Un investissement qui permettra à l’industrie de l’aluminium de réduire son empreinte écologique

Communiqué de presse

Ce soutien aidera ELYSIS à poursuivre la mise au point de la première technologie de fusion d’aluminium sans carbone au monde et permettra de bâtir des chaînes d’approvisionnement locales robustes

Le 29 juin 2021 – Alma (Québec)

Le gouvernement du Canada continue de soutenir les entreprises et les citoyens pour assurer une remise sur pied suite à la pandémie de la COVID-19. Les investissements en innovation qui permettront au Canada de prospérer dans une économie à faibles émissions de carbone sont essentiels à une relance robuste et durable et à la création d’emplois. La fusion de l’aluminium sans émissions de carbone est le type d’innovation qui permettra au Canada d’atteindre ses objectifs économiques et climatiques.

Aujourd’hui, le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, l’honorable François-Philippe Champagne, a annoncé un investissement de 20 millions de dollars dans ELYSIS Société en commandite, une coentreprise lancée en 2018 par Alcoa et Rio Tinto. Cet investissement soutient un projet de 644 millions de dollars dirigé par ELYSIS, qui comprend une importante allocation à la recherche-développement. Grâce à ce projet, ELYSIS emploiera directement 100 personnes, et pourrait créer plus de 1 000 emplois d’ici 2030, tout en protégeant 10 500 emplois actuels dans le secteur de l’aluminium au Canada. Cette initiative prévoit également 10 postes pour étudiants qui participeront à un programme d’alternance travail-études.

Cet investissement s’ajoute à la contribution de 60 millions de dollars annoncée en 2018, et aidera ELYSIS à développer des chaînes d’approvisionnement locales et à faire avancer ses travaux de recherche et de commercialisation de sa technologie révolutionnaire. La contribution donnera lieu à des avantages économiques importants pour les communautés environnantes. En effet, des entreprises locales développeront conjointement de l’équipement spécialisé qu’elles fourniront à ELYSIS pour lui permettre de réduire l’empreinte de carbone de l’industrie et d’améliorer l’efficacité de son exploitation.

Une fois mise en œuvre dans son intégralité dans les fonderies d’aluminium canadiennes, la technologie d’ELYSIS éliminera presque entièrement l’empreinte de carbone des activités de fonte, soit jusqu’à 7 millions de tonnes d’émissions de carbone par an, ce qui représente 1 % des émissions totales de gaz à effet de serre du Canada. À mesure que les fabricants canadiens, nord-américains et mondiaux embarqueront dans la transition vers des chaînes d’approvisionnement respectueuses de l’environnement, cet investissement renforcera la réputation du Canada à titre de fournisseur fiable et sûr d’aluminium. L’investissement renforcera également la capacité de fabrication locale, et intégrera la main-d’œuvre et les chaînes d’approvisionnement locales aux efforts de transition vers une industrie de l’aluminium plus verte et plus résiliente au Canada. 

Ce projet cadre avec le plan renforcé sur le climat du gouvernement du Canada, Un environnement sain et une économie saine, qui aidera le pays à atteindre ses objectifs économiques et environnementaux.

Citations

« L’investissement annoncé aujourd’hui aidera les producteurs canadiens d’aluminium de calibre mondial à devenir des chefs de file de l’économie à faibles émissions de carbone et soutiendra des intervenants locaux clés à tous les maillons de la chaîne d’approvisionnement. Nous sommes fiers de soutenir ELYSIS dans la mise au point du tout premier processus de fusion d’aluminium sans carbone, qui aidera le Canada à atteindre son objectif d’émissions net zéro à l’horizon 2050. Cet investissement favorisera l’innovation et la création de bons emplois ici au Québec, tout en assurant la compétitivité de l’industrie canadienne de l’aluminium. »
- Le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, l’honorable François-Philippe Champagne

« C'est un grand jour pour ELYSIS. Nous devenons ainsi la première entreprise technologique au monde à construire des cuves à anodes inertes de taille commerciale. Pendant que nous affinons la technologie dans notre centre de R&D, nous commençons la construction de nos cuves prototypes. Cela démontre notre confiance dans notre processus et dans le savoir-faire de notre équipe. La combinaison de la technologie zéro CO2 d'ELYSIS et de l'énergie renouvelable du Québec sera un grand avantage concurrentiel pour l'avenir. Je tiens à remercier le gouvernement pour son soutien et tous les partenaires pour leur engagement. »
- Vincent Christ, président-directeur général d’ELYSIS

« Nous nous réjouissons du soutien du gouvernement du Canada et de son aide précieuse pour supporter la poursuite de la recherche et du développement de la technologie ELYSIS. Nous sommes fiers d’avoir développé le procédé de fusion sans carbone qui est devenu la pierre angulaire de cette coentreprise, qui offre d'immenses possibilités de relever les défis liés aux changements climatiques et de contribuer à l'amélioration de la performance environnementale. »
- Louis Langlois, Président, Alcoa Canada et membre du conseil d'administration d'ELYSIS

« Aujourd'hui, nous franchissons une étape importante pour l'avenir de l'industrie de l'aluminium, en faisant progresser cette technologie révolutionnaire visant à réduire les émissions de carbone. Rio Tinto s'est engagé à soutenir son développement continu ici au Québec, où nous utilisons déjà l'hydroélectricité pour produire un aluminium parmi les plus faibles en carbone au monde. La combinaison de cette technologie et de l'hydroélectricité renouvelable est la clé d'une production d'aluminium sans carbone. »
- Samir Cairae, directeur exécutif, Opérations Atlantique, Rio Tinto Aluminium et membre du conseil d'administration d'ELYSIS

Faits en bref

  • Les employés d’ELYSIS à Alma, au Québec, s’emploient à la commercialisation de la première technologie de fusion d’aluminium sans carbone au monde. Il s’agit d’une preuve de l’ingéniosité canadienne et de la détermination du Canada à mettre au point des technologies vertes qui stimulent une croissance économique durable et responsable.

  • Les prévisions relatives aux répercussions de ce projet sur les émissions de carbone ont été calculées et validées en fonction de pratiques exemplaires reconnues à l’échelle internationale concernant les émissions de gaz à effet de serre. 

  • La contribution annoncée aujourd’hui est faite au titre du Fonds stratégique pour l’innovation.

Liens connexes

Personnes-ressources

John Power
Gestionnaire principal, Communications et relations avec les médias
Cabinet du ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie
john.power@canada.ca

Relations avec les médias
Innovation, Sciences et Développement économique Canada
ic.mediarelations-mediasrelations.ic@canada.ca

Restez branchés

Suivez Innovation, Sciences et Développement économique Canada sur Twitter : @ISDE_CA

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :