure que les provinces et territoires ont acquis de l’expérience avec le système.

Les futures rondes d’invitations à partir du bassin d’Entrée express constitueront la principale source de demandes permettant d’atteindre les cibles des niveaux d’immigration annuels au titre de certains programmes d’immigration économique visés par Entrée express. L’importance de ces types de demandes augmentera au fur et à mesure que les arriérés des anciennes demandes diminueront.

Profils d’Entrée express soumis dans le bassin d’Entrée express

Les personnes qui répondent aux critères de l’un des programmes fédéraux d’immigration gérés au moyen d’Entrée express (c.-à-d. le Programme des travailleurs qualifiés [fédéral], la catégorie de l’expérience canadienne et le Programme des travailleurs de métiers spécialisés [fédéral]) sont admises dans un bassin de candidats. Les candidats des provinces qui utilisent Entrée express doivent aussi répondre aux critères de l’un des trois programmes fédéraux d’immigration.

Au 3 janvier 2016, 191 279 profils d’Entrée express ont été soumis par des étrangers. De ce nombre, 88 048 ont été jugés non admissibles parce qu’ils ne répondaient pas aux critères d’au moins un des trois programmes gérés à l’aide du système; 1 303 étaient en suspens en raison d’une inscription au Guichet-Emplois ou d’une vérification de leur désignation par une province ou un territoire; 63 937 étaient inscrits dans le bassin comme des candidats actifs ou ayant une invitation à présenter une demande en suspens, et 37 991 avaient quitté le bassin. La sortie du bassin d’Entrée express survient lorsqu’un profil expire après avoir été présent dans le bassin pendant une année ou lorsqu’un candidat ne refuse pas une invitation à présenter une demande et ne soumet pas sa demande dans la période de 60 jours obligatoire (2 656 profils avaient expiré au 3 janvier 2016), lorsqu’un profil est retiré du bassin par un candidat (13 684 au 3 janvier 2016), ou lorsqu’une demande est soumise pour être traitée (21 651 demandes au 3 janvier 2016).

Les candidats qui refusent leur invitation à présenter une demande sont réintégrés dans le bassin en tant que candidats actifs.

Profils soumis dans le bassin d’Entrée express au 3 janvier 2016
Profils soumis 191 279
Non admissibles 88 048
En suspens 1 303
Profils d’Entrée express dans le bassin au 3 janvier 2016
Candidats actifs 60 042
Invitations à présenter une demande en suspens 3 895
Profils d’Entrée express sortis du bassin au 3 janvier 2016
Expirés 2 656
Profils retirés du bassin 13 684
Demandes soumises aux fins de traitement 21 651

Composition du bassin d’Entrée express

Entrée express attribue automatiquement une note par l’entremise de son Système de classement global (SCG) aux candidats qui soumettent un profil. Cette note est fondée sur les renseignements que les candidats inscrivent dans leur profil, notamment leur âge, leurs études, leurs compétences en matière de langues officielles et leur expérience de travail. Tous les renseignements déclarés par le candidat doivent être appuyés par les documents appropriés au moment de la présentation de la demande, sans quoi le profil sera refusé.

Les candidats sont classés selon leur note du SCG au moment de la ronde d’invitations. La note du SCG peut varier si la situation du candidat change. Par exemple, un candidat peut obtenir un autre diplôme d’études postsecondaires, acquérir plus d’expérience de travail ou être désigné par une province ou un territoire. Le bassin d’Entrée express est dynamique et le classement d’un candidat peut changer lorsque d’autres candidats sont admis dans le bassin ou en sont retirés.

Les candidats éventuels peuvent recevoir 600 points additionnels pour une offre d’emploi ou une désignation par une province ou un territoire. Les candidats ayant les notes les plus élevées sont plus susceptibles d’être invités à présenter une demande. Au 3 janvier 2016, les notes du SCG des 60 042 étrangers admissibles se trouvant dans le bassin étaient réparties selon le tableau ci-dessous. Cette répartition concerne des candidats ayant des notes très différentes, en fonction de leurs caractéristiques du capital humain, des offres d’emploi appuyées par une EIMT et des désignations par une province ou un territoire.

Répartition des notes du Système de classement global des candidats au bassin d’Entrée express, au 3 janvier 2016
Note du Système de classement global Nombre de candidats
>1000 236
950 - 999 219
900 - 949 191
850 - 899 65
800 - 849 66
750 - 799 40
700 - 749 22
650 - 699 11
600 - 649 1
550 - 599 0
500 - 549 46
450 - 499 1 613
400 - 449 13 537
440 - 449 2 486
430 - 439 2 842
420 - 429 2 185
410 - 419 2 899
400 - 409 3 125
350 - 399 21 851
390 - 399 3 144
380 - 389 3 989
370 - 379 4 814
360 - 369 4 878
350 - 359 5 026
300 - 349 18 433
340 - 349 5 107
330 - 339 4 611
320 - 329 3 898
310 - 319 2 883
300 - 309 1 934
250 - 299 2 832
200 - 249 543
150 - 199 238
100 - 149 75
<100 23
Total 60 042

Le tableau ci-dessus offre un aperçu du bassin d’Entrée express au 3 janvier 2016, mais il est important de noter que le bassin est dynamique et que des profils sont créés et expirent chaque jour.

Il convient également de mentionner que la répartition du bassin change chaque fois qu’un nouveau candidat entre dans le bassin d’Entrée express ou le quitte. Au 3 janvier 2016, lorsque la répartition ci-dessus a été extraite du bassin, environ 900 candidats avaient une note du SCG supérieure à 460. Il s’agit surtout de candidats qui sont entrés dans le bassin à la suite de la dernière ronde d’invitations de 2015. Les candidats ayant une note du SCG inférieure à 450 n’ont jamais reçu d’invitation à présenter une demande et la majorité d’entre eux font partie du bassin depuis un peu plus de quelques mois.

Tel qu’il est indiqué dans le tableau ci-dessus, plus de la moitié des candidats actifs dans le bassin ont obtenu une note du SCG entre 350 et 449. Pour améliorer leur classement dans le bassin et s’il y a lieu, ces candidats pourraient essayer d’améliorer leur note du SCG en fournissant une évaluation des diplômes d’études pour leur formation acquise à l’étranger, les résultats de l’examen des compétences en langue seconde, ou de l’information sur la scolarité et les compétences linguistiques de leur époux ou conjoint.

Résultats des rondes d’invitations d’Entrée express en vue d’une invitation à présenter une demande de résidence permanente

Les tableaux qui suivent montrent la répartition des personnes invitées à présenter une demande au titre des différents programmes d’immigration économique ainsi que les dix principaux emplois, pays de résidence et pays de citoyenneté des candidats. Au fil du temps, ces données sont appelées à changer à mesure que le nombre de rondes d’invitations augmente.

Presque tous les candidats invités lors des quatre premières rondes avaient une offre d’emploi appuyée par une EIMT. La grande majorité de ces candidats travaillaient au Canada, connaissaient le système d’immigration du Canada et étaient en mesure de présenter rapidement un profil. Grâce aux 600 points accordés pour une offre d’emploi, ils sont devenus les candidats les mieux classés. De juillet à décembre, la note du SCG minimale variait entre 450 et 489 et le nombre d’invitations délivrées s’est maintenu à environ 1 500 par ronde. La part des candidats des provinces dans chaque ronde a augmenté au cours des trois derniers mois de 2015, à mesure que les provinces et les territoires ont intégré leur volet d’Entrée express. Par conséquent, la note du SCG minimale a augmenté.

Les candidats peuvent être admissibles à recevoir une invitation à présenter une demande pour plus d’un programme. Lorsqu’une invitation est envoyée, IRCC invite les candidats à présenter une demande pour un programme spécifique. Ceux qui sont admissibles pour plus d’un programme sont invités selon un ordre établi par IRCC. Avant le 26 juin 2015, cet ordre était le suivant : le Programme des travailleurs de métiers spécialisés, le Programme des travailleurs qualifiés et la catégorie de l’expérience canadienne. Les candidats désignés par une province ou un territoire sont seulement invités en tant que candidats des provinces. Pour le restant de 2015, et à la suite de commentaires formulés par des clients, l’ordre des programmes au titre desquels on invitait les candidats a été modifié ainsi : le Programme des travailleurs qualifiés, la catégorie de l’expérience canadienne et le Programme des travailleurs de métiers spécialisés. Cet ordre n’a pas d’incidence sur qui est invité à présenter une demande, puisqu’il ne change pas la note du Système de classement global. Les mêmes candidats sont invités dans le cadre d’un programme différent.

Invitations envoyées par programme d’immigration économique en 2015
Ronde Date Seuil du Système de classement global Invitations envoyées Plus de 600 points Candidats des provinces Travailleurs qualifiés (fédéral) Travailleurs de métiers spécialisés (fédéral) Catégorie de l’expérience canadienne
1 31 janv. 886 779 100 % 13 432 163 171
2 7 févr. 818 779 100 % 17 167 221 374
3 20 févr. 808 849 100 % 0 0 0 849
4 27 févr. 735 1 187 100 % 24 114 409 640
5 20 mars 481 1 620 75 % 43 500 336 741
6 27 mars 453 1 637 20 % 3 1 187 103 344
7 10 avr. 469 925 70 % 24 329 159 413
8 17 avr. 453 715 41 % 35 389 87 204
9 22 mai 755 1 361 100 % 278 240 253 590
10 12 juin 482 1 501 68 % 150 526 104 721
11 26 juin 469 1 575 40 % 111 925 52 487
12 10 juil. 463 1 516 44 % 96 829 68 523
13 17 juil. 451 1 581 20 % 42 1189 31 319
14 7 août 471 1 402 69 % 223 525 76 578
15 21 août 456 1 523 42 % 164 901 35 423
16 8 sept. 459 1 517 50 % 198 680 50 589
17 18 sept. 450 1 545 35 % 177 900 34 434
18 2 oct. 450 1 530 50 % 265 682 50 533
19 23 oct. 489 1 502 90 % 619 271 70 542
20 13 nov. 484 1 506 86 % 599 305 74 528
21 27 nov. 472 1 559 52 % 319 735 72 433
22 4 déc. 461 1 451 29 % 158 875 24 394
23 18 déc. 460 1 503 65 % 547 513 45 398
Total: 31 063 60 % 4 105 13 214 2 516 11 228
Candidats actifs et invitations envoyées en date du 3 janvier 2016, par note totale du SCG
Note totale du SCG Nombre de candidats actifs Nombre d’invitations envoyées
>1000 236 3 357
950 - 999 219 2 383
900 - 949 191 2 976
850 - 899 65 2 849
800 - 849 66 3 075
750 - 799 40 2 601
700 - 749 22 1 033
650 - 699 11 267
550 - 599 0 12
500 - 549 46 1 259
450 - 499 1 613 11 222
400 - 449 13 537 -
350 - 399 21 851 -
300 - 349 18 433 -
250 - 299 2 832 -
200 - 249 543 -
150 - 199 238 -
100 -149 75 -
<100 23 -
Total 60 042 31 063
Candidats actifs et invitations envoyées en date du 3 janvier 2016, par note du SCG pour les facteurs de base
Note du SCG pour les facteurs de base Nombre de candidats actifs Nombre de candidats invités sans offre d’emploi ni désignation d’une province Nombre de candidats invités avec offre d’emploi ou désignation d’une province
550 - 599 0 12 1
500 - 549 48 1 259 134
450 - 499 1 640 11 222 662
400 - 449 13 744 - 2560
350 - 399 22 070 - 2383
300 - 349 18 624 - 2976
250 - 299 2 897 - 2849
200 - 249 609 - 3075
150 - 199 278 - 2601
100 -149 97 - 1033
<100 35 - 296
Total 60 042 12 493 18 570

Les tableaux ci-dessus montrent la répartition des candidats actifs dans le bassin d’Entrée express et le nombre d’invitations envoyées, ventilée selon la note totale du SCG et la note du SCG pour les facteurs de base. La note du SCG pour les facteurs de base ne comprend pas les 600 points additionnels accordés pour une offre d’emploi ou une désignation par une province. Voici la répartition représentée dans un graphique à barres :

Version texte du graphique candidats actifs et invités ci-dessous

Le graphique à barres ci-dessus montre que les notes du SCG pour les facteurs de base pour les invitations envoyées avec offre d’emploi ou désignation par une province sont, en moyenne, inférieures aux notes des invitations sans offre d’emploi ni désignation par une province.

Il convient toutefois de noter que les candidats avec une offre d’emploi ou une désignation par une province qui ont été invités à présenter une demande au titre de la catégorie de l’expérience canadienne n’ont pas besoin d’une évaluation de leurs diplômes. Comme cette évaluation est nécessaire pour obtenir des points du SCG pour les études postsecondaires faites à l’étranger, il est possible que la note du SCG pour les facteurs de base ne reflète pas le pointage réel du candidat en ce qui concerne le capital humain.

Résultats des rondes d’invitations : participation provinciale et territoriale

Candidats d’Entrée express invités à présenter une demande au titre du Programme des candidats des provinces en 2015, par province et territoire
Province ou territoire des candidats désignés Nombre de candidats
Colombie-Britannique 1 528
Île-du-Prince-Édouard 163
Manitoba 110
Nouveau-Brunswick 127
Nouvelle-Écosse 656
Ontario 871
Saskatchewan 497
Terre-Neuve-et-Labrador 1
Territoires du Nord-Ouest 8
Total 3 960

IRCC a envoyé 4 105 invitations à des candidats au titre du Programme des candidats des provinces. Cependant, certains candidats ont reçu plus d’une invitation. Au total, 3 960 candidats ont reçu une invitation. Seuls les provinces et les territoires qui ont désigné des candidats jusqu’à maintenant ont été inclus dans ce tableau.

Des provinces et des territoires ont lancé leurs volets Entrée express durant l’année 2015 et seulement commencé à nommer des candidats en milieu d’année. Il est aussi important de noter que  le nombre de candidatures allouées varie par province et territoire et est fondé sur un nombre de facteurs, incluant l’information sur le marché du travail et la taille de la population.

Résultats des rondes d’invitations : caractéristiques des candidats invités à présenter une demande

Entrée express a renforcé le rôle des employeurs dans le processus d’immigration. Ces derniers peuvent communiquer avec les candidats d’Entrée express à l’aide du service de jumelage de Guichet-Emplois. Ils peuvent aussi communiquer avec des étrangers ne faisant pas partie du bassin d’Entrée express, mais ces derniers doivent devenir candidats d’Entrée express avant de recevoir une invitation à présenter une demande.

Comme les programmes d’immigration économique sont destinés aux immigrants très qualifiés, toutes les offres d’emploi doivent viser une profession ou un métier spécialisé défini par la Classification nationale des professions, laquelle est gérée par Emploi et Développement social Canada (CNP 0, A et B); de plus, chaque offre doit être appuyée par une étude d’impact sur le marché du travail.

Les candidats ayant une offre d’emploi reçoivent 600 points, de manière à ce que les besoins des employeurs soient comblés. L’éventail des professions des candidats invités à présenter une demande est le résultat de rondes d’invitations à petite échelle et d’un grand nombre de candidats avec une offre d’emploi.

Candidats invités, par profession au 3 janvier 2016
Les 10 professions les plus courantes chez les candidats invités Nombre %
CNP 6311 – Superviseurs/superviseures des services alimentaires 2 356 8 %
CNP 6322 – Cuisiniers/cuisinières 2 295 8 %
CNP 2171 – Analystes et consultants/consultantes en informatique 1 255 4 %
CNP 2173 – Ingénieurs/ingénieures et concepteurs/conceptrices en logiciel 940 3 %
CNP 2174 – Programmeurs/programmeuses et développeurs/développeuses en médias interactifs 935 3 %
CNP 4011 – Professeurs/professeures et chargés/chargées de cours au niveau universitaire 745 3 %
CNP 6211 – Superviseurs/superviseures des ventes – commerce de détail 669 2 %
CNP 5241 – Designers graphiques et illustrateurs/illustratrices 550 2 %
CNP 1111 – Vérificateurs/vérificatrices et comptables 494 2 %
CNP 1112 – Analystes financiers/analystes financières et analystes en placements 446 2 %
10 principales professions 10 685 38 %

Les candidats qui travaillent comme superviseurs des services alimentaires (CNP 6311) ou cuisiniers (CNP 6322) formaient le plus grand groupe de candidats invités à présenter une demande en 2015, suivi par les professionnels des TI (CNP 21), les professionnels en gestion des affaires et en finance (CNP 11) ou les professeurs d’université (CNP 40). Les travailleurs de la CNP 63 sont plus susceptibles d’avoir un capital humain inférieur et une offre d’emploi valable, tandis que les travailleurs des CNP 11, 21 et 40 ont souvent un capital humain élevé sans offre d’emploi valable (leur note de SCG se situe entre 450 et 599).

Pays de résidence et d’origine des candidats invités

Au cours des premiers mois de fonctionnement d’Entrée express le Canada était le principal pays de résidence des candidats invités à présenter une demande en raison du grand nombre de travailleurs étrangers munis d’une offre d’emploi appuyée par une EIMT qui souhaitaient s’établir au Canada de façon permanente. Le pays d’origine fait référence à l’origine des candidats qualifiés dans le bassin. On prévoit que les dix principaux pays continueront de changer au fur et à mesure que davantage de candidats seront invités à présenter une demande.

Pays de résidence des candidats invités au 3 janvier 2016
Pays de résidence numéro # Pourcentage
Canada 22 111 78,1 %
Inde 1 745 6,2 %
États-Unis 622 2,2 %
Chine (République populaire de) 409 1,4 %
Angleterre 294 1,0 %
Philippines 283 1,0 %
Nigéria 248 0,9 %
Émirats arabes unis 213 0,8 %
Pakistan 159 0,6 %
France 135 0,5 %
10 principaux pays 26 219 92,6 %
Pays de citoyenneté des candidats invités, au 3 janvier 2016
Pays de citoyenneté numéro # Pourcentage
Inde 6 348 22,4 %
Philippines 3 574 12,6 %
Chine (République populaire de) 1 678 5,9 %
Royaume-Uni 1 644 5,8 %
Irlande, République d’ 1 210 4,3 %
États-Unis 949 3,4 %
Nigéria 609 2,2 %
Corée du Sud 605 2,1 %
France 566 2,0 %
Australie 540 1,9 %
10 principaux pays 17 723 62,6 %
Pays de citoyenneté Demandes en 2014 (PTQF, CEC, PTMSF)
Inde 33,9 %
République populaire de Chine 9,9 %
Philippines 8,2 %
Pakistan 6,6 %
Nigéria 4,8 %
Bangladesh 3,6 %
Royaume-Uni 3,0 %
Iran 2,7 %
Égypte 2,6 %
États-Unis 1,9 %
10 principaux pays 77,1 %

Bien qu’il soit trop tôt pour expliquer de façon concluante ce changement dans la répartition des pays de citoyenneté, certains des facteurs peuvent comprendre la structure du Système de classement global et l’importance qu’il accorde aux compétences linguistiques et aux diplômes.

Demandes de résidence permanente présentées au titre d’Entrée express

Comme l’indique le tableau ci-dessous, IRCC a reçu 21 562 demandes de résidence permanente de candidats qui ont été invités à présenter une demande dans le cadre des rondes d’invitations, soit au total 37 424 demandeurs et membres de leur famille. La majorité des demandes sont toujours en cours de traitement, mais 14 058 d’entre elles ont été approuvées, ce qui a donné lieu à la délivrance de 13 241 visas à des demandeurs principaux et aux personnes à leur charge, ainsi qu’à 9 739 admissions au Canada.

Données regroupées sur les demandes de résidence permanente présentées au titre d’Entrée express, au 3 janvier 2016 (nombre total de personnes)
Demandes reçues Demandes en cours de traitement Demandes approuvées Visas délivrés Admissions
37 424 15 246 14 058 13 241 9 739
Demandes reçues (en nombre de cas) en 2015 par province de destination
Province de destination  PTQF CEC PTMSF PCP Tous les programmes
Alberta 1 974 4 637 1 385   7 996
Colombie-Britannique 1 672 1 295 199 1 218 4 384
Île-du-Prince-Édouard 7 5 - 122 134
Manitoba 77 48 9 103 237
Nouveau-Brunswick 29 19 2 89 139
Nouvelle-Écosse 103 48 5 497 653
Nunavut 3 5 - - 8
Ontario 4 670 1 833 199 646 7 348
Québec   3 - - 3
Saskatchewan 111 117 30 299 557
Terre-Neuve-et-Labrador 29 17 14 - 60
Territoires du Nord-Ouest 11 15 1 5 32
Yukon 7 4 - - 11
Total général 8 693 3 960 1 844 2 979 21 562

La plupart des candidats d’Entrée express ayant présenté une demande de résidence permanente à IRCC ont choisi comme province de destination l’Alberta, l’Ontario ou la Colombie-Britannique. Ces provinces de destination sont les mêmes que celles choisies avant la venue d’Entrée express. Cette situation s’explique par un ensemble de facteurs : liens communautaires, services, infrastructures et, surtout, emplois.

Délais de traitement d’Entrée express

Le délai de traitement des demandes présentées au titre d’Entrée express est de six mois dans 80 % des cas. Cette période de six mois débute à la réception de la demande de résidence permanente dûment remplie et se termine lorsqu’un agent d’immigration prend une décision définitive. IRCC respecte ses engagements quant aux délais de traitement pour tous les dossiers réglés.

Ces premiers résultats s’appuient pour l’instant sur un faible nombre de demandes. On prévoit un allongement des délais de traitement proportionnel à l’accroissement du nombre de demandes. Les délais de traitement continueront à être surveillés de près et les mesures nécessaires seront prises pour continuer à respecter les normes de service – ajustements apportés au traitement, mesures pour renforcer la qualité et l’exhaustivité des demandes reçues ou pour réduire le nombre d’invitations envoyées.

Délai de traitement pour Entrée express en fonction de la date de décision définitive
Données sur les demandes Travailleurs qualifiés (fédéral) (EE) Catégorie de l’expérience canadienne (EE) Métiers spécialisés (EE) Candidats désignés par les provinces/territoires (EE) Total EE
80 % des demandes réglées en x mois ou moins 4,7 3,5 4,9 3,8 4,4
Demandes réglées 3 223 9 861 2 330 1 077 16 491

Par demandes réglées, on entend les demandes approuvées (14 058) et refusées (2 433) au 3 janvier 2016.

Analyse supplémentaire : groupes particuliers dans Entrée express

Étudiants étrangers

Le Système de classement global utilisé par Entrée express ne fait pas de distinction entre un diplôme délivré au Canada et un diplôme étranger jugé équivalent à un diplôme canadien. En effet, il n’y a pas suffisamment de preuves établissant une corrélation entre le fait de posséder un diplôme canadien par rapport à un diplôme délivré à l’étranger (évalué comme équivalent à un diplôme canadien) et de meilleures retombées économiques pour le Canada.

De manière générale, le système Entrée express favorise les étudiants étrangers et les personnes qui sont au Canada grâce à un permis de travail postdiplôme, car le système de classement accorde beaucoup d’importance à leur niveau de scolarité avancé, à leur expérience de travail au Canada, à leurs excellentes compétences en matière de langues officielles et, dans la majorité des cas, à leur jeunesse.

En fait, la note moyenne du SCG des candidats actifs du bassin d’Entrée express ayant déjà possédé un permis d’études est plus élevée que celle des autres candidats du bassin, respectivement 408 et 360 (au 23 novembre 2015) Note de bas de page 1. Le tableau ci-dessous montre la répartition des personnes faisant partie du bassin qui ont eu un permis d’études canadien. Bon nombre d’entre elles ont une note du SCG comprise entre 376 et 475. À titre de comparaison, les personnes faisant partie du bassin qui n’ont jamais eu de permis d’études canadien ont le plus souvent une note comprise entre 300 et 400.

Nonmbre de candidats du bassin d’Entrée express ayant déjà possédé un permis d’études par note du SCG (au 23 novembre 2015)
Note du SCG Oui # Oui % Non # Non % Total
1-100 0 0 26 100 26
101-200 15 5 312 95 327
201-300 160 5 3 331 95 3 491
301-325 307 5 6 223 95 6 530
326-350 583 5 10 821 95 11 404
351-375 980 8 10 771 92 11 751
376-400 1 290 14 7 650 86 8 940
401-425 1 800 27 4 949 73 6 749
426-450 1 941 33 3 985 67 5 926
451-475 508 31 1 138 69 1 646
476-500 92 23 315 77 407
501-600 8 22 28 78 36
601 or more 99 18 461 82 560
Total 7 783 13 50 010 87 57 793
Note médiane 408  - 360  - 365

Les chiffres indiqués dans le tableau ci-dessus ont été obtenus en couplant les données de deux ensembles de données ou plus. Les différences dans l’orthographe de certains éléments utilisés pour établir ces liens peuvent entraîner une légère sous-estimation. Les données doivent donc être considérées comme des approximations.

De plus, en 2015, le nombre de candidats d’Entrée express invités à présenter une demande de résidence permanente (22 %) et qui avaient fait des études au Canada était proportionnellement plus élevé que celui des candidats faisant partie du bassin (13 %).

Nombre de candidats du bassin d’Entrée express invités à présenter une demande ayant déjà possédé un permis d’études, par catégorie d’invitation (au 23 novembre 2015)
Statut Entrée express Oui # Oui % Non # Non % Total
PNP 1 151 39 1 827 61 2 978
FSW 2 947 29 7 355 71 10 302
CEC 1 243 13 7 996 87 9 239
FST 70 3 2 161 97 2 231
Total 5 301 22 18 908 78 24 209

Les chiffres indiqués dans le tableau ci-dessus ont été obtenus en couplant les données de deux ensembles de données ou plus. Les différences dans l’orthographe de certains éléments utilisés pour établir ces liens peuvent entraîner une légère sous-estimation. Les données doivent donc être considérées comme des approximations.

La majorité des étudiants étrangers inscrits à temps plein qui décrochent un diplôme d’études au Canada peuvent obtenir un permis de travail ouvert par l’entremise du Programme de permis de travail postdiplôme. Ils peuvent ainsi acquérir de l’expérience sur le marché du travail canadien et accumuler des points dans le cadre du Système de classement global d’Entrée express; cette expérience peut les aider à faire la transition vers la résidence permanente.

Francophones

Bien que le nombre de candidats francophones du bassin d’Entrée express soit encore très faible, Entrée express pourrait stimuler et favoriser le développement des communautés francophones en situation minoritaire (CFSM) du Canada. De plus, les candidats parlant le français et l’anglais peuvent obtenir des points supplémentaires pour leur bilinguisme, ce qui leur permet d’améliorer leur classement dans le bassin.

Les candidats actifs du bassin d’Entrée express qui ont présenté leurs résultats au Test d’évaluation du français (TEF) pour leur première langue officielle ont une note moyenne du SCG plus élevée que celle des autres candidats du bassin, respectivement 384 et 374 (au 3 janvier 2016).

En 2015, 2 % des candidats invités à présenter une demande étaient francophones, même s’ils ne représentaient que 1 % des candidats du bassin d’Entrée express. Ces pourcentages peuvent sembler faibles, et c’est pourquoi le Ministère étudie actuellement des moyens d’accroître le nombre de candidats francophones souhaitant venir au Canada au moyen d’Entrée express.

Conclusion

Ce rapport démontre qu’Entrée express a accueilli un large éventail de candidates hautement spécialisés en 2015. Les provinces, les territoires et les employeurs ont utilisé avec succès Entrée express pour répondre aux besoins du marché régional et du marché du travail.

L’engagement quant au temps de traitement des demandes a été respecté et le Ministère continue de surveiller les résultats, d’améliorer et d’innover en matière de processus et de politiques.

En 2016, nous espérons que ces accomplissements se poursuivront au fur et à mesure qu’Entrée express se stabilise et que les demandes pré-Entrée express soient traitées en entier.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :