Projets de technologies propres ayant fait l’objet d’un soutien de TDDC

Document d'information

Colombie-Britannique

  • 1,8 million de dollars à Routific (anglais) (Vancouver, Colombie-Britannique). Routific se sert de l’intelligence artificielle pour optimiser les circuits de livraison à la dernière étape de la chaîne d’approvisionnement. Ces algorithmes sont 20 % plus efficaces que les répartiteurs humains. Ainsi, l’industrie est en mesure de réaliser des économies en carburant.
  • 2,2 millions de dollars à Advanced Intelligent Systems (anglais) (Burnaby, Colombie-Britannique). L’entreprise met de l’avant des solutions robotisées sur mesure qui automatisent des tâches dangereuses et difficiles dans les pépinières et l’industrie agricole.

Alberta

  • 3,5 millions de dollars à C2CNT Corporation (anglais) (Calgary, Alberta). Le procédé mis au point par cette entreprise pourrait mener à la production durable de nanotubes en carbone moins coûteux et de qualité supérieure, fabriqués à partir de dioxyde de carbone recyclé.

Manitoba

  • 3,2 millions de dollars à HD-Petroleum inc. (anglais) (Winnipeg, Manitoba). La technologie brevetée de HD-Petroleum permet de convertir l’huile de vidange en combustibles distillés comme le diesel. Le taux d’efficience de cette conversion atteint 85 %. Ce dispositif compact incitera les villes à raffiner de nouveau l’huile au lieu de la traiter comme déchet, ce qui réduira considérablement le gaspillage d’huile.

Ontario

  • 2,4 millions de dollars à BluWave-ai (anglais) (Ottawa, Ontario). Le logiciel d’intelligence artificielle de BluWave-ai sert à effectuer des prévisions et à optimiser et contrôler le fonctionnement de réseaux énergétiques à source renouvelable, dont les parcs éoliens et solaires.
  • 2 millions de dollars à Savormetrics (anglais) (Mississauga, Ontario). Savormetrics a conçu une plateforme à capteurs multiples qui mesure les propriétés des aliments à toutes les étapes de la production. L’intelligence artificielle permet de prédire la qualité des aliments et de réduire le gaspillage.
  • 3,2 millions de dollars à JDRF Electromag (anglais) (Mississauga, Ontario). JDRF Electromag produit des systèmes d’éclairage intelligents et à faible coût pour les immeubles commerciaux. Ses solutions réduisent la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre.
  • 2,3 millions de dollars à Genecis (anglais) (Toronto, Ontario). L’entreprise met au point des thermoplastiques biodégradables révolutionnaires à faible coût en apportant les modifications nécessaires pour que ces matières puissent être utilisées dans un plus grand éventail d’applications. Genecis est l’une des six entreprises finalistes qui obtiendront un soutien au développement de leurs technologies propres en solutions commercialisables de classe mondiale au titre du Défi des femmes en tech propres. Ce dernier est le premier des six défis en matière de technologies propres lancés dans le cadre de l’Initiative Impact Canada. Les défis incitent une variété de personnes ayant l’esprit axé sur des solutions à proposer des percées en matière de technologies propres.
  • 2,6 millions de dollars à Enersion (anglais) (Toronto, Ontario). Enersion propose une technologie de refroidissement inédite qui requiert 70 % moins d’électricité que les dispositifs de refroidissement actuels à compression. La technologie n’utilise aucun agent frigorigène synthétique nocif. Ces agents jouent un rôle dans le réchauffement climatique.
  • 1,7 million de dollars à H2nanO inc. (anglais) (Kitchener, Ontario). H2nanO développe un système de traitement passif qui élimine les contaminants organiques de l’eau utilisée dans le traitement des sables bitumineux. Ce système réduira la consommation d’eau et augmentera la proportion d’eau recyclée dans le cadre de l’extraction des sables bitumineux.
  • 6,7 millions de dollars à Ecopia Tech (anglais) (Toronto, Ontario). Ecopia mise sur l’intelligence artificielle pour convertir des images à haute résolution de la Terre en cartes vectorielles à haute définition. Ces représentations visuelles de la Terre constituent un élément d’information privilégié pour la prise de décisions d’envergure.

Québec

  • 4,9 millions de dollars à Kruger Biomatériaux inc. (Trois-Rivières, Québec). La technologie FiloCell de Kruger, protégée par une marque de commerce, réduit les émissions de gaz à effet de serre associées à l’utilisation de béton dans le secteur industriel. FiloCell permet d’utiliser un béton à plus faible résistance à la compression tout en obtenant un rendement comparable à celui d’un béton à plus forte résistance à la compression.
  • 2,4 millions de dollars à Kaloom inc. (anglais) (Montréal, Québec). Kaloom a mis au point un logiciel pour optimiser la consommation d’énergie de serveurs informatiques.
  • 5 millions de dollars à FSG Technologies inc. (anglais) (Saint-Laurent, Québec). L’entreprise est une pionnière dans la production de vapeur de revaporisation, qui est le substitut le plus prometteur aux méthodes de production à la vapeur dans l’industrie du pétrole et du gaz.
  • 3 millions de dollars à Pyrovac inc. (Québec, Québec). La technologie de Pyrovac sert à convertir les matières plastiques en carburant qui se substitue au diesel traditionnel et qui réduit la quantité de plastique envoyée dans les décharges.
  • 3,3 millions de dollars à GHGSat inc. (Montréal, Québec). L’entreprise envoie en orbite des satellites de télédétection des gaz à effet de serre.
  • 4,3 millions de dollars à Nouveau Monde Graphite (Montréal, Québec). Nouveau Monde Graphite transforme des paillettes de graphite de faible qualité en matériaux à valeur ajoutée utilisés dans les piles électriques.
  • 2 millions de dollars à Cellufuel (Kingsey Falls, Québec). Cellufuel produit des carburants synthétiques renouvelables à partir de résidus de l’industrie forestière canadienne.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :