À l’occasion du premier anniversaire du Réseau de santé CAN, la ministre Ng souligne de quelle façon il aide les entreprises à croître

Communiqué de presse

Le 23 juillet 2020 – Mississauga (Ontario)

Le monde est engagé dans une lutte à la COVID-19. Il est important que le Canada demeure à la fine pointe technologique dans le domaine des soins de santé afin de fournir les meilleurs soins possible aux Canadiens, d’appuyer les petites entreprises et de créer de bons emplois dans le secteur.

Aujourd’hui, la ministre de la Petite Entreprise, de la Promotion des exportations et du Commerce international, l’honorable Mary Ng, s’est rendue chez Partenaires santé Trillium (anglais) – Hôpital de Mississauga pour souligner le premier anniversaire du lancement du Réseau de santé CAN par le gouvernement du Canada.

La ministre Ng s’est jointe au Dr Dante Morra, président du Réseau de santé CAN et chef du personnel de Partenaires santé Trillium, au Dr Dan Perri, agent d’information médicale au Centre de soins de santé St-Joseph de Hamilton (anglais), et à Bill Charnetski, vice-président directeur de PointClickCare (anglais), dans le cadre d’une discussion sur les résultats obtenus par le Réseau au cours de la dernière année.

Il y a un an, des embûches se dressaient devant les entreprises canadiennes, et particulièrement les petites et moyennes entreprises (PME), qui souhaitaient vendre leurs solutions innovatrices à des organisations de soins de santé. Notamment, la coordination entre diverses compétences laissait à désirer. Les entreprises avaient de la difficulté à comprendre les besoins des organisations de soins de santé et à se tailler une place sur le marché canadien.

Le gouvernement a lancé le Réseau de santé CAN (anglais) dans le but de faciliter le processus d’approvisionnement au profit des entreprises innovatrices et créer un marché réceptif. Ce marché intégré assure un rapprochement entre les besoins des organisations de soins de santé et les technologies mises de l’avant par les entrepreneurs canadiens. Les entreprises sont ainsi en mesure de mettre au point le fruit de leurs idées au pays, puis d’exporter les solutions canadiennes aux quatre coins du monde.

Au cours des 12 derniers mois, le marché intégré a connu une croissance et regroupe désormais 15 organisations de soins de santé, de petites cliniques à de grands hôpitaux. Dix projets de commercialisation sont en cours. Il s’agit d’entreprises qui travaillent au sein du Réseau pour vendre leurs technologies au Canada et à l’étranger.

Le Réseau de santé CAN favorise les partenariats et la croissance. Il apporte des résultats concrets partout au pays, en particulier dans la lutte à la COVID-19.

En tirant pleinement parti de cette initiative économique visant les PME et les entreprises en démarrage de pointe, le gouvernement du Canada appuie le secteur des technologies de la santé. Ces entreprises prendront ensuite de l’expansion à l’échelle mondiale et seront créatrices de milliers d’emplois pour la classe moyenne au Canada. 

Citations

« Notre gouvernement a toujours adopté des solutions innovatrices en matière de collaboration avec l’industrie. Le marché intégré du Réseau de santé CAN est un exemple parfait de cet esprit de collaboration, puisque des entreprises canadiennes innovatrices en technologies de la santé travaillent directement avec des organisations de soins de santé, commercialisent leurs technologies et assurent leur croissance au pays. Ensemble, nous marquerons de nouvelles réussites ici même au Canada. »
– La ministre de la Petite Entreprise, de la Promotion des exportations et du Commerce international, l’honorable Mary Ng

« En moins d’un an, le Réseau de santé CAN a facilité des partenariats entre des entreprises canadiennes et des organisations de soins de santé exceptionnelles et favorisé la mise au point de nouvelles technologies. Notre but est de favoriser le développement de solutions canadiennes et de soutenir l’expansion des entreprises à l’échelle du marché canadien, tout en renforçant notre système de soins de santé. Le travail collectif des entreprises et des organisations de soins de santé sera une source de prospérité économique et mènera à la création de bons emplois dans le secteur canadien des technologies de santé en aidant les entreprises à surmonter des obstacles.
– Le Dr Dante Morra, Réseau de santé CAN

Faits en bref

  • Le gouvernement du Canada a effectué un investissement initial de 7 millions de dollars pour appuyer la mise sur pied du Réseau de santé CAN (anglais) en juillet 2019.

  • Il importe de libérer le plein potentiel de l’innovation canadienne tant dans le secteur public que privé, afin des entreprises puissent prendre de l’expansion et devenir des chefs de file sur la scène internationale.

  • Le Réseau de santé CAN permet aux entreprises de technologies de la santé de travailler directement auprès d’un marché intégré d’organismes de soins de santé en vue d’accroître le leadership du Canada à l’échelle mondiale.

  • Une fois la première vente conclue au sein du marché intégré, les entreprises peuvent plus facilement vendre leurs technologies à d’autres membres du Réseau de santé CAN, ce qui leur permet de prendre de l’expansion en misant sur le pouvoir d’achat associé à l’approvisionnement canadien en soins de santé. Les entreprises suivantes ont notamment bénéficié des retombées du Réseau de santé CAN :

    • PointClickCare (anglais), une entreprise de Mississauga travaillant à la mise au point de technologies en nuage novatrices, a pu établir des partenariats avec des organismes de soins de santé de Hamilton afin de développer un processus simplifié de coordination des dossiers des patients entre les hôpitaux et les centres de soins de longue durée. Cette innovation canadienne vient en aide aux personnes âgées et à leur famille en leur facilitant l’accès aux soins auxquels ils ont droit, ce qui est particulièrement important en ce temps de pandémie de COVID-19
    • EZ Referral (anglais), une entreprise de l’Alberta, poursuit un projet avec le Prism Eye Institute. Son outil numérique de gestion des recommandations médicales est maintenant utilisé dans quatre cliniques de soins de la vue au Canada et douze cliniques en Californie. Non seulement s’agit-il d’une excellente nouvelle pour la croissance de l’entreprise sur la scène internationale, mais c’est aussi très important en ce moment alors que nous devons respecter des consignes de distanciation physique pour limiter la propagation de la COVID-19.
    • SE Health travaillera de concert avec AlayaCare (anglais) pour développer un système de dossiers médicaux électronique dont le fonctionnement s’intégrera au modèle transformationnel de soins à domicile de SE Health, appelé H.O.P.E. Ce modèle est entièrement numérique et permet aux infirmières de planifier elles-mêmes leur horaire de visites aux clients. Le système est de plus en plus utilisé en Ontario, au Canada et à l’étranger.
    • Le Centre des sciences de la santé Sunnybrook utilisera le test de dépistage lyophilisé de la COVID-19 destiné aux points de service de Precision Biomonitoring (anglais) pour faire des analyses cliniques et en laboratoire. L’entreprise examine aussi la possibilité d’utiliser son appareil mobile de détection rapide dans les communautés des Premières Nations.

Liens connexes

Personnes-ressources

Ryan Nearing
Attaché de presse
Cabinet de la ministre de la Petite Entreprise, de la Promotion des exportations et du Commerce international
ryan.nearing@international.gc.ca
343-551-0244

Relations avec les médias
Innovation, Sciences et Développement économique Canada
343-291-1777
ic.mediarelations-mediasrelations.ic@canada.ca

Restez branchés

Suivez Innovation, Sciences et Développement économique Canada sur Twitter : @ISDE_CA

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :