Mot d’ouverture pour l’honorable Marco E. L. Mendicino, C. P., député, ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté devant le Comité permanent de la citoyenneté et de l’immigration de la Chambre des communes - 8 mar, 2021

Budget principal des dépenses et budget supplémentaire des dépenses (C)

8 mars 2021

Madame la Présidente, Membres du Comité, merci.

J’aimerais souligner que je me joins à vous depuis le territoire traditionnel non cédé de la Première nation des Mississaugas de Credit et des Haudenosaunee (Toronto)/nation algonquine (Ottawa).

Je suis accompagné aujourd’hui de XXXXXXX et de XXXXXXX.

Nous sommes heureux de comparaître devant le Comité aujourd’hui pour discuter du Budget principal des dépenses et du Budget supplémentaire des dépenses (C) d’IRCC.

Pour 2021-2022, le Budget principal des dépenses représente une demande de financement totale de 3,25 milliards de dollars pour l’ensemble des crédits.

Cette somme correspond à une augmentation nette de plus de 412 millions de dollars en ressources financières pour IRCC par rapport au Budget principal des dépenses de 2020-2021.

L’augmentation appuie bon nombre des mesures stratégiques déjà précisées dans la mise à jour économique et financière du gouvernement, déposée en juillet dernier.

La mise à jour comprend le Programme fédéral de santé intérimaire pour les réfugiés et les demandeurs d’asile, le Plan des niveaux d’immigration 2020-2022 et les efforts visant à améliorer le système d’octroi de l’asile du Canada. Le financement viendra également appuyer les travaux visant à stabiliser le Système mondial de gestion des cas en vue d’une transformation future.

Enfin, nous demandons des fonds pour nous prémunir contre l’immigration frauduleuse en améliorant la surveillance, l’application de la loi et la sensibilisation du public à l’égard du recours à des consultants en immigration et en citoyenneté.

Cela coïncide avec l’ouverture prévue d’un nouveau Collège des consultants en immigration et en citoyenneté, qui sera entièrement financé par les droits des titulaires de permis.

De plus, Madame la Présidente, j’aimerais souligner les éléments qui seront inclus dans le Budget supplémentaire des dépenses (C) de 2020-2021 d’IRCC, que le président du Conseil du Trésor déposera au Parlement.

Dans le cadre de ce Budget supplémentaire des dépenses, le Ministère sollicite un financement total de 68,3 millions de dollars, principalement pour l’Accord Canada-Québec sur l’immigration et pour stabiliser son Système mondial de gestion des cas.

Madame la Présidente, avant de répondre aux questions, j’aimerais souligner de quelle façon, même si cette période extraordinaire a profondément perturbé le fonctionnement du Ministère, IRCC continue de s’adapter au changement afin que l’immigration puisse continuer d’être un moteur clé de la reprise et de la croissance économiques du Canada.

Dans notre monde de demandes et de dossiers sur papier, la pandémie a fait ressortir à quel point il est nécessaire de disposer d’un système d’immigration modernisé, d’outils numériques et d’un processus qui répond mieux aux besoins des demandeurs d’immigration.

Notre système d’immigration doit être mieux équipé, pour tirer parti de notre avantage concurrentiel en vue d’attirer les meilleurs talents, et il doit être plus souple, pour faire face aux changements mondiaux qui peuvent avoir une incidence sur la migration.

Les fonds que nous demandons complètent ma vision d’un système d’immigration qui, un jour, pourrait être entièrement numérique.

Les innovations que nous avons récemment instaurées en réponse à la pandémie ne sont que le début du processus. Elles nous ont aidés à mieux servir les clients qui doivent venir au Canada, ainsi que ceux qui deviennent des résidents permanents ou qui sont prêts à obtenir la citoyenneté.

Nous continuerons de nous adapter en adoptant des solutions novatrices alors que nous nous efforçons de respecter notre Plan des niveaux d’immigration.

Pour soutenir les admissions cette année, nous envisageons des solutions dans toutes les catégories du plan des niveaux – catégorie économique, regroupement familial et personnes protégées – afin d’explorer des mesures exceptionnelles et limitées dans le temps pour les demandeurs qui travaillent déjà fort au Canada, pour y rester en permanence.

De plus, le Ministère a mis en œuvre différentes initiatives pour permettre de traiter virtuellement certaines catégories de demandes et, par conséquent, au cours des deux derniers mois, il a pu rattraper les taux de traitement dans certaines catégories.

Nous nous sommes également réorientés afin de fournir de nombreux services à distance, y compris les demandes d’asile, ainsi que les examens pour la citoyenneté et les cérémonies de citoyenneté.

Nous avons en outre aidé les fournisseurs de services à se réorganiser et à répondre aux besoins en établissement des nouveaux arrivants.

Madame la Présidente, les fonds que nous sollicitons répondront à la fois aux priorités d’IRCC et à plusieurs des engagements du mandat que m’a confié le premier ministre. Ils nous permettront de stimuler notre reprise et notre économie grâce à l’immigration, de moderniser nos activités et de continuer d’appuyer une gestion frontalière sécuritaire, responsable et empathique.

Je suis convaincu qu’à mesure que nous sortons de la pandémie, la transformation qu’IRCC est en train de réaliser permettra de mettre en place un système d’immigration robuste qui favorisera la reprise à court terme du Canada et propulsera notre croissance à long terme.

La pandémie mondiale a mis en évidence à quel point le système d’immigration du Canada devait continuer de s’adapter, d’innover et de changer. J’espère que le Comité appuiera cet élan.

Merci, Madame la Présidente. C’est avec plaisir que je répondrai maintenant à vos questions.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :