Les immigrants récents des régions métropolitaines : Regina —un profil comparatif d’après le rencensement de 2001

Partie A : Immigrants et immigrants récents

14 000 immigrants dans la région métropolitaine de recensement de Regina

Selon le recensement démographique de 2001, 14 000 immigrants vivaient en 2001 dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Regina (c’est-à-dire la région métropolitaine de Regina ou, en abrégé, Regina). Au cours des 15 années ayant précédé 2001, soit de 1986 à 2001, la population d’immigrants de Regina a diminué de 20 % (3 500 personnes) alors que la population native du Canada augmentait de 5 % (8 100 personnes).

Tableau A-1 : Immigrants, personnes nées au Canada et population totale – région métropolitaine de recensement de Regina, Saskatchewan, et Canada, 1986, 1996 et 2001
  Recensement de la population
  1986 1996 2001
Regina
   Immigrants 17 510 15 230 14 020
   Nés au Canada 167 010 175 470 175 140
Population 184 520 191 490 190 020
Saskatchewan
   Immigrants 71 990 52 300 47 830
   Nés au Canada 924 710 921 690 912 220
Population 996 700 976 620 963 150
Canada
   Immigrants 3 908 150 4 971 060 5 448 490
   Nés au Canada 21 113 860 23 390 330 23 991 910
Population 25 022 010 28 528 130 29 639 040
  Changement
  1986-1996 1996-2001 1986-2001
Regina
   Immigrants -2 280 -13 % -1 210 -8 % -3 490 -20 %
   Nés au Canada 8 460 5 % -330 0 % 8 130 5 %
Population 6 970 4 % -1 470 -1 % 5 500 3 %
Saskatchewan
   Immigrants -19 690 -27 % -4 470 -9 % -24 160 -34 %
   Nés au Canada -3 020 0 % -9 470 -1 % -12 490 -1 %
Population -20 080 -2 % -13 470 -1 % -33 550 -3 %
Canada
   Immigrants 1 062 910 27 % 477 430 10 % 1 540 340 39 %
   Nés au Canada 2 276 470 11 % 601 580 3 % 2 878 050 14 %
Population 3 506 120 14 % 1 110 910 4 % 4 617 030 18 %

Remarque : Dans le tableau A-1, les totaux pour les populations en 1996 et en 2001 comprennent les résidents non permanents, les immigrants et les personnes nées au Canada. Les résidents non permanents ne sont pas inclus pour l’année 1986 dans le tableau A-1 non plus que dans les chiffres sur la population qui sont présentés ailleurs dans le rapport.

La population d’immigrants de Regina a diminué à peu près au même rythme que la population d’immigrants de la Saskatchewan. Du recensement de 1996 à celui de 2001, le nombre d’immigrants de la RMR de Regina a accusé une baisse de 8 % (1 200 personnes) après avoir connu un recul de 13 % (2 300 personnes) entre les recensements de 1986 et de 1996. Pour les fins de la comparaison, précisons que le nombre total d’immigrants vivant en Saskatchewan a chuté de 4 500 (9 %) entre les deux derniers recensements (1996 et 2001), après une baisse de près de 20 000 (27 %) au cours des dix années précédentes. De 1996 à 2001, la population d’immigrants du Canada s’est accrue de 477 400 personnes (10 %); elle avait augmenté de plus d’un million de personnes dans les dix années antérieures.

En 2001, Regina abritait 0,3 % des cinq millions d’immigrants du Canada (pourcentage qui était de 0,5 % en 1986), 0,7 % de l’ensemble des personnes nées au Canada (pourcentage qui se situait à 0,8 % en 1986) et 0,6 % de la population du Canada (pourcentage qui était de 0,7 % en 1986); 29 % des immigrants de la province résidaient à Regina (comparativement à 24 % en 1986), tout comme 19 % des natifs du Canada vivant en Saskatchewan (contre 18 % en 1986) et 20 % de l’ensemble de la population provinciale (pourcentage qui était de 18 % en 1986).

Une proportion de la population à la baisse

Le pourcentage d’immigrants au sein de la population de Regina a chuté entre 1986 et 2001 : de 9 % en 1986, à 8 % en 1996 et à 7 % en 2001. Les immigrants forment 5 % de la population de la province depuis 1996, une diminution par rapport à 1986, où cette proportion se situait à 7 %. Les immigrants forment une proportion beaucoup moins importante de la population de Regina et de la Saskatchewan que de celle du Canada – au cours de cette période, la proportion d’immigrants au sein de la population du Canada est passée de 16 % à 18 %.

Figure A-1 : Nombre d’immigrants exprimé en pourcentage de la population – région métropolitaine de recensement de Regina, Saskatchewan, et Canada, 1986, 1996 et 2001

Figure A-1

À peine plus du tiers des immigrants admis après 1985

Un peu plus du tiers des immigrants de Regina – 4 950 personnes – sont arrivés au Canada dans les 15 années ayant précédé le recensement de 2001 (comparativement à 32 % des immigrants de la Saskatchewan et à 46 % des immigrants du Canada) et 13 % ont été admis de 1996 à 2001 (comparativement à 14 % des immigrants de la Saskatchewan et de 18 % des immigrants du Canada).

Tableau A-2 : Immigrants selon la période d’immigration – région métropolitaine de recensement de Regina, Saskatchewan et Canada, 2001
Période d’immigration Regina Saskatchewan Canada
Avant 1961 3 690 26 % 14 330 30 % 894 470 16 %
 1961-1970 1 990 14 % 6 730 14 % 745 570 14 %
 1971-1980 2 460 18 % 7 840 16 % 936 280 17 %
 1981-1985 940 7 % 3 590 7 % 380 330 7 %
Immigrants antérieurs 9 070 65 % 32 480 68 % 2 956 630 54 %
 1986-1990 1 690 12 % 3 990 8 % 661 180 12 %
 1991-1995 1 480 11 % 4 750 10 % 867 360 16 %
 1996-2001 1 790 13 % 6 620 14 % 963 320 18 %
Immigrants récents 4 950 35 % 15 350 32 % 2 491 850 46 %
Total 14 020 100 % 47 830 100 % 5 448 490 100 %

Proportion stable de la population d’immigrants de la Saskatchewan

En 2001, 0,3 % des 5,4 millions d’immigrants du Canada vivaient à Regina. Cette proportion demeure la même, quelle que soit la période d’immigration : les personnes ayant immigré très récemment étaient aussi susceptibles de vivre à Regina que les immigrants antérieurs.

Figure A-2 : Immigrants selon la période d’immigration – pourcentage des immigrants du Canada et de la Saskatchewan résidant dans la région métropolitaine de recensement de Regina, 2001

Figure A-2

En 2001, près de 30 % des immigrants de la Saskatchewan vivaient à Regina, proportion qui demeure passablement stable d’une période d’immigration à l’autre, si l’on fait exception de la fin des années 1980. Ainsi, 42 % des immigrants de la Saskatchewan qui ont obtenu le droit d’établissement entre 1986 et 1990 vivaient à Regina en 2001, proportion qui oscillait entre 26 % et 31 % pour les immigrants admis au cours de toutes les autres périodes d’immigration.

4 950 immigrants récents - un faible pourcentage de la population

En 2001, 4 950 immigrants récents (c’est-à-dire les immigrants arrivés au Canada après 1985) vivaient à Regina, ce qui représente 3 % de la population totale de la ville. La part que prennent les immigrants récents au regard de la population de Regina est à peu près la même que celle qu’ils représentent par rapport à la population de la province (2 %) mais elle est inférieure à celle qu’ils constituent par rapport à la population du pays (8 %).

Tableau A-3 : Immigrants selon la période d’immigration, pourcentage habitant la région métropolitaine de recensement de Regina, la Saskatchewan et le Canada, 2001
Période d’immigration Regina Saskatchewan Canada
 1986-1990 1 690 0,9 % 3 990 0,4 % 661 180 2,2 %
 1991-1995 1 480 0,8 % 4 750 0,5 % 867 360 2,9 %
 1996-2001 1 790 0,9 % 6 620 0,7 % 963 320 3,3 %
Admis 1986-2001 4 950 2,6 % 15 350 1,6 % 2 491 850 8,5 %
Admit avant 1986 9 070 4,8 % 32 480 3,4 % 2 956 640 10,0 %
Tous les immigrants 14 020 7,4 % 47 830 5,0 % 5 448 490 18,5 %

En 2001, on dénombrait 1 800 immigrants très récents – c’est-à-dire ceux qui sont arrivés au Canada entre 1996 et 2001 – à Regina, soit 1 % de la population de la RMR; dans l’ensemble du Canada, on en comptait près de un million, soit 3 % de la population.

Quatre immigrants récents sur cinq ont acquis la Citoyenneté canadienne

En 2001, la grande majorité des immigrants de Regina arrivés au Canada de 1986 à 1995 –82 % – avaient acquis la citoyenneté canadienne. Les immigrants admis au cours de cette période et originaires de la plupart des pays d’émigration acquièrent la citoyenneté canadienne dans des proportions élevées, soit de 70 % à près de 100 %. Plus de 90 % des immigrants de Regina admis pendant cette période en provenance de la Pologne et du Viet Nam étaient devenus citoyens canadiens en 2001; entre 70 % et 90 % des immigrants originaires des Philippines, de la Chine, du Salvador, du Royaume-Uni, du Pakistan et de Hong Kong avaient fait de même. (Le tableau B-1 fait état des dix principaux pays de naissance.).

Tableau A-4 : Acquisition de la citoyenneté canadienne selon le pays de naissance, région métropolitaine de recensement de Regina, 2001
Plus de 90 pour 100 des immigrants de Regina qui sont natifs des pays suivants, et qui sont arrivés pendant les années 1986 à 1995, ont acquis la citoyenneté canadienne : Moins de 70 pour 100 des immigants de Regina qui sont natifs des pays suivants, et qui sont arrivés pendant les années 1986 à 1995, ont acquis la citoyenneté canadienne : Plus d’un quart des immigrants de Regina qui sont natifs des pays suivants, et qui sont arrivés pendant les années 1986 à 1995, possèdent une double citoyenneté :

Pologne
Viet Nam

Inde
États-Unis

Pologne
États-Unis
El Salvador
Pourcentage des immigrants ayant acquis la citoyenneté canadienne (y compris ceux possédant une double citoyenneté) Pourcentage des immigrants possédant une double citoyenneté
Admis avant 1986 89 % Admis avant 1986 8 %
Admis 1986-1995 82 % Admis 1986-1995 12 %

Remarque : Les pays de naissance sont classés par ordre décroissant du taux d’acquisition de la citoyenneté canadienne dans la colonne 1. Ils sont classés par ordre croissant du taux d’acquisition de la citoyenneté dans la colonne 2, et par ordre décroissant du taux de double citoyenneté dans la colonne 3. Par citoyenneté, on entend le statut juridique déclaré dans le recensement de 2001. Pour acquérir la citoyenneté canadienne, il faut au préalable avoir résidé trois ans au pays. Aussi, nombre d’immigrants arrivés au Canada entre 1996 et 2001 n’étaient pas encore admissibles à la citoyenneté canadienne au moment du recensement de 2001. On ne s’attarde donc pas à ce groupe ici, mais on examine plutôt le cas des personnes ayant immigré entre 1986 et 1995.

Une part importante des immigrants de l’Inde et des États-Unis reportent leur demande de citoyenneté à plus tard ou renoncent à acquérir celle-ci. Les personnes ayant immigré de ces pays entre 1986 et 1995 affichaient un taux d’acquisition de la citoyenneté inférieur à 70 %, le niveau le plus bas à cet égard se situant à 52 % (Inde).

Il se peut que les immigrants venant de ces pays veuillent conserver la possibilité de retourner dans leur pays de naissance ou, s’ils sont Européens, le droit de s’établir et de travailler dans n’importe quel État membre de l’Union européenne. Suivant les politiques appliquées dans ces pays, les personnes qui en sont originaires peuvent s’exposer à perdre leur nationalité d’origine si elles acquièrent la citoyenneté canadienne. De même, les enfants nés au Canada de parents immigrants ayant toujours la citoyenneté de leur pays de naissance peuvent être citoyens de ce pays, privilège qu’ils perdent si leurs parents ont obtenu la citoyenneté canadienne.

De façon générale, la grande majorité des immigrants continuent manifestement à opter pour la citoyenneté canadienne : 82 % des immigrants de Regina admis dans les six à quinze ans qui ont précédé le recensement, en mai 2001, l’avaient déjà acquise à ce moment-là – ce pourcentage était de 83 % pour la cohorte d’immigrants comparable au moment du recensement de 1996, cinq ans plus tôt.

Douze pour cent des immigrants arrivés entre 1986 et 1995 avaient acquis la citoyenneté canadienne tout en conservant celle d’un autre pays. La double citoyenneté était plus répandue chez les immigrants récents que chez les immigrants antérieurs. Huit pour cent des immigrants de Regina arrivés au Canada avant 1986 ont déclaré une double citoyenneté en 2001. L’incidence de la double citoyenneté chez les immigrants admis dans les six à 15 années précédant le recensement était en 2001 inférieure à ce qu’elle était en 1996 (14 %).

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :