Le gouvernement du Canada investit dans des écosystèmes de technologies propres

Communiqué de presse

Cet investissement soutient la collaboration en vue de créer des emplois et de réduire les émissions de gaz à effet de serre à un niveau équivalent à l’élimination de 1,5 million d’automobiles de la circulation

Le 22 octobre 2020 – Toronto (Ontario)

Le secteur pétrolier et gazier du Canada joue un rôle important au sein de l’économie canadienne, et il a été gravement touché par les effets de la pandémie de COVID-19. En travaillant avec ce secteur, le gouvernement peut l’aider à se rétablir, à créer de bons emplois et à réduire son empreinte carbone.

Aujourd’hui, le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, l’honorable Navdeep Bains, le ministre des Ressources naturelles, l’honorable Seamus O’Regan, et le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, l’honorable Jonathan Wilkinson, ont conjointement annoncé un investissement de 100 millions de dollars étalé sur quatre ans, par l’entremise du Fonds stratégique pour l’innovation, pour aider le secteur pétrolier et gazier à croître, à créer des emplois et à réduire de façon considérable ses émissions de gaz à effet de serre.

Cet investissement permettra au Réseau d’innovation pour les ressources propres (anglais) d’accélérer la mise au point et l’adoption de technologies et de procédés innovateurs pour réduire les répercussions du secteur pétrolier et gazier sur l’environnement. La mise au point, en collaboration, de technologies propres de pointe et de solutions novatrices visant la réduction des émissions de gaz à effet de serre stimulera la croissance économique, entraînera la création d’emplois bien rémunérés et se traduira par une production et une utilisation d’énergie plus propre.

Grâce à cet investissement, le Réseau vise à réduire de 100 mégatonnes, d’ici 2033, les émissions de gaz à effet de serre de l’industrie. Cette réduction équivaut à l’élimination de 1,5 million d’automobiles de la circulation. De plus, le Réseau offrira des stages d’alternance travail-études aux étudiants de niveau postsecondaire, des occasions d’apprentissage pratique en milieu de travail et des cours de rééducation professionnelle afin que le secteur pétrolier et gazier ait à sa disposition une main-d’œuvre hautement qualifiée.

Ce projet cadre avec le Plan pour l’innovation et les compétences du gouvernement du Canada, car il favorise l’établissement d’une main-d’œuvre hautement qualifiée et la conduite de travaux de recherche sur de nouvelles technologies fondamentales, des éléments clés pour la croissance économique et l’innovation. Il cadre également avec l’objectif du gouvernement d’atteindre la carboneutralité d’ici 2050.

Citations

« Le gouvernement du Canada est déterminé à favoriser le rapprochement des experts en recherche et des entreprises souhaitant saisir des occasions de croissance et relever des défis grâce à la mise au point, à la démonstration et à l’adoption de technologies et de procédés innovateurs. Cet investissement dans le Réseau d’innovation pour les ressources propres est une preuve que le gouvernement collabore avec le secteur de l’énergie en vue de stimuler l’économie et de créer des emplois, tout en réduisant de façon importante les émissions de carbone. »
- Le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, l’honorable Navdeep Bains

« Le Canada est un chef de file des solutions d’avant-garde dans le domaine des technologies propres. Des investissements comme celui-ci, en collaboration avec le secteur pétrolier et gazier, sont d’une importance capitale pour assurer notre reprise après la pandémie. C’est ainsi que nous atteindrons notre objectif de carboneutralité d’ici 2050. »
- Le ministre des Ressources naturelles, l’honorable Seamus O’Regan

« Le Canada est en pleine transition vers une économie sobre en carbone axée sur une croissance propre. Le travail réalisé avec l’industrie et le Clean Resource Innovation Network est un volet important de notre plan pour réduire les émissions, accélérer la croissance propre, créer des emplois et atteindre notre cible de zéro émission nette d’ici 2050 dans le cadre de notre lutte contre les changements climatiques. Cet investissement stratégique permettra des réductions d’émissions qui équivalent à retirer 1,5 million de voitures de la circulation pendant une année donnée, et il favorisera la création de bons emplois en Alberta et partout au Canada. »
- Le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, l’honorable Jonathan Wilkinson

« Le secteur canadien du pétrole et du gaz naturel est celui qui investit le plus dans les technologies propres, et ce financement témoigne de la reconnaissance envers les grandes innovations issues de l’industrie de la production d’énergie. Le soutien du gouvernement fédéral fera progresser les technologies propres, et le Réseau d’innovation pour les ressources propres jouera un rôle important dans la transition de l’industrie vers une production d’énergie à faible teneur en carbone à long terme. Il faut réduire nos émissions de gaz à effet de serre et mettre au point des technologies qui peuvent profiter à d’autres secteurs au Canada et à d’autres producteurs dans le monde. »
- La présidente du Réseau d’innovation pour les ressources propres et vice-présidente de la technologie et de l’innovation à Canadian Natural Resources Limited, Joy Romero

« Le Conseil des ressources indiennes (CRI) est heureux de siéger au comité directeur du Réseau d’innovation pour les ressources propres. Le CRI fait partie intégrante du secteur et il défend le développement responsable des ressources énergétiques des Premières Nations depuis 1987. De plus, le CRI a constaté de lui-même que le Réseau a la capacité de rassembler des chefs de file de différents domaines spécialisés, tant des membres de la haute direction de grandes multinationales que des techniciens au service de très petites entreprises. Le Réseau a répondu à l’appel à l’action de notre secteur de l’énergie pour ce qui est de la mise au point de nouvelles technologies en vue de répondre à la demande future. Nous sommes ravis de voir de nombreux partenaires collaborer et d’envisager les possibilités qui en découleront. Le Canada est un chef de file dans le domaine de la réglementation et des technologies, et nous pouvons être fiers de nos partenariats avec les communautés des Premières Nations, y compris avec leurs membres qui font partie du CRI. Nous poursuivons notre travail en partenariat avec des organisations innovatrices comme le Réseau et nous avons hâte de répondre de façon responsable à la demande croissante en énergie. »
- Le président-directeur général du Conseil des ressources indiennes, Stephen Buffalo

« L’investissement annoncé aujourd’hui est un jalon de plus vers l’établissement du Canada à titre de chef de file mondial de la production d’énergie propre. BDC a hâte de continuer de travailler avec le Réseau d’innovation pour les ressources propres en vue de soutenir les PME canadiennes qui stimulent l’innovation et mettent au point des technologies révolutionnaires ayant des effets positifs réels sur l’environnement. Ce financement aide non seulement la recherche-développement et la commercialisation, mais il favorise également la croissance des entreprises canadiennes et renforce ainsi notre économie. »
- Le président et chef de la direction de la Banque de développement du Canada, Michael Denham

« Les sociétés pétrolières et gazières du Canada ont été les premières clientes des services de surveillance mondiale des émissions de méthane de GHGSat. Je crois que le Réseau d’innovation pour les ressources propres peut également, pour les entreprises canadiennes de technologies propres, servir de tremplin vers les marchés mondiaux. »
- Le président de GHGSat, Stéphane Germain

« L’Université de l’Alberta est fière de s’associer à l’industrie canadienne de l’énergie, dont le secteur pétrolier et gazier de l’Alberta. À titre d’université canadienne de premier plan dans le domaine de l’énergie, nous disposons des chercheurs et des ressources nécessaires pour soutenir le progrès dans ce champ d’activité en nous attaquant aux problèmes actuels et en stimulant l’innovation. Grâce à l’investissement réalisé au titre du Fonds stratégique pour l’innovation dans le Réseau d’innovation pour les ressources propres, nous continuerons de collaborer avec nos partenaires pour faire du Canada un chef de file mondial des technologies propres. Ce partenariat offrira également à nos étudiants encore plus de possibilités de formation et de mentorat avant leur entrée sur le marché du travail. »
- Le recteur et vice-chancelier de l’Université de l’Alberta, Bill Flanagan

« En deux ans, le Réseau d’innovation pour les ressources propres a rassemblé près de 1 700 membres de nombreux secteurs en vue d’accélérer le déploiement et la commercialisation de technologies propres au sein de l’industrie pétrolière et gazière canadienne. Le réseautage des membres, de la source à l’utilisation finale, a permis au Réseau de réunir les conditions nécessaires à l’augmentation des capacités canadiennes en matière de technologies propres et à l’amélioration du rendement environnemental et concurrentiel de l’industrie. L’engagement du gouvernement du Canada après du Réseau est la preuve que les secteurs florissants de l’énergie et des technologies propres sont essentiels à une économie forte et au respect des engagements liés au climat. »
- Le président et chef de la direction de Suncor et président du forum des hauts dirigeants du Réseau d’innovation pour les ressources propres, Mark Little

Faits en bref

  • Le Réseau d’innovation pour les ressources propres est un consortium d’entreprises de toutes tailles, d’innovateurs, d’organisations à but non lucratif, de ministères et d’organismes du gouvernement, de chercheurs, d’universités et d’agences de développement économique. Il comprend bon nombre des plus grands investisseurs en recherche-développement du pays, y compris les principaux producteurs et associations du secteur pétrolier et gazier canadien. Depuis sa création, il a attiré près de 1 700 membres de huit provinces et d’autres pays.

  • Annoncé dans le budget de 2019, cet investissement de 100 millions de dollars dans le Réseau d’innovation pour les ressources propres vise à soutenir des projets de recherche-développement qui favorisent le rendement environnemental et économique du secteur pétrolier et gazier.

  • Le financement annoncé aujourd’hui est issu du volet 5 (collaborations et réseaux) du Fonds stratégique pour l’innovation, un programme conçu pour attirer et appuyer des investissements commerciaux de grande qualité dans tous les secteurs de l’économie. Le Fonds vise à soutenir des projets pancanadiens portant sur les écosystèmes d’innovation nationaux et menés par des réseaux. Ces projets impliquent une très forte collaboration pour stimuler l’innovation et la commercialisation dans des domaines où le Canada jouit d’un avantage, et pour améliorer les relations entre les entreprises, les universités et le milieu de la recherche.

  • Le Réseau utilisera cet investissement pour lancer des appels de propositions en vue de la tenue de projets axés sur sept technologies qui comprendraient des activités en lien avec la croissance, le perfectionnement et la pérennité de l’écosystème. Ces sept technologies sont celles qui sont les plus susceptibles de permettre la réduction des émissions de gaz à effet de serre et de l’empreinte environnementale du secteur pétrolier et gazier, et de contribuer à l’atteinte de la carboneutralité. Au moins la moitié des fonds seront affectés à de petites et moyennes entreprises.

  • Outre le Fonds stratégique pour l’innovation, des centaines de programmes et services aident les entreprises à innover, à créer des emplois et à contribuer à l’essor économique du pays. Grâce à son interface utilisateur simple, la plateforme Innovation Canada permet aux entreprises de dresser leur profil et d’avoir accès, en deux minutes environ, à l’information sur les programmes et les services qui leur conviennent le mieux.

Liens connexes

Personnes-ressources

John Power
Attaché de presse
Cabinet du ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie
343-550-1456
john.power@canada.ca

Relations avec les médias
Innovation, Sciences et Développement économique Canada
343-291-1777
ic.mediarelations-mediasrelations.ic@canada.ca

Restez branchés

Suivez Innovation, Sciences et Développement économique Canada sur Twitter : @ISDE_CA

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :