CACN - Notes d’allocution du Ministre - 16 nov, 2020

Au Comité spécial sur les relations sino-canadiennes (CACN)
Le 16 novembre 2020
980 mots (8–9 minutes)
Apparition après l’annonce

Introduction

Monsieur le président, membres du Comité, je vous remercie de m’avoir invité parmi vous aujourd’hui. Je suis bien heureux d’être ici.

Je suis accompagné par le Dr Nicole Giles, sous-ministre adjointe associée, Secteur des opérations, et de Natasha Kim, sous-ministre adjointe associée, Secteur des politiques stratégiques et de programmes.

Le Canada demeure très préoccupé par l’imposition de la nouvelle loi sur la sécurité nationale à Hong Kong, y compris par les récents développements au sein du conseil législatif. Notre pays partage de nombreux liens étroits avec Hong Kong et nous continuons d’être solidaires avec sa population.

Par conséquent, à titre de ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, je poursuis mon travail avec mes collègues du cabinet, en particulier le ministre Champagne, afin de faire face à cette situation et de coordonner les réponses à apporter.

Niveaux

Nous avons récemment annoncé notre nouveau plan de niveaux pour les trois prochaines années, qui continuera d’attirer les meilleures personnes et les plus brillantes du monde entier pour aider à déclencher notre reprise et à faire progresser l’économie canadienne.

Au cours de l’histoire du Canada, l’immigration nous a non seulement aidés à croître, mais aussi à créer des emplois — une entreprise sur trois avec des employés au Canada appartient à un immigrant.

Et alors que nous avons livré bataille à la pandémie, les Canadiens ont été reconnaissants du service et des sacrifices consentis par les nouveaux arrivants qui ont joué un rôle démesuré dans notre réponse : un tiers des professionnels de la santé occupant des rôles clés — comme les médecins de famille et les pharmaciens — viennent de l'étranger.

Alors que nous nous tournons vers la reprise et le renforcement de la main-d'œuvre dont le Canada a besoin pour un avenir prospère, nous continuerons de rechercher des personnes hautement qualifiées de partout dans le monde.

Mesures

Dans ce contexte, j’ai récemment annoncé un certain nombre de mesures à l’intention des étudiants et des jeunes de Hong Kong, ainsi que des améliorations aux programmes d’immigration actuels du Canada, qui demeurent accessibles aux personnes vivant à Hong Kong et qui peuvent fournir des voies d’établissement au Canada.

Ces mesures servent les objectifs de notre nouveau plan des niveaux d’immigration, car nous cherchons à attirer les gens les plus brillants et les plus talentueux.

Afin d’attirer des Hongkongais de l’étranger, nous allons accélérer l’obtention de permis de travail pour les diplômés récents qui souhaitent venir travailler ou poursuivre leurs études au Canada.

Ainsi, les nouveaux diplômés de Hong Kong pourront présenter une demande urgente de permis de travail ouvert valide pour une période maximale de trois ans. Les demandeurs admissibles doivent avoir obtenu leur diplôme d’un établissement d’enseignement postsecondaire canadien ou étranger reconnu au cours des cinq dernières années.

Si la demande est approuvée, leur conjoint ou partenaire, ainsi que leurs enfants, pourront également demander un permis d’études ou de travail.

Évidemment, nous ne voulons pas qu’ils travaillent ou étudient au Canada pour une période temporaire seulement. Nous voulons qu’ils envisagent de rester, et c’est pourquoi nous créerons deux nouvelles voies d’accès à la résidence permanente dans le cadre de cette initiative.

Une fois admissibles aux termes du permis de travail ouvert de trois ans, les Hongkongais peuvent alors être admissibles au volet un ou deux, ou aux programmes de résidence permanente existants.

Ces mesures représentent une excellente occasion d’accueillir des Hongkongais qui contribueront à l’édification de notre pays. Nous prévoyons accueillir les premiers nouveaux diplômés dans le cadre de ce programme au début de 2021.

ERAR/Droit d’Asile

Les ressortissants étrangers, y compris les résidents de Hong Kong au Canada, continuent d’avoir accès au système d’octroi de l’asile.

Tous les demandeurs d’asile admissibles bénéficient de l’application régulière de la loi et de la possibilité de justifier les raisons pour lesquelles ils ont besoin de la protection du Canada.

De plus, en raison de l’évolution des conditions à Hong Kong qui pourraient mettre certaines personnes en danger, nous avons mis en place une exemption à l’interdiction de 12 mois concernant l’examen des risques avant renvoi (ERAR) pour les ressortissants de Hong Kong.

Dans des circonstances normales, les personnes qui ont reçu une décision défavorable relativement à leur demande d’asile ou à une demande d’ERAR antérieure ne seraient pas admissibles à une ERAR pendant au moins 12 mois.

Les résidents de Hong Kong qui risquent d’être persécutés et qui ont fui vers un autre pays peuvent également être admissibles aux programmes de réinstallation existants du Canada, y compris le Programme de parrainage privé de réfugiés et le Programme des réfugiés pris en charge par le gouvernement.

Admissibilité

Le Canada reconnaît le droit aux manifestations pacifiques, à la liberté d’expression et à la liberté de réunion. La participation à des manifestations pacifiques n’est pas considérée comme une infraction au Canada.

Par conséquent, les arrestations ou les condamnations à l’étranger pour avoir participé à des manifestations pacifiques ne sont pas des motifs d’interdiction de territoire au Canada.

Il ne sera interdit à personne de présenter une demande d’asile légitime au Canada en raison d’une accusation en vertu de la nouvelle loi sur la sécurité nationale. Une telle accusation n’empêchera non plus personne de se prévaloir de toute autre voie d’accès à l’immigration.

Conclusion

Comme vous le savez, le premier ministre s’est engagé à donner une réponse pangouvernementale à la loi chinoise sur la sécurité nationale à Hong Kong. Les mesures que j’ai récemment annoncées complètent celles que le gouvernement a déjà communiquées.

En instaurant de nouvelles mesures d’immigration qui complètent également celles de nos partenaires internationaux et en misant sur nos voies d’accès et nos programmes existants, nous offrons des options et des possibilités aux résidents de Hong Kong qui soutiennent la croissance économique du Canada.

Nous continuerons d’entretenir les nombreux liens qui unissent le Canada et Hong Kong, tout en prenant la défense de ses citoyens.

Je vous remercie de m’avoir demandé de me joindre à vous aujourd’hui. Nous serons heureux de répondre à vos questions.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :