Feuille de route pour la science ouverte visant à réduire les obstacles et à accélérer les découvertes

Communiqué de presse

La conseillère scientifique en chef du Canada émet des recommandations pour rendre la science canadienne ouverte et accessible

Le 26 février 2020 – Ottawa (Ontario)

Chaque jour, les chercheurs canadiens proposent de nouvelles idées susceptibles de nous permettre de relever certains des plus grands défis auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui. En partageant ces innovations et en y participant librement, nous pouvons veiller à ce que la communauté de recherche soit dynamique et transparente. Le gouvernement du Canada peut désormais intensifier ses efforts visant à rendre la science fédérale ouverte et accessible à tous grâce à la feuille de route pour la science ouverte - un ensemble de dix recommandations formulées par la conseillère scientifique en chef du Canada.

Sous la direction d’un comité d’experts et grâce aux commentaires reçus des ministères et organismes fédéraux et des conseils subventionnaires, la feuille de route énonce des principes et recommandations généraux. Les principes portent principalement sur les personnes, la transparence, l’inclusion, les collaborations et la durabilité.

En permettant à d’autres de s’appuyer sur de la recherche déjà validée, la science ouverte contribuera à accélérer le rythme des nouvelles découvertes, qu’il s’agisse d’innovations de petites entreprises ou de nouveaux traitements médicaux susceptibles de sauver des vies. Elle favorisera également la qualité et l’intégrité de la recherche en rendant possibles une évaluation et un examen plus approfondis par la communauté scientifique, et renforcera les collaborations avec les collègues internationaux du Canada. La science ouverte est également un moyen de communiquer ouvertement au sein de la communauté des chercheurs et avec le public pour favoriser une plus grande confiance et la mobilisation des citoyens.

La feuille de route pour la science ouverte correspond à l’engagement pris par la conseillère scientifique en chef en 2019 de formuler des conseils sur la meilleure façon de rendre les travaux scientifiques financés par le gouvernement accessible à tous, tout en respectant la vie privée, la sécurité, les considérations éthiques et la protection appropriée de la propriété intellectuelle.

Citations

« Au nom du gouvernement du Canada, j’aimerais remercier le Bureau de la conseillère scientifique en chef d’avoir assuré la direction de l’élaboration de cette feuille de route pour la science ouverte. De la croissance de notre économie à la protection de l’environnement, la science joue un rôle crucial nous permettant de relever les défis les plus urgents auxquels nous sommes confrontés. Rendre la recherche fédérale ouverte et accessible nous aidera à y arriver. »
- L’honorable Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie

« Les grands défis auxquels nous sommes confrontés exigent plus de connaissances, plus de travaux scientifiques et plus d’applications de la technologie. L’ouverture de la science fédérale facilitera les découvertes tout en garantissant que les Canadiens bénéficieront de la science qu’ils financent. »
- Dre Mona Nemer, conseillère scientifique en chef du Canada

« La science ouverte accélérera les progrès réalisés en vue de de résoudre des problèmes scientifiques les plus persistants de la société. Elle est un catalyseur de changement, et ce, dans la façon dont nous pratiquons la science, dans la façon dont nous créons des possibilités d’innovation et dans la façon dont nous établissons de nouveaux partenariats avec l’industrie. La science ouverte a le pouvoir de maximiser les effets positifs de la science canadienne à l’échelle locale et mondiale. Nous saluons le leadership dont fait preuve le gouvernement du Canada en établissant une feuille de route pour que la science fédérale soit ouverte pour tous. »
- Dr Guy Rouleau, directeur du Neuro (l’Institut-Hôpital neurologiques de Montréal), président du Département de neurologie et de neurochirurgie de l’Université McGill, directeur du Département de neuroscience du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) et cofondateur de l’Institut de science ouverte Tanenbaum. En 2016, le Neuro est devenu la première institution à adopter la science ouverte.

Faits en bref

  • La Dre Nemer a été nommée conseillère scientifique en chef du Canada le 26 septembre 2017. À titre de scientifique en chef du Canada, elle a reçu le mandat de formuler des recommandations pour s’assurer que les travaux scientifiques du gouvernement sont entièrement accessibles au public et que les scientifiques fédéraux continuent de pouvoir parler librement de leurs travaux.

  • La feuille de route pour la science ouverte fait suite aux travaux de la conseillère scientifique en chef sur le modèle de politique sur l’intégrité scientifique (2018).

  • La feuille de route pour la science ouverte fait partie du Plan d’action national du Canada pour un gouvernement ouvert de 2018-2020.

  • Le gouvernement du Canada a versé plus de 10 milliards de dollars aux travaux scientifiques et à la recherche, y compris le plus important investissement dans la recherche fondamentale de l’histoire du pays.

Liens connexes

Personnes-ressources

Véronique Simard
Attaché de presse
Cabinet du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique
343-291-1710
veronique.simard2@canada.ca

Relations avec les médias
Innovation, Sciences et Développement économique Canada
343-291-1777
ic.mediarelations-mediasrelations.ic@canada.ca

Restez branchés

Pour les nouvelles scientifiques canadiennes, suivez @ScienceCdn sur les médias sociaux : Twitter, Instagram et Facebook

Suivez la conseillère scientifique en chef du Canada sur Twitter : @SciChefCan

Suivez Innovation, Science et Développement économique Canada sur Twitter : @ISDE_CA


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :