Investissement majeur du gouvernement dans une des plus importantes entreprises canadiennes du domaine des technologies propres

Communiqué de presse

L’investissement dans une technologie de capture du carbone permettra aux grands émetteurs industriels canadiens de réduire considérablement leurs émissions

Le 7 juillet 2021 – Burnaby (Colombie-Britannique)

Le gouvernement du Canada met tout en œuvre en vue d’une reprise économique verte et durable qui se traduira à long terme par la création d’emplois bien rémunérés dans tout le pays. Les entreprises et les innovateurs canadiens, qui jouent pleinement leur rôle de chef de file dans le marché en pleine croissance des technologies propres, nous permettront de réaliser nos ambitieux objectifs en matière de changements climatiques et de bâtir une économie plus résiliente.

Le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, l’honorable François-Philippe Champagne, a annoncé aujourd’hui un investissement de 25 millions de dollars dans Svante Inc. (anglais). Cet investissement vise à soutenir l’entreprise dans la poursuite de son projet de 97,22 millions de dollars, afin qu’elle développe et commercialise sa nouvelle technologie de capture du carbone à faible coût. Cette dernière permettrait de réduire considérablement la libération dans l’atmosphère du dioxyde de carbone (CO2) par les installations industrielles, comme les usines de production de ciment et d’hydrogène bleu. Cette technologie innovatrice de capture à la source du carbone généré par des activités industrielles procédera, au moyen de nanomatériaux appelés adsorbants solides, au captage du CO2, à la concentration de celui-ci, puis à sa libération pour un entreposage ou une utilisation industrielle sécuritaires.

Ce projet aidera l’entreprise de Burnaby à fabriquer, à l’échelle industrielle, un filtre à matières solides ainsi qu’un appareil connexe qu’elle a développé. Svante prévoit fabriquer des systèmes qui permettent la capture de 2 000 tonnes de CO2 par jour, selon l’utilisation. Sa technologie pourrait réduire les émissions d’un éventail de procédés industriels pour lesquels le contrôle des émissions demeurera difficile et coûteux dans un avenir prévisible, dont l’extraction de pétrole et de gaz et l’exploitation de l’hydrogène. Cette technologie est à l’essai dans le cadre de projets pilotes chez Lafarge Holcim et Total S.A. (à Richmond, en Colombie-Britannique) et chez Husky Energy (à Lloydminster, en Saskatchewan). Cette technologie est l’un des outils qui aideront le Canada à atteindre la carboneutralité d’ici 2050, car elle vise les industries à fortes émissions qui produisent des biens dont les Canadiens se servent au quotidien.

Svante Inc. établira également un centre d’excellence sur la capture, l’utilisation et l’entreposage du carbone à Burnaby, en Colombie-Britannique. L’entreprise pourra ainsi accroître ses opérations de fabrication, afin de produire à l’échelle industrielle des filtres structurés adsorbants et de tester l’appareil d’adsorption rapide qu’elle a développé. Ces appareils peuvent capturer jusqu’à 2 000 tonnes de CO2 par jour, soit l’équivalent de ce qu’une forêt d’une superficie de 10 km2 capture en un an, une forêt qui s’étendrait sur plus du double de la superficie du parc Stanley. 

Grâce à cet investissement, Svante Inc. sera en mesure de créer 53 emplois, de maintenir 72 emplois, d’offrir 124 stages à des étudiants inscrits à un programme d’alternance travail-études et d’investir au moins 205 millions de dollars dans la recherche-développement.

L’investissement est réalisé au titre de l’initiative Accélérateur net zéro du Fonds stratégique pour l’innovation. Il s’inscrit dans le plan amélioré du gouvernement du Canada pour le climat, Un environnement sain et une économie saine, qui vise à permettre au pays d’atteindre ses objectifs sur les plans économique et environnemental.

Citations

« Nous sommes heureux de nous associer à des entreprises canadiennes comme Svante qui mettent au point des technologies propres dans le but d’aider des industries clés du monde entier et du Canada à réduire de manière considérable leurs émissions de gaz à effet de serre. Ce projet mènera à la création d’emplois de qualité dans le domaine des technologies propres à Burnaby et à Vancouver, et permettra au Canada d’accroître son leadership dans ce secteur de plus en plus important de notre économie. »
- Le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, l’honorable François-Philippe Champagne

« Vancouver est la Silicon Valley du développement des technologies de capture du carbone. Nous sommes très fiers d’avoir établi au Canada notre siège social mondial, notre centre d’essais techniques et de recherche-développement, ainsi que notre première usine de fabrication de filtres industriels. »
- Le président et chef de la direction de Svante Inc., Claude Letourneau

Faits en bref

  • Les technologies propres offrent des avantages importants aux Canadiens, allant de la réduction des coûts d’électricité à un air plus pur, en passant par la présence de plus de 211 000 emplois dans tout le pays. Ces technologies permettent aussi de réduire les effets de nos activités sur l’environnement, tout en aidant le Canada à atteindre ses objectifs en matière de changements climatiques.

  • La capture de carbone permet de récupérer jusqu’à 95 % des émissions de dioxyde de carbone (CO2) provenant de combustibles fossiles utilisés pour produire de l’électricité ou dans des procédés industriels, ce qui évite que le dioxyde de carbone se retrouve dans l’atmosphère.

  • Les technologies propres ont permis d’injecter plus de 28,8 milliards de dollars dans l’économie canadienne en 2019, ce qui comprend l’exportation de produits et services connexes à ces technologies d’une valeur d’environ 7,05 milliards de dollars.

  • Svante Inc. prévoit devenir le premier manufacturier d’une technologie de capture du carbone à la source utilisant des adsorbants solides à étendre sa chaîne d’approvisionnement à l’échelle commerciale dans le marché nord-américain.

  • Svante Inc. figure au palmarès Global Cleantech 100 pour 2020 et 2021.

  • Cet investissement de $25 million est une contribution remboursable du fonds de l’Accélérateur net zéro, dont une portion est conditionnellement non remboursable.

  • Le gouvernement du Canada a récemment annoncé l’octroi de 420 millions de dollars sur quatre ans à Algoma Steel Inc., par l’entremise de l’Accélérateur net zéro du Fonds stratégique pour l’innovation et de la Banque de l’infrastructure du Canada. Le gouvernement investit 8 milliards de dollars sur sept ans pour accélérer les projets de décarbonisation de grands émetteurs de gaz à effet de serre, la transition vers les technologies propres et la transformation industrielle dans tous les secteurs au Canada.

Liens connexes

Personnes-ressources

John Power
Gestionnaire principal, Communications et relations avec les médias
Cabinet du ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie
john.power@canada.ca

Relations avec les médias
Innovation, Sciences et Développement économique Canada
ic.mediarelations-mediasrelations.ic@canada.ca

Restez branchés

Suivez Innovation, Sciences et Développement économique Canada sur Twitter : @ISDE_CA

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :