Séminaire d'Aéro Montréal sur la défense et les programmes de l'Aviation royale canadienne

Discours

Notes d'allocution

L'honorable Navdeep Bains, C.P., député
Ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique

Montréal (Québec)

Le 3 avril 2017

La version prononcée fait foi

Bonjour. Merci, Hélène [Hélène V. Gagnon, vice-présidente, Affaires publiques et communications mondiales, CAE, et présidente du conseil d'administration d'Aéro Montréal], de cet accueil chaleureux.

C'est toujours avec plaisir que je viens au cœur même du secteur dynamique de l'aérospatiale du Canada.

Votre industrie est primordiale pour l'économie du pays, car elle génère 28 milliards de dollars en activité économique chaque année.

Vos entreprises représentent des milliers d'emplois spécialisés et bien rémunérés.

Les secteurs de l'aérospatiale et de la défense emploient plus de 240 000 personnes au pays.

Et ce sont vos entreprises qui effectuent les dépenses les plus importantes en recherche-développement dans le secteur de la fabrication.

Innover, c'est toujours améliorer les choses. Innover, c'est garantir notre compétitivité et notre efficacité.

C'est pourquoi, dans le budget de 2017, nous avons annoncé un investissement de 1,26 milliard de dollars afin de lancer le Fonds stratégique pour l'innovation.

Ce fonds sera à la disposition des entreprises de l'aérospatiale et de l'automobile.

Et sa portée sera élargie pour que des entreprises d'autres secteurs à forte croissance puissent également obtenir un soutien financier.

Concrètement, nous ouvrons ce fonds à tous les secteurs dans le but de mieux refléter la diversité de l'économie de l'innovation au Canada.

En créant ce fonds, le gouvernement veut :

  • renforcer les secteurs à forte croissance où le Canada possède une expertise de classe mondiale;
  • assurer une plus grande présence des entreprises canadiennes dans les chaînes d'approvisionnement régionales et mondiales;
  • attirer de nouveaux investissements pour créer des emplois bien rémunérés.

Les secteurs de l'aérospatiale et de la défense sont bien placés pour profiter de ce fonds.

C'est une bonne nouvelle pour l'industrie de l'aérospatiale du Québec.

Ce fonds permettra à des entreprises québécoises de continuer à collaborer avec des entreprises phares comme Bombardier, CAE et Héroux-Devtek.

Ces entreprises sont des chefs de file dans la mise au point de produits plus légers, plus éconergétiques et plus performants.

Leurs progrès façonnent l'avenir de l'industrie.

Voilà la raison pour laquelle le gouvernement a présenté le Plan pour l'innovation et les compétences.

Ce plan aidera les Canadiens à acquérir les compétences et la formation dont ils ont besoin pour occuper les emplois d'aujourd'hui et ceux de demain.

Il permettra à nos concitoyens de réussir à toutes les étapes de leur carrière, qu'ils aient récemment obtenu leur diplôme ou qu'ils en soient à la mi-chemin de leur parcours professionnel.

Notre gouvernement veut faire en sorte que pour les Canadiens, le prochain emploi soit toujours un meilleur emploi.

Dans les secteurs de l'aérospatiale et de la défense, le gouvernement s'est doté d'outils supplémentaires pour favoriser l'innovation et le perfectionnement des compétences.

Vous connaissez sans doute la Politique des retombées industrielles et technologiques, ou Politique des RIT.

Dans le cadre de cette politique, les entreprises qui obtiennent d'importants marchés de la défense doivent investir en retour dans notre économie un montant égal à la valeur du contrat.

Voilà comment le gouvernement peut utiliser son énorme pouvoir d'achat de manière efficace pour soutenir l'innovation ainsi que le démarrage et la croissance des entreprises.

Les investissements effectués aux termes de cette politique entraînent la naissance d'entreprises qui emploient des Canadiens hautement qualifiés et bien rémunérés.

Ces investissements favorisent la recherche-développement entourant de nouvelles technologies.

Et ils offrent aux entreprises des occasions de participer aux chaînes d'approvisionnement mondiales des secteurs de l'aérospatiale et de la défense.

C'est ainsi que les approvisionnements de la défense propulsent l'innovation.

Et c'est ainsi que l'innovation donne lieu à de meilleurs emplois et à de plus grandes possibilités pour les Canadiens.

Mesdames et Messieurs, j'ai une formation de comptable, et j'aime m'attarder aux chiffres.

Je vais donc vous parler de développement économique en présentant des chiffres à l'appui.

Aujourd'hui, la valeur totale des obligations d'entreprises en matière de RIT s'établit à plus de 41 milliards de dollars.

Je suis très heureux de souligner que toutes les entreprises participantes respectent leurs engagements.

À ce jour, plus de 90 % des obligations ont été soit satisfaites ou sont en voie de l'être.

Mais ce n'est qu'une partie du portrait d'ensemble.

Au cours des 30 dernières années, la Politique des RIT a donné lieu à une activité économique de près de 40 milliards de dollars au pays.

De 2011 à 2015, près de 40 000 emplois ont été créés ou maintenus annuellement grâce à cette politique.

Au cours de cette période, les entrepreneurs ont été nombreux à conclure des partenariats avec un bassin de centaines de petites et moyennes entreprises.

Ces partenariats se sont traduits par des mandats d'une valeur de 1,75 milliard de dollars au sein de l'économie canadienne.

D'autres entrepreneurs ont investi 82 millions de dollars dans les universités, les collèges et les laboratoires publics de recherche.

Bon nombre de ces établissements se trouvent ici même au Québec.

Je vous en donne un exemple. Vous connaissez sans doute Raytheon, une multinationale du domaine de l'aérospatiale et de la défense.

Dans le cadre de ses obligations en matière de RIT, Raytheon a effectué des investissements majeurs pour appuyer des projets menés par des chercheurs de l'Université de Sherbrooke ainsi qu'une entreprise en démarrage de Toronto.

Les projets permettent d'approfondir l'expertise en recherche-développement dans le domaine des systèmes de distribution quantique de clés.

Je dois reconnaître que je n'ai rien d'un spécialiste en mécanique quantique.

Je crois comprendre qu'il s'agit des phénomènes physiques qui touchent la matière et la lumière à l'échelle atomique et subatomique.

J'espère que c'est bien cela.

Cette sphère de la recherche pourrait révolutionner le monde de l'informatique tel que nous le connaissons.

Je n'irai pas plus loin dans mes explications scientifiques.

Mesdames et Messieurs, le gouvernement a transformé la manière dont les entreprises canadiennes profitent des projets d'approvisionnement de la défense.

La proposition de valeur est un élément clé de cette approche.

La proposition de valeur est l'engagement économique que prennent les soumissionnaires dans leurs propositions visant à obtenir des marchés.

Ces facteurs ont désormais un poids important à l'étape de l'évaluation des soumissions et du choix de la proposition gagnante.

Les exigences en matière de proposition de valeur varient d'un projet à l'autre. C'est ainsi que nous pouvons optimiser les retombées économiques de chaque projet d'approvisionnement.

La proposition de valeur est un principe nouveau. Toutefois, si l'on se fie aux contrats octroyés au cours de la dernière année, les résultats préliminaires sont extrêmement positifs.

Plus de la moitié des nouveaux investissements visés par la Politique des RIT appuient directement des projets militaires.

Et cette proportion est en hausse.

Cela signifie que le Canada obtient des engagements de plus grande envergure dès le départ lorsqu'il s'agit de recherche-développement.

Des entreprises canadiennes obtiennent de meilleures possibilités d'exportation et jouent un rôle plus grand au sein des chaînes de valeur mondiales.

En un mot, le principe de proposition de valeur a entraîné une transformation fondamentale des comportements.

Ce sont d'excellentes nouvelles non seulement pour les Canadiens qui travaillent dans ce secteur, mais aussi pour l'économie canadienne.

Je vous en donne un exemple.

En décembre, le contrat pour l'acquisition d'aéronefs de recherche et de sauvetage à voilure fixe a été octroyé à Airbus Defence and Space.

Dans le cadre de ce projet, la proposition de valeur a été structurée de manière à mettre à profit les forces technologiques du Canada en aérospatiale, à la fois sous le volet commercial et sous le volet de la défense.

Par ailleurs, la proposition faisait en sorte que ces appareils devaient être entretenus au Canada, par des Canadiens.

Airbus a remporté ce mandat parce que sa proposition de valeur comprenait des partenariats solides avec des membres de l'industrie canadienne.

Et Airbus s'est engagé à mener des activités commerciales qui se traduiront par des emplois bien rémunérés pour des Canadiens de la classe moyenne.

Plusieurs des grandes entreprises canadiennes de l'aérospatiale et de la défense profitent du principe de la proposition de valeur en participant aux activités des chaînes d'approvisionnement mondiales. Les représentants de certaines de ces entreprises sont ici aujourd'hui.

Par exemple, Pratt & Whitney Canada et Airbus travaillent ensemble pour concevoir une nouvelle variante de moteur qui sera utilisée dans les aéronefs de recherche et sauvetage à voilure fixe.

De son côté, CAE offrira au Canada des solutions complètes pour la simulation de vol et la formation dans le cadre du programme.

Airbus et CAE mettent au point conjointement des services de simulation de vol et de formation, qui seront offerts sur le marché mondial de l'aviation commerciale et militaire.

Finalement, Héroux-Devtek offrira des services de maintenance, de réparation et de révision pour les trains d'atterrissage des nouveaux aéronefs de recherche et sauvetage.

Ce contrat de la défense entraîne donc beaucoup d'activités dérivées pour des entreprises canadiennes.

Mesdames et Messieurs, j'ai le plaisir d'annoncer le plus récent investissement fait dans le cadre de la Politique des retombées industrielles et technologiques.

Lockheed Martin Aeronautics investit 10 millions de dollars dans la société Mannarino Systèmes et Logiciels.

Mannarino est une société d'ingénierie montréalaise qui fournit du matériel indispensable aux missions dans votre secteur.

Cet investissement de Lockheed s'inscrit dans ses obligations en matière de RIT dans le cadre du contrat de soutien en service des appareils de transport C130-J Super Hercules.

En outre, cet investissement aidera Mannarino à poursuivre le développement de ses logiciels exclusifs destiné aux aéronefs.

Mesdames et Messieurs, votre industrie est bien placée pour profiter des possibilités que l'on ne voit qu'une fois par génération qui se présenteront au cours des prochaines années.

L'une de ces possibilités est l'acquisition proposée de 18 chasseurs Super Hornet et le programme de soutien en service afférent.

Le mois dernier, notre gouvernement a annoncé que la Politique des RIT s'appliquerait à la fois à l'acquisition et au soutien de ces appareils.

Les discussions que nous avons avec les entrepreneurs principaux, Boeing et General Electric, assureront la participation de membres de l'industrie canadienne à ce projet.

De plus, nous tiendrons un concours ouvert et transparent en vue du remplacement permanent des chasseurs CF-18.

Enfin, le gouvernement du Canada publiera sous peu une nouvelle politique en matière de défense.

Cette politique fera état des investissements requis pour que nos forces armées disposent du matériel à la fine pointe de la technologie dont elles ont besoin pour réaliser leurs missions au Canada et à l'étranger.

Mesdames et Messieurs, la Politique des RIT offre un énorme potentiel de stimuler l'innovation dans tous les secteurs de notre économie.

Le temps est venu de conclure des partenariats entre vous.

Et de vous préparer à saisir toutes les occasions pour donner naissance à la prochaine génération de fournisseurs du domaine de l'aérospatiale et de la défense.

C'est de cette manière que les marchés de la défense favorisent une innovation qui mène à de meilleurs emplois et qui ouvre de nouvelles possibilités pour tous les Canadiens.

Merci.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Please select all that apply:

Thank you for your help!

You will not receive a reply. For enquiries, contact us.

Date de modification :