La ministre Ng lance un appel de propositions pour la mise en œuvre de l’Initiative pour l’inclusion des femmes dans le secteur du capital de risque

Communiqué de presse

Le 25 avril 2022 – Ottawa (Ontario)

Alors qu’au Canada les efforts se poursuivent pour éradiquer la COVID-19, le gouvernement est déterminé à assurer au pays une relance économique solide et inclusive, à éliminer les écarts systémiques qui subsistent entre les genres et à appuyer les femmes pour qu’elles prennent la place qui leur revient dans l’économie.

Aujourd’hui, la ministre du Commerce international, de la Promotion des exportations, de la Petite Entreprise et du Développement économique, l’honorable Mary Ng, a lancé un appel de propositions pour la mise en œuvre de l’Initiative pour l’inclusion des femmes dans le secteur du capital de risque (IIFCR), une nouvelle initiative de 15 millions de dollars qui s’inscrit dans la Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat de 6 milliards de dollars.

Les entreprises détenues par des femmes parviennent à mettre la main sur à peine 2,8 % du financement du capital de risque (CR) disponible à l’échelle internationale, et ce pourcentage est estimé à 4 % quand on parle du financement du CR disponible au Canada qu’elles réussissent à obtenir. Les femmes sont aussi sous représentées au sein des sociétés d’investisseurs. Elles ne représentent que 15,2 % des partenaires des sociétés de CR canadiennes et 16,7 % des sociétés canadiennes privées d’investissement en capital de risque.

L’IIFCR durera trois ans et vise à édifier un environnement de CR plus inclusif pour les femmes entrepreneures. L’IIFCR appuiera des projets qui aideront à renforcer la capacité des femmes entrepreneures à avoir accès au financement du capital de risque; contribueront à accroître la représentation des femmes dans l’industrie du capital de risque; et aideront à faire en sorte que l’industrie du capital de risque soit sensible aux préjugés sexistes et inconscients potentiels liés à ses opérations.

Les domaines d’intérêt admissibles peuvent inclure ce qui suit :

  • fournir une éducation et une formation permettant de soutenir un accès équitable au financement et la promotion de pratiques connexes au secteur du capital de risque;
  • amener les investisseurs à mieux comprendre les femmes entrepreneures et leurs entreprises, à adapter leurs services en conséquence et à travailler davantage avec les femmes en entrepreneuriat;
  • aider les femmes entrepreneures à mieux comprendre les options de financement disponibles et à y avoir accès;
  • soutenir les efforts visant à accroître la représentation des femmes dans des rôles tels que ceux d’investisseurs et de gestionnaires de fonds;
  • soutenir les modèles de mise en réseau et de mentorat qui contribuent à faciliter l’accès au capital pour les femmes entrepreneures et leurs entreprises;
  • soutenir les efforts et faire des contributions dans d’autres domaines pour renforcer les réseaux de femmes et les organisations d’entrepreneuriat issues de la diversité au Canada.

Les propositions doivent provenir d’une organisation canadienne à but non lucratif. Les propositions soumises par des organisations oeuvrant en partenariat sont aussi admissibles. Pour en savoir plus sur les critères d’admissibilité et le processus de demande, consultez le Guide du demandeur de l’IIFCR sur le site Web de la Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat (SFE).

L’IIFCR se situe dans le prolongement des investissements sans précédent faits par le gouvernement du Canada depuis 2015 pour appuyer les femmes, notamment pour mettre en œuvre la Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat, légiférer en matière d’équité salariale, fournir un financement spécial pour appuyer les femmes entrepreneures durant la pandémie, bonifier l’Allocation canadienne pour enfants et établir un service de garde d’enfants à 10 $ par jour à la grandeur du pays.

Citations

« Notre gouvernement est déterminé à éliminer les obstacles systémiques que rencontrent les femmes entrepreneures et à leur donner les moyens dont elles ont besoin pour prendre en main les rênes de leur destinée. Cet investissement est un pas de plus en ce sens. L’Initiative pour l’inclusion des femmes dans le secteur du capital de risque aidera les femmes entrepreneures à avoir accès au financement dont elles ont besoin pour faire croître et développer leur entreprise. »
– La ministre du Commerce international, de la Promotion des exportations, de la Petite Entreprise et du Développement économique, l’honorable Mary Ng

Faits en bref

  • La Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat (SFE), qui représente un investissement de plus de 6 milliards de dollars, comporte les éléments suivants :

    • Le Fonds de prêts pour les femmes en entrepreneuriat, qui aide les femmes entrepreneures, par l’entremise des programmes de prêts existants, à avoir plus facilement accès à des microprêts abordables;
    • Le Fonds pour l'écosystème de la SFE, qui vise à éliminer les obstacles au sein des réseaux de soutien et à fournir aux femmes entrepreneures les ressources dont elles ont besoin pour mettre sur pied leur entreprise, lui faire prendre de l’expansion et accéder à de nouveaux marchés;
    • Le Portail de connaissances pour les femmes en entrepreneuriat, qui regroupe 10 carrefours régionaux, plus de 300 organisations et 1 000 femmes entrepreneures pour créer un milieu plus inclusif et plus favorable à la croissance de l’entrepreneuriat féminin au Canada.
  • Le gouvernement investit aussi pour abattre les obstacles systémiques auxquels font face les femmes entrepreneures issues de la diversité à l’aide d’autres programmes comme le Programme pour l'entrepreneuriat des communautés noires.

  • Afin de s’assurer que les femmes profitent autant que les hommes des possibilités et des avantages associés aux investissements internationaux, le Canada a adopté une approche inclusive à l’égard du commerce en revendiquant l’ajout de dispositions relatives à l’égalité des sexes dans tous ses accords de libre-échange. Le gouvernement a également cosigné l’Arrangement mondial sur le commerce et le genre, une initiative indépendante à laquelle les autres économies sont invitées à se joindre.

Personnes-ressources

Alice Hansen
Attachée de presse
Cabinet de la ministre du Commerce international, de la Promotion des exportations, de la Petite Entreprise et du Développement économique
613-612-0482
alice.hansen@international.gc.ca

Relations avec les médias
Innovation, Sciences et Développement économique Canada
media@ised-isde.gc.ca

Restez branchés

Suivez Entreprises Canada sur les réseaux sociaux pour en savoir plus sur le monde des affaires : Twitter, Facebook.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :