Cornières de protection en mousse – Notes de l’Institut canadien de conservation (ICC) 20/2

Avis de non-responsabilité de l’ICC

Les renseignements contenus dans ce document sont basés sur la compréhension actuelle des problèmes soulevés. Ils ne s’appliquent pas nécessairement à toutes les situations, et aucune des activités décrites n’assure une protection complète. Bien que des efforts raisonnables aient été faits pour s’assurer que les renseignements sont exacts et à jour, l’éditeur, l’Institut canadien de conservation (ICC), n’offre aucune garantie à cet égard et n'assume aucune responsabilité en cas de perte, de réclamation ou de revendication pouvant résulter, directement ou indirectement, de l’utilisation des renseignements ou de la confiance qui leur est accordée. L’ICC ne cautionne aucun des produits, services ou matériaux indiqués dans ce document ou sur les sites Web externes auxquels ce document pourrait renvoyer. Par ailleurs, il ne fait aucune déclaration à leur sujet. Ces produits, services ou matériaux sont donc utilisés à vos propres risques.

Introduction

Lorsqu’elles sont bien conçues, les cornières en mousse peuvent assurer une excellente protection. De plus, elles utilisent très efficacement le matériau de calage. La présente Note propose une méthode simple, basée sur des tableaux, pour sélectionner des cornières destinées à des objets cubiques en fonction de leur poids. Une fois les cornières fabriquées, on peut les réutiliser à de nombreuses reprises. Il est à noter que les tableaux fournis dans ce document pour guider la sélection de cornières doivent être utilisés uniquement avec des cornières en mousse d'ester de polyuréthane d’une densité de 33 kg/m³ (2 lb/pi³), puisque ces tableaux sont fondés sur les données de rendement de calage pour ce matériauNote de bas de page 1.

Caisse sans couvercle; le boîtier intérieur avec les cornières en mousse est partiellement soulevé

© Gouvernement du Canada, Institut canadien de conservation. ICC 132904-0001
Figure 1. Emballage à double caisse. La caisse intérieure flotte sur huit cornières en mousse amovibles.

L’objet calé

L’objet calé peut être un objet fragile, une caisse intérieure ou une structure de transport contenant un ou plusieurs objets. L’objet devrait être en mesure de résister à des forces de décélération modérées sans plier ni se déformer. De plus, il ne devrait contenir aucun élément ni pièce mobile qui pourrait se déplacer ou se déloger, ou encore s’appuyer sur une autre pièce ou entrer en contact avec celle-ci.

Calage protecteur

Les tableaux de sélection des cornières 6 et 7 (consulter l’Annexe) contiennent des renseignements sur les dimensions des pièces de cornières faites de mousse d'ester de polyuréthane ayant une densité de 33 kg/m³ (2 lb/pi³). Les dimensions des pièces sont déterminées selon le poids de l’objet et l’épaisseur des calages requise pour les trois catégories de protection présentées dans la colonne « Applications » du tableau 1. Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de ces catégories, y compris des exemples d’objets, consulter le Bulletin technique 34 Emballage et transport efficaces des objets d’art.

Tableau 1: Nombre maximal d’unités d’accélération (g) pour une chute d’une hauteur de 76 cm (30 po)
Épaisseur des cales Nombre maximal de g Application
51 mm (2 po) 50 Objets délicats
76 mm (3 po) 40 Objets très délicats
102 mm (4 po) 30 Objets extrêmement fragiles

Pour obtenir des résultats optimaux, suivre ces principes :

Exemple d’application

Une caisse intérieure mesure 50 cm x 50 cm x 50 cm (20 po x 20 po x 20 po). Elle pèse 17 kg (37 lb) et contient plusieurs objets pouvant résister à des chocs allant jusqu’à 50 g. Il faut construire un ensemble de cornières à l’aide des tableaux de sélection des cornières 6 et 7.

Solution

Étape 1 : Sélectionner une rangée dans le tableau de sélection des cornières qui comprend le poids de la caisse intérieure, soit 17 kg (37 lb). La rangée 4 dans le tableau 6 comprenant la plage de poids de 5 kg à 18 kg est convenable. Si l’on travaille avec les unités de mesure anglo-saxonnes, on peut également utiliser la même rangée, mais dans le tableau 7 (plage de 10 lb à 40 lb).

Tableau 2 : Rangée de la plage de poids tirée du tableau 6 avec cellule ombragée de la plage de poids pour l’exemple d’application en unités de mesure métriques
Plage de poids
de l’objet (kg)
Pièce 1 (mm)
t = tout
Pièce 2 (mm)
t = 51 mm
Pièce 2 (mm)
t = 76 mm
Pièce 2 (mm)
t = 102 mm
Pièce 3 (mm)
t = 51 mm
Pièce 3 (mm)
t = 76 mm
Pièce 3 (mm)
t = 102 mm
5 à 18 127 × 127 178 × 178 203 × 203 229 × 229 127 × 178 127 × 203 127 × 229
Tableau 3 : Rangée de la plage de poids tirée du tableau 7 avec cellule ombragée de la plage de poids pour l’exemple d’application en unités de mesure anglo-saxonnes
Plage de poids
de l’objet (lb)
Pièce 1 (po)
t = tout
Pièce 2 (po)
t = 2 po
Pièce 2 (po)
t = 3 po
Pièce 2 (po)
t = 4 po
Pièce 3 (po)
t = 2 po
Pièce 3 (po)
t = 3 po
Pièce 3 (po)
t = 4 po
10 à 40 5 × 5 7 × 7 8 × 8 9 × 9 5 × 7 5 × 8 5 × 9

Étape 2 : Après avoir choisi une rangée comprenant le poids de la caisse intérieure, s’assurer qu’il y a de la place pour deux pièces 1 (127 mm x 127 mm [5 po x 5 po]) sur l’objet (en hauteur, en largeur et en profondeur), comme il est montré à la figure 2.

Cube dans un calage avec des cornières ayant les dimensions de la pièce 1 sur les six faces. Les marques de vérification indiquent qu'il y a un dégagement suffisant entre chaque cornière

© Gouvernement du Canada, Institut canadien de conservation. ICC 132904-0002
Figure 2. Utiliser les dimensions de la pièce 1 pour vérifier si les cornières conviendront à l’objet. Cette figure est dessinée à l’échelle, et les marques de vérification montrent qu’il y a un dégagement approprié.

Étape 3 : Étant donné que l’objet peut résister à 50 g, une épaisseur de cale (t) de 51 mm (2 po) (tableau 1) est appropriée. Il est désormais possible de rechercher les dimensions des pièces des cornières pour sélectionner les pièces 2 et 3. Il est à noter que les dimensions de la pièce 1 s’appliquent à toutes les épaisseurs de cale. Pour les dimensions des pièces 2 et 3, vérifier sous les colonnes « Pièce 2 (mm) t = 51 mm » / « Pièce 2 (po) t = 2 po » et « Pièce 3 (mm) t = 51 mm » / « Pièce 3 (po) t = 2 po », comme il est montré dans les tableaux 6 et 7.

Tableau 4 : Dimensions des pièces 1, 2 et 3 en unités de mesure métriques tirées du tableau 6 pour des cales d’une épaisseur de 51 mm (cellules ombragées)
Plage de poids
de l’objet (kg)
Pièce 1 (mm)
t = tout
Pièce 2 (mm)
t = 51 mm
Pièce 2 (mm)
t = 76 mm
Pièce 2 (mm)
t = 102 mm
Pièce 3 (mm)
t = 51 mm
Pièce 3 (mm)
t = 76 mm
Pièce 3 (mm)
t = 102 mm
5 à 18 127 × 127 178 × 178 203 × 203 229 × 229 127 × 178 127 × 203 127 × 229
Tableau 5 : Dimensions des pièces 1, 2 et 3 en unités de mesure anglo-saxonnes tirées du tableau 7 pour des cales d’une épaisseur de 2 po (cellules ombragées)
Plage de poids
de l’objet (lb)
Pièce 1 (po)
t = tout
Pièce 2 (po)
t = 2 po
Pièce 2 (po)
t = 3 po
Pièce 2 (po)
t = 4 po
Pièce 3 (po)
t = 2 po
Pièce 3 (po)
t = 3 po
Pièce 3 (po)
t = 4 po
10 à 40 5 × 5 7 × 7 8 × 8 9 × 9 5 × 7 5 × 8 5 × 9
Cube avec des cornières. On a numéroté une cornière pour montrer les pièces 1, 2 et 3

© Gouvernement du Canada, Institut canadien de conservation. ICC 132904-0003
Figure 3. Cornière en mousse faite des pièces 1, 2 et 3.

Pour calculer les dimensions intérieures requises du contenant d’expédition, combiner la hauteur, la largeur et la profondeur de l’objet, puis additionner deux fois l’épaisseur des cornières à chacune de ces dimensions.

Commentaires finaux

Si le poids de l’objet calé se situe à l’intérieur des plages de poids de deux rangées ou plus, il est possible d’utiliser n’importe laquelle de ces rangées. Ainsi, il y a possibilité d’ajuster la couverture des cornières de manière à améliorer le support ou à éviter les problèmes de dégagement. Toutes les options des rangées qui comprennent le poids de l’objet se situeront toujours à l’intérieur de la plage de charge optimale pour la mousse d’ester de polyuréthane d’une densité de 33 kg/m³ (2 lb/pi³)Note de bas de page 2.

L’exemple d’application commence par le poids de l’objet, mais il est également possible de commencer par les dimensions des cornières. Il est ensuite possible de vérifier l’ajustement des cornières sélectionnées pour s’assurer qu’elles conviennent au poids de l’objet.

Pour leur donner un aspect plus soigné (figure 4), on peut équarrir les ensembles de cornières à l’aide d’une scie à ruban, d’un couteau à découper ou d’autres outils. Toutefois, il importe de s’assurer que cette opération de taillage ne réduit pas l’épaisseur des cornières.

Cornière assemblée que l’on a installée sur une scie à ruban afin de pouvoir tailler ses bords

© Gouvernement du Canada, Institut canadien de conservation. ICC 132904-0004
Figure 4. Taillage des bords des cornières au moyen d’une scie à ruban.

Il est possible de tailler en biseau les bords des cornières de manière à améliorer le calage lorsque les forces sont faibles et à faciliter l’assemblage de l’emballage final (figure 5). Les biseaux peuvent être taillés à un angle de 45° ou de 60° à l’aide d’une scie à ruban ou d’un couteau universel. À noter qu’il faut prendre bien soin de ne pas enlever une quantité trop importante de matériau, car cela pourrait exercer une surcharge sur la zone où le calage est réduit et ainsi mener à une diminution de l’épaisseur des cales au fil du temps de même qu’à une réduction de leur efficacité.

Taillage, à l’aide d’un couteau à lame rétractable, des bords supérieurs d’une cornière assemblée; les bords inférieurs ont déjà été coupés

© Gouvernement du Canada, Institut canadien de conservation. ICC 132904-0005
Figure 5. Taillage en biseau des bords des cornières à l’aide d’un couteau universel.

Puisque les cornières sont amovibles, elles peuvent servir dans de nombreuses applications ou être remplacées par des cornières de dimensions différentes selon le poids des différents objets. Lorsqu’elles sont inutilisées, les cornières peuvent être entreposées dans un endroit sombre ou dans une pellicule ou des sacs de polyéthylène de couleur noire (comme des sacs à ordures). De cette façon, elles resteront propres, et la mousse de polyester se conservera.

Annexe : Tableaux de sélection des pièces des cornières

Tableaux de sélection des cornières en unités de mesure métriques (tableau 6) et en unités de mesure anglo-saxonnes (tableau 7).

Tableau 6 : Dimensions des pièces des cornières faites de mousse d’ester de polyuréthane d’une densité de 33 kg/m³ (2 lb/pi³) en fonction du poids de l’objet en unités de mesure métriques
Plage de poids
de l’objet (kg)
Pièce 1 (mm)
t = tout
Pièce 2 (mm)
t = 51 mm
Pièce 2 (mm)
t = 76 mm
Pièce 2 (mm)
t = 102 mm
Pièce 3 (mm)
t = 51 mm
Pièce 3 (mm)
t = 76 mm
Pièce 3 (mm)
t = 102 mm
1 à 3 51 × 51 102 × 102 51 × 102
2 à 7 76 × 76 127 × 127 152 × 152 76 × 127 76 × 152
3 à 12 102 × 102 153 × 153 178 × 178 203 × 203 102 × 153 102 × 178 102 × 203
5 à 18 127 × 127 178 × 178 203 × 203 229 × 229 127 × 178 127 × 203 127 × 229
7 à 26 152 × 152 203 × 203 229 × 229 254 × 254 152 × 203 152 × 229 152 × 254
9 à 36 178 × 178 229 × 229 254 × 254 279 × 279 178 × 229 178 × 254 178 × 279
12 à 47 203 × 203 254 × 254 279 × 279 305 × 305 203 × 254 203 × 279 203 × 305
15 à 59 229 × 229 280 × 280 305 × 305 330 × 330 229 × 280 229 × 305 229 × 330
18 à 73 254 × 254 305 × 305 330 × 330 356 × 356 254 × 305 254 × 330 254 × 356
22 à 88 279 × 279 330 × 330 356 × 356 381 × 381 279 × 330 279 × 356 279 × 381
26 à 105 305 × 305 356 × 356 381 × 381 406 × 406 305 × 356 305 × 381 305 × 406
31 à 123 330 × 330 381 × 381 406 × 406 432 × 432 330 × 381 330 × 406 330 × 432
36 à 143 356 × 356 407 × 407 432 × 432 457 × 457 356 × 407 356 × 432 356 × 457
41 à 164 381 × 381 432 × 432 457 × 457 483 × 483 381 × 432 381 × 457 381 × 483
Tableau 7 : Dimensions des pièces des cornières faites de mousse d’ester de polyuréthane d’une densité de 33 kg/m³ (2 lb/pi³) en fonction du poids de l’objet en unités de mesure anglo-saxonnes
Plage de poids
de l’objet (lb)
Pièce 1 (po)
t = tout
Pièce 2 (po)
t = 2 po
Pièce 2 (po)
t = 3 po
Pièce 2 (po)
t = 4 po
Pièce 3 (po)
t = 2 po
Pièce 3 (po)
t = 3 po
Pièce 3 (po)
t = 4 po
2 à 6 2 × 2 4 × 4 2 × 4
4 à 14 3 × 3 5 × 5 6 × 6 3 × 5 3 × 6
6 à 26 4 × 4 6 × 6 7 × 7 8 × 8 4 × 6 4 × 7 4 × 8
10 à 40 5 × 5 7 × 7 8 × 8 9 × 9 5 × 7 5 × 8 5 × 9
14 à 58 6 × 6 8 × 8 9 × 9 10 × 10 6 × 8 6 × 9 6 × 10
20 à 78 7 × 7 9 × 9 10 × 10 11 × 11 7 × 9 7 × 10 7 × 11
26 à 102 8 × 8 10 × 10 11 × 11 12 × 12 8 × 10 8 × 11 8 × 12
32 à 130 9 × 9 11 × 11 12 × 12 13 × 13 9 × 11 9 × 12 9 × 13
40 à 160 10 × 10 12 × 12 13 × 13 14 × 14 10 × 12 10 × 13 10 × 14
48 à 194 11 × 11 13 × 13 14 × 14 15 × 15 11 × 13 11 × 14 11 × 15
58 à 230 12 × 12 14 × 14 15 × 15 16 × 16 12 × 14 12 × 15 12 × 16
68 à 270 13 × 13 15 × 15 16 × 16 17 × 17 13 × 15 13 × 16 13 × 17
78 à 314 14 × 14 16 × 16 17 × 17 18 × 18 14 × 16 14 × 17 14 × 18
90 à 360 15 × 15 17 × 17 18 × 18 19 × 19 15 × 17 15 × 18 15 × 19

Bibliographie

Département de la Défense des États-Unis. MIL-HDBK-304, Military Standardization Handbook: Package Cushioning Design, Washington (D.C.), U.S. Department of Defense, 1978.

Département de la Défense des États-Unis. MIL-HDBK-304B, Military Standardization Handbook: Package Cushioning Design (With Foam Curves), Washington (D.C.), U.S. Department of Defense, 1978.

Rédigé par Paul Marcon

© Gouvernement du Canada, Institut canadien de conservation, 2021

No de catalogue : NM95-57/20-2-2021F-PDF
ISSN 1928-5272
ISBN 978-0-660-36770-5

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :